La Géorgie est un pays sur la côte est de la mer Noire dans le Caucase, situé à la fois en Europe de l’Est et en Asie de l’Ouest. Elle est considérée comme faisant culturellement, historiquement et politiquement parlant partie de l’Europe. Le pays est membre du Conseil de l’Europe, de l’OSCE, de Eurocontrol, de la Coopération économique de la mer Noire et de l’Alliance GUAM. Elle espère devenir un jour membre de l’OTAN et de l’Union européenne avec laquelle un accord d’association a été conclu en 2014. Avec tout ça, je vais considérer que la Géorgie fait partie de l’Europe :) À l’occasion de leur fête nationale, en jour pour la proclamation d’indépendance vis-à-vis de la République démocratique fédérative de Transcaucasie, j’ai trouvé une énorme gourmandise !!!! J’adore les fruits secs et là, je suis servie :)

Le Gozinaki est confectionné à l’origine avec des noix et du miel bouilli. Il est apparu dans l’ancienne Géorgie et c’est le dessert le plus populaire. Traditionnellement, ce dessert est servi à la table de Noël et du jour de l’an comme un symbole de richesse, mais aussi une promesse pour une vie douce et heureuse et du succès dans tous les efforts. Il existe aujourd’hui de nombreuses recettes pour cette gourmandise. Ils sont souvent fabriqués à partir d’amandes, noisettes, noix, cacahuètes, mais aussi des graines de pavot, de lin ou de sésame. On dit en Géorgie que devant la promesse d’une vie heureuse, tous les fantasmes et tous les mélanges sont possible autour de cette recette. Pour ma part, je n’ai pas résisté à partir sur des mélanges !! Et voici mon nougat géorgien aux fruits secs. Simple à faire, peu de manipulation.. Il ne faut juste pas mettre ses doigts n’importe où comme sur le cadre de pâtisserie pour le resserrer !! Je vous assure, ça brûle !! lol 


On se retrouve le 28 pour les 3 dernières recettes du mois ;) Et aussi pour une annonce :)
(Aujourd’hui, ben, nous sommes hier !! C’est définitif.. Je n’ai absolument plus d’avance sur le tour et ça devient galère..) 


Quantité : 30 pièces   –   Préparation : 45 mn   –   Cuisson : 15 mn

Dessert géorgien   –   Prix de revient : 18.50 € le tout (au 26 mai 2021)

Ingrédients :Gozinaki – Nougat géorgien presentation

  • 300 gr de miel
  • 150 gr de noisettes
  • 150 gr d’amandes
  • 100 gr de cacahuètes émondées
  • 100 gr de noix
  • 1 c. à soupe de graines de lin
  • 4 c. à soupe de sucre en poudre

Gozinaki – Nougat géorgien etape1Préparation :

Mettre une poêle à chauffer à sec. Torréfier chaque catégorie de fruits secs à part.

Les débarrasser sur une planche et les concasser grossièrement.

Préparer une planche en bois humidifiée et huilée ou une toile huilée.


Gozinaki – Nougat géorgien etape2Prendre une marmite et faire chauffer le miel sur feu doux. Quand il commence à faire des bulles, le retirer du feu et laisser tiédir.

Recommencer cette opération 2 fois pour faire épaissir le miel.


Gozinaki – Nougat géorgien etape3Ajouter le sucre, bien remuer et remettre à ébullition.


Gozinaki – Nougat géorgien etape4Quand ça mousse, ajouter tous les fruits secs sauf les graines de lin. Bien mélanger avec une cuillère en bois pendant 4 mn.


Gozinaki – Nougat géorgien etape5Retirer la casserole du feu et verser le tour sur la planche ou la toile. Etaler uniformément en se servant d’une spatule huilée. Aplatir avec le dos de la spatule et ajuster les bords pour en faire un rectangle sur une épaisseur d’un centimètre. (J’ai utilisé un cadre de pâtisserie huilée pour faire mon cadre).


Gozinaki – Nougat géorgien finLaisser reposer à température ambiante 30 mn et à l’aide d’un couteau chauffé et huilé, couper des morceaux en forme de rectangle ou losange.


Gozinaki – Nougat géorgien fin2Les disposer sur un plat de servirn ne pas les serrer car ça colle et les conserver à température ambiante.


Gozinaki – Nougat géorgien fin3Bonne gourmandise !!!

