Catégorie : La cuisine des « Grands Chefs »

Gratin fondant de poisson aux petits pois

Gratin fondant de poisson aux petits pois slider

Je suis une grande fan de la cuisine du Naked Chef : « Jamie Oliver », mais ça, je pense que ceux qui me lisent régulièrement le savent :) J’aime ses recettes qui sont toujours simples, même si la liste des ingrédients est interminable :D , mais avec le petit plus qui les rendent irrésistibles.

Et cette recette n’échappe pas à la règle. Dans ce livre, il est beaucoup question de cuisine anti-gaspi et de bonne cuisine équilibrée ! Des repas rapides, complets et délicieux pour tous les jours de la semaine. Jamie prend le meilleur de la gastronomie, s’inspirant des différentes cultures européennes, indiennes, asiatiques ou de la streetfood, pour proposer des recettes bon marché. Il livre aussi toutes ses astuces et bons plans pour vous aider à acheter malin, tirer le meilleur parti des ingrédients, gagner du temps et éviter le gaspillage alimentaire, sans pour autant oublier de proposer des plats sains et surtout savoureux. Vous l’aurez compris, c’est un de mes livres coup de cœur !

J’ai craqué sur ce gratin, car j’ai aimé la façon d’utiliser des produits surgelés pour les sublimer. Il est vrai que j’ai souvent des petit-pois au congélateur que j’achète soit en magasin, ou des frais que je congèle pour en profiter l’hiver. Par contre, le poisson, c’est toujours du frais ! Là, j’ai voulu suivre la recette à la lettre, alors j’ai acheté du poisson congelé… Une première chez moi !! lol..

Ben finalement, ce gratin de poisson aux petits pois est super bon ! Si on ne dit pas que la moitié des produits sont surgelés, on ne le sent pas du tout, tant la recette est bien travaillée. J’ai adoré le zeste de citron dans la purée qui apporte un léger peps à l’ensemble… Le crémeux de la préparation avec le poisson et les épinards, sans oublier les petites crevettes ! La couleur du plat qui met de suite en appétit surtout quand on regarde par la fenêtre et que l’on ne voit que du blanc !! … Encore merci Chef, pour vos belles idées.

Je propose cette recette à Hélène du blog « Keskonmangemaman?»  🙂 marraine de la Bataille Food de ce mois de janvier où elle nous propose de cuisiner « Des gratins d’hiver ». Je t’assure Hélène qu’il est « toute » saison ce gratin 😀

Je la propose aussi au challenge « Un jour, un livre, une gourmandise » créé par Sandrine de Ma bulle aux délices.

(suite…)

Bûche aux marrons du Chef Sylvain

Bûche aux marrons du Chef Sylvain slider

La bûche aux marrons est celle que nous préférons ! D’habitude, je fais toujours mes bûches avec le biscuit roulé car je n’avais pas de moule pour faire autrement et surtout la peur de les rater. Mais l’année dernière, j’ai craqué sur la « Bûche aux marrons du Chef Sylvain » donc, je me suis achetée ce fameux moule pour pouvoir enfin me lancer et merci Chef !! vos explications pas à pas sont vraiment parfaites !  

Cette bûche est divine ! Légère avec un très bon goût de marron mélangé au léger parfum du rhum, de noisette mélangé au chocolat. L’ensemble est un pur bonheur en bouche. Je suis depuis pas mal de temps le blog du Chef Sylvain, j’aime beaucoup ses recettes qui sont bien expliquées avec à l’appuie des vidéos et deviennent simples, à la portée de tous. Si vous ne le connaissez pas, je vous conseille vivement de vous balader sur son blog. 🙂

Cette bûche est, je ne vous le cache pas, longue à réaliser mais dès la première bouchée, on ne le regrette pas ! Je m’y suis prise deux jours avant le réveillon de Noel (2022) pour la faire. Elle a passé deux nuits au congélateur et le jour du réveillon, je l’ai sortie en début d’après-midi pour faire les finitions et nous l’avons dégusté sur le coup des 23h, elle était parfaite ! 

