Étiquette : épices

Creamy Chicken Fajita Pasta, pâtes crémeuses au poulet façon fajitas

Creamy Chicken Fajita Pasta slider

Ce mois-ci, je participe au jeu de Sonia Test de recettes entre blogueurs” et j’ai choisi de faire le “Défi anniversaire des blogueurs”. Je suis partie me balader chez la belle Sofia du joli blog “Plume & Prose“. Un blog où la prose accompagne la recette ou vice-versa … Cette recette me fait de l’œil depuis quelque temps. Si comme moi, vous aimez les pâtes, les fajitas, les épices relevées, le fromage, la sauce crémeuse … Cette recette est pour vous ! 

Par contre, je n’ai pas réussi à obtenir une sauce aussi crémeuse que Sofia, mais je sais pourquoi !! Dans sa recette, Sofia note que si on utilise du fromage “Cheddar” en morceaux, il faut rajouter 16 cl de lait et ça, je n’aurais pas du ! lol ! Le lait a eu plus le pouvoir de liquéfier la sauce. D’ailleurs, dans le déroulé de ma recette, je ne vous en parle pas du tout. On oublie le lait. Mais ce n’est pas grave, ça me donne une occasion pour se régaler encore une fois et rajouter des photos ;) 

Au niveau du goût, ce plat est extra ! Hyper parfumé, on s’en lèche encore les babines :) J’ai utilisé les épices de mon partenaire David Vanille qui ont sublimé la sauce. Vous trouverez le détail en bas de l’article et je vous rappelle que le code promo a une validité permanente. N’hésitez surtout pas à vous en servir. Sofia, je te souhaite de passer une magnifique journée 🙂 Joyeux anniversaire, mon petit doigt m’a soufflé que c’était aujourd’hui. 

(suite…)

Riz épicé aux crevettes – Jordanie

Riz épicé aux crevettes slider

C’est au tour de la Jordanie de fêter son indépendance au terme du mandat britannique en 1946. J’ai été fouillé dans mes nombreux livres de cuisine, et j’en ai trouvé un sur les spécialités de Jordanie. Oui, je sais !! J’ai tellement de livres que je ne sais même plus ce que j’ai !! lol … Bon dans ce livre, j’ai trouvé quelques recettes qui me plaisaient bien dont celle-ci. Mon choix s’est porté dessus, car j’avais tous les ingrédients et c’est une recette rapide à faire pour le soir. Vous savez bien que c’est mon cheval de bataille, vous proposer des recettes rapides et bonnes à cuisiner en peu de temps. Ce plat est délicieux avec toutes les épices qui le relèvent bien. Il nous a beaucoup fait pensé à une paella très simplifié. Un plat que je pourrais faire de temps en temps et qui rejoint ma liste ;) Je vous retrouve le 26 pour la suite. 

(Nous sommes le 25 avril et on peut dire que j’ai définitivement perdu toute l’avance que j’avais pris dans ce tour :(  … Des fois, les aléas de la vie font que ..)

(suite…)

Thé Chaï d’Erythrée

Thé Chaï slider

À part le thé vert à la menthe que j’adore par-dessus tout, je ne suis absolument pas thé ! Moi, c’est mon café.. Un bon expresso ! Je n’en abuse pas, deux par jour, mais il me faut du bon, du corsé :) Par contre, mon mari adore le thé. La dernière fois, il a passé une petite commande de thé exceptionnel chez mon partenaire, David Vanille. Du coup, j’ai trouvé pour mettre à Erythrée à l’honneur pour leur fête nationale, un thé avec un petit mélange d’épices qui a eu la large approbation de mon homme. C’est un thé que les Erythréens boivent brûlant surtout pendant la grande période de chaleur. Ça leur permet de pouvoir s’hydrater beaucoup plus rapidement. Dans la recette d’origine, on utilise du thé noir. Ici, j’ai choisi le thé oolong, un thé semi-oxydé, à mi-chemin entre le thé noir et le thé vert. Cette recette a été validée à 200 % et il s’en est même refait par la suite ;) Je vous retrouve le 25 pour le pays suivant. 

