L’un des principaux attraits de l’Estonie est la façon surprenante dont l’histoire et la modernité y cohabitent sans heurts. On est agréablement surpris par l’architecture moderne, le confort des hôtels, la multitude de cafés conviviaux et les galeries d’art contemporain.
En même temps, on décèle en Estonie les traces d’une riche histoire, illustrée par les toits de tuiles rouges, les flèches des églises, les girouettes, les tourelles des châteaux vieux de plusieurs siècles. Dès le Moyen Âge, l’Estonie est une composante à part entière de l’espace culturel européen grâce au commerce transitant par ses ports, qui a contribué à faire prospérer le pays tout en le faisant connaître à l’étranger.
L’un de ces ports séculaires est Tallinn, la capitale de l’Estonie. Tallinn charme par son centre historique, véritable écrin aux splendides églises, maisons et palais. C’est l’une de ces rares villes encore entourées par un authentique mur d’enceinte médiéval bien préservé, et une cité dont le charme irrésistible en fait une destination de choix. Sa vieille ville est féerique et quelque peu secrète… Et au cœur de ce beau pays demeure une tradition, le jour du Vastlapäev. Ce jour correspond au traditionnel Mardi gras en France. La date du Mardi Gras (ainsi que la date de Vastlapaev en Estonie) est fixée par rapport au calendrier grégorien et associée à la date de Pâques (dimanche qui suit la pleine Lune suivant le 21 mars). Il a lieu 47 jours avant ; ce qui explique la mobilité des dates selon les années. Cette période de fêtes précède le Mercredi des cendres qui marque le début du Carême. Ainsi, en Estonie (et en Finlande avec le Laskiainen) le jour de Vastlapäev est associé aux espoirs que l’on peut nourrir pour l’année en cours. La tradition veut que les familles se retrouvent autour d’une soupe de pois avec des morceaux de jambon. La tradition veut également que l’on fasse des « vastlakuklid », ce gâteau à la crème fouetté qui m’a complétement charmé !! Déjà, la recette est très facile à réaliser. Et à la dégustation, c’est un pur bonheur en bouche. Le buns est hyper léger, bien moelleux associé à cette chantilly, je ne vous dis pas comme on pense déjà au deuxième qu’on va pourvoir … dévorer. La gousse de vanille de David vanille est très puissante en goût et elle parfume à merveille l’ensemble. Et avec ces jolis « Buns« , j’accompagne aujourd’hui les Estoniens pour leur fête nationale avec Cuisiner pour la paix de Sophie. Il y a des recettes comme ça, pour lesquelles j’ai vraiment de très gros coup de coeur, celle-ci vient rejoindre sur le podium, les Melting Moment que j’avais fait pour la Nouvelle Zélande. 

(Aujourd’hui, nous sommes le 1er Novembre.. il fait frais.. il pleut.. Zut.. j’aime pas cette période 🙁  )

(suite…)