Le tour du monde avec “Cuisiner pour la paix” continu en ce mois d’avril avec 9 pays qui fêtent leur indépendance. Aujourd’hui, c’est le Sénégal qu’on met à l’honneur. La cuisine sénégalaise est souvent décrite comme l’une des plus riche et la plus variée d’Afrique de l’Ouest. J’ai déjà cuisiné et publié le Poulet Yassa qui est une pure merveille et cette fois, j’ai eu envie de cuisiner le fameux Tieb. Il existe deux sortes de thieb. Le premier est le thiéboudiènethiéboudienne (Parfois orthographié tieb bou dien et souvent abrégé en tieb [qui est d’ailleurs une erreur. Il est appelé par les locaux « tiep ».]) ou encore ceebu jën (littéralement en wolof « riz au poisson »). Le second est le thiebouyappe, constitué avec le même thieb, mais en remplaçant le poisson par de la viande. Il s’agit des plats les plus célèbres de la cuisine sénégalaise, le plat national. C’est une préparation à base de poisson frais (souvent du thiof), de poisson séché, de yet (mollusque faisandé au goût prononcé) et de riz (riz wolof), cuits avec des légumes (manioc, citrouille, chou, carotte, navet, aubergine…), du persil, de la purée de tomates, des piments, de l’ail et des oignons. En faisant des recherches, j’ai trouvé des dizaines de façons de le cuisiner. Mais souvent impossible, car je n’avais pas les marmites assez grandes. Puis aussi des ingrédients introuvables pour moi, comme le poisson fumé et le yet. Je ne me suis pas découragée, j’ai fait un mixe de 5 recettes (dont 3 trouvées sur des forums avec des astuces pour remplacer les ingrédients) et j’ai abouti à ma version. Une version qui je pense est bien proche de la recette sénégalaise, car hormis la façon de cuire le poisson et les 2 ingrédients, je n’ai rien changé. Ce plat nous a vraiment régalés, il nous a emporté aussi un peu les papilles mais c’était quand même super bon. Un plat un peu honereux mais qui vaut le coup de le faire au moins une fois. Je vous retrouve dans quelques jours, le 15 pour la recette suivante. 

(J’écris cette recette pour la programmer, nous sommes le 23 janvier… Pour faire un petit point sur l’avancement du tour, j’ai cuisiné toutes les recettes jusqu’à fin avril et il m’en reste donc 9 à programmer avec celle-ci. Ce qui me fait en gros 3 mois d’avance. Sachant que mai, c’est 13 pays, juin : 18 pays… Faut que j’augmente ma cadence-là !!!! Je vous laisse avec la recette et je pars à la recherche des recettes suivantes.. que vais-je cuisiner ?)


Quantité : 6 personnes   –   Préparation : 45 mn   –   Cuisson : 1 h 10 mn

Plat sénégalais   –   Prix de revient : 7.40 € par pers (au 4 avril 2021)

Ingrédients :

  • 3 petites daurades écaillées et vidées
  • 3 patates douces
  • 3 carottes
  • 3 courgettesTieb de Daurade presentation
  • 1aubergine
  • 1 racine de manioc
  • 1/2 chou blanc
  • 2 oignons
  • 2 tomates
  • 4 gousses d’ail
  • 250 gr de riz
  • 1 c. à soupe de fumé de poisson
  • 2 c. à soupe de concentré de tomates
  • 1/2 bouquet de persil
  • 1/2 bouquet de coriandre
  • 1 citron vert
  • 1 piment antillais
  • Sel et poivre

Tieb de Daurade etape1Préparation :

Laver, éplucher et couper en tronçon les patates douces, les carottes, les courgettes, l’aubergine et la racine de manioc.


Tieb de Daurade etape2Couper le chou en deux puis encore en deux.


Tieb de Daurade etape3Eplucher l’oignon et l’émincer. Ôter le trognon des tomates et les couper en petits morceaux.

