Étiquette : rome

Pennes à la sauce arrabbiata

Pennes à la sauce arrabbiata slidera

Le jour de la fête nationale au Vatican n’est pas fixe. La date change en effet à chaque nouveau pape puisqu’elle correspond au jour de la messe d’inauguration du nouveau pontife. Actuellement, la fête nationale dans le plus petit état du monde a lieu en mars… Et c’est aujourd’hui, le 19 mars ! La superficie du Vatican représente un cinquième de celle de la Principauté de Monaco : le Vatican peut être qualifié de micro-État. Il est enserré dans des murailles imposées par l’article 5 des accords du Latran, entièrement enclavé dans la ville de Rome, dans le territoire italien. Cette enclave comprend notamment la place Saint-Pierre, la basilique Saint-Pierre, le Palais apostolique, les musées du Vatican et des jardins ainsi que la pleine propriété sur plusieurs bâtiments situés hors de la Cité vaticane. La gastronomie culinaire du Vatican n’est autre que celle de l’Italie. J’ai longtemps cherché pour trouver des spécificité mais rien de bien particulier. Du coup, pour les accompagner dans cette fête, j’ai cherché des spécialités de Rome et je me suis rappelée d’une recette que nous faisait mon arrière-grand-mère, les pâtes à l’arrabbiata. Elle les cuisinait quand nous arrivions à l’improviste et qu’elle nous gardait pour manger. En bonne italienne, elle avait toujours dans sa cuisine, des pâtes, des tomates, du piment et de l’ail. Il n’en faut pas plus pour se régaler d’un bon plat de pasta ! Ce qui est le plus important dans ce plat, c’est le fromage et le piment. J‘ai utilisé un piment vert mais il n’était vraiment pas fort. J’ai donc rajouté une bonne cuillère à café de piment de Cayenne pour relevé la sauce car c’est la particularité de cette sauce, elle doit être pimentée mais mangeable aussi, à vous de jauger la quantité 🙂 et pour le fromage, pensez à utiliser du Pecorino, on en trouve maintenant râpé en sachet faute de le trouver au rayon fromager. C’est ce fromage (et pas le parmesan) qui va donner toute la saveur à la sauce arrabbiata et réhausser les différents parfums. Un plat qui a enthousiasmé mes hommes, grands amateurs de pâtes relevées 🙂  

Je vous dis au 21 pour le prochain pays. 

(Noël est déjà fini, nous sommes le 26 décembre. J’ai fait une petite pause de 2 jours pour profiter pleinement de mes hommes et comme je l’avais prédit, nous sommes sous la neige depuis le 25 après-midi !! On reste au chaud avec un bon chocolat chaud :) ) 

(suite…)

Gnocchi alla romana

Gnocchi alla romana slider

Ce mois-ci, c’est Natalia « Sucre et épices », notre marraine sur Compile moi un menu qui nous propose un thème bien particulier : « Pas de chichi, c’est Gnocchi !!! »  Bon, vous allez me dire, c’est bon les gnocchis !! Oui, on aime bien ça. Mais les faire maison, j’ai tenté une seule fois et je n’en ai pas gardé un bon souvenir !! Lol .. En attendant de m’y remettre et ne voulant pas céder à la tentation de vous proposer ma première recette avec des gnocchis achetés dans le commerce, je me suis rappelée des gnocchis que faisait ma « mémé italienne ». J’en ai un vague souvenir, mais en fouillant dans mes cartons pas encore rangés (!!), j’ai remis la main sur son cahier de cuisine (1905-1970) et la recette y était !! Le seul hic, c’est qu’il me fallait du pecorino et non du parmesan !! Et ça, mémé elle y tenait à son pecorino ! 

Après avoir farfouillé sur des divers drives près de chez moi, j’ai réussi à trouver du pecorino râpé ! C’est bon, je peux faire mes premiers gnocchis. :) Ces gnocchis à la romaine sont supers facile à réaliser, prochaine étape les gnocchis patates !! lol …  Une recette qui m’a ramené en enfance avec ce bon goût de fromage gratiné, cette semoule qui fond en bouche. Je les ai servies avec des côtes de porc et une petite sauce qu’il me restait de la veille. Une sauce réalisée avec un fond brun, des champignons et des oignons grelots. Sinon, ils se mangent natures, bien gratinés avec une bonne salade. Vous me suivez… ?  je vous emmène en voyage en Italie 🙂

« Ces gnocchis de semoule à la romaine (gnocchi di semolino alla romana) sont connus dans toute l’Italie comme une spécialité romaine. Cette origine est parfois contestée, certains spécialistes culinaires leur attribuant une origine piémontaise… Les Romains, quant à eux, les considèrent comme faisant partie de leur patrimoine traditionnel. Ils sont différents des gnocchis de patate par l’utilisation de semoule et dans leur forme qui fait penser à un palet.« 

Du coup, ce petit pays « Le Vatican » étant enclavé dans la cité Romaine, souvent on retrouve la même gastronomie. Je propose donc de délicieux plat à Cuisiner pour la paix à l’occasion de la fête nationale du Vatican, le 19 mars !

(suite…)