(Nous sommes le 18 avril, un jour avec un magnifique soleil !! Dommage que ma semaine de congés se soit passée sous la pluie … ) 

(suite…)

Poulet caramélisé aux graines de sésame

Poulet caramélisé aux graines de sésame slider

Vous savez que je suis adepte des recettes simples, rapides et bien sûr délicieux pour cuisiner le soir. C’est souvent mon cheval de bataille, car quand on rentre tard et qu’on a à peine 1 h pour mitonner un plat pour des affamés, ce n’est pas facile tous les jours ;) Dans le cadre du thème “Découverte d’un blog” sur le groupe Test de recettes entre blogueurs” de Sonia, le tirage au sort m’a donné deux blogs. J’ai déjà cuisiné le “Céleri, Rémoulade verte” de Nathalie et là, je suis partie chez Vanessa du très joli blog : “La popote du petit bonhium“. Ce blog n’est pas une découverte pour moi, car je le connais et le suis depuis plus de 10 ans. On a déjà eu, à maintes reprises, l’occasion de tomber ensemble sur des défis culinaires. En me baladant chez Vanessa, j’ai trouvé ce petit plat à tendance asiatique qui a le mérite d’être très vite prêt. Le plus long, c’est la cuisson du riz !! Des saveurs asiatiques que j’affectionne particulièrement, un plat bien parfumé qui nous a régalés,  Merci Vanessa. 

(suite…)

Mandazi, beignets épicés de Tanzanie

Mandazi, beignets épicés de Tanzanie slider

26 avril et nous en sommes au 35 ème pays (sur 205 !) qui fêtent son indépendance ! La Tanzanie, pays d’Afrique de l’Est réputé pour ses vastes régions sauvages. Celles-ci comprennent les plaines du parc national du Serengeti, un safari habité par les “Big five” (éléphant, lion, léopard, buffle, rhinocéros) et le parc national du Kilimandjaro, abritant la montagne la plus haute d’Afrique. Au large, se trouvent les îles tropicales de Zanzibar, aux influences arabes, et de Mafia, avec un parc marin accueillant requins-baleines et récifs coralliens. Les Tanzaniens fêtent donc aujourd’hui, le “Jour de l’union”. La Tanzanie actuelle est née de l’union du Tanganyika et de Zanzibar le 26 avril 1964, peu de temps après leur indépendance respective vis-à-vis du Royaume-Uni. Pour cette occasion, j’ai trouvé que cette recette de beignets était parfaite pour faire la fête :) En cherchant, sur le net des idées pour ce pays, je suis tombée à plusieurs reprises sur ces beignets sur divers sites puis, je les ai trouvés chez ma copine Hélène “Keskonmangemaman?” (Merci ma biquette ;) ) . Je n’ai pas hésité une seconde et me voilà partie en cuisine. Mandazi est le terme utilisé pour définir une pâte frite en langue kiswahili. Andazi est le mot utilisé au singulier alors que le mot mandazi est pluriel. La pâte est très simple à faire, j’ai un peu plus galéré à essayer de faire des beignets qui restent ronds !! lol … Malgré mon emporte-pièce, ils avaient décidé de faire des coins !! Tant pis 😉 Ces beignets sont bien parfumés. Ne vous inquiétez pas pour le piment de Cayenne, on le sent peu. C’est même agréable au goût mélangé à toutes les autres épices. Ils sont délicieux bien chaud, mais tièdes ou froids, ils se mangent tout aussi bien ! 

Je vous retrouve le 27, donc demain. Et cette fois, on a 4 pays à fêter le jour même !! 

(Nous sommes le 8 février.. Temps toujours aussi maussade.. J’ai l’impression que ça fait des mois que le soleil n’est pas venu nous réchauffer un peu ! )

(suite…)

Zaalouk d’aubergines marocain

Zaalouk d’aubergines slider

Aujourd’hui, je vous propose une délicieuse recette venant du Maroc. Elle est hors du “Tour du monde” mais je la propose au défi que je gère quotidiennement avec ma copine Viviane “Quoi qu’on mange?“. Ce mois-ci, c’est Kenza du blog “Cake au citron” qui nous accompagne pour la deuxième fois, en tant que marraine de Cmum et elle a choisi un super thème “Ramadan au Maghreb“. J’aime beaucoup la cuisine maghrébine. Elle est plein d’épices, de parfums, de soleil … Elle nous emporte toujours en voyage. J’ai trouvé cette recette sur un de mes livres de cuisine et j’ai été séduite par sa facilité de réalisation et les épices qui laissaient à penser que ce plat embaumerait la maison. Ce caviar d’aubergine se sert souvent sur du pain, pour farcir des minis Matlouâ (recette que j’ai déjà faite ici). Il peut se manger chaud ou froid, en entrée ou en accompagnement. À vous de voir. Nous, on a adoré le manger chaud en accompagnement d’une grillade d’agneau et de graine de couscous et le soir, on l’a fini froid sur du pain de campagne. On a adoré les deux versions !! 