Je dédie cette recette à Compile moi un Menu. Le jeu que je gère quotidiennement avec Viviane « Quoi qu’on mange ? ». Viviane a eu envie de mettre Châtaigne et Marron au menu des fêtes ! et je suis sûre qu’elle va adorer cette bûche !  Vous nous rejoignez ??

(suite…)

Steak Worcester et champignons

Steak worcester et champignons slider

Une nouvelle recette de Jamie Oliver, pour le plaisir de Sofia du joli blog « Plume et Prose« , notre marraine ce mois-ci de « Compile moi un menu » que j’anime avec Viviane « Quoi qu’on mange?« .  Cette fois-ci, j’ai feuilleté mon livre « L’Amérique de Jamie ». Un bouquin de recettes américaines qui sont toutes aussi tentantes les unes que les autres. 

J’ai acheté des aloyaux chez mon boucher, une viande limousine, extraordinairement tendre et goûteuse dans l’idée de faire cette recette du Far West. La seule chose où j’ai dû faire une entorse, ce sont les champignons. Impossible de trouver des morilles ou des champignons sauvages frais. J’avoue que les surgelés ou en bocaux, j’ai du mal, car je les trouve mous !! Donc, je me suis rabattue sur des champignons de Paris frais.

La sauce Worcestershire apporte un délicieux goût à ce plat, les pommes de terre sont bien moelleuses et parfumées, la viande hyper fondante. Le tout, ensemble, est un vrai plaisir gustatif ! Une autre façon de se régaler avec un bon morceau de viande, même si comme le dit le Chef : « Rien ne vaut un bon steak grillé au feu de bois » !! 

Une recette qui a ravie mes hommes à midi pour le repas de la fête des papas 😀 (pour une fois, mon article était près, il ne me restait que les photos à mettre!!)

Voici trois références culturelles concernant cette fameuse sauce :

  • La sauce Worcestershire joue un rôle clé dans un épisode de la série South Park. En effet, en la confondant avec un liquide d’embaumement, deux employés de la morgue ressuscitent accidentellement le petit Kenny, mort écrasé par la station Mir. La contamination zombie menace dès lors la ville. Le service après-vente téléphonique des « Sauces Worcester », mis au courant du léger défaut de leur produit, conseille les héros pour mettre un terme à la crise.
  • Dans Shrek 3, le lycée du Roi Arthur s’appelle Worcestershire High School. L’Âne fait d’ailleurs une blague sur la célèbre sauce.
  • Dans Assassin’s Creed Valhalla, une mission secondaire consiste à aider un jeune cuisinier à élaborer une sauce, en vain. Ce personnage décide alors d’aller chercher l’inspiration dans la ville de Worcester, précisant au passage qu’il n’aimerait pas que sa sauce prenne le nom de cette bourgade.

Je propose aussi cette recette au challenge « Un jour, un livre, une gourmandise » créé par Sandrine de Ma bulle aux délices.

(suite…)

Pilon de poulet express au four

Pilon de poulet express au four slider

S’il est un chef que je suis depuis… Ça ne se compte plus !! C’est Jamie Oliver. J’ai toujours été conquise par la simplicité de ses recettes, les ingrédients que l’on trouve facilement et surtout, ses recettes sont excellentes ! Toujours bien parfumées, des mariages improbables, mais parfait ! Enfin, j’adore, je n’ai jamais raté ou été déçue par un plat. Ses livres sont en bonne position dans ma bibliothèque et d’ailleurs en faisant le tour sur le net, il m’en manque quelques-uns… Je vais soumettre cette idée à mon homme :)

Notre marraine de ce mois sur Cmum, celle qui s’est imposée à nous pour la troisième fois, en toute tranquillité <3 notre Sofia nationale :D du joli blog « Plume et Prose« , nous a proposé un thème que nous n’avions jamais fait sur Cmum. Mettre à l’honneur UN chef.. 

