Catégorie : Cuisine Bourguignonne

Poulet Gaston Gérard

Poulet Gaston Gérard slider

Cette fois-ci, je ne serais pas à la traîne pour publier ma recette pour le challenge de mon amie Marie “Nos régions ont du goût”. Je me fais presque un poisson d’avril à moi tout seule !! 😉  Ce mois-ci, on part à la découverte de la cuisine de Bourgogne. J’ai déjà repéré quelques recettes et celle-ci m’a fait craqué de suite. Si vous commencez à me connaitre, vous saurez pourquoi 😉  Il y en a certaines qui diront “ça coule.. le fromage” !! Et oui, une recette de poulet très très parfumée. Je suis vraiment tombée sous le charme de ces saveurs. Une sauce hyper onctueuse, un poulet bien parfumée au vin blanc de Bourgogne, l’association comté/moutarde/vin blanc est divine en bouche… Je vous invite vraiment à le réaliser car en plus, il demande peu de préparation. 

Pour la petite histoire, cette recette fut réalisée en 1930 pour Curnonsky (critique gastronomique illustre) par l’épouse du maire de la ville de Dijon, Madame Gaston Gérard. Alors qu’elle prépare un poulet à sa façon, à leur domicile de la rue du Petit-Potet à Dijon, un incident en cuisine manque de compromettre le repas et la réputation de bonne cuisinière de l’hôtesse. Elle échappe un pot de paprika dans la cocotte de sa préparation. Pour tenter de corriger l’incident, elle ajoute du vin blanc de Bourgogne, de la crème fraîche et du comté râpé. La recette plait à leur hôte et critique gastronomique illustre, qui félicite la maîtresse de maison pour cette recette qu’il trouve fort à son goût et qui la baptise du nom de son hôte. Depuis, elle est devenue une recette classique de la gastronomie bourguignonne.

(suite…)

Bœuf bourguignon

Boeuf bourguignon slider

Ici les températures ne sont pas encore assez chaudes donc on peut se permettre de se chouchouter encore un peu avec un bon plat mijoté. Ce bœuf bourguignon est juste sublime, la viande marine pendant des heures dans un bon vin de Bourgogne relevé par un petit verre de Marc de Bourgogne. Ensuite, une cuisson longue dans une marmite en fonte. Petite, j’observais beaucoup mon père cuisiner et surtout je mémorisais toutes ses petites astuces pour rendre un plat unique. Et parmi celle-ci, Il a toujours rajouté dans ses daubes ou bourguignon 4 carrés de chocolat noir en fin de cuisson. Il me disait que cela rendait la viande brillante et  épaississait légère la sauce tout en lui apportant une touche subtile de cacao… Un plat qui se laisse apprécier à sa juste valeur et dans la continuité de mon père.. je le sers toujours avec des spaghettis 😉

“Je participe au défi Appropriez-vous la recette !!!, un jeu initié par Sylvie La Table de Clara” Pour cette première édition, je me suis appropriée la recette de mon père …

(suite…)