Venez nous rejoindre sur le défi de Kenza pour nous proposer vos idées de recette pour le Ramadan :) Un clic sur le logo juste là, à droite dans la colonne ;)

(suite…)

Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe

Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe slider

Dernier pays de ce mois qui fête son indépendance aujourd’hui, 30ème pays depuis le 1er janvier.  Le Bangladesh, situé à l’est de l’Inde, dans le golfe du Bengale, est un pays d’Asie du Sud caractérisé par ses terres verdoyantes et ses nombreux cours d’eau. Côté cuisine, le riz constitue l’aliment de base et il est consommé avec différents currys. Des plats sublimes qui manifestent de fortes saveurs aromatiques. J’avais envie d’un plat coloré, épicé, plein de saveur et j’ai jeté mon dévolu sur cette recette. Ce kebab reshmi (ou rahsmi, je ne sais pas trop..) a eu un succès fou auprès de la gente masculine. Ils lui ont décerné la première place de tous les plats que j’ai cuisiné pour le tour. Et en le mangeant, ils m’ont déjà dit que je devais en refaire et doubler les quantité !! C’est vrai qu’il est excellent, le fait de laisser le poulet mariner pendant 24 h rend la viande hyper moelleuse. Elle s’imprègne bien de tous les parfums : curry, gingembre et menthe ont la part belle ainsi que le chutney à la menthe, indispensable pour sublimer l’ensemble de la recette. Et pour tout vous dire, elle est super facile à réaliser. Du moment qu’on pense la veille à préparer la viande en marinade, le lendemain, ça nous prend juste 20 mn de cuisson. Un plat que l’on sert sur des pains “naan”. Je n’a pas pris de le temps de les faire maison, j’en avais trouvé des petits dans une petite épicerie et ils étaient bien bon. Mon fils a adoré et ça m’a étonné, car il n’est pas fan du tout de l’épice de curry. J’ai utilisé dans cette recette, un des curry que m’a envoyé mon partenaire David Vanille, le curry du Kerala. Il est vraiment excellent, c’est un des meilleurs que j’ai goûté jusqu’à maintenant. Bien parfumé, mais parfaitement équilibré, peu piquant.. Il a su réconcilier mon fils avec cette épice. En regardant la composition, je pense savoir pourquoi.. par rapport à celui du Ceylan que j’ai l’habitude de prendre, il n’y a pas de cardamome dedans et c’est une des rares épices que mon fils n’aime pas du tout ! J’ai bien noté le nom pour en reprendre vite :) Je vous retrouve le 4 avril pour entamer un nouveau mois de recettes du tour du monde. Il y aura 9 pays à l’honneur. 

(Nous sommes le 16 janvier, je sens que je commence à prendre du retard sur la réalisation des recettes en cuisine et la programmation des articles … Ces trois premiers mois sont très, très chargés au boulot entre bilan, budget… Et j’en passe, sans compter tous les à-côtés à gérer de la vie personnelle, il faudrait que je me clone 2 fois !! Je vous ferais un topo dans le prochain article.. Un bilan sur les 9 mois restants ! … déformation professionnelle, je fais toujours des bilans sur tout !! lol )

(suite…)

Pakistani aloo keema

Pakistani aloo keema slider

La cuisine pakistanaise est un mélange de diverses traditions culinaires régionales d’Asie du Sud. Elle est très similaire à la cuisine indienne du Nord, mais intègre des influences d’Asie centrale et du Moyen-Orient notable et celle-ci est plus orientée vers la viande. La fusion avec la cuisine Mughlai est la plus populaire dans la plupart des restaurants pakistanais. Après plusieurs recherche, j’ai eu envie de préparer ce curry de bœuf qui est le plat de base pakistanais. L’aloo keema est préparé à partir de viande hachée (aka keema), d’épices (de mon partenaire David Vanille) et de pommes de terre dans une sauce dite “sèche “, car hormis la purée de tomates, elle n’a pas jus. C’est un plat très parfumé que nous avons beaucoup aimé. Je l’ai servi avec un riz basmati, il a fait des heureux :) À chaque fois, je suis toujours épatée de voir que la pomme de terre se marie si bien avec le riz !! lol En principe, on utilise dans ce plat de l’oignon jaune, j’ai pris un rouge car c’était mon seul rescapé !! C’est donc avec ce plat que j’accompagne les Pakistanais pour leur fête nationale ce jour :) On se retrouve le 25 pour le pays suivant ! 