Eplucher les gousses d’ail. En émincer deux et les réserver avec les oignons.


Tieb de Daurade etape5Mettre les deux autres dans un mixeur. Laver le persil et la coriandre. Les effeuiller et placer le tout dans le mixeur avec l’ail. Saler et poivrer et mixer très grossièrement. Réserver ce hachis.

Prendre les daurades, les passer sous l’eau claire, bien les sécher et les farcir du hachis d’herbes. Les déposer dans un plat allant au four et les badigeonner de citron vert sur toutes les faces. Les saler et placer le plat au frais pour 30 mn.


Tieb de Daurade etape4Prendre une grande marmite et faire chauffer un peu d’huile. Ajouter les oignons, l’ail et les tomates. Bien mélanger et ajouter le concentré de tomates. Mélanger et laisser cuire 10 mn à feu moyen en remuant souvent.

Au bout des 10 mn de cuisson de la tomate, ajouter 1.5 litres d’eau bouillante dans la marmite et la cuillère de fumé de poisson. Bien mélanger.

Porter à ébullition et ajouter tous les légumes et le piment (Le piment antillais étant fort, attention à ce qu’il ne soit pas abîmé, ni coupé en l’ajoutant sinon le plat sera immangeable). Laisser cuire à feu moyen pendant 30 mn ou un peu plus, jusqu’à ce que les légumes soient tendres.


Tieb de Daurade etape7Quand les légumes sont cuits, enlever le piment et le jeter. Puis enlever avec une écumoire les légumes de la marmite et les mettre dans un plat. Le couvrir d’aluminium pour maintenir les légumes au chaud.

Préchauffer le four à 200°C.


Tieb de Daurade etape6Verser le riz dans le bouillon de la marmite restant et faire cuire 15 à 20 mn.

A mi-cuisson du riz, sortir le plat de daurades du frigo. Verser un peu d’huile dessus et enfourner pour 20 à 25 mn.


Tieb de Daurade etape8Quand le riz est cuit, l’égoutter et le réserver. A 8 mn de la fin de cuisson des poissons, ajouter dans le four le plat avec les légumes pour les réchauffer.

Mettre tous les plats sur la table.


Tieb de Daurade finLever les filets de poissons, en mettre un par assiette avec un peu de riz et des légumes.

Servir bien chaud.

Bon appétit !!!

 

 


Tieb de Daurade slider


 

Pays  : Sénégal

Continent : Afrique (de l’Ouest)

Fête nationale : 4 avril 1960 (Indépendance de la France et la Fédération du Mali)

.

Devise : Un Peuple, Un But, Une Foi

Langues officielles : Français

Gentilé : Sénégalais, Sénégalaises

Capitale : Dakar

Source : Wikipédia


Le saviez-vous ? 

Le Lac Rose

Le lac Rose est un grand lagon peu profond, situé à quelques centaines de mètres de l’océan et entouré de dunes et de filaos. Il doit sa couleur à la présence de micro-organismes et à la forte concentration de minéraux. Cette lagune permet de se baigner dans des conditions comparables à celles de la mer Morte : on flotte sans effort !

lac rose

Jour et nuit, il y règne une intense activité de centaines de personnes se livrant à l’extraction du sel (300 grammes dans chaque litre). Enfoncés jusqu’à la taille, les hommes arrachent les croûtes de sel déposés sur le fond et remplissent des pirogues que des femmes portent, à intervalles réguliers, sur la berge. Le sel récolté est ensuite vendu à des intermédiaires qui le commercialisent en ville. Pour se protéger du sel, les sénégalais travaillant dans le lac rose s’enduise le corps de beurre de karité.

lac rose 2

UNE CURIOSITÉ SCIENTIFIQUE MENACÉE

Pour les biologistes, le lac Retba entre dans la catégorie des milieux extrêmes du fait de sa forte concentration en sel (de 80 g à 300 g/l de sel par litre). A titre de comparaison, la concentration en sel de l’eau de mer est de l’ordre de 32 g/l.