Gemrielad miirthvith

 

 


Gozinaki – Nougat géorgien fin4Source : 196 flavors

 

 

 


Gozinaki – Nougat géorgien slider


globe georgiePays  : drapeau georgieGéorgie

Continent : Europe (de l’Est) et Asie (de l’Ouest)

Fête nationale : 26 mai 1918

.

armoirie georgieDevise : carte georgieen géorgien : ძალა ერთობაშია (dzala ertobachia, « La force est dans l’unité »)

Langues officielles : Géorgien et abkhaze

Gentilé : Géorgien

Capitale : Tbilissi

Source : Wikipédia


Le saviez-vous ? 

Tbilissi est une ville surprenante qui possède à la fois le charme de la vieille Europe et de multiples influences orientales. Située sur les rives de la rivière Koura et entourée de montagnes, Tbilissi est pleine de contraste avec une architecture alliant passé et modernité. Entre les bâtiments médiévaux et ceux datant de l’Union Soviétique se mêlent des constructions futuristes comme le Nouveau Théâtre ou le Pont de la Paix.
La vieille ville, accrochée à la colline de Sololaki, possède une atmosphère unique et il est agréable de la découvrir à pied en parcourant le dédale de ses ruelles pavées jalonnées de nombreuses églises. Les ruines de la forteresse Narikala dominent la ville et offre un superbe panorama sur Tbilissi et sur la nature environnante. Il est possible de s’y rendre en empruntant un téléphérique ou bien à pied pour les plus téméraires.
La cathédrale de la Sainte-Trinité, située sur le colline de Saint Elié, est l’un des monuments incontournables à visiter ainsi que le Jardin Botanique, véritable écrin de verdure en plein cœur du centre ville. La ville est aussi alimentée par des sources d’eaux chaudes qui arrivent en plein cœur de Tbilissi. Il existe ainsi de nombreux centres thermaux avec leurs toits typiques en forme de petits dômes, le lieu idéal pour se relaxer après une journée de visite.

Situé entre l’Azerbaïdjan et la Géorgie, le monastère de David Gareja est l’un des sites historiques les plus remarquables du pays. C’est l’un des plus vastes monastères du pays, construit au VIe siècle par un moine syrien du nom de David. Niché dans une vaste vallée désertique, au pied d’une colline formant la frontière naturelle avec l’Azerbaïdjan, le décor est tout simplement spectaculaire. Le paysage est semi-désertique, fait de montagnes et de steppes à la couleur ocre. C’est dans ce décor lunaire qu’apparaissent 15 monastères. Celui de Lavra est le plus visité et il est aujourd’hui encore habité par des moines.

Le visiteur découvre des églises, des bâtiments et des salles troglodytes, vieilles de plus de mille ans.

troglodyte


Toutes les recettes pour la fête nationale de Géorgie sur “Cuisiner pour la paix”

(cliquez sur l’oiseau !!)

Cuisiner pour la paix


Je profite de cette recette pour participer au Défi de Stephane “Tour d’Europe en cuisine“ choisi par son jury sur Recette.de


 

© 2021, Natly. All rights reserved.

9 commentaires sur Gozinaki – Nougat géorgien

  1. Bah voilà, je suis privée de cette gourmandise à cause de la fragilité de mes dents mais bon sang que cela m’aurait plu de croquer à pleines dents ce nougat. J’adore ça !!!
    Belle fin de journée Nath. Bizh. Viviane

    • Ah oui, là j’avoue qu’il faut avoir de bonnes dents et même moi, je fais quand même super gaffe car une fois, je me suis cassée une dent avec un nougat mou !!
      Continue à saliver, c’est pas dangereux pour le dentier 😉
      Bisous

  2. Tes descriptions donnent vraiment envie d’aller voir là bas toutes ces merveilles et ta recette… on en parle de ta recette ?? Je suis en train d’avoir l’eau à la bouche, en vrai… Tu m’fais d’l’effet toi !!
    Merci pour cette belle participation à Cuisiner pour la paix. Bisous Natly

    • Tu me fais rire !! 😉
      C’est une vrai tuerie ce nougat et il se deguste vraiment à petite dose. Les morceaux que je presente sont gros. En fait on les recoupe en 3 à chaque fois.
      Pour une fois, une gourmandise qui aura duré 3 semaines !! et ça se conserve à la perfection.
      Bisous, bonne soirée

Répondre à cécilia42 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge