Étiquette : poulet

Poulet DG du Cameroun

Poulet DG du Cameroun slider

Aujourd’hui, nous avons deux pays qui célèbrent leur fête nationale. Quand il y a plusieurs pays par jour, j’ai décidé de les publier par ordre alphabétique !! lol … Donc, je commence par le Cameroun. Il doit son nom à celui du río dos Camarões (rivière des Crevettes) donné à l’estuaire du Wouri par les Portugais dès le xve siècle. Les crevettes de type « gambas » et d’autres espèces plus petites sont, en effet, très abondantes dans les hauts-fonds autour de Douala. Mais bien que j’adore les gambas, j’ai choisi sur une autre recette, car encore une fois, le nom m’a plu !! Cette recette date des années 80 et “DG” vient de « Directeur Général ». Le poulet Directeur Général porte ce nom, car à l’origine, il était réservé à des personnes d’une certaine importance sociale (directeurs généraux, personnalités …). C’est un ragoût de poulet (frit) servi avec un cocktail de frites de plantains, de légumes (carottes, poivrons, haricots verts …) et de divers aromates (herbes, cube…). C’est une recette simple, ne demandant que peu d’ingrédients exotiques. Aujourd’hui, c’est une douceur qui est complètement démocratisée, d’autant plus que les ingrédients entrant dans sa composition sont accessibles à tous. Il fait désormais parti des plats traditionnels du Cameroun. La première fois que j’ai cuisiné des bananes plantains, on n’avait pas trop aimé. J’ai recidivé dans cette recette et là, on a vraiment adoré. Ça apporte une légère note de sucré et ça se marie à la perfection avec l’ensemble du plat. Une recette que nous avons beaucoup apprécié. Je vous dis à tout à l’heure pour le deuxième pays. 

(Nous sommes le 15 mars, un jour comme les autres ;) ) 

(suite…)

Poulet caramélisé aux graines de sésame

Poulet caramélisé aux graines de sésame slider

Vous savez que je suis adepte des recettes simples, rapides et bien sûr délicieux pour cuisiner le soir. C’est souvent mon cheval de bataille, car quand on rentre tard et qu’on a à peine 1 h pour mitonner un plat pour des affamés, ce n’est pas facile tous les jours ;) Dans le cadre du thème “Découverte d’un blog” sur le groupe Test de recettes entre blogueurs” de Sonia, le tirage au sort m’a donné deux blogs. J’ai déjà cuisiné le “Céleri, Rémoulade verte” de Nathalie et là, je suis partie chez Vanessa du très joli blog : “La popote du petit bonhium“. Ce blog n’est pas une découverte pour moi, car je le connais et le suis depuis plus de 10 ans. On a déjà eu, à maintes reprises, l’occasion de tomber ensemble sur des défis culinaires. En me baladant chez Vanessa, j’ai trouvé ce petit plat à tendance asiatique qui a le mérite d’être très vite prêt. Le plus long, c’est la cuisson du riz !! Des saveurs asiatiques que j’affectionne particulièrement, un plat bien parfumé qui nous a régalés,  Merci Vanessa. 

(suite…)

Chicken roti – Sainte Lucie

Chicken roti slider

Aujourd’hui, je vous emmène dans les Caraïbes, à Sainte-Lucie plus exactement qui fête en ce jour leur 42ème année d’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni. Sainte Lucie est une petite île des Petites Antilles située entre la Martinique et Saint-Vincent et les Grenadines. Tirant son nom de Lucie de Syracuse, Sainte-Lucie est le seul État au monde à porter le nom d’une femme. A Sainte-Lucie, vous aurez le plaisir d’aiguiser vos papilles à la cuisine créole. C’est au carrefour d’un mélange aux influences amérindienne, française, africaine puis indienne que naît la cuisine traditionnelle de Sainte-Lucie. Manioc, igname, patate douce ou encore poisson et banane seront les ingrédients phares du terroir culinaire de Sainte-Lucie, sans oublier les épices qui sont très importantes dans les recettes. J’ai fait le choix après de multiple recherche, de réaliser ces Chicken rotis. La garniture est simplement un poulet au curry (j’ai utilisé le curry de Madras de David Vanille) que l’on sert dans des rotis qui sont des pains plats qui ressemble à des tortillas. Cela ressemble à des galettes fourrées à la viande ou au poisson. J’avoue que les rotis m’ont donné du fil à retordre !! lol .. Ils ne sont pas aussi beaux que ceux de Vera de 196 flavors. Mais je pense m’y être mal prise pour les cuire. Poêle trop petite, je ne les ai pas assez étalés finement et ils ont gonflés .. J’en referais, car nous avons vraiment aimé et je vous dirais les améliorations que j’ai apportées ;) Place à la recette et je vous retrouve le 23 février pour deux pays ! 

(11 octobre 2020, encore une petite semaine de travail et je suis en congé.. C’est fou ce que le temps passe vite… )

(suite…)

Couscous libyen

Couscous Libyen sliderac

On continue le tour du monde avec l’association “Cuisiner pour la paix” et aujourd’hui, c’est la fête de la Libye. Pour cette occasion, j’ai trouvé une superbe recette de couscous. J’adore ce plat et j’adore tester toutes les différentes façons de le préparer. Cette fois, j’ai suivi une vidéo ICI et je me suis pas mal renseigné sur les étapes de la recette et notamment les épices. J’ai trouvé chez Sophie, le fameux mélange Hararat que les Libyens utilisent dans leur couscous traditionnel. Dans la vidéo, la partie sur les épices est assez vague.. Donc, je me suis dit que j’allais aussi suivre la recette de Sophie et préparer l’Hararat maison. J’ai fait un mix dans mon plat !! lol .. Mais au final, j’ai obtenu un couscous des plus parfumé et vraiment délicieux. Il n’y a que 2 légumes, une bonne quantité d’oignon, du poulet et des merguez.. Mais la façon de la préparer et toutes ces épices, fait que c’est un bonheur en bouche. J’ai vu aussi que dans certains endroits, ce plat était servi avec des frites maisons ! Qu’à cela ne tienne, on y va aussi pour les frites !! Bon, je ne vous dis pas la tête de mes hommes quand ils ont vu que je rajoutais des frites dans leur assiette ! D’abord de la stupeur … “Ça ne va pas ensemble”, à … “ça va être trop lourd”… pour au final … “Il te reste des frites, car ça se marie trop bien” ! :) Je vous laisse avec la recette et on se retrouve demain, le 18 ! Et oui, là, on enchaîne plusieurs jours d’affilés. Toutes les épices utilisées sont bien sûr celles de mon partenaire David Vanille. Je ne mets pas tous les liens mais allez sur son site pour le découvrir 🙂

(Nous sommes le 1er octobre 2020, date à laquelle j’écris cet article et je me rends compte que ça fait une semaine que je n’ai pas pu m’y mettre.. Je ne vais pas commencer à prendre du retard !! Bon, je sais.. Je stresse beaucoup avec ce tour.. Mdr)

(suite…)

