Catégorie : Traditions

Hundertgrammkueche, le gâteau 100 gr alsacien

Hundertgrammkueche, le gâteau 100 gr alsacien slider

L’Alsace est une vraie mine d’or en gourmandise … Pour le thème de Michelle « Plaisir de la maison« , notre marraine de ce mois sur Compile moi un menu co-animé avec VIviane « Quoi qu’on mange?« , nous découvrons la gastronomie alsacienne.

Pour ma première recette, je suis allée chez Yolande « Les petits plats de Patchouka » où j’ai trouvé ce gâteau très simple et vraiment très bon. J’ai même failli ne pas faire de photos, car je l’ai fait samedi après-midi et ce dimanche matin, mes hommes s’étant levé bien avant moi lui ont fait un sacré sort !! Il ne m’en restait même pas la moitié ! 

D’après les petites recherches que j’ai faites, il s’agirait d’une très ancienne recette « oubliée » comme on dit. Si l’aventure alsacienne vous tente, un clic sur le logo dans la colonne de droite et vous avez encore 15 bons jours pour nous rejoindre. 

(suite…)

Asperges rôties aux fraises et basilic

Asperges rôties aux fraises et basilic slider

L’année dernière, ma copine Viviane « Quoi qu’on mange? » avait publié cette surprenante recette d’asperges accompagnées de fraises ! Curieuse de goûter ce mélange insolite, je n’ai pas attendu longtemps pour la réaliser. Nous avons été bluffés par ce mariage de saveurs ! Je pense qu’une assiette ne leur a pas suffi, car ils ont saucé avec du bon pain jusqu’à ce que les assiettes soient propres !! Vivement que je trouve des asperges abordables et de bonnes fraises pour la refaire ! Et je vous encourage vivement à tester :

En ce moment, entre le boulot, la maison et mon tour du monde culinaire, je n’ai plus beaucoup de temps pour participer aux divers défis sur la blogo. J’en zappe pas mal chaque mois, car je n’aime pas m’engager et ne pas faire, les jours passent trop vite !! C’est en discutant avec Viviane justement, qu’elle m’a rappelée que comme je n’avais pas encore publié cette recette (oui, je publie toujours une recette de blogueuse bien longtemps après sa publication) , elle était parfaite pour le thème que Catalina « Le blog de Cata » avait choisi pour la 100e de la Bataille Food. C’était juste ce qu’il me fallait pour honorer ce défi au côté de Catalina :) Merci Vivi <3 😉

Une recette qui entre parfaitement dans ce thème : « La fête de Pâques ou du printemps« . L’asperge et la fraise qui sont très attendus au printemps et pour Pâques, elle fera une entrée surprenante et délicieuse. 

(suite…)

Diamants à la chicorée

Diamants à la chicorée slider

La chicorée se cuisine aussi bien en dessert qu’en plat salé. J’aime beaucoup l’utiliser et j’ai toujours dans mes placards de la chicorée liquide ou en poudre. Dans un de mes livres de cuisine : « La bible de la cuisine ch’ti« , on retrouve pas mal de recettes. 

Dans le Nord, la cuisine à la chicorée est pas mal répandue. J’ai cherché une petite recette de biscuits pour accompagner une pause-café gourmande et j’ai craqué pour ces « Diamants ». Ces biscuits sont très simple à réaliser, une pause au frais et hop, la bonne odeur de chicorée envahie la maison. Je vous conseille de mettre la boite sous clef, car ils ont tendance à disparaître comme par magie 😉 

(suite…)

Corbeilles de guacamole

Corbeilles de guacamole slider

J’aime beaucoup faire des petites corbeilles pour un apéritif. L’année dernière, je les avais farcies avec une crème au jambon (petit-gervais et jambon râpé) pour les enfants. Ils avaient adoré le côté croustillant du pain de mie et bien sûr, cette bonne crème. 

Cette année, pour les fêtes de Noël, j’ai fait un délicieux guacamole, mais j’ai complétement oublié d’acheter des tortillas et trop la flemme d’en faire. Du coup, j’ai pensé à ces corbeilles et j’ai trouvé THE bonne idée pour servir mon guacamole. 