(Au jour où je rédige cet article, nous sommes le 2 janvier :) .. Une nouvelle année commence … )

(suite…)

Pain de la nature, Pain du Veld – Namibie

Pain de la nature, pain du Veld Namibie slider

Pour accompagner les Namibiens pour leur fête de l’indépendance en ce 21 mars, je suis littéralement tombée sous le charme de ce Veld Bread, traduit par “Pain de la nature – Pain du Veld”. Le Veldt est un pain namibien très dense. En faisant mes recherches sur ce pays pour trouver une recette, je suis tombée à plusieurs reprises sur cette recette. Son histoire m’a plu et j’ai eu envie de le tester. Bien sûr, toutes les recettes étaient en anglais. J’ai donc demandé à mon fils de m’aider et au fil de la traduction, mon fils m’a dit “Fais le, il va me plaire” !! Je peux vous dire qu’il lui plaît vraiment, car depuis le mois d’août de l’année dernière où je l’ai testé pour la première fois, à aujourd’hui, j’en ai fait 8 !! Un par mois. Il se régale le matin au petit-dejeuner et comme il me dit “Il tient bien au corps !” 2 ou 3 tranches que l’on toaste le matin, puis on étale une couche de beurre qui fond et rentre dedans… Miammm !! Un vrai régal. Il se compose de farine de blé, de lait, de sel, de sucre et d’épices réchauffantes comme la cannelle, le gingembre et le clou de girofle. Des épices de mon partenaire David Vanille qui m’accompagne depuis le début de ce tour et bien avant d’ailleurs :) Comme il s’agit d’un pain rapide, la miche ne lève pas beaucoup et conserve un aspect rustique. Il est plein d’imperfection lorsqu’il cuit mais il a un goût divin. Ce qui est aussi assez rigolo, c’est que lors de la cuisson, il ne ressort jamais pareil. J’en ai fait pas mal depuis et un coup, il ne lève pas du tout et est extrèment dense (je vous ai mis les photos en bas de l’article), un coup il éclate tout le long, comme s’il se déchirait en poussant comme celui que je vous présente aujourd’hui … Mais de quelques façons qu’il ressort du four… Il a toujours ce même goût 🙂 Je vous incite vraiment à tester ce pain pour le petit-déjeuner, il est vraiment parfait. Voici son histoire : 

“Nous nous rendons sur les plateaux sablonneux et poussiéreux d’Afrique australe, où se trouve le Veldt – de grandes étendues sauvages, souvent peuplées de buissons et d’arbres épars. C’est là aussi que l’on trouve des lions qui rôdent, des oiseaux charognards qui tournent en rond et un pain du Veldt bien consistant, ce qui signifie en gros le pain de la nature. Selon le World Cookbook for Students, ce pain rapide a été créé par les colons européens pour se nourrir d’ingrédients familiers dans un pays inconnu et de trouver le moyen d’assouvir leur faim . Comme il est levé avec de la levure chimique, il n’y a pas de temps de pousse – il suffit de le mettre au four (ou sur un feu de camp) et de le manger. Pas de chichis, pas d’histoires. Des épices comme le gingembre, la cannelle et le clou de girofle donnent à ce pain de blé dense et robuste une belle saveur. Tout comme le soda bread irlandais, le pain Veldt est meilleur lorsqu’il est chaud et arrosé de beurre. Alors allez-y, installez votre campement près d’un coucher de soleil namibien et savourez une tranche”.

Pour la petite histoire, j’ai desespèrement cherché une recette en français au départ. M. Google ne m’en a toujours que proposer des Anglaises… et ce soir, en écrivant cet article et en faisant une recherche sur le Veld … Je tombe sur la recette de Sophie qui l’a publié il y a 6 ans pour “Cuisiner pour la paix” mais elle ne l’a pas noté sur la liste des recettes du pays !! Ce qui m’a trompé car je pensais que ce pain n’avait pas été fait !! lol 

(Aujourd’hui, nous sommes le 30 décembre ! Avant dernier jour de cette année que je qualifierais de “Bizarre”… on ne va pas être mécontent de dire aurevoir à 2020 .. même si 2021 va commencer sous les mêmes hospices… Moi, je me dépayse en cuisinant et en écrivant tous mes articles 🙂 ) 