Et ce Chef Jamie Oliver, Viviane « Quoi qu’on mange? » et moi en sommes fans !!  :, Sofia ne pouvait pas me faire plus plaisir. J’ai déjà publié 4 de ses recettes dans la catégorie des « Grands chefs« , j’en ai à peu près 15 de cuisinées depuis longtemps en attente de publication et j’en ai réalisé encore 5 en 15 jours !! Lol .. J’ai de quoi vous faire saliver devant ses plats et desserts.

Sofia à dit : « Mets à l’honneur le Naked Chef », je vais donc commencer par ce poulet express au four. Ce que j’aime dans ce plat, c’est qu’il ne faut que 20 mn environ pour le préparer. On enfourne et environ 1 h après on passe à table pour se régaler. Il est comme d’habitude bien parfumé et servir sur du riz blanc, ça fait un plat complet et parfait pour un dimanche midi. 

J’ai trouvé cette recette sur le site GQ, elle est tirée du livre « Cuisine Système D avec Jamie » édité par Hachette Cuisine. Il fait parti de ceux que je n’ai pas 😉

Si vous aimez ce chef ou avez envie de le découvrir, venez nous tenir compagnie tout le long du mois… C’est ici dans la colonne de droite, un clic sur sa photo :)

(suite…)

Biscuits au tahini

Biscuits au tahini slider

Il y a quelque temps de ça, grâce (ou à cause ..) de ma copinaute Viviane « Quoi qu’on mange?« , j’ai craqué et je me suis acheté deux bouquins du célèbre chef Yotam Ottolenghi. Grâce, car je me régale et à cause, car je trouve toujours une recette à faire et je n’ai pas acheter du temps ni de la place au grand désarroi de mon mari !! lol .. J’ai commencé par les premiers, autant faire les choses bien, si je veux la collection !! 

Cette recette vient du livre « Jérusalem » qu’il a co-écrit avec Sam Tamimi. J’ai craqué sur bon nombre de recettes salées, mais j’ai choisi celle-ci, car j’avais un pot de tahini à finir. Mon choix s’est avéré excellent. Comme est dit dans le livre, ces petits biscuits sont sablés, très fondant en bouche avec ce goût que j’aime de Halva. Il vaut mieux cacher la boite car on a tendance à en piquer souvent ! Je vous laisse avec la recette, elle est simple et assez rapide, je pense que vous allez vous laisser tenter 😉

Je propose ces biscuits au challenge « Un jour, un livre, une gourmandise » créé par Sandrine de Ma bulle aux délices. Oui, encore des biscuits !! Promis je change de registre la prochaine fois :)

Les israéliens suivent un calendrier lunaire et non solaire comme le notre et chaque année la date de leur fête nationale change. Donc cette année, c’est le 5 mai 2022 ! Je m’associe à « Cuisiner pour la paix » et je lui propose cette recette. 

(suite…)

Gâteau aux pommes et 4 épices

Gâteau aux pommes et 4 épices slider

J’avais prévu de cuisiner 3 recettes pour le défi que je gère chaque mois avec Viviane « Quoi qu’on mange? » pour « Compile moi un menu » sur les thèmes des épices de Noël. Malheureusement, les circonstances de ce mois ont fait que je n’ai pas eu le cœur à me mettre à cuisiner. Pas d’envie et pas le temps … J’ai retrouvé vraiment le chemin de ma cuisine que depuis lundi que je suis en congé et je me dis .. on efface la tristesse, que la vie continue dans la bonne humeur … ce qui me ressemble beaucoup plus 🙂  Heureusement qu’au mois de septembre, j’avais réalisé ce magnifique gâteau que j’avais vu chez ma copinaute « Viviane » !! Son blog est le reflet de mes goûts et j’avoue que sa cuisine m’inspire beaucoup 🙂

