Catégorie : Plats complets

La cotriade

La cotriade slider

La cotriade est une spécialité du sud du Finistère, à la limite du Morbihan (petit port de Brigneau). Elle est aux Bretons ce que la bouillabaisse est aux Méridionaux : un plat traditionnel et populaire élaboré avec les espèces locales de poissons. La cotriade est une soupe de poisson que l’on déguste accompagné des pommes de terre, divers poissons et crustacés. C’est une de mes responsables à mon travail qui chaque année part en vacance en Bretagne et à chacun de ses retours, elle me parle de la cotriade. Après m’avoir donné sa recette (qui attention n’est pas la vraie car la soupe est déjà toute prête!) et le site pour acheter la fameuse soupe (je vous mettrais le lien en bas de la recette, c’est non sponsorisé, juste pour information), je n’ai pas hésité longtemps pour la faire. Verdict ? … Merci Mylène pour cette belle découverte 😀 C’est bon, c’est très bon !! La soupe est bien goûteuse et l’accompagnement se marie à merveille avec. Nous l’avons dégusté à la façon marseillaise, soupe et accompagnement ensemble !! … Il est dit qu’en Bretagne, on boit la soupe en premier et ensuite, on mange le reste avec un filet d’huile d’olive et de vinaigre. Cette cotriade version Express, je la propose pour Compile moi un Menu, le jeu que je co-anime avec Chantal “La cuisine de Blanche“. Ce mois-ci, nous avons à nos côtés ma copine de longue date sur la blogosphère culinaire, Béatrice de “Popote et nature” qui nous propose comme thème “A chacun sa soupe !“. Si vous voulez nous proposer la votre, il vous suffit de cliquer sur le logo du thème dans la colonne de droite 😉 

(suite…)

Soupe de poisson d’une marseillaise

Soupe de poisson d'une marseillaise une

 “La soupe de poisson” de ma famille, la fameuse bouillabaisse. Et oui, encore.. une histoire de famille 😉 Je suis marseillaise, de parents marseillais, grand parents marseillais (d’un côté !! un grand-père, pécheur amateur sur sa barquette ) et un arrière grand-père Italien mais qui s’est installé à Marseille dans sa jeunesse. Il était sardinier… Autant, vous dire qu’avec cette lignée,  (et la lignée remonte jusqu’en 1265, je fais aussi de la généalogie!!), à la maison, le poisson, la soupe et la bouillabaisse, c’était très très souvent. Donc voici ma recette, celle que ma mère a toujours faite, pleine de senteur et du soleil de Marseille.

(suite…)