(suite…)

Ragout de saucisses du Sud – Louisiane

Ragout de saucisses du Sud - Louisiane slider

Ce mois-ci, pour notre jeu Compile moi un menu, Viviane et moi avons le plaisir d’avoir à nos côtés, Samar du très beau blog “Mes inspirations culinaires“. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Samar vit en Amérique dans le Massachusetts, et du coup, le thème de notre marraine ne pouvait pas ne pas être : “Once upon a time l’Amérique” ;)  Une cuisine typiquement américaine avec une touche de rouge pour rendre hommage à l’amour tout le long de ce mois. J’ai vite sorti mon livre fétiche de Jamie Oliver qui se nomme “L’Amérique”. Il a fait un Food trip culinaire à travers l’Amérique à la rencontre des autochtones dans chaque état qu’il a traversé pour nous proposer 120 recettes diverses et authentiques. J’avais déjà réalisé le Shortbread aux pêches qui nous avait régalé ! J’ai jeté cette fois, mon dévolu sur ce ragoût car je venais d’acheter chez mon boucher de belles saucisses de “Cul noir“. Je me suis dit qu’elles seraient parfaites dans ce plat que j’ai d’ailleurs réalisé pour notre St Valentin. :D Un plat de Louisiane bien rustique, accompagné d’un dessert américain aussi mais plus raffiné !! lol … Nous nous sommes vraiment régalés. Ce ragoût est bien parfumé, pas trop pimenté (j’ai omis le piment rouge frais), la sauce est bien onctueuse pour accompagner le riz. Une recette que je ne regrette pas d’avoir réalisé … mais les recettes de Jamie Oliver sont toujours excellentes ;) J’ai également utilisé les épices de mon partenaire David vanille, le thym, le paprika et le piment de Cayenne pour sublimer ce plat. Je vous retrouve bientôt pour mon dessert américain 🙂

Le thème se termine dans 10 jours, venez vivre cette aventure américaine avec nous et notre marraine Samar. Un clic sur le logo dans la colonne de droite 😉

(suite…)

Blancs de poulet à la mélasse de grenade, noix et riz persan

Blancs de poulet à la mélasse de grenade, noix et riz persan slider

Pour saluer les Iraniens à l’occasion de leur fête nationale en ce jour, je vous propose une recette qui ne vient pas d’un quelconque site sur Internet, ni d’un livre, mais tout simplement d’une amie anglaise d’une de mes collègues de boulot qui a vécu pendant un temps en Iran. Cette recette, j’en ai souvent entendu parlé au travail.. Et à force, ça m’a donné envie de cuisiner ce plat. Donc, Maggy m’a fait passer la recette par mail en anglais. Il m’a fallu d’abord trouver la mélasse de grenade qui est vraiment l’ingrédient phare de la recette. Dans ce plat, on a un savant mélange épicé de sucré/salé, légèrement acidulé, ce qui le rend vraiment unique en goût. Au départ, la couleur a surpris mes zhoms, mais une fois qu’on y a goûté, on revient souvent pour se remettre une cuillère de sauce ! C’est un plat plein de saveur, il peut être servi avec du riz blanc, mais Maggy le sert avec un riz persan qui amène encore d’autres saveurs et en fait un ensemble délicieux. Pour les noix, en principe on ne mets que des cerneaux de noix, je pensais en avoir mais du coup, je me suis rabattue sur les noix de cajou ! Je n’arriverais pas à vous décrire le goût. Je pense qu’il faut le déguster pour s’en rendre compte. Entre le mélange des épices, la mélasse, les noix grillées mixées, le riz bien safrané, les grains de grenade qui lui apporte de la fraîcheur… Je suis contente de l’avoir cuisiné, c’est une très belle découverte dans ce tour du monde. Côté épice, dans la boutique de mon partenaire David Vanille, je me suis servie du Curcuma, de la Noix de muscade que j’ai râpé, de la Cannelle en poudre, de Filaments de Safran, de Bâton de cannelle, de Poivre noir du Timor en grains que j’ai moulu pour le poulet et de gousses de cardamome. Des épices d’exceptions qui parfument à merveille ce plat. Merci encore David pour ta confiance 🙂

