“La soupe de poisson” de ma famille, la fameuse bouillabaisse. Et oui, encore.. une histoire de famille 😉 Je suis marseillaise, de parents marseillais, grand parents marseillais (d’un côté !! un grand-père, pécheur amateur sur sa barquette ) et un arrière grand-père Italien mais qui s’est installé à Marseille dans sa jeunesse. Il était sardinier… Autant, vous dire qu’avec cette lignée,  (et la lignée remonte jusqu’en 1265, je fais aussi de la généalogie!!), à la maison, le poisson, la soupe et la bouillabaisse, c’était très très souvent. Donc voici ma recette, celle que ma mère a toujours faite, pleine de senteur et du soleil de Marseille.


Quantité : 10 personnes   –   Préparation : 30 mn   –   Cuisson : 1 h

Cuisine Provençale, traditionnelle   –   Prix de revient : 2,50 € par personne (au 22 Juin 2012)

Ingrédients :

  • 2 kg de soupe de roche (ex :murène, congre, vivre, petite rascasse, saran, girelle, roucaous, capelan, rouget, grondin)
  • 2 oignons
  • 5 gousses d’ail
  • 2 c. à soupe de concentré de tomate ou 1 belle tomate bien mûre
  • Thym
  • Laurier
  • Fenouil frais
  • 2 doses de safran
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre
Soupe de poisson d'une marseillaise presentation
Soupe de poisson d'une marseillaise etape1

Préparation :

Passer les poissons sous l’eau et les laisser égoutter. Eplucher les oignons et les couper en gros morceaux.

Prendre une grande marmite, mettre de l’huile d’olive à chauffer. Ajouter les oignons, donner un tour et rajouter le poisson. Bien mélanger et laisser cuire 15 mn en remuant souvent.

Au bout de ce temps, les poissons se sont décomposés, ils forment une espèce de pâte. Ajouter les ails épluchés mais entier, juste écrasés avec le plat de la main. Le thym, le laurier (2 ou 3 feuilles), et des branches de fenouil (4 ou 5). Bien mélanger et mettre soit 1 belle tomate, juste coupé en morceau ou 2 c. à soupe de concentré de tomate. Toujours bien mélanger.

Remplir la marmite avec 2 litre d’eau tiède. Quand l’ébullition commence, baisser le feu et cuire à feu doux pendant 45 mn.

Prendre un grand saladier ou marmite, positionner un presse purée dessus. Commencer par mettre de la purée de poisson dedans avec une écumoire et écraser le poisson, ajouter du bouillon pour faciliter.

Important, il faut vraiment pas hésiter à le broyer et l’écraser jusqu’à ce qu’il ne sorte plus de jus. Ensuite, jeter ce qu’il reste dans le presse purée et recommencer jusqu’à épuisement de la marmite.

Un bon entrainement pour muscler les bras !! 😉

Soupe de poisson d'une marseillaise etape 2
Soupe de poisson d'une marseillaise etape 3

Nettoyer la marmite pour ôter toutes les arrêtes. Prendre un chinois avec une grille très fine et passer la soupe obtenue dans la marmite, en écrasant bien dans le chinois pour récupérer le bon du poisson. Ainsi, on récupère tous le meilleur sans arrêtes, ni déchet (car ce que vous voyiez dans le chinois ne se mange pas, mais les resto le laisse dans la soupe, ça fait moins de perte et plus de volume !!)

En principe, cette étape était faite avant avec un torchon à la place du chinois !!

Remettre la soupe à chauffer, ajouter le safran,  le sel et le poivre. Laisser mijoter une dizaine de minutes et servir très chaud accompagné de croutons, rouille ou aioli.

Bon appétit !!!

Soupe de poisson d'une marseillaise fin
Soupe de poisson d'une marseillaise fin2

En principe, on accompagne cette soupe de poisson de Rouille ( mais la vraie, celle faite avec des oursins, de la pomme de terre et soupe, je publierai la recette quand je trouverais des oursin en Corrèze !!). Sinon, une sauce aioli.

Cette soupe est la base de la bouillabaisse. La recette va venir dans quelques temps.

Quand je fait cette soupe, je l’accompagne toujours de ce que j’appelle, une petite bouillabaisse. Quand ma soupe est filtrée, je la sépare en deux marmites. Dans une, je garde de la soupe pure et dans l’autre, je fait cuire des pommes de terre et des morceaux de lotte. Cela en fait un plat très complet. Je sers à table, la soupe avec des croutons et la sauce. Puis le poisson et les pommes de terre arrosés encore de soupe. Les soupes restantes, je les réuni. Elle se congèle très bien ou alors le lendemain, je coupe des spaghettis en morceaux et je les fait cuire dedans.

Attention, dans la soupe de poisson, on ne met pas de crabes, crevettes, écrevisses ou autres.. cela apporte un goût très iodé qui gâche le plaisir des bons poissons de roche.

De même pour la murène et le congre, ne pas trop en mettre car ils ont un goût fort et amer.

Petite histoire :

À l’origine, la bouillabaisse des pêcheurs, plat modeste, était préparé et consommé en premier par les pêcheurs des Goudes avec les invendus du produit de leurs rudes sorties en mer. Au retour de la pêche, ils chauffaient au bord de l’eau un chaudron rempli d’eau de mer. Dès que l’eau bouillait les pêcheurs cuisaient les poissons invendus et invendables : sans tête, abîmés… Ils ajoutaient ensuite quelques herbes et du fenouil. Le safran ne fera son apparition qu’à partir du moment où Marseille devient un port marchand important.
La bouillabaisse se compose d’une soupe de poissons servie en 2 temps : la soupe, puis les poissons servis entiers, que l’on mange avec des croûtons de pains souvent aillés et tartinés de rouille.


© 2012 – 2016, Natly. All rights reserved.

Rendez-vous sur Hellocoton !

About Natly

Blogueuse culinaire de 51 ans, mariée et maman d’un garçon de 12 ans. Provençale d’origine, je vis depuis quelques années à la campagne, dans le Limousin. Un tout petit village qui respire la tranquillité, le bon air. Passionnée de cuisine, mon mari m’a aidé à mettre ce blog en place afin de vous faire partager mes recettes, mes expériences culinaires et bien d’autres choses. Je me suis lancée dans cette aventure pour le plaisir et l'amour des bonnes choses 😉

26 commentaires sur Soupe de poisson d’une marseillaise

  1. Marseillaise de naissance, je suis partie il y a18 ans dans les alpes mais mon coeur y est resté. Ta soupe et la mienne son identique mais je fait macérer le tout une nuit pour que les sucs et les arômes s’imprégné. Un délice avec les tranches de pomme de terres et les tranches de bodroit. Merci de ces souvenirs

    • Merci pour ce commentaire qui me fait chaud au cœur. Mon cœur aussi est resté près de la plage des catalans 😉 J’y pense pas à la faire macérer mais c’est vrai que mon grand-père le faisait !! Bonne soirée. Natly

  2. Je suis marseillaise depuis plusieurs générations c’est dire que je connais la “soupe de poisons” ! nous habitons les Alpes Maritimes pour raisons professionnelles. Dimanche nous fétons l’anniversaire de ma maman et je vais lui faire la surprise de cuisiner une bonne soupe de poissons en suivant ta recette. Merci tu a mis du soleil en moi et de nombreux souvenirs ont refaits surface. Marseille et ma ville et j’y retourne toujours avec un immense plaisir. A bientôt.

    • Merci beaucoup pour ce commentaire. Cela me fait très plaisir d’avoir pu ensoleiller ta journée et j’espère surtout que ma soupe de poisson sera à la hauteur de ce que tu connais. Mais ça devrait le faire 😉 Marseille fait parti de mon cœur et sa gastronomie me manque énormément. Un bon anniversaire à ta maman. A bientôt.

    • Tu as tout à fait raison 🙂 … quand je descendrais je vais aller faire un tour dans la caverne d’Ali Baba !!!

  3. J’adore ta soupe !!! Toutes les saveurs du fumet de poisson !! Bon moi, je suis à 5 mn du Vieux Port !!! je vous fais rêver ?? Mais dans tout le sud, certains restaurants servent de très bonnes soupes de poissons. Mais je la préfère maison ! Alors bravo Natly !!
    Bon dimanche.

  4. Olalala ! Tu viens de raviver le seul regret culinaire de ma vie ! Je rêve de déguster une bouillabaisse. Je me dis qu’un jour, je vais sauter dans un train pour faire l’aller-retour Paris/Marseille rien que pour ne pas mourir sans y avoir goûté !

    C’est te dire ! xD

    Bref !

    Merci pour cette très belle participation à Culino Versions et merci à vous d’avoir élu ce thème 🙂

    Bonne soirée !

    Bisous ♥

    • Merci Isa, mais si tu veux, tu saute dans un train et tu vas moins loin… tu t’arrêtes en Corrèze et je te fais une bonne bouillabaisse !!! Bisous

  5. Un vrai bouillabaisse comme on en mange en famille car les restos de Marseille! Je ne peux pas dire que je suis marseillaise mais mes grands-parents ont vécu à Marseille pendant très longtemps et petite fille j’y allais en vacances. Bravo pour cette recette, les croûtons, le poisson tout me fait envie, il y a longtemps que je n’en ai pas mangé. Bon dimanche.

    • Merci beaucoup, c’est vrai que cette recette, j’y tiens beaucoup et je supporte pas de voir certains restaurateurs mettre n’importe quoi dedans. Elle est tellement simple de base, il suffit d’avoir les bons poissons et le goût est là !!

  6. Huuummm une soupe de poisson, qu’est ce que c’est bon 🙂 j’adooore ça avec les croûtons et de la rouille 🙂 je savais pas que tu avais une partie de ta famille à Marseille, tu connais mon amour pour cette ville et L’OM ♥ plein de gros bisous et merci pour cette jolie participation à Culino Versions 🙂

    • J’y suis née et j’y ai vécu 42 ans. Puis nous avons décidé de partir car Marseille est beau mais y vivre devenait un parcours du combattant en tout. Maintenant nous sommes à la campagne et nous revenons à Marseille pour les vacances, la famille et les amis. L’ OM, j’en aurais des anecdotes à te raconter !!! je l’ai super bien connu du temps de Tapie. Je fréquentais un des gardes de sécurité de l’équipe à cette époque !!! Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge