Catégorie : Monde

Nectar ou jus de gingembre – Le Mboa de Nath

Nectar ou jus de gingembre – Le Mboa de Nath slider

Lorsque j’ai préparé ma recette pour le Cameroun pour “Cuisiner pour la paix”, j’ai fait 3 recettes. Le plat que j’ai présenté le 20 mai, un dessert que je n’ai pas encore publié et une boisson. Cette boisson, je l’ai trouvé parfaite pour participer à « Recette autour d’un ingrédient » instauré par Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine. Christine du blog “Pause nature” qui est la marraine de ce mois, nous demande de travailler autour du Gingembre ! Je vous préviens de suite, il faut aimer le gingembre. Ce jus est vraiment puissant en goût. Il ne pique pas, c’est hyper frais avec une saveur chaude en fond de gorge. J’adore cette sensation. Je vous dirais que je suis très friande (et je suis bien la seule à la maison.) de gingembre confit dans le vinaigre.. Vous savez, ce qui accompagne souvent les sushis dans les restaurants japonais. Cette boisson désaltère très bien et elle est pleine de vertus médicinale ! Je l’ai trouvé chez ma copinaute Nathalie “Envolées gourmandes“, d’origine camerounaise, un blog que je suis depuis son commencement. Elle fait une cuisine originale et inventive qui n’oublie pas les traditions chères à son cœur et je vous invite vivement à visiter son blog pour découvrir l’origine du mot Nboa :)  C’est une boisson que je me referais, car premièrement, je l’ai beaucoup aimé et ensuite, elle a des vertus anti-inflammatoire. J’ai constaté qu’après en avoir bu pendant une semaine, j’ai réduit ma dose journalière de cachets !! 🙂

(suite…)

Salade de boulghour et salade de tomates Ethiopiennes

Salade de boulghour et salade de tomates Ethiopiennes slider

Pour ce 3ème pays du jour et qui clôture le mois de mai, on part en Ethiopie. Située sur la Corne de l’Afrique, c’est un pays enclavé et aride, traversé par la vallée du grand rift. Avec des découvertes archéologiques remontant à plus de 3 millions d’années, cette région est riche d’une culture ancestrale. Lalibela, avec ses églises chrétiennes monolithiques des XIIe-XIIIe siècles, compte parmi les sites importants du pays. Aksoum abrite les ruines d’une ancienne ville et des obélisques, des tombeaux, des châteaux ainsi que l’église Sainte-Marie-de-Sion. Après quelques recherches, j’ai trouvé dans un de mes livres de cuisine (Éthiopie : Recettes et traditions de la corne de l’Afrique) des salades. J’ai été pas mal intrigué par leur simplicité. Peu d’ingrédients, assaisonnement beaucoup moins complexe que nos vinaigrettes. Du coup, mon cœur balançait entre deux recettes … Je vous propose les deux !! J’ai été bluffé par le citron. L’assaisonnement est fait uniquement avec du jus de citron et juste un peu de miel pour celle à la tomate. Et la combinaison avec les autres ingrédients donne des salades hyper fraiches et très parfumées. J’en ai encore une dizaine à tester 😉 je les ai servis en complément de saucisses et merguez grillées, on a vraiment apprécié. Mon fils a même mélangé les deux salades et on a pris exemple sur lui !! lol 😉

(suite…)

Beignets de banane au sucre de cannelle

Beignets de banane au sucre de cannelle slider

Le Bermuda Day est un jour férié dans l’archipel des Bermudes. Il est célébré le dernier vendredi de mai (Auparavant le 24 mai ou le lundi le plus proche si celui-ci tombait un week-end. À partir de 2018, il a été décidé de le déplacer définitivement à un vendredi.). Le Bermuda Day est traditionnellement le premier jour de l’année où les résidents vont à la mer. C’est aussi traditionnellement le premier jour où le bermuda est porté comme tenue de travail (bien que ces dernières années, le bermuda soit de plus en plus porté à tout moment de l’année.). Beaucoup de gens considèrent également le Bermuda Day comme le premier jour où ils peuvent aller sur l’eau après l’hiver – par conséquent, il y a toujours une ruée pour mettre son bateau à l’eau avant le Bermuda Day.

Pour célébrer cette fête, une parade est organisée à Hamilton, aux Bermudes, et une course sur route est organisée de l’ouest de l’île à Hamilton. Pour la première fois, en 2015, la course est partie de St George’s pour arriver à Hamilton. Ces événements sont populaires auprès des spectateurs, et les habitants sont connus pour réserver des sections particulières des trottoirs afin de pouvoir observer les coureurs et les chars. 

Pour ce territoire d’outre-mer, j’ai réalisé ces beignets de bananes. Une recette que j’ai trouvé sur ce livre : Bermudian Cookery.  Ouiii, bon je sais.. j’entend d’ici les pensées tordues qui font un rapprochement avec le bermuda !! … quoi que ?!! 😀 lol !!!  Rouler tout chaud dans ce sucre de cannelle et flamber directement après. Je peux vous dire que je suis tombée sous le charme de ce dessert. Pour les flamber, je me suis servie de mon rhum arrangé où ils macèrent dedans des gousses de vanille.. Il a un parfum… Miammm !! 

Je vous retrouve en fin de journée ou de soirée pour la dernière… cela dependra de mon boulot. 

(Nous sommes aujourd’hui, le 18 mai … il fait toujours aussi froid, ça gèle le matin, il n’arrête pas de pleuvoir et de mémoire d’anciens du Limousin, ils n’ont jamais vu ça !!!)

(suite…)

Kuku d’Azerbaïdjan

Kuku d’Azerbaïdjan slider

Aujourd’hui, trois pays font la fête à travers le monde. Je commence par l’Azerbaïdjan qui est une ancienne république soviétique qui s’étend de la mer Caspienne aux chaînes montagneuses du Caucase traversant l’Asie et l’Europe. Sa capitale, Bakou, est célèbre pour sa cité médiévale intra-muros et ses fortifications. Les remparts de la cité abritent le palais des Shirvanshahs, aussi appelé palais des Chahs de Chirvan, une résidence royale datant du XVe siècle, et la tour Maiden ou tour de la Vierge, qui domine la ville. Pour représenter ce pays, je me suis encore laissé guider par le nom du plat, le “Kuku” (prononcer kyukyu). C’est un plat très populaire à base d’œufs qui est très côté lors du petit-déjeuner et de l’apéritif. Pour ma part, je l’ai servi pour un repas du soir accompagné de tomates bien assaisonnées. Avec la sauce de yaourt à l’ail, ça nous a fait un excellent repas ! J’ai franchement adoré ce goût très présent d’herbes. Coriandre, aneth et menthe font un excellent mélange avec les épinards. Ne soyez pas effrayé par les quantité d’herbes, c’est vraiment ce qu’il faut. Encore une recette rapide à faire que je proposerai un jour à mes amis en apéro, surtout que ma copine est végée ;) Elle va adorer. Je vous dis, à plus tard 😉

(Nous sommes aujourd’hui, le 9 mai 2021.. Toujours pluie et froid.. Tu arrives quand “soleil” ?? :D ) 

(suite…)

Gozinaki – Nougat géorgien

Gozinaki – Nougat géorgien slider

La Géorgie est un pays sur la côte est de la mer Noire dans le Caucase, situé à la fois en Europe de l’Est et en Asie de l’Ouest. Elle est considérée comme faisant culturellement, historiquement et politiquement parlant partie de l’Europe. Le pays est membre du Conseil de l’Europe, de l’OSCE, de Eurocontrol, de la Coopération économique de la mer Noire et de l’Alliance GUAM. Elle espère devenir un jour membre de l’OTAN et de l’Union européenne avec laquelle un accord d’association a été conclu en 2014. Avec tout ça, je vais considérer que la Géorgie fait partie de l’Europe :) À l’occasion de leur fête nationale, en jour pour la proclamation d’indépendance vis-à-vis de la République démocratique fédérative de Transcaucasie, j’ai trouvé une énorme gourmandise !!!! J’adore les fruits secs et là, je suis servie :)

Le Gozinaki est confectionné à l’origine avec des noix et du miel bouilli. Il est apparu dans l’ancienne Géorgie et c’est le dessert le plus populaire. Traditionnellement, ce dessert est servi à la table de Noël et du jour de l’an comme un symbole de richesse, mais aussi une promesse pour une vie douce et heureuse et du succès dans tous les efforts. Il existe aujourd’hui de nombreuses recettes pour cette gourmandise. Ils sont souvent fabriqués à partir d’amandes, noisettes, noix, cacahuètes, mais aussi des graines de pavot, de lin ou de sésame. On dit en Géorgie que devant la promesse d’une vie heureuse, tous les fantasmes et tous les mélanges sont possible autour de cette recette. Pour ma part, je n’ai pas résisté à partir sur des mélanges !! Et voici mon nougat géorgien aux fruits secs. Simple à faire, peu de manipulation.. Il ne faut juste pas mettre ses doigts n’importe où comme sur le cadre de pâtisserie pour le resserrer !! Je vous assure, ça brûle !! lol 

(suite…)

Riz épicé aux crevettes – Jordanie

Riz épicé aux crevettes slider

C’est au tour de la Jordanie de fêter son indépendance au terme du mandat britannique en 1946. J’ai été fouillé dans mes nombreux livres de cuisine, et j’en ai trouvé un sur les spécialités de Jordanie. Oui, je sais !! J’ai tellement de livres que je ne sais même plus ce que j’ai !! lol … Bon dans ce livre, j’ai trouvé quelques recettes qui me plaisaient bien dont celle-ci. Mon choix s’est porté dessus, car j’avais tous les ingrédients et c’est une recette rapide à faire pour le soir. Vous savez bien que c’est mon cheval de bataille, vous proposer des recettes rapides et bonnes à cuisiner en peu de temps. Ce plat est délicieux avec toutes les épices qui le relèvent bien. Il nous a beaucoup fait pensé à une paella très simplifié. Un plat que je pourrais faire de temps en temps et qui rejoint ma liste ;) Je vous retrouve le 26 pour la suite. 

(Nous sommes le 25 avril et on peut dire que j’ai définitivement perdu toute l’avance que j’avais pris dans ce tour :(  … Des fois, les aléas de la vie font que ..)

(suite…)

Thé Chaï d’Erythrée

Thé Chaï slider

À part le thé vert à la menthe que j’adore par-dessus tout, je ne suis absolument pas thé ! Moi, c’est mon café.. Un bon expresso ! Je n’en abuse pas, deux par jour, mais il me faut du bon, du corsé :) Par contre, mon mari adore le thé. La dernière fois, il a passé une petite commande de thé exceptionnel chez mon partenaire, David Vanille. Du coup, j’ai trouvé pour mettre à Erythrée à l’honneur pour leur fête nationale, un thé avec un petit mélange d’épices qui a eu la large approbation de mon homme. C’est un thé que les Erythréens boivent brûlant surtout pendant la grande période de chaleur. Ça leur permet de pouvoir s’hydrater beaucoup plus rapidement. Dans la recette d’origine, on utilise du thé noir. Ici, j’ai choisi le thé oolong, un thé semi-oxydé, à mi-chemin entre le thé noir et le thé vert. Cette recette a été validée à 200 % et il s’en est même refait par la suite ;) Je vous retrouve le 25 pour le pays suivant. 

(Nous sommes le 18 avril, un jour avec un magnifique soleil !! Dommage que ma semaine de congés se soit passée sous la pluie … ) 

(suite…)

Lahohs du Yémen

Lahohs du Yémen slider

Aujourd’hui, nous souhaitons une bonne fête aux Yéménites. Il y a 31 ans, le Yémen du Sud et le Yémen du Nord s’unifiaient. Pour ce pays, j’ai vite fait mon choix avec une recette que j’avais mise de côté, il y a pas mal de temps. Je l’avais vu sur le blog de Nicolas “Ma cuisine à moi” que je suis régulièrement. Les Lahohs sont des sortes de crêpes qui se dégustent en salés comme le pain ou en version sucrés comme des crêpes plus épaisses. Alors, je vous le dis de suite, je ne suis pas aussi douée que Nicolas pour faire des Lahohs parfaitement ronds !! lol … La pâte n’a pas voulu m’obeir et m’a donné bien des suées ! Mais au final, j’ai réussi à obtenir 12 Lahohs que nous avons dégusté en accompagnement d’une salade de tomates et on en a gardé quelques-uns pour les déguster selon le conseil gourmand de Nicolas. J’en ai fait réchauffer à feu doux 6 avec une noix de beurre salé sur chacun et ensuite, je les ai superposé par deux (car ils sont épais les miens) puis j’ai fait couler dessus de la marmelade d’orange que j’avais rechauffer au micro-onde. Ben, c’est drôlement bon !! et en version salé, ces crêpes sont parfaites pour remplacer le pain. A refaire pour trouver l’astuce de les faire un peu plus rondes 😉 Je vous retrouve le 24 pour la suite. 

(Aujourd’hui, nous sommes le 12 avril et j’entame ma semaine de congés de Pâques :) ) 

(suite…)

Œufs durs frits et pâte pimentée – Timor Oriental

Œufs durs frits et pâte pimentée – Timor Oriental slider

Deuxième pays qui fête sont indépendance aujourd’hui, le Timor Oriental (en Portuguais le Timor Leste). C’est un pays d’Asie du Sud-Est qui occupe la moitié de l’île de Timor plus une enclave dans la partie de l’île qui appartient à l’Indonesie. J’ai un peu galeré à trouver une belle recette pour représenter ce pays puis finalement, j’ai vu à plusieurs reprises ces oeufs durs frits et j’ai cherché à en savoir plus. Ce sont des oeufs durs frits et accompagnés d’une pâte pimenté aigre et épicée appelait  Ai Manas. L’Ai Manas est au cœur de tous les plats du Timor-Oriental. Elle est très célèbre dans tout le pays et se décline en de nombreuses variations selon les goûts. Les piments verts ou rouges constituent souvent la majeure partie des ingrédients de la pâte. Les piments sont broyés avec de l’écorce et du jus de citron ou de citron vert, du gingembre, des oignons et plusieurs autres épices locales. Une seule cuillère à café de cette sauce suffit à mettre le feu à n’importe quel repas. Les piments thaïlandais sont généralement utilisés pour cette sauce, qui peut être très piquante pour certains. Dans la rue, pour seulement 25 cents, on vous vend un œuf dur frit accompagné de cette pâte pimentée. J’ai un peu dérogé à la recette en utilisant des oeufs de caille pour la faire. En principe ce sont des petis oeufs de poule mais les miens, je les prend à la ferme et ils sont énormes. Pour un apéro, comme je voulais le faire, ça n’aurait pas fait une jolie présentation. Je n’avais jamais mangé d’oeufs de caille (ne rigolez pas !! je vous vois !! lol ) je les ai trouvé super bon frit de cette façon, la pâte de piment, il faut en prendre très peu sous peine de devenir toute rouge, mais ça marche bien avec ces petits oeufs ! Cette recette peut donc se présenter en apéritif ou en entrée. Je vous retrouve le 22 mai. 

(Nous sommes le 2 avril, ça fait 3 semaines que je n’ai pas pu avancer sur le tour. Des impondérabes familliaux ainsi qu’au boulot.. c’est pas toujours facile ! Même quand on essaie de prendre un maximum d’avance. J’admire sincèrement les filles qui l’ont fait au jour le jour.. moi, j’avoue en être bien incapable !!)

(suite…)

Poulet DG du Cameroun

Poulet DG du Cameroun slider

Aujourd’hui, nous avons deux pays qui célèbrent leur fête nationale. Quand il y a plusieurs pays par jour, j’ai décidé de les publier par ordre alphabétique !! lol … Donc, je commence par le Cameroun. Il doit son nom à celui du río dos Camarões (rivière des Crevettes) donné à l’estuaire du Wouri par les Portugais dès le xve siècle. Les crevettes de type « gambas » et d’autres espèces plus petites sont, en effet, très abondantes dans les hauts-fonds autour de Douala. Mais bien que j’adore les gambas, j’ai choisi sur une autre recette, car encore une fois, le nom m’a plu !! Cette recette date des années 80 et “DG” vient de « Directeur Général ». Le poulet Directeur Général porte ce nom, car à l’origine, il était réservé à des personnes d’une certaine importance sociale (directeurs généraux, personnalités …). C’est un ragoût de poulet (frit) servi avec un cocktail de frites de plantains, de légumes (carottes, poivrons, haricots verts …) et de divers aromates (herbes, cube…). C’est une recette simple, ne demandant que peu d’ingrédients exotiques. Aujourd’hui, c’est une douceur qui est complètement démocratisée, d’autant plus que les ingrédients entrant dans sa composition sont accessibles à tous. Il fait désormais parti des plats traditionnels du Cameroun. La première fois que j’ai cuisiné des bananes plantains, on n’avait pas trop aimé. J’ai recidivé dans cette recette et là, on a vraiment adoré. Ça apporte une légère note de sucré et ça se marie à la perfection avec l’ensemble du plat. Une recette que nous avons beaucoup apprécié. Je vous dis à tout à l’heure pour le deuxième pays. 

(Nous sommes le 15 mars, un jour comme les autres ;) ) 

(suite…)

Eplekake – Gâteau aux pommes norvégien

Eplekake - Gâteau aux pommes norvégien slider

Nous saluons les Norvégiens qui fêtent aujourd’hui, l’adoption de la constitution, c’était en 1814 qui est toujours en vigueur. Les norvégiens revêtent ce jour-là le costume traditionnel de leur région d’origine. Passons côté cuisine pour essayer d’en apprendre un peu plus sur leurs habitudes culinaire. La restauration rapide internationale fait le quotidien des estomacs norvégiens. Ceux-ci sont bien calés au petit-déjeuner, souvent par un buffet en sucré-salé qu’ils prennent entre 6 h et 7 h, car ils commencent très tôt à travailler. Le déjeuner (“lunsj“) se prend entre 10 h 30 et 11 h sous la forme de salade, sandwich, tartines.. Ce doit être du rapide. Leur seul repas chaud et consistant de la journée se prend entre 16 h et 18 h, à la sortie du travail. Souvent, il se rajoute un en-cas vers 21 h ou 22 h (kveldsmat). En principe, les norvégiens sont des couches tôt car le lendemain, ils se lèvent très tôt. Pour la cuisine traditionnelle, elle alterne produits de la mer, de l’élevage et de la chasse. Boulettes de viande et ragoûts sont fréquents ; l’agneau sait être délicieux, tout comme le saumon (Roklaks, fumé, ou Gravlaks, mariné, entre autres…) ; steaks de baleine ou de renne mettent à la table une touche d’exotisme nordique… Un fromage est la fierté norvégienne, le brunost, un fromage de chèvre ou de vache, de couleur brune, à la saveur légèrement caramélisée… Ses usages sont multiples, des tartines jusqu’aux sauces.

En feuilletant un de mes livres de cuisine sur les recettes du monde, je me suis arrêtée sur l’Eplekake, un gâteau aux pommes car j’en avais quelques unes à cuisiner rapidement. Comme toute la nourriture norvégienne, celui-ci est très consistant à la différence de celui que l’on connaît qui est tout léger. On n’en prend pas une grosse part. Mais il est hyper goûteux avec ce bon parfum de cannelle, bien garni en pommes et ce dessus super croustillant avec le sucre qui a caramélisé les amandes, un régal. Je vous laisse avec la recette et je vous retrouve le 20 pour la prochaine fête. 

(Nous sommes le 13 mars. Aujourd’hui, je jongle entre cuisine et programmation d’article ! Je profite de mon week-end  pour vider ma tête dans ma cuisine :) )  

(suite…)

Dulce de Batata – Paraguay

Dulce de Batata - Paraguay slider

Après une petite pause dans les fêtes nationales d’une dizaine de jours.. On reprend avec un rythme qui va être assez soutenu et je dirais même qu’il va exploser en juillet et août !! Pour le moment, on part faire la fête au Paraguay qui fête la 210 ème années de son indépendance vis-à-vis de l’Espagne. Au rythme de mes recherches, je suis tombée plusieurs sur cette douceur. Le Dulce de batata n’est rien d’autre qu’une pâte de fruits faite avec de la patate douce. Et c’est terriblement bon !! Généralement, le Dulce de batata est servi avec du fromage et des fruits secs après le dîner ou entre les repas comme petite collation. Il se déguste aussi avec du pain et un bon vin ! De nos jours, il est également servi comme dessert dans de nombreux restaurants et foyers au Paraguay. Cette friandise est également servie en apéritif, en snack ou même, comme le font certains Paraguayens, au petit-déjeuner. Le dulce de batata est vraiment trop irrésistible pour s’arrêter à une seule bouchée ! C’est une pâte de fruits qui se sert en sucrée, en salée, en salée/sucrée.. Elle se glisse partout !! Lorsque je l’ai fait, j’ai obtenu une très bonne quantité ! Elle se conserve parfaitement au frais pendant 1 mois… C’est le temps qu’on a pris pour l’écouler. Et je peux vous dire qu’on l’a mangé à toutes les sauces. On a commencé par tester à l’heure de la pause-café, on se laisse vite tenter pour en chiper un ou deux de plus. On a ensuite testé dans une salade toute simple. Salade verte, lardons, fromage de chèvre et des petits morceaux de Dulce, c’est super bon. Mais le summum pour nous, c’est pour accompagner un bon fromage de chèvre. Avec un bon pain de campagne, là, c’est divin !! Mon mari m’a dit que si on ne sait pas que c’est de la patate douce, ça ressemble beaucoup à une pâte de fruits d’abricot. Ces Dulce sont parfaits aussi pour les fêtes de fin d’années, pour surprendre nos convives :) On se retrouve le 17 mai pour la suite du tour. 

(Nous sommes le 7 mars et oh ! Miracle.. Il fait un beau soleil depuis quelques jours, mais toujours frais … Je suis en train de voir que je perds du terrain sur mon avance pour le tour :(  C’est normal en fait, car avec le début d’année dans mon travail, c’est hyper chargé. Mais je ne suis pas prête de reprendre de l’avance avant fin mai .. Ça va être chaud pour la suite ! )

(suite…)

Kotlety Schabowy, porc panés polonais

Kotlety Schabowy, porc pané polonais slider

Les Polonais fêtent l’adoption de la constitution de 1791, c’était il y a 230 ans ! Moins révolutionnaire que celle dont se dotera la France quelques mois plus tard, la Constitution du 3 mai 1791 est un texte novateur perçu comme dangereux par les monarchies absolues voisines. Supprimée avec la Pologne elle-même en 1793 à la suite du partage du pays par ses voisins, la Constitution du 3 mai 1791 devint un symbole de l’indépendance du pays. Aujourd’hui, le 3 mai est célébré comme fête nationale en Pologne. La Pologne est un pays d’Europe de l’Est situé au bord de la mer Baltique qui est réputé pour son architecture médiévale et son patrimoine juif. Dans la ville de Cracovie, le château du Wawel datant du XIVe siècle s’élève au-dessus de la vieille ville médiévale abritant la halle aux draps, lieu de commerce de la Renaissance à Rynek Glówny (place du marché).

La cuisine polonaise a évolué au cours des siècles pour devenir très éclectique en raison de l’histoire de la Pologne. Cette cuisine présente de nombreuses similitudes avec d’autres pays slaves, en particulier les cuisines tchèque et slovaque. Toutefois, le trait caractéristique propre à la cuisine polonaise est la présence des plats sucrés consommés en plat principal (notamment l’été), comme par exemple les pierogi (ravioles) aux fruits (les classiques étant ceux aux myrtilles ou aux griottes) ou au fromage blanc sucré. Le dessert français “île flottante” est servi en Pologne (en une version un peu moins sucrée), en tant que l’entrée estivale zupa “nic” (la soupe “rien”) Un autre trait caractéristique de la cuisine polonaise est la présence de nombreux produits végétaux lacto-fermentés : concombres, betteraves, choux… Qui donnent des savoureuses préparations au goût légèrement acidulé.

(suite…)

Tarte aux noix de Macadamia – Îles Marshall

Tarte aux noix de Macadamia slider

En ce premier Mai, je vous offre virtuellement un magnifique bouquet de muguet pour nous porter à tous “Bonheur” <3 c’est aussi, aujourd’hui que je fête les 10 ans de mon blog !! Déjà.. Au premier jour de mon blog, je n’aurais jamais pensé le tenir encore 10 ans après et pourtant.. Je n’ai pas vu filer les années et je ne m’en lasse pas, bien au contraire :) C’est justement pour fêter cette décennie que j’ai voulu me lancer dans l’aventure du Tour du monde culinaire pour l’association “Cuisiner pour la paix” de Sophie. Une aventure énorme que j’ai commencée il y a 1 an, qui me prends un temps considérable, qui me fait “flipper” un max quand je vois les jours passer et toute la masse de pays encore à chercher, à cuisiner, à faire les articles.. Mais qui me rend super fière de moi car en fait.. Je m’éclate comme une malade !! lol … J’espère de tout cœur réussir à faire ce tour du monde en UN an et ne pas avoir un grain de sable qui vienne gripper la machine …

Donc, on commence ce mois en souhaitant une bonne fête aux Marshallais. Le nom « îles Marshall », avec une minuscule à « îles », désigne l’archipel (au sens géographique) alors que le nom « Îles Marshall », avec une majuscule à « Îles », correspond au nom politique du pays (politique). Elles portent le nom de John Marshall, un de leurs découvreurs, et font partie des quelques États, comme la Colombie, les Îles Cook, la Bolivie ou l’Arabie saoudite, à porter le nom d’une personne. Cet archipel, situé dans le Sud-Ouest de l’océan Pacifique nord, à l’est des îles Carolines, au nord-nord-ouest des îles Gilbert, au sud et sud-sud-est de Wake et à l’est-sud-est des Mariannes du Nord, est formé d’îles volcaniques et d’atolls coralliens. Il s’est fait connaître du monde entier comme site d’essais nucléaires (aériens et souterrains) des États-Unis dans les années 1950 et 1960.

(suite…)

Gateau « Kéké » à la vanille – Togo

Gateau « Kéké » à la vanille - Togo slider

Dernier pays de ce jour à fêter son indépendance. Le Togo tire son nom de Togodo (ce qui signifie originellement ville « au-delà du fleuve » en langue éwé et non ville « au-delà de la rivière », erreur couramment commise). Togoville, ville coloniale germanique et première capitale du pays, est située à l’est de la capitale Lomé. En faisant mes recherches, je suis tombée à plusieurs reprises sur ce gâteau dont le nom m’a plu !! Le gâteau “Kéké” !! Des fois, il n’en faut pas plus pour me faire passer en cuisine ! lol .. Ce gâteau est très simple à réaliser, il faut juste respecter les temps de préparation. Battre le beurre et le sucre pour obtenir une consistance hyper crémeuse, pareil avec les œufs et ne pas incorporer la farine au robot, mais à la main. Il est très moelleux avec une texture très légèrement humide et un goût divin de vanille et de rhum ! Il est parfait pour le matin au petit-déjeuner et je sais que celui-ci rentre dans la liste des gâteaux du matin :) Après cette journée bien remplie en fête nationale, je vous retrouve le 1er mai. 

(Nous sommes le 21 février… Rien ne change.. Le temps est toujours aussi maussade et demain retour au boulot … !)

(suite…)