Blancs de poulet à la mélasse de grenade, noix et riz persan

Blancs de poulet à la mélasse de grenade, noix et riz persan slider

Pour saluer les Iraniens à l’occasion de leur fête nationale en ce jour, je vous propose une recette qui ne vient pas d’un quelconque site sur Internet, ni d’un livre, mais tout simplement d’une amie anglaise d’une de mes collègues de boulot qui a vécu pendant un temps en Iran. Cette recette, j’en ai souvent entendu parlé au travail.. Et à force, ça m’a donné envie de cuisiner ce plat. Donc, Maggy m’a fait passer la recette par mail en anglais. Il m’a fallu d’abord trouver la mélasse de grenade qui est vraiment l’ingrédient phare de la recette. Dans ce plat, on a un savant mélange épicé de sucré/salé, légèrement acidulé, ce qui le rend vraiment unique en goût. Au départ, la couleur a surpris mes zhoms, mais une fois qu’on y a goûté, on revient souvent pour se remettre une cuillère de sauce ! C’est un plat plein de saveur, il peut être servi avec du riz blanc, mais Maggy le sert avec un riz persan qui amène encore d’autres saveurs et en fait un ensemble délicieux. Pour les noix, en principe on ne mets que des cerneaux de noix, je pensais en avoir mais du coup, je me suis rabattue sur les noix de cajou ! Je n’arriverais pas à vous décrire le goût. Je pense qu’il faut le déguster pour s’en rendre compte. Entre le mélange des épices, la mélasse, les noix grillées mixées, le riz bien safrané, les grains de grenade qui lui apporte de la fraîcheur… Je suis contente de l’avoir cuisiné, c’est une très belle découverte dans ce tour du monde. Côté épice, dans la boutique de mon partenaire David Vanille, je me suis servie du Curcuma, de la Noix de muscade que j’ai râpé, de la Cannelle en poudre, de Filaments de Safran, de Bâton de cannelle, de Poivre noir du Timor en grains que j’ai moulu pour le poulet et de gousses de cardamome. Des épices d’exceptions qui parfument à merveille ce plat. Merci encore David pour ta confiance 🙂

L’Iran est une République islamique du Golfe persique (arabique) riche de nombreux sites historiques datant de l’Empire persique. D’importantes ruines en marbre caractérisent la ville de Persépolis, capitale de l’Empire fondée par Darius I au VIe siècle avant J.-C. La capitale moderne, Téhéran, abrite l’opulent palais du Golestan, résidence de la dynastie Kadjar (1794–1925), ainsi que des monuments plus modernes comme la tour Milad, haute de 435 m. L’Iran est situé en Asie, entre l’Irak, à l’ouest, et l’Afghanistan et le Pakistan, à l’est. Le pays dispose en outre de deux façades maritimes, sur la mer Caspienne, au nord, et sur le golfe Persique et le golfe d’Oman, au sud. On se retrouve le 15/02 🙂

(Aujourd’hui, samedi 12 septembre 2020… il fait beau et on profite de la terrasse en écrivant ce 9ème article du tour du monde ! )

(suite…)

Biryani au poulet

Biryani au poulet slider

Et voici le 2ème pays qui fête son indépendance ce jour, l’Inde, 5ème pays de l’année. Un pays haut en couleur avec une gastronomie culinaire immense. J’ai choisi pour l’honorer une recette de Biryani. J’en ai souvent entendu parlé et ce plat me faisait très envie. C’est un plat qui je vous l’avoue est long à préparer, je m’y suis prise la veille pour le faire en deux étapes. Le biryani a été importé au sous-continent indien par les voyageurs musulmans et les marchands. Il constituait un plat festif à la cour des empereurs moghols. En Inde, les biryanis les plus populaires sont souvent issus des communautés musulmanes. La version de Dindigul est la seule issue d’une communauté hindoue, les Naidus d’Andhra Pradesh. Les épices et les condiments utilisés dans le biryani sont, sans s’y limiter : le ghee (beurre clarifié) ou du simple beurre, le cumin, la noix de muscade, le macis, le poivre, le clou de girofle, la cardamome, la cannelle, la feuille de laurier, la coriandre, la feuille de menthe, le gingembre, l’oignon et l’ail. Les variétés plus élaborées comprennent du safran. Dans le nord de l’Inde, au Pakistan et au Bangladesh, le biryani contient de la viande. L’ingrédient principal qui accompagne les épices est la viande de bœuf, de poulet, de chevreau ou d’agneau. On y ajoute parfois des fruits secs. Dans le sud de l’Inde, des versions végétariennes y incorporent des pois, des haricots, du chou-fleur, du potiron ou d’autres légumes. Dans le Kerala, le biryani contient souvent des crevettes. La cuisson à la vapeur (dum pukht), dans une marmite scellée, permet aux épices de conserver leur saveur. Quand j’ai cherché une recette, je me suis tournée vers le blog d’Anne “Papilles et pupilles” où je savais que je trouverais mon bonheur. Effectivement, on n’a pas été déçu du tout ! Ce plat est une bombe de saveur, de parfum.. Il a embaumé la maison pendant tout un week-end et au niveau gustatif … Un pur bonheur ! On ferme les yeux et on voyage. Pour accentuer le goût de ce plat au travers des épices, j’ai choisi celles de mon partenaire David Vanille. Ses épices sont excellentes et je vous conseille fortement d’aller y jeter un œil. Vous trouverez dans la liste des ingredients tous les liens de ses épices 😉 Il y a beaucoup d’ingrédients dans cette recette,  surtout en épices. La préparation est longue mais je vous ai vraiment fait un étape par étape et si vous vous y prenez la veille, vous verrez que c’est un plat que vous allez vous régaler à cuisiner et surtout à manger ! On se retrouve le 31 janvier pour le dernier pays du mois. 

(Aujourd’hui, nous sommes le 30 août 2020… Je m’active pour programmer un maximum de recettes !!  J’ai quand même mes recettes de cuisiner jusqu’à fin mars 2021 !! J’adore faire ce tour du monde, je m’éclate à chercher les recettes, les cuisiner, découvrir les spécialités des différents pays 🙂  )

(suite…)

Poulet parmigiana ou Chicken parma

Poulet parmigiana ou Chicken parma slider

Nous sommes le 26 janvier et nous avons deux fêtes de l’indépendance à célébrer avec Sophie pour “Cuisiner pour la paix. Pour ce 4ème pays, je commence par l’Australie, un pays que je rêve de découvrir :) J’ai trouvé pas mal de recettes, mais je me suis arrêtée sur celle-ci, car ce jour-là, j’étais en train de cuisiner une bonne sauce tomate et je ne savais pas avec quoi l’accompagner. Ayant tous les ingrédients, je n’ai pas hésité longtemps. J’ai bien fait, car ce plat est vraiment trop bon. Les blancs de poulet sont moelleux et croustillants. Avec la sauce, le jambon et le fromage coulant, c’est un pur plaisir. Quand j’ai fait des recherches sur ce plat, il y a pas mal de version. La base, c’est une tranche de filet de poulet ou de bœuf pané, recouvert de jambon, sauce tomate et fromage grillé par-dessus. C’est un plat généralement consommé l’hiver, car très riche, que vous trouverez souvent dans les pubs. Il est servi avec des frites, des chips, ou bien de la salade pour se donner bonne conscience. Il existe de nombreuses variantes (parmesan ou cheddar) et par exemple avec de l’ananas en plus. Pour l’anecdote, une Australienne à Geelong a dit « Mais, la parmigiana n’est pas une spécialité australienne, c’est italien, ça vient de Parme. Mais après avoir pris l’avis de deux Italiens sur la question, c’est bien australien. La parmigiana italienne est un gratin d’aubergines au parmesan». La parmigiana ou “Chicken parma” comme le nomme la population locale fait partie des plats incontournables de la gastronomie Australienne, à découvrir rapidement :) Je l’ai servi cette fois avec des spaghettis pour faire plaisir à mon fils mais ce qui est sûr, c’est que je le referais pour tester avec des frites …

(Aujourd’hui, nous sommes le 29 août 2020.. La rentrée se rapproche de plus en plus. Les températures ont enfin baissé pour de bon. Il me reste quand même une semaine de congé avant de reprendre le boulot ! Soyons positif !! lol … )

(suite…)

Soupou Tehou ou le ragoût guinéen

Soupou Tehou ou le ragoût guinéen slider

J’adore découvrir les differentes cultures culinaires et j’ai la chance aussi d’avoir des hommes qui sont assez aventureux dans la degustation des plats 😉 Pour la 108ème recettes que je publie sur mon blog dans la catégorie “Cuisine du monde”, je suis allée chez Sofia qui tient un super blog de cuisine “Plume & Prose“. Sonia pour son jeu Tests de recettes entre blogueur, nous a demandé de cuisiner une recette d’ailleurs. J’ai donc choisi ce ragoût guinéen car j’avais tous les ingrédients et c’est le genre de plat que j’adore faire le week-end en cette saison. Il est composé de bons légumes de saison, on peut le faire avec du boeuf ou du poulet et il est bien parfumé avec diverses épices qui ont délicieusement parfumées ce plat que nous avons enormement apprécié. J’ai vu que Sofia avait servi ce plat avec du riz blanc, pour ma part, j’ai preféré ajouter des pommes de terre. Pour les épices, ceux sont celles de mon partenaire David vanille. Le curcuma de longa de Madagascar (mon gros coup de coeur), le gingembre du Nigéria (à la fois frais, citronné et piquant), le paprika fort du Yunnan et Sichuan – Chine (des arômes fumés et légèrement amers, rappelant ceux de la tomate séchée), et le piment Niora concassé d’Espagne (des saveurs sucrées et fruitées, légèrement relevé)

(suite…)

Butternut farcie à ma façon

Butternut farcie à ma façon slider

Je vous retrouve ce soir avec une recette de Butternut à ma façon. C’est une courge que j’adore. Je l’attends chaque année avec impatience et je peux vous dire que chaque fois que je vais au course, je reviens avec 2 ou 3 !! Je stocke 😀 comme dit mon mari ! Cette fois, j’avais envie de les faire farcies. Toujours pareil, je pars en spéléologie dans mon frigo et je trouve deux escalopes de poulet que j’avais prelevé sur des blancs de poulet la veille et du jambon qui était proche de passer l’arme à gauche 😉 … Des graines de courges, la fameuse huile de courge de Sweet Pumpkin (attention, je ne suis pas sponsorisé mais je suis fan de leur huile), du miel, des raisins.. je crois que je suis parée pour vous livrer une recette que nous avons vraiment adoré. A faire, refaire sans hésitation. J’en profite pour la proposer au défi de Bellah  sur sa page Facebook  Bella’s Family Cook  pour le défi de Caroline Vital Ballestrem  « Fruits et légumes sucrés ou salés d’automne ».

(suite…)

Blancs de poulet au sésame

Blancs de poulet au sésame slider

Nous sommes très friand de recettes asiatiques en tout genre. C’est une cuisine que j’aime bien faire car, elle est souvent rapide, très goûteuse et je suis sûre de régaler mes zhoms. Ce mois-ci, Sonia pour sa page “Test de recettes entre blogueurs“ nous propose de cuisiner une recette de poulet d’un autre blog … J’ai été me balader sur le blog de Natalia et au détour de plusieurs recettes de poulet que j’avais sélectionné, je suis tombée sur celle-ci et là, pas d’hésitation ! En plus, je n’avais pas encore cuisiné de poulet au sésame. Que vous dire ? Un vrai régal. J’ai suivi en tout point la recette de Natalia et j’ai juste rajouté du vin de Shaoxing dans la sauce car, pour moi, c’est l’ingrédient principal des sauces chinoises, vous savez ce petit goût si particulier qui nous dit.. c’est un plat chinois !! Merci Natalia pour ce partage 🙂

(suite…)

Poulet Gaston Gérard

Poulet Gaston Gérard slider

Cette fois-ci, je ne serais pas à la traîne pour publier ma recette pour le challenge de mon amie Marie “Nos régions ont du goût”. Je me fais presque un poisson d’avril à moi tout seule !! 😉  Ce mois-ci, on part à la découverte de la cuisine de Bourgogne. J’ai déjà repéré quelques recettes et celle-ci m’a fait craqué de suite. Si vous commencez à me connaitre, vous saurez pourquoi 😉  Il y en a certaines qui diront “ça coule.. le fromage” !! Et oui, une recette de poulet très très parfumée. Je suis vraiment tombée sous le charme de ces saveurs. Une sauce hyper onctueuse, un poulet bien parfumée au vin blanc de Bourgogne, l’association comté/moutarde/vin blanc est divine en bouche… Je vous invite vraiment à le réaliser car en plus, il demande peu de préparation. 

Pour la petite histoire, cette recette fut réalisée en 1930 pour Curnonsky (critique gastronomique illustre) par l’épouse du maire de la ville de Dijon, Madame Gaston Gérard. Alors qu’elle prépare un poulet à sa façon, à leur domicile de la rue du Petit-Potet à Dijon, un incident en cuisine manque de compromettre le repas et la réputation de bonne cuisinière de l’hôtesse. Elle échappe un pot de paprika dans la cocotte de sa préparation. Pour tenter de corriger l’incident, elle ajoute du vin blanc de Bourgogne, de la crème fraîche et du comté râpé. La recette plait à leur hôte et critique gastronomique illustre, qui félicite la maîtresse de maison pour cette recette qu’il trouve fort à son goût et qui la baptise du nom de son hôte. Depuis, elle est devenue une recette classique de la gastronomie bourguignonne.

(suite…)

Quiche Beaufort, dès de volaille et estragon de Cyril Lignac

Quiche beaufort, dès de volaille et estragon de Cyril Lignac slider

J’ai une grande passion pour les livres de cuisine au grand désespoir de mon mari !! Car d’une, il a fallu qu’il me dédie un meuble étagères que pour moi (et comment lui avouer qu’il est presque plein… ??) et de deux (et là, il a raison), ils atterrissent souvent sur mes étagères sans même les avoir lu. Des livres que l’on m’offre, que j’achète sur un coup de cœur etc.. Mais… cet été, ça change 😉  Pour notre défi estival “Compile moi un menu” mes comparses et moi avons eu l’idée de faire revivre ces livres. Nous vous proposons donc depuis le 1er juillet de nous cuisiner des recettes estivales qui sortent de ces livres, le thème est ici “Chaise longue, lecture et cuisine“.  J’en ai profité pour aller ranger ma bibliothèque, les classer par catégorie et … je me suis un peu affolée !! lol !! j’ai quand même 135 livres et une bonne centaine de revues, je ne parle même pas de toutes ces recettes que j’ai déchiré “incognito” de magasine et qui sont dans une grande boite !! Bon, donc.. j’ai fait le tri, j’ai passé une journée à bouquiner, j’ai trouvé des centaines de recettes qui me donnent envie… et voici, la première que j’ai faite le soir même car j’avais tout dans mon frigo. J’ai juste fait la pâte brisée maison car elle se prépare en 5 mn et 30 mn au frais plus tard,  elle est prête à l’emploi. Cette recette sort du bouquin “Oui Chef! de Cyril Lignac”, un de ses premiers livres de cuisine. J’ai craqué sur pas mal de recettes car elles sont toutes rapides et simples. Avec les fromages fondus, le moelleux des dès de volaille et l’estragon qui la parfume à merveille, cette quiche est une petite merveille en bouche. A tester aussi avec un reste de poulet rôti à la place des dès de volaille et à servir en apéro, froide elle est encore meilleure 🙂 Je vous dit à bientôt sur ce thème car j’ai mis plein de post it dans mes bouquins 😉   … feuilletez vos livres et venez nous partager vos recettes, vous avez encore jusqu’au 25 Août <3

(suite…)

Pilons de poulet en robe de panure

Pilons de poulet en robe de panure slider

On se retrouve aujourd’hui pour la première Battle Food de l’année. Un jeu initié à l’origine par Carole du blog Sunrise over sea et qui depuis 57 éditions circule de mois en mois grâce à la passion sans faille des blogueurs et non blogueurs. Gaëlle , du blog My Nomad Cuisine  a passé le flambeau à Isabelle “Quelques grammes de gourmandise” pour nous proposer un joli thème “ça croque sous la dent“. Des recettes qui croustillent, qui craquent !! J’ai de suite pensé à une recette que je fais depuis très longtemps et assez régulièrement à la maison. Mes hommes en sont très friands. Des pilons de poulet en panure avec une cuisson au four. Un plat simple, assez rapide à faire et qui mets en valeur les pilons de poulet. Quand on mord dedans, ça croustille sous la dent et on plonge dans une viande hyper moelleuse…. Je vous laisse découvrir la suite 😉

(suite…)

Boulettes chinoises : Têtes de lion croustillantes

Boulettes chinoises Têtes de lion croustillantes slider

Ce mois-ci, nous avons le plaisir avec Sandra “Encore un gâteau” de recevoir parmi nous une charmante marraine pour notre défi mensuel de “Compile moi un menu“. Sophie du très joli blog “La tendresse en cuisine” a choisi de mettre à l’honneur sa passion, à savoir les voyages au travers de la gastronomie mondiale. Nous devons proposer des recettes étrangères pas très connues sur notre sol français. Il y a très longtemps, j’avais dégusté dans un restaurant chinois des boulettes “Tête de lion”. Des boulettes moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, bien parfumées, un vrai régal. Quand Eric “Chez papa Rico” a publié sa recette, j’en vite profité pour les faire. C’est assez rapide à faire, le plus long étant de couper les vermicelles mais j’ai trouvé une astuce… je les coupe à l’avance et les conserve dans une boite hermétique pour un gain de temps considérable. En principe on se sert de vermicelles de riz, la première fois je n’ai pas fait attention et je me suis servie de vermicelles de soja… A la cuisson, j’ai vu la crinière de mes boulettes doubler de volume !! La fois d’après, j’ai pris des vermicelles de riz pour tester et nous préférons finalement celles au soja car on trouve que cela donne un croustillant beaucoup plus aérien. J’ai rajouté également une petite lichette de vin jaune “Shaoxing”. Le vin jaune est souvent utilisé dans les marinades de viande, de poisson et de fruits de mer. On l’utilise également pour assaisonner les plats sautés, pour confectionner une farce, pour la viande mijotée… C’est un produit indispensable dans la cuisine chinoise qui apporte ce petit goût .. qui nous fait voyager en Asie 😉  Voici donc, le plat que je propose à Sophie avec un petit clin d’œil pour Eric 🙂 allez voir sa version avec les vermicelles de riz ICI

Pour nous rejoindre sur ce thème et sur les suivants, tout est dans la colonne de droite 😉

(suite…)

Poulet Yassa – Sénégal

Poulet Yassa Sénégal slider

Vous savez que j’adore partir à la découverte d’autres saveurs, découvrir des plats typiques, sortir de l’ordinaire dans ma cuisine. Le week-end dernier, j’ai vu ces fameux pilons de poulet yassa de Frédérique “The Crazyoven“. Une recette d’Afrique et plus précisément du Sénégal. Ce pays où mon père a vécu pendant 3 ans et où il voulait retourner vivre avec ma mère juste après leur mariage … mais les choses ne se sont pas passées comme prévu et du coup, eux qui voulaient avoir leur 1er enfant là-bas…  je suis bien née en France 😉 Mais revenons à ce plat !!  J’ai respecté toute la recette sauf une petite touche perso pour atténuer un peu l’acidité des citrons, j’ai ajouté un peu de miel car j’en connais deux qui m’auraient boudé le plat… au final, un vrai régal. Ce plat est délicieux, une invitation au voyage… Le miel a juste enlevé l’acidité pour faire encore plus ressortir le goût du citron, ils ne l’ont pas mangé.. ils l’ont dévoré 😉  C’est un plat que je n’hésiterais pas à faire découvrir  à mes prochains invités. Et du coup, sans le savoir car Frédérique a fait son annonce que le lendemain 😉 je participe avec plaisir au Concours anniversaire : Sud Corner fête ses 2 ans  qu’elle a mis en place sur son blog pour tenter de gagner et de découvrir les jolis produits de son partenaire Sud Corner. Et je vous confirme, c’est un plat estival !! On en mange toute l’année 😉 Paroles de Frédérique 🙂

(suite…)

Défiler vers le haut