L’Iran est une République islamique du Golfe persique (arabique) riche de nombreux sites historiques datant de l’Empire persique. D’importantes ruines en marbre caractérisent la ville de Persépolis, capitale de l’Empire fondée par Darius I au VIe siècle avant J.-C. La capitale moderne, Téhéran, abrite l’opulent palais du Golestan, résidence de la dynastie Kadjar (1794–1925), ainsi que des monuments plus modernes comme la tour Milad, haute de 435 m. L’Iran est situé en Asie, entre l’Irak, à l’ouest, et l’Afghanistan et le Pakistan, à l’est. Le pays dispose en outre de deux façades maritimes, sur la mer Caspienne, au nord, et sur le golfe Persique et le golfe d’Oman, au sud. On se retrouve le 15/02 🙂

(Aujourd’hui, samedi 12 septembre 2020… il fait beau et on profite de la terrasse en écrivant ce 9ème article du tour du monde ! )

(suite…)

Tajine de poulet au citron confit

Tajine de poulet au citron confit slider

J’avais entamé un bocal de citrons confits et je cherchais comment utiliser ce qu’il me restait. Quand Sonia pour son jeu Tests de recettes entre blogueur m’a attribué deux blogs sur le thème des agrumes, j’ai trouvé sur le blog de Jacqueline ‘Les recettes de Jacre” ce tajine, une recette algérienne. Ayant tous les ingrédients, je l’ai cuisiné pour un soir. Dans la recette, il faut mettre les pommes de terre à cuire dans la cocotte, soit en même temps que le poulet (version de Jacqueline) soit quand le poulet est cuit, on le retire et on ajoute les pommes de terre dans le jus restant pour 15 mn. J’ai choisi une 3eme option, en les faisant cuire à la vapeur en amont car en ce moment, j’ai du mal avec la cuisson de certaines variétés. Je vous explique dans la recette. C’est une recette que je vous conseille de préparer la marinade du poulet la veille pour qu’il marine toute la nuit. Ce tajine au poulet a embaumé la maison et nous a vraiment régalés. Avec le temps que nous avons depuis 2 mois, pluie, neige, pluie, neige et re-pluie, ça fait du bien de faire rentrer le soleil dans les assiettes, ça réchauffe les coeurs et le beudeu 😉 et on attends avec impatience les beaux jours. Merci pour ce partage Jacqueline. J’ai utilisé les épices de mon partenaire David Vanille. Je vous en parle très souvent, vous pouvez vraiment me faire confiance et commander chez lui. Service, prix et qualité sont au rendez-vous 🙂

(suite…)

Biryani au poulet

Biryani au poulet slider

Et voici le 2ème pays qui fête son indépendance ce jour, l’Inde, 5ème pays de l’année. Un pays haut en couleur avec une gastronomie culinaire immense. J’ai choisi pour l’honorer une recette de Biryani. J’en ai souvent entendu parlé et ce plat me faisait très envie. C’est un plat qui je vous l’avoue est long à préparer, je m’y suis prise la veille pour le faire en deux étapes. Le biryani a été importé au sous-continent indien par les voyageurs musulmans et les marchands. Il constituait un plat festif à la cour des empereurs moghols. En Inde, les biryanis les plus populaires sont souvent issus des communautés musulmanes. La version de Dindigul est la seule issue d’une communauté hindoue, les Naidus d’Andhra Pradesh. Les épices et les condiments utilisés dans le biryani sont, sans s’y limiter : le ghee (beurre clarifié) ou du simple beurre, le cumin, la noix de muscade, le macis, le poivre, le clou de girofle, la cardamome, la cannelle, la feuille de laurier, la coriandre, la feuille de menthe, le gingembre, l’oignon et l’ail. Les variétés plus élaborées comprennent du safran. Dans le nord de l’Inde, au Pakistan et au Bangladesh, le biryani contient de la viande. L’ingrédient principal qui accompagne les épices est la viande de bœuf, de poulet, de chevreau ou d’agneau. On y ajoute parfois des fruits secs. Dans le sud de l’Inde, des versions végétariennes y incorporent des pois, des haricots, du chou-fleur, du potiron ou d’autres légumes. Dans le Kerala, le biryani contient souvent des crevettes. La cuisson à la vapeur (dum pukht), dans une marmite scellée, permet aux épices de conserver leur saveur. Quand j’ai cherché une recette, je me suis tournée vers le blog d’Anne “Papilles et pupilles” où je savais que je trouverais mon bonheur. Effectivement, on n’a pas été déçu du tout ! Ce plat est une bombe de saveur, de parfum.. Il a embaumé la maison pendant tout un week-end et au niveau gustatif … Un pur bonheur ! On ferme les yeux et on voyage. Pour accentuer le goût de ce plat au travers des épices, j’ai choisi celles de mon partenaire David Vanille. Ses épices sont excellentes et je vous conseille fortement d’aller y jeter un œil. Vous trouverez dans la liste des ingredients tous les liens de ses épices 😉 Il y a beaucoup d’ingrédients dans cette recette,  surtout en épices. La préparation est longue mais je vous ai vraiment fait un étape par étape et si vous vous y prenez la veille, vous verrez que c’est un plat que vous allez vous régaler à cuisiner et surtout à manger ! On se retrouve le 31 janvier pour le dernier pays du mois. 

(Aujourd’hui, nous sommes le 30 août 2020… Je m’active pour programmer un maximum de recettes !!  J’ai quand même mes recettes de cuisiner jusqu’à fin mars 2021 !! J’adore faire ce tour du monde, je m’éclate à chercher les recettes, les cuisiner, découvrir les spécialités des différents pays 🙂  )

(suite…)

Harira végétarienne

Harira végétarienne slider

Je crois que cet hiver, je n’ai pas publié une seule soupe !! Mais c’est vrai que l’hiver n’ayant pas été bien froid, cela ne m’est pas venu à l’esprit d’en faire .. Sauf, celle-ci !! Je l’ai découverte chez Christine du blog : Pause Nature, en octobre. Un blog végétarien où il fait bon se balader même si on n’est pas végétarien. J’aime bien de temps en temps faire des repas sans viande, cela ne me manque pas si je n’en mange pas. Mais quand on a deux carnivores à la maison, c’est très difficile d’essayer d’espacer les repas avec la viande. Cette Harira, ils l’ont adoré la première fois que je l’ai cuisiné. Et depuis, je l’ai faite 3 fois et notamment ce dimanche, car le temps est vraiment “pourri” (pluie, vent, froid), elle nous a bien réchauffée. En plus, l’avantage de cette soupe, c’est qu’on a tout dans les placards. Elle est bien parfumée, elle nous fait voyager les papilles et elle n’est pas onéreuse du tout. Je la cuisine pour avoir 6 à 8 assiettes, ça nous fait deux repas du soir.. Demain, on va encore se régaler. Christine la fait un peu plus épaisse que moi, mais nous, on préfère qu’il y ait un peu plus de liquide. On peut ajuster la quantité d’eau au fur et à mesure de la cuisson. Du coup, j’ai réservé sa publication pour le “Challenge alimentaire, Fin De Mois Difficile“ d’ Isabelle du joli blog « Simplement Cenwen » . Chaque 15 du mois avec un petit groupe de copines (qu’on ne demande qu’à agrandir.. venez les filles nous rejoindre !! ), on publie une recette à moins de 1 € 50 la part, en dessous de 1 € c’est encore mieux. Cette soupe revient à 0.62 € pour une assiette bien pleine, soit 3 € 72 le tout.  Allez, on part en cuisine.. 

(suite…)

Tajine de poulet et Butternut

Tajine de poulet et Butternut slider

Lorsque Brigitte “L’atelier de Brigitte” avait publié cette recette, elle m’avait vraiment fait de l’œil. Je fais peu (même pas) de tajine, et j’avais envie d’essayer celui-ci car il était simple. Puis les mois ont passé, la recette s’est un peu perdue dans mes favoris. La semaine dernière, en regardant la dernière Butternut que j’avais, je me demandais comment la cuisiner et ce tajine m’ait revenu à l’esprit ! J’avais tous les ingrédients sauf le raz-el-hanout !! Ce n’est pas ça qui allait m’arrêter et j’ai cherché sur Internet la composition. Je me suis servie des épices de David Vanille, le cumin de Syrie, la muscade d’Indonésie et le curcuma d’Inde plus celles que j’ai ajouté. Par rapport à la recette, j’ai ajouté des noisettes pour avoir du croquant, plus d’eau pour avoir un bon jus, car je l’ai servi avec de la semoule et chez moi, il leur faut du jus ! Au final, ce tajine est extra !! On a vraiment adoré son goût épicé, mais pas piquant, les différentes textures. Il est très parfumé, un vrai régal pour les amateurs. À refaire ! Merci Brigitte pour ce partage :) (suite…)