Un gâteau du chef Yotam Ottolenghi hyper moelleux, divinement parfumé avec tout plein de pommes comme je les aime ! Ce gâteau a été très apprécié à la maison, ce qui est plutôt rare et je le trouve vraiment parfait comme gâteau de Noël avec un délicieux chocolat chaud ! Je vous le propose donc pour honorer ma présence avec au moins une belle recette et j’en profite pour remercier du fond du cœur ma co-équipière qui a su me soulager un maximum sur le jeu sans rien me dire et m’a été d’une belle présence en Mp <3

Pour ce gâteau, j’ai réalisé la crème aigre maison ! C’est super facile à faire… je vous mets la recette au tout début de la préparation. Attention, pensez à la faire 1 h avant ! Le mélange 4 épices se compose traditionnellement de cannelle, clou de girofle, noix de muscade et gingembre ! N’en n’ayant pas, je l’ai fait en mélangeant ces 4 épices de mon partenaire David Vanille dans des proportions relativement équivalentes, 4 quarts (4/4) .. sauf que j’ai mis un peu moins de clou de girofle et un peu plus de cannelle.   (suite…)

Krantz cake – Israël

Krantz cake - Israël slider

La commémoration annuelle de l’indépendance de l’état d’Israël est célébrée depuis 1949 entre le 3 et le 6 Iyar, une date qui tombe au mois d’avril ou de mai du calendrier grégorien. Fête nationale israélienne, sa dimension religieuse est débattue, et son observance donc très variable d’une communauté à une autre. Bien que la déclaration d’indépendance de l’état d’Israël ait été proclamée le 5 Iyar de l’année 1948, sa commémoration annuelle n’a lieu à la même date que dans le cas où celle-ci tombe un mercredi. En effet, pour éviter que le Jour du Souvenir ou que le Jour de l’Indépendance ne tombe un jour de sabbat, il a été décrété que, les années où le 5 Iyar tomberait un vendredi ou un samedi, la fête serait célébrée le jeudi précédent (le 3 ou le 4 Iyar) tandis que, les années où le 5 Iyar tomberait un lundi, la fête serait célébrée le lendemain mardi 6. Du coup, je m’en suis référée à un calendrier trouvé sur le net qui nous dit que c’est bien le 15 avril pour l’année 2021 🙂 . 

Pour fêter ce pays, j’avais envie depuis très longtemps de faire la fameuse brioche « Krantz » de Yotam Ottolenghi, un chef et auteur anglo-israélien. N’ayant pas encore son livre de cuisine « Jérusalem », j’ai cherché la recette sur le net et j’ai eu envie de faire celle que Samar « Mes inspirations culinaires » a publié en 2015, je savais que je ne serais pas déçu 🙂 . Cette brioche n’a pas fait plus de deux petits-dejeuner !! Mes hommes ont adoré. Elle a une très belle mie, le chocolat avec les noix de pécan lui apporte un bon goût et un bon croquant. Je me suis autant regalée à la cuisiner qu’à la dévorer :) C’est sûr que je la referais de temps en temps et que j’ai fais des allusions sur le fait que j’aimerais bien avoir ses livres ;) On verra si les oreilles ont été attentive :D Je vous dit au 17 pour le pays suivant… je pense que cela va être un mois de douceur 😉

(Nous sommes déjà le 31 janvier, je ne vois plus les jours passer … Surtout que chaque 1er trimestre, je suis overbookée au boulot avec les arrêtés de compte. Il fait toujours aussi froid et pluvieux dehors.). 