Pour les microbiologistes, le lac Retba est un lieu magique qui recèle des espèces rares et peu étudiées, les bactéries de l’extrême ! Des scientifiques ont déjà isolé de ce lac trois nouvelles bactéries dont une des bactéries la plus résistante au sel de sa catégorie ! Cet écosystème unique est pourtant gravement menacé par la surexploitation du sel marin. Si au XVe siècle, la surface du lac était de 15 km2, elle est passée à 4 km2 en 1976 et ne cesse de diminuer depuis.


Toutes les recettes pour la fête nationale du Sénégal sur “Cuisiner pour la paix”

(cliquez sur l’oiseau !!)

Cuisiner pour la paix


Un plat que je propose à “Cuisinons de saison de Claudine, la Cuisine de Gut avec la patate douce ou le chou ou les carottes.

Cuisinons de saison


 

© 2021, Natly. All rights reserved.

26 commentaires sur Tieb de daurade – Sénégal

  1. Je te félicite pour tout d’abord le travail phénoménal que tu fais et pour ta recette de ce plat Sénégalais très alléchant .Merci pour tous les voyages que tu nous fais faire alors que nous sommes clouer chez nous sans pouvoir les faire !!! De gros bisous Nath .Bon week end maggy

    • Il en reste encore beaucoup de pays à visiter … 171 !!!!
      Merci pour ton message qui me fait chaud au coeur. De gros bisous et prends soin de toi.

  2. J’avais déjà vu à la TV ce lac rose, qu’est ce que j’aimerais le voir en vrai, ce doit être impressionnant. Moi qui m’exclame devant les lacs turquoises !
    C’est un fort joli plat de poisson que tu nous proposes. J’adore la dorade même si je l’ai boudé longtemps après m’être planté une arrête dans la gorge que j’ai gardé 3 jours avec un début d’infection. Impossible de la retirer ce sont de vrais poignards. La gourmandise a repris le dessus, j’en ai mangé à nouveau mais je fais sacrément gaffe ! Merci tout plein de la dédier à cuisinons de saison ! Gros bisous

    • Lol .. Je rigole car j’ai une une mesaventure aussi mais avec des rougets et j’étais gamine !!
      Comme me disait mon arrière grand-père, le poisson ça se mérite et il faut savoir le manger sans en faire des grandes bouchées.. il se mange avec noblesse.. petit bout par petit bout 🙂
      Ce lac est superbe et c’est bien dommage qu’il disparaisse au fil des années.. il est trop exploité pour son sel.
      Bisous

    • Je suis contente que ça te plaise. J’adore dans ce tour du monde, trouver un petit truc pour chaque pays où je passe.
      Bisous 🙂

  3. Une explosion de saveurs qui ne peuvent que donner du pep’s à celles du poisson toujours un peu fade, une délicieuse découverte exotique !
    Belle soirée. Bizh. Viviane

    • ça le parfume divinement bien.. bon j’avoue que pour le coup, on adore le piment avec mon mari .. mais là, on a fini un peu rouge !! mdr !!
      Par contre, ça n’a pas pris le dessus sur les saveurs du plat…
      Bisous

    • C’est bien bon 🙂
      Oui, ce lac.. Mon père m’en parlait souvent. Et en ecrivant cet article, j’ai eu envie d’en savoir plus 😉
      Gros bisous et merci 😉

  4. Oh ce lac est incroyable ! Quelles merveilles recèle la terre. Merci pour cette découverte et pour ton merveilleux plat. A la fois si sain et si savoureux. Gros bisous

    • Un super plat même s’il m’a manqué 2 ingrédients introuvables ici. Le lac m’a fait craquer aussi.. j’en connaissais l’existence par mon père.. c’est pour ça que j’ai cherché ;
      Bisous

Répondre à gut Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge