Catégorie : Boeuf

Dolmadakia me kima, Feuilles de vigne farcies à la viande

Dolmadakia me kima, Feuilles de vigne farcies à la viande slide

La dernière fois que j’en ai mangé, ça remonte à mon adolescence !! J’en ai toujours gardé un délicieux souvenir. Quand je me suis lancée dans ce tour du monde, je savais que je ferais cette recette pour saluer les Grecs en ce jour de fête nationale. J’ai trouvé des feuilles de vigne en bocal, et j’ai cherché une recette sur le net. Alors là, j’avoue qu’il y en a un bon paquet ! Chacun à sa farce, sa méthode pour les cuire, de les déguster chaudes ou froides. Après avoir fait un tri dans mes trouvailles et en essayant de rassembler mes souvenirs j’avais deux versions que j’avais déjà gouté. Celles qui se mangent froides, en principe, elles sont farcies avec du riz, des herbes, des pignons et se servent à l’apéro. Celles qui se mangent chaudes accompagner d’une sauce au citron. Ces dernières sont farcies à la viande avec riz et herbes. Je suis partie sur les chaudes pour avoir une chance que mon fils les mange. Je tenterais les froides, une autre fois.. Quand j’aurais du temps car .. C’est très long à faire, surtout à les rouler. En tout cas, je suis fière de moi, car je les ai vraiment bien réussies. J’ai retrouvé ce bon goût caractéristique et légèrement acidulé des feuilles de vigne. Et mes zhoms ont adoré, surtout mon ado si réticent des fois quand il ne connaît pas du tout ! Mais comme il apprend le Grec depuis 2 ans et se passionne pour l’histoire de ce pays, il se devait de tester une spécialité de ce pays ! Je les ai préparé la veille après-midi et une fois mise dans la marmite, je les ai simplement placé au frais. Le lendemain, je n’ai eu qu’à rajouter l’huile, le bouillon cube et l’eau puis à les cuire, ainsi qu’à préparer la sauce. Il faut en prévoir environ 10 à 15 par personne en plat principal, selon leur grosseur et l’appétit. Les servir arroser de la sauce au citron, c’est divin !!  Si l’aventure vous tente, voici la recette. J’ai fait un mix de trois recettes, mais la base principale vient de chez « Recette d’une crétoise« . On se retrouve le 26 pour le dernier pays du mois.

(Nous sommes le 8 janvier … Et tombe la neige …. lol !!)

(suite…)

Pakistani aloo keema

Pakistani aloo keema slider

La cuisine pakistanaise est un mélange de diverses traditions culinaires régionales d’Asie du Sud. Elle est très similaire à la cuisine indienne du Nord, mais intègre des influences d’Asie centrale et du Moyen-Orient notable et celle-ci est plus orientée vers la viande. La fusion avec la cuisine Mughlai est la plus populaire dans la plupart des restaurants pakistanais. Après plusieurs recherche, j’ai eu envie de préparer ce curry de bœuf qui est le plat de base pakistanais. L’aloo keema est préparé à partir de viande hachée (aka keema), d’épices (de mon partenaire David Vanille) et de pommes de terre dans une sauce dite « sèche « , car hormis la purée de tomates, elle n’a pas jus. C’est un plat très parfumé que nous avons beaucoup aimé. Je l’ai servi avec un riz basmati, il a fait des heureux :) À chaque fois, je suis toujours épatée de voir que la pomme de terre se marie si bien avec le riz !! lol En principe, on utilise dans ce plat de l’oignon jaune, j’ai pris un rouge car c’était mon seul rescapé !! C’est donc avec ce plat que j’accompagne les Pakistanais pour leur fête nationale ce jour :) On se retrouve le 25 pour le pays suivant ! 

(Au jour où je rédige cet article, nous sommes le 2 janvier :) .. Une nouvelle année commence … )

(suite…)

Shoko, sauce d’épinards à la viande – Ghana

Shoko, sauce d'épinards à la viande - Ghana slider

Aujourd’hui, on part en Afrique et plus particulièrement au Ghana pour les saluer en ce jour de fête avec « Cuisiner pour la paix ». C’est un pays qui a la réputation d’être très accueillant et tout particulièrement hospitalier. J’ai trouvé un site de cuisine africaine et j’avoue que tous les plats que j’ai regardés m’ont fait envie. Je me suis arrêtée sur celui-ci, car je venais d’acheter un beau morceau de bœuf chez mon boucher et je me suis dit qu’il serait parfait pour cette cuisson. C’est un plat simple et vraiment délicieux. Les épinards sont presque fondus dans la sauce, la viande est bien moelleuse, bien parfumée avec le gingembre et le piment. C’est un plat que je referais sans problème. On peut doser le piment comme on le souhaite, nous, on aime un piquant moyen qui n’arrache pas la bouche et permet au contraire de relever les saveurs du plat. J’ai utilisé le piment de Cayenne de David Vanille, ce piment m’a réconcilié avec lui-même !! lol … Je trouve qu’il a du goût contrairement à celui que j’achetais avant, il est vraiment très plaisant en bouche. On y va pour la recette et le prochain pays, ce sera le 12 mars. 

(Et voilà ! À la date où je suis en train de rédiger cet article, nous sommes le 1er décembre !! Plus que 24 jours avant papa Noël .. Et la course au préparatif va commencer. Même si on est qu’entre nous… Pas le choix.. On va bien se chouchouter :) .. Bon.. Je vais cuisiner quoi ?)

(suite…)

Pljeskavica – le hamburger des Balkans

Pljeskavica - le hamburger des Balkans slider

La Serbie est un pays pour lequel j’ai déjà cuisiné 5 recettes. L’Ajvar, la Shopska salata, les punjene paprike, les vanilice ou le gratin de crêpes aux noix. Des recettes populaires que nous avons vraiment aimé et que je refais de temps en temps. J’avais mis ce hamburger des Balkans de côté, en me disant que je trouverais bien une occasion de le cuisiner et de le publier. Elle est toute trouvée aujourd’hui car nous fêtons ensemble la fête nationale des Serbes. C’est avec plaisir que j’ai donc cuisiné Le pljeskavica (пљескавица, prononcez « plièskavitsa ») est une sorte de hamburger épicé, très populaire dans les pays d’ancienne Yougoslavie. Il donne même lieu à des concours gastronomiques en Serbie, il peut être cuisiné de manière différente d’un pays à l’autre et notamment à la façon d’un burger comme dans cette recette serbe. La Serbie revendique son invention et notamment la ville de Leskovac dont il est la spécialité. Le pljeskavica signifie “frapper, aplatir”. C’est une grillade plus large et longue, dont les rebords sont affinés, aplatis, en étant frappés à la main. Dans les restaurants serbes, le pljeskavica est servi comme un hamburger épais et épicé, accompagné d’oignons, de tomates, de chou, de frites. Sans oublier le piment qui est extrêmement fort et se conjugue à des sauces comme le ajvar, la mayonnaise, le ketchup ou la moutarde ou souvent les trois et pour les puristes, une sauce au kajmak. En principe, on ajoute également du veau haché mais je l’avais oublié dans mes achats ! On peut préparer la viande la veille et cuisiner les steaks le lendemain midi. C’est ce que j’ai fait en choisissant de les servir, un samedi midi où je n’avais que peu de temp. J’ai fait des burger express avec une tranche de cheddar (du vrai), une tranche de tomate, de la salade et une sauce au yaourt avec de la moutarde et de la ciboulette, accompagné de frites. Une façon de manger des burger qui est bien plus savoureuse que le steak haché classique. L’eau gazeuse apporte beaucoup de moelleux à la viande, je dirais presque un soupçon de légèreté et le Paprika de mon partenaire David vanille les parfume à la perfection. On se retrouve le 16/02 pour la recette suivante 😉

(Nous sommes le 19 septembre 2020, 10ème recette que j’écris.. je garde le rythme pour l’instant 😉 ) 

(suite…)

Gratin de pommes de terre aux épinards, coulis de tomates à la viande hachée

Gratin de pommes de terre aux épinards, coulis de tomates à la viande hachée slider

À la maison, tout le monde adore les épinards et je cherche toujours des recettes pour les accommoder. Pour le jeu Tests de recettes entre blogueur, sur le thème des « Gratins », Sonia nous a attribué deux blogs et comme je n’ai jamais su faire un choix entre blogueuses, j’ai décidé de faire un plat pour chacune. Après le gratin de pâtes de Virginie, voici le délicieux gratin d’Emmanuelle « Aux délices de Manue« . Il est très complet avec les épinards, les pommes de terre, la viande hachée et les merguez. C’est un gratin bien goûteux que nous avons beaucoup aimé. 

(suite…)

Boulettes de bœuf à la raclette et lard

Boulettes de bœuf à la raclette et lard slider

Encore une recette de boulettes ! Je vous l’avais dit que j’adorais rouler les petites boulettes ;) J’en ai encore quelques-unes à publier pour notre marraine, Claudine du blog « La cuisine de Gut » sur le jeu Compile moi un menu que je gère avec Viviane « Quoi qu’on mange?« . Cette recette est simplement trop bonne. J’ai piqué l’idée à Suncica du magnifique blog « Mes folies culinaires« . Sa spécialité, c’est les gâteaux et quand on voit ce qu’elle fait, c’est à se mettre à genoux devant ! .. Et je ne peux que baver, car je suis bien « infoutue » de refaire ses recettes. Mais de temps en temps, elle sort une recette salée et là, c’est dans mes cordes !! J’avais mis ces boulettes de boeuf de côté depuis un moment et l’occasion se présente pour la cuisiner et vous la partager. Une viande bien préparée, parfumée avec de bonnes épices, on glisse à l’intérieur des morceaux de raclette et en les entoure de belles tranches de lard pour un résultat crousti-fondant. Je les ai servies avec une simple salade verte, car elles se suffisent à elle-même. 3 par personnes en font un très bon repas. Je vous laisse avec la recette et vous rappelle que vous pouvez encore nous rejoindre sur « Oups ! … la boulette !!! » jusquau 25 minuit et bouletter autant que vous voulez !  ;)

(suite…)

Salade de bœuf et pommes de terre

Salade de bœuf et pommes de terre slider

L’hiver, on ne pense pas souvent à faire des salades. Et pourtant, nous avons à notre disposition de très beaux fruits et légumes pour se régaler tout autant que l’été. C’est pourquoi avec ma copinaute Viviane « Quoi qu’on mange?« , nous avons eu envie de vous lancer le défi de nous cuisiner de belles salades d’hiver sur le jeu « Compile moi un menu » pour ce mois de janvier. Après les agapes de décembre, nous avons besoin de cuisine plus … légère.. ? Je ne dirais pas ça .. mais de cuisine plus raisonnable ! Pour ma part, j’ai eu envie de refaire une salade que j’avais réalisé en 2018 et pas publiée. J’en avais gardé un très bon souvenir gustatif et je me suis dit qu’elle serait parfaite pour ce thème. Cette salade, je l’avais découverte chez Rita « Au cochon heureux« .. un super blog pour les amoureux de cochon mais pas que… !  😉  L’avantage, c’est qu’on peut la préparer tranquillement la veille et l’assembler le lendemain. Et si, on veut la déguster tiède, il suffit simplement de rechauffer légèrement la viande et les légumes avant de les arroser de sauce. Si vous avez un reste de pot au feu, viande et légumes, il ne vous reste plus qu’à faire la sauce !! Une salade qui s’adapte et qui nous régale.

Vous avez une salade à nous proposer ? Un clic sur la photo du thème dans la colonne de droite et vous avez jusqu’au 25 janvier pour nous rejoindre. 🙂

(suite…)

Gratin de courgettes, sauce béchamel au Kiri®

Gratin de courgettes, sauce béchamel au Kiri slider

J’ai joué de malchance avec cette recette pour ma participation au thème des « Courgettes » pour le jeu de Sonia sur sa page “Test de recettes entre blogueurs“. Je m’y suis prise il y a une semaine et j’ai trouvé cette recette sur le blog de Lic « Aussi délicieux qu’un gâteau« . J’avais tous les ingrédients, je me suis donc lancée un soir pour préparer ce gratin tel que Lic nous le présente. Nous avons bien aimé malgré le fait que mon mari me dise que les courgettes auraient mérité d’être un peu revenues dans une poêle avant de les mettre dans le plat. Je prends la carte de mon appareil photo pour les transférer sur mon ordi et là … pas de photos !! 🙁 J’avais du mal enclencher  la carte dans l’appareil !! Bon, ce n’est pas grave, je ne vais pas me laisser abattre, il n’y a plus qu’à recommencer, car la fin du mois arrive. Je vérifie que j’ai encore une boite de thon dans mon cellier, de quoi faire une béchamel. Il me manquait juste les Kiri et les courgettes. Le jeudi soir en sortant du boulot, je passe vite à l’épicerie et me voilà rentrée à la maison pour refaire mon gratin. Je prépare les courgettes, cette fois en tenant compte des remarques de mon mari, je vais chercher ma boite de thon et là !!! Plus de thon ! Je fouille partout, perds un temps précieux pour finalement comprendre que c’était mon mari qui s’en été servi le midi pour faire une salade… Sniff!! J’aurais dû planquer la boite de thon !! .. du coup, mon plat étant presque fini.. il me fallait trouver autre chose. Je vais dans le congel pour chercher une alternative au thon et je ne trouve pas la moindre petite miette de poisson, mais un sachet de viande hachée. Voilà comment le délicieux gratin de Lic a atterri en version carnivore chez moi 😉 Que le gratin soit au thon ou à la viande hachée, nous avons bien aimé les deux et  on sent bien le goût de Kiri dans la béchamel, ça la rend crémeuse. J’avoue que le fait d’avoir fait revenir mes courgettes à apporté un plus au plat, j’ai un peu épicé ma viande, car c’est plus fade que le thon. La recette originale de Lic se trouve ICI 🙂 Merci Lic et excuse moi pour ce retard…

(suite…)

Entrecôtes sauce Parisienne et frites au carré

Entrecôtes sauce Parisienne et frites au carré slider

Si vous recherchez une recette légère, celle-ci n’est pas pour vous !! lol … mais c’est tellement bon que vous pouvez faire l’impasse le temps d’un repas et vous régaler. Ce n’est pas non plus une recette très bon marché car l’entrecôte de bœuf est un morceau excellent mais assez cher. C’est un morceau de viande que j’achetais très peu quand j’étais dans le Sud car le prix au kg flirtait souvent avec les  35 €. Mais depuis que je suis dans le Limousin, terre d’élevage du bœuf Limousin, j’avoue que je peux en acheter plus souvent car ici, le kg tourne autour des 20 à 22 € pour une viande terriblement tendre, fondante.. c’est vraiment le Top. Et quand j’ai la chance de pouvoir l’acheter directement au producteur, le prix au kg peut encore descendre de 5 à 7 €. Du coup, en faisant mes courses un samedi, j’avais en tête de faire des entrecôtes « Parisienne« . J’hésitais entre la sauce Bercy ou la sauce marchande vin, puis en continuant mes recherches sur le net, je suis tombée sur cette sauce qui m’a fait de l’oeil car elle est simple avec de bonnes herbes … On la dit « Parisienne », j’ai vu plusieurs articles en parler. Elle se marie à la perfection avec la viande rouge et les frites, d’ailleurs on arrête pas de tremper les morceaux dedans, de racler le fond de l’assiette, de la casserole..  presque à la léchouiller tellement on veut pas en perdre une goutte. Mes hommes ont vraiment adoré et m’en redemande déjà !!  

(suite…)

Bœuf bourguignon

Boeuf bourguignon slider

Ici les températures ne sont pas encore assez chaudes donc on peut se permettre de se chouchouter encore un peu avec un bon plat mijoté. Ce bœuf bourguignon est juste sublime, la viande marine pendant des heures dans un bon vin de Bourgogne relevé par un petit verre de Marc de Bourgogne. Ensuite, une cuisson longue dans une marmite en fonte. Petite, j’observais beaucoup mon père cuisiner et surtout je mémorisais toutes ses petites astuces pour rendre un plat unique. Et parmi celle-ci, Il a toujours rajouté dans ses daubes ou bourguignon 4 carrés de chocolat noir en fin de cuisson. Il me disait que cela rendait la viande brillante et  épaississait légère la sauce tout en lui apportant une touche subtile de cacao… Un plat qui se laisse apprécier à sa juste valeur et dans la continuité de mon père.. je le sers toujours avec des spaghettis 😉

« Je participe au défi Appropriez-vous la recette !!!, un jeu initié par Sylvie La Table de Clara » Pour cette première édition, je me suis appropriée la recette de mon père …

(suite…)

Boulettes en sauce tomate « Italienne »

Boulettes en sauce tomate italienne slider

Aujourd’hui, je vous propose une bonne recette familiale pour la 24 ème édition de la Foodista Challenge. Ce défi a été crée par Stéphanie « Cuisine moi un mouton » et depuis, il passe de marraine en marraine ou parrain chaque mois. Pour ce mois d’octobre, c’est un parrain que nous trouvons au commande en la personne d’Eric du blog « Chez papa Rico« . Vous allez me dire, un défi avec un plat familial ? tout aussi bon qu’il est, où est le challenge …  Ben, justement ! Le défi de papa Rico est assez coton !! « Mamma Mia ! Une italie sans fromage !  » Est-il devenu fou ? Faire un plat italien sans fromage, sans crème, sans mascarpone … SACRILEGE 😀 … rien qui ne contienne de la caséine… mais voilà, maman rico est intolérante à la caséine et donc le challenge est de faire de bon plat italien pour qu’ils puissent se régaler tout les deux sans se retrouver à l’hosto en fin de repas 😉  J’ai beaucoup gambergé… remplacer du fromage par des substitues végé, je vous avoue que ce n’est pas ma cuisine. Déjà, je n’y connais rien du tout et en plus, je sais que chez moi, ça ne plaira pas … A force de réfléchir, j’ai pensé à ce délicieux plats de boulettes italiennes. Une recette familiale que ma mère nous a cuisiné pendant toute notre jeunesse et que je fais très souvent, toujours en grande quantité, cela me permet de congeler des portions pour pouvoir avoir des repas tout prêts quand le temps me manque.  Les boulettes sont  parfumées avec du basilic frais, de l’ail…  la sauce tomate mijote à petit feu parfumée avec une bonne huile d’olives … Avec ce plat, Madame Rico peut se régaler en toute tranquillité et papa rico peut mettre plein de parmesan dans son assiette 😉 et le summum du romantisme … déguster ce délicieux plat comme la Belle et le Clochard !! En namoureux !! 😉 Défi relevé  ?  j’ai des doutes, j’avoue.. j’ai pris l’option 2 (des recettes qui ne contiennent pas de produits laitiers à la base), l’option 3 avec l’assiette jaune (ça c’est un deal perso) et pour faire rêver … « Eric .. imagine toi à une bonne table d’un petit resto italien avec Madame, des musiciens, un clair de lune… « Un piatto fumante di spaghetti in salsa di pomodoro con le polpette … un buon Chianti » …  Bella serata 😉

(suite…)

Hamburger de polenta au paprika, steak de bœuf et chorizo

Hamburger de polenta au paprika steak de boeuf et chorizo slider

Aujourd’hui c’est le jour de la publication pour la Battle Food#43. Le mois dernier, c’était mon amie Béatrice « Popote et Nature » qui nous avait lancé un défi sur la patate et elle a craqué sur la publication de Florence « Au fil du Thym »  avec son sublime Buzz (l’éclair) hareng/patates. Donc elle a hérité de la superbe tâche de devenir marraine et de nous trouver un joli défi. Après plusieurs cogitation, elle a choisi « Paprika ou chorizo ? ». Et moi, après mûre réflexion, je n’ai pas pu choisir entre les deux et j’ai donc décidé de les associer dans ce délicieux hamburger qui a eu beaucoup de succès. Il est étonnant, détonnant !! et il a comme un goût de … reviens – y … 😉 C’est un hamburger qui se suffit à lui même. Pour les appétits un peu plus grand, j’avais rajouté une poêlée d’ haricots verts.

Voici donc ma proposition pour la Battle Food qui est un défi culinaire initié par Carole de « Sunrise Over Sea », organisé sur la blogosphère où les participants doivent à une date précise, publier une recette autour d’un thème défini. Cette recette peut être inspirée de nombre sources (blogs, livres, vieux cahiers de recettes) ou totalement inventée, mais elle doit être une « originale » pour le blog/internaute qui la présente. On attends le verdict de FLorence maintenant, réussi ou pas ?  😉

(suite…)

Polpettes à la mozarella, tomates et anchois

Polpettes à la mozzarella tomate et anchois slider

Avec mes origines italiennes, j’ai souvent mangé des spécialités cuisinées par mon arrière grand-mère. Et je me souviens de ses polpettes. Comme elle disait, il y a autant de façon de faire des polpettes que d’italien en Italie 😉 J’ai donc rassemblé mes souvenirs, cherché sur le net plus de précision et j’ai fais un mix de plusieurs recettes, des essais (on en a mangé des polpettes sur une semaine 😉 ) pour me rapprocher le plus du plat dont je me souviens. Les polpettes, c’est des boulettes de viande .. pourquoi je les ai faites en forme de steak haché ? parce que je me rappelle qu’il y avait des tranches de tomates dessus et que c’est dur de les faire tenir dessus 😉 … mais on peut très bien mettre un cœur de mozzarella dans la polpette et les cuire dans la sauce tomate, beaucoup de variante existe.

(suite…)

Carbonnade Flamande

Carbonnade flamande slider

Cela fait 3 ans que j’ai vu cette carbonnade flamande chez mon amie Pascale « Cuisiner avec ses 5 sens » et 3 ans que je cuisine ce plat en janvier quand il me reste du pain d’épices. Cette fois, j’ai pris le temps de faire les photos et de vous partager sa recette car c’est vraiment excellent. Un plat flamand très relevé en parfum, un très bon équilibre entre le sucré et le salé. Bref, on adore !! Merci mon alsacienne pour cette belle recette et tant d’autres, si vous la connaissez pas, allez visiter son univers 🙂

(suite…)

Chili con carne express

Chili con carne express une

Cela fait des… lustres que mon mari me réclame un chili. Je vous avoue que les haricots rouges, je n’en suis pas très fan. Et faire un chili me paraissait long, trop épicé au palais, bref… ce n’était pas tasse de thé !! Jusqu’à ce que je vois la publication de mon amie Béatrice. Oh, vous la connaissez sûrement, son joli blog « Popote et nature » est un nid de gourmandise, de bon petit plat… tout ça écrit dans la bonne humeur, la convivialité qui caractérise si bien Béa. Avec en prime de magnifiques photos et son amour de la nature et des petites bêtes qu’elle réussit à me communiquer 🙂 je ne les vois plus « tout à fait » du même œil  😉 Pour en revenir à ce plat, c’est le ultra rapidos qui m’a interpelé. En plus avec des boites de haricots rouges et non des secs… il avait tout pour me plaire. Très rapide à faire, 40 mn au total. J’ai dosé les épices juste comme il faut pour que mon fils et moi, on puisse en manger sans s’emporter la bouche, mon mari a rajouté du piment d’Espelette dans son assiette. Bref, nous nous sommes régalés et je me suis refaite amis avec les haricots rouges. Le mot de la fin pour mon mari :  « Merci Béatrice pour ton Chili con carne »  🙂

Question : C’est un plat d’origine Mexicaine ou Texane?

(suite…)