(suite…)

Ragout de saucisses du Sud – Louisiane

Ragout de saucisses du Sud - Louisiane slider

Ce mois-ci, pour notre jeu Compile moi un menu, Viviane et moi avons le plaisir d’avoir à nos côtés, Samar du très beau blog « Mes inspirations culinaires« . Pour ceux qui ne la connaissent pas, Samar vit en Amérique dans le Massachusetts, et du coup, le thème de notre marraine ne pouvait pas ne pas être : « Once upon a time l’Amérique » ;)  Une cuisine typiquement américaine avec une touche de rouge pour rendre hommage à l’amour tout le long de ce mois. J’ai vite sorti mon livre fétiche de Jamie Oliver qui se nomme « L’Amérique ». Il a fait un Food trip culinaire à travers l’Amérique à la rencontre des autochtones dans chaque état qu’il a traversé pour nous proposer 120 recettes diverses et authentiques. J’avais déjà réalisé le Shortbread aux pêches qui nous avait régalé ! J’ai jeté cette fois, mon dévolu sur ce ragoût car je venais d’acheter chez mon boucher de belles saucisses de « Cul noir« . Je me suis dit qu’elles seraient parfaites dans ce plat que j’ai d’ailleurs réalisé pour notre St Valentin. :D Un plat de Louisiane bien rustique, accompagné d’un dessert américain aussi mais plus raffiné !! lol … Nous nous sommes vraiment régalés. Ce ragoût est bien parfumé, pas trop pimenté (j’ai omis le piment rouge frais), la sauce est bien onctueuse pour accompagner le riz. Une recette que je ne regrette pas d’avoir réalisé … mais les recettes de Jamie Oliver sont toujours excellentes ;) J’ai également utilisé les épices de mon partenaire David vanille, le thym, le paprika et le piment de Cayenne pour sublimer ce plat. Je vous retrouve bientôt pour mon dessert américain 🙂

Le thème se termine dans 10 jours, venez vivre cette aventure américaine avec nous et notre marraine Samar. Un clic sur le logo dans la colonne de droite 😉

(suite…)

Galettes de riz, poireaux à la crème et œuf au plat

Galettes de riz, poireaux à la crème et œufs au plat slider

Aujourd’hui, je vous propose une recette que l’on peut classer dans « Anti-gaspi« .. Mais rien ne vous empêche de la faire sans avoir de reste :) J’avais un reste de riz blanc, comme souvent d’ailleurs et 3 poireaux qui dépérissaient dans le bac à légumes, car en ce moment, j’ai plus envie de faire de soupe. Puis, je me suis souvenue d’une recette que j’avais vue chez Nadji « Saveurs et gourmandises » où il était question de reste de riz et de poireaux. Cette recette de Yotam Ottolenghi (il va falloir que je m’achète un ou deux livres de ce Chef)  est très simple à réaliser, il faut juste un peu de méthode pour tout manger ensemble chaud ! Les saveurs se marient à merveille. Les galettes de riz sont parfumées au safran, mais le goût reste léger. Que l’ on mange un morceau de galette accompagné de poireaux à la crème ou trempé dans le jaune d’oeuf, on a l’impression de manger deux plats différents ! Une recette que nous avons beaucoup aimée. Que du bonheur en bouche. 

Nadji tient ce blog depuis très longtemps, et j’adore toujours autant me balader et lui « chiper » des recettes. Sa cuisine ressemble assez souvent à la mienne, à mes goûts, à mes envies :) Merci Nadji pour toutes tes belles idées et j’en profite pour te mettre à l’honneur sur le « Défi sur vote » de Bellah. 

(suite…)

Truffes au poivre mandarine du Népal

Truffes au poivre mandarine du Népal slider

J’ai reçu, il y a quelques mois, dans le cadre de mon partenariat avec David Vanille, un Poivre mandarine du Népal. J’ai mis un peu de temps à m’en servir en cuisine, car je voulais trouver une recette qui le mette en valeur sans trop d’ingrédients pour le masquer ou qu’il prenne le dessus. C’est Valérie « 1.2.3 dégustez« , marraine de l’édition 59 de « Recette autour d’un ingrédient » qui m’a décidé à chercher une recette activement, car elle a choisi comme ingrédient, le Poivre ! Un jeu crée par Soulef “Amour de cuisine” et Samar “Mes inspirations culinaires“. Après maintes réflexion, je suis finalement partie sur une mignardise très simple : 3 ingrédients. Ces truffes au chocolat noir sont vraiment des merveilles en bouche. J’ai dosé le poivre au fur et à mesure, en goûtant souvent et j’ai réussi à trouver un équilibre parfait avec le chocolat. Une fois mes truffes réalisées et mises au frais, nous avons goûté le lendemain. A la première bouchée, on ressent une note chaude mais pas piquante. Puis se développe un bon goût d’agrume.. Ce qui est rigolo, c’est que mon mari a senti le goût de l’orange et moi, j’étais plus sur du citron, voire citronnelle. Ce poivre est très parfumé, il ne pique pas mais nous enveloppe de chaleur pour ensuite donner une impression, en fond de gorge, de fraicheur.. on a vraiment beaucoup aimé et je vais le tester sur un poisson blanc ou des blancs de volaille .. ça devrait apporter de belles notes. Si vous voulez tester ce poivre, n’hésitez pas à contacter David de ma part 😉 Pour recevoir du monde, accompagner un bon café, pas besoin d’attendre les fêtes pour se régaler avec des truffes. 

(suite…)

Vanille Kipferl de C. Felder

Vanille Kipferl de C. Felder slider

Nous voici à 5 jours de Noël et dans vos cuisines, la valse des biscuits de Noël à du commencer depuis un moment… Malgré le manque de temps, j’essaie d’en faire 2 ou 3 sortes chaque année et je les conserve précieusement dans des boites que je planque !!! Cette recette, j’en ai fait une fois pour tester (ils n’ont pas duré 10 mn !!) et du coup, le lendemain, j’en ai refait 3 tournées que j’ai mis en boite mais sans l’enrobage.. je le ferais au dernier moment. Donc pour trouver l’idée des biscuits, je me tourne toujours vers Christophe Felder. Ces livres sont des mines d’or et je sais que je peux les faire les yeux fermés, on est toujours sûr de se régaler. Ces Kipferl, comment vous les décrire..  On pose la bouchée sur la langue, on ferme la bouche et ça fond littéralement puis le goût extraordinaire de la vanille de David vanille éclate en bouche !! et là .. On prend une deuxième bouchée, puis une troisième … bouchée après bouchée… l’assiette est vide !!!! 40 petits biscuits.. ça part vite, je vous le dit !! 

J’ai vite mis 7 morceaux dans une assiette près du sapin et sous la haute surveillance de Teddy 😀 pour la « Collation du Père Noël » et pour pouvoir les proposer à ma comparse Viviane « Quoi qu’on mange? » pour Compile moi un menu que nous animons ensemble chaque mois. Il reste encore 5 jours pour vous joindre à nous. C’est à droite dans la colonne 😉 

(suite…)

Cake infiniment vanille de Pierre Hermé

Cake infiniment vanille de Pierre Hermé slider

Cela ne fait pas loin de 4 ans que j’avais mis cette recette de côté. Je l’avais vu sur le blog de ma biquette « J’ai le cœur gourmandise« .. Et je peux vous dire que lorsqu’on se balade sur son blog, elle nous fait vraiment fondre le cœur de gourmandise, un blog rempli de douceur bretonne !!  J’ai le plaisir d’avoir un super partenariat avec David Vanille et dans mon colis, j’ai reçu de magnifiques gousses de vanille de Papouasie – Tahitensis Gourmet. En les voyant, ce cake m’est revenu en mémoire et je l’ai réalisé pendant mes vacances au mois d’août. Que vous dire sur ce cake .. Pleins de choses !! Déjà, il est à la fois envoûtant et décevant !!! Oui, oui.. ;) Mais décevant pas par son goût qui lui est envoûtant, non !! C’est par son nom !! Quand on lit « Cake infiniment vanille », on s’attend à avoir une belle texture de cake et surtout un seul goût unique de vanille très intense … Alors pour la texture, on est sur une texture très moelleuse, hyper moelleuse mais surtout fondante, très fondante !! Chaque bouché fond littéralement dans la bouche.. Pour le goût, il est extraordinaire, profond … Mais pas qu’en vanille !! C’est là, où j’ai mon petit bémol sur ce cake. On a un goût d’amande assez puissant qui est très fortement vanillée en arrière bouche. Il ressemble beaucoup plus à une très bonne frangipane. Au final, un cake vraiment excellent, une texture à se damner, un goût sublime, mais je l’aurais appelé « Fondant aux amandes infiniment vanillé » !! J’ai quand même cherché à savoir si c’était moi, s’il y avait quelque chose que j’avais loupé.. Et je pense bien avoir trouvé. Pour l’amande, il faut prendre de la poudre d’amandes blanche et pas naturelle ou torréfiée comme j’ai pris. La poudre d’amande blanche est beaucoup moins prononcée en goût que les deux autres. Donc, je le referais un jour pour voir la différence.. Heureusement que je me suis servie de ces gousses de vanille bien pulpeuses et charnues qui ont un parfum très intense. Elles ont réussi à quand même bien apporter le goût de vanille par-dessus l’amande. Je vous encourage vraiment à le tester, il en vaut le coup, ce sacré cake ;) Et donnez moi votre avis, ça m’intéresse vraiment ! Regardez ces photos, il est vraiment gourmand non ?? .. ce glaçage qui dégouline.. ah oui !! en apparté. J’ai fait le choix de faire les photos natures, sans artifices (comme d’ailleurs toutes mes photos). Tel qu’il est sorti de ma cuisine sans nettoyer le glaçage etc .. car, la gourmandise.. c’est bien celle de racler ce glaçage avec le bout du doigt pour se lecher les babines non ?? 😀 et de vous faire voir que tout le monde peut y arriver … même moi !!! <3

(suite…)

Omelette à la mozzarella sur un lit de tomates

Omelette à la mozzarella sur un lit de tomates slider

L’été et surtout quand je suis en congés, on aime bien paresser à la maison le matin. Plus de réveil, donc il arrive qu’on ouvre un oeil à 10 h du matin car le chat à faim et qu’il vient me chatouiller le nez avec sa moustache !! Quand c’est comme ça et qu’en plus on a prévu de partir l’après-midi, on se prépare un très bon petit déjeuner améliorer « façon brunch » ! Pourquoi façon ? .. car sur ma table, il n’y a pas cinquante plats différents mais du sucré et un salé : du pain, une brioche, des confitures, du café, des fruits frais, du jus d’orange et souvent je fais des oeufs. Soit ils sont cocottes, au plat ou omelettes ! Pour cette recette d’omelette, je me suis fortement inspirée du livre de recette de Jamie Oliver : 5 ingrédients, rapide et facile. Ce livre est vraiment Top, puis j’adore cet homme. Nous avons beaucoup apprécié cette petite omelette avec la fraicheur des tomates, le fromage qui coule … miam !! c’est vraiment un plaisir. Elle est facile, rapide et que 5 ingrédients ! Ok, 7 pour moi 😉 ! J’ai rajouté des noix de cajou et de la salade. Dans la version originale, Jamie Oliver mets du basilic mais j’en avais plus donc je l’ai remplacé par de la ciboulette. Une assiette que je vous conseille vraiment. A faire pour un repas du soir, du midi ou du matin (tard) 😉  .. comme vous le souhaitez ! 

Cette recette est parfaite pour un brunch et je la propose donc à mes co-animatrices de Compile moi un MenuChantal et Viviane pour notre thème estival qui dure deux mois ! Tout le détail dans la colonne de droite.. Venez nous rejoindre pour bruncher ensemble !! 

(suite…)

Bûche aux noisettes et au café de Nicolas Bernardé

Bûche aux noisettes et au café de Nicolas Bernardé slider

Pour « Compile moi un menu« , le jeu culinaire que j’anime chaque mois avec ma co-équipière, Chantal « La cuisine de blanche« , nous avons choisi de finir l’année avec une super marraine en la personne de Maggy  « Magg Kitchenette« . Si vous ne connaissez pas encore Maggy, je vous conseille de vite aller visiter son univers. Un blog à la fois gourmand, simple et raffiné, un vrai plaisir de se balader de page en page. Maggy nous a choisi un thème bien de saison.. « Bûchons ensemble sans embûche » !! On peut aussi bien faire des bûches sucrées que salées, en petites ou grandes versions et même les revisiter. Pour faire honneur à notre marraine, j’ai décidé de lui offrir cette belle et très gourmande bûche de Nicolas Bernardé, Chef Pâtissier-Confiseur, Meilleur Ouvrier de France. Un subtil mélange entre le café et la noisette avec un léger goût de sirop d’érable. J’ai autant pris de plaisir à la confectionner qu’à la manger. Une crème très légère, un biscuit bien moelleux, on l’a dégusté que nous trois sur trois repas 🙂 Je vous rassure, elle est très simple à réaliser. Je ne me suis pas encore lancée dans les grandes réalisations de bûche.. trop peur de pas maîtriser du tout !! 😉 Et vous ? vous allez réaliser quelle bûche pour les fêtes ?? Venez vite nous la proposer en venant nous rejoindre pour ce dernier thème de l’année, il se termine le 25 à minuit ! … Les instructions sont là —> cliquez sur le logo 

(suite…)

Pumpernickel de C. Felder

Pumpernickel de C. Felder presentation

Les fêtes de Noël arrivent à grand pas et avec elles, l’envie de réaliser pleins de petits biscuits, des bredeles, biscuits d’Avent. Et ça tombe bien car c’est la région que Marie « L’alchimie des mets » nous demande de visiter pour lui ramener tout plein de spécialité. J’ai été cherché dans ma bibliothèque culinaire (oui, oui.. j’ai un meuble-étagère exclusivement pour mes bouquins 😀 ) le livre « Les gâteaux de l’Avent » de Christophe Felder. Ben oui, quoi de plus normal que de mettre à l’honneur les alsaciens 😉  C’est un livre tiré de la collection « Leçon de pâtisserie » le N°1,  une petite merveille en 30 leçons. J’ai eu le plaisir de rencontrer le Chef lors de la Foire aux livres de Brive il y a presque 15 jours. Ce fût un très bon moment d’échanges, un chef chaleureux, généreux à l’image de ses pâtisseries qui nous régalent tant et nous avons même évoqué ce livre. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous présenter la leçon N°17 et de réaliser ses Pumpernickel. Ils ressemblent beaucoup aux croquants de Provence que j’adore mais avec cette touche de cannelle qui caractérise tant l’Alsace et moins dur. Des biscuits délicieux, un goût de cannelle à la juste dose… J’ai remplacé 50 gr d’amandes par des noisettes car j’adore ça… Une fois ces petits biscuits tranchés et refroidis, je les ai stocké dans une boite en fer.. Pour une fois, je peux vous dire que j’ai pu les garder 9 jours et ils étaient toujours aussi bon. Comment j’ai fait ? Je les ai cuisiné un jour où mes zhoms étaient pas là.. hop, dans la boite et ni vu ni connu … Enfin pendant les 8 premiers jours j’en prenais un chaque matin avec mon café mais ensuite le pot aux roses à été découvert… et je vous épargne les noms d’oiseaux qui ont sifflés mélodieusement dans mes oreilles !! 😀

Merci M. Felder pour vos recettes, c’est toujours un vrai plaisir de pâtisser en votre compagnie 😉 

(suite…)