Je les ai parsemées de piment concassé de Niora qui est peu fort, mais ses saveurs sucrées et fruitées apportent une belle note en bouche. Des corbeilles qui se mangent en une seule bouchée pour se régaler deux fois plus ! Un apéritif simple mais qui a du succès 🙂

Je vous souhaite à toutes et tous de passer un excellent réveillon de la St Sylvestre, on se retrouve l’année prochaine pour d’autres aventures culinaires <3

(suite…)

Gâteau aux pommes et 4 épices

Gâteau aux pommes et 4 épices slider

J’avais prévu de cuisiner 3 recettes pour le défi que je gère chaque mois avec Viviane « Quoi qu’on mange? » pour « Compile moi un menu » sur les thèmes des épices de Noël. Malheureusement, les circonstances de ce mois ont fait que je n’ai pas eu le cœur à me mettre à cuisiner. Pas d’envie et pas le temps … J’ai retrouvé vraiment le chemin de ma cuisine que depuis lundi que je suis en congé et je me dis .. on efface la tristesse, que la vie continue dans la bonne humeur … ce qui me ressemble beaucoup plus 🙂  Heureusement qu’au mois de septembre, j’avais réalisé ce magnifique gâteau que j’avais vu chez ma copinaute « Viviane » !! Son blog est le reflet de mes goûts et j’avoue que sa cuisine m’inspire beaucoup 🙂

Un gâteau du chef Yotam Ottolenghi hyper moelleux, divinement parfumé avec tout plein de pommes comme je les aime ! Ce gâteau a été très apprécié à la maison, ce qui est plutôt rare et je le trouve vraiment parfait comme gâteau de Noël avec un délicieux chocolat chaud ! Je vous le propose donc pour honorer ma présence avec au moins une belle recette et j’en profite pour remercier du fond du cœur ma co-équipière qui a su me soulager un maximum sur le jeu sans rien me dire et m’a été d’une belle présence en Mp <3

Pour ce gâteau, j’ai réalisé la crème aigre maison ! C’est super facile à faire… je vous mets la recette au tout début de la préparation. Attention, pensez à la faire 1 h avant ! Le mélange 4 épices se compose traditionnellement de cannelle, clou de girofle, noix de muscade et gingembre ! N’en n’ayant pas, je l’ai fait en mélangeant ces 4 épices de mon partenaire David Vanille dans des proportions relativement équivalentes, 4 quarts (4/4) .. sauf que j’ai mis un peu moins de clou de girofle et un peu plus de cannelle.   (suite…)

Trifle façon forêt-noire

Trifle façon forêt-noire slider

Le Noël dernier, je n’avais pas eu le temps de préparer mes bûches comme chaque année et j’étais partie sur des desserts festifs en verrines. J’en ai réalisé trois durant les fêtes et je vous propose aujourd’hui ce Trifle.

Ce trifle façon forêt-noire étant tout plein de chocolat et festif, je l’ai trouvé parfait pour participer à la 81e Foodista Challenge dont Sylvie du super blog « La table de Clara » est la marraine. Elle a choisi comme thème « Préparons les fêtes avec le chocolat ». Un choix de thème qui ne m’étonne absolument pas connaissant l’addiction totale de Sylvie au chocolat. 🙂 J’espère que ces jolis trifles sauront attiser sa gourmandise :) 

Un dessert qui a l’avantage de pouvoir se préparer la veille. La Génoise, la sauce, la mousse et la chantilly peuvent rester gentiment au frais pour pouvoir faire le montage des verrines au dernier moment. J’avais fait tremper mes griottes dans un mélange de sirop et de Kirsch pour leur apporter un petit plus 🙂  Ces trifles nous ont vraiment régalés. Elles sont légères, bien fraiches, les griottes délicieuses avec ce goût de Kirsch. La chantilly bien vanillée avec une gousse de mon partenaire David Vanille. Ces verrines sont parfaites pour une fin de repas un peu copieux. 

(suite…)

Tarte au Maroilles Ch’ti

Tarte au Maroilles Ch’ti slider

Le Maroilles est un fromage que l’on aime beaucoup. Il n’a heureusement pas le goût de son odeur !! lol .. C’est ce qui est appréciable et en cuisine, il est vraiment délicieux. Je termine mes propositions de recettes au fromage pour le thème « Say Cheese » de Sofia « Plume et prose , notre marraine de ce mois sur Compile moi un menu, le jeu que je gère avec ma copinaute Viviane « Quoi qu’on mange? ». 

Cette recette, Sofia nous l’avez proposé pour un autre thème du jeu et j’avais eu terriblement envie de la réaliser. Chose faite. Cette tarte au Maroilles appelée également Flammiche au Maroilles a été dévorée en un rien de temps !! Du coup, pour remercier Sofia pour son dévouement sur le jeu, je publie sa tarte :) Si vous ne connaissez pas, je vous la conseille. En 2 h, tout est prêt. C’est fait un bon repas pour un soir. 

(suite…)

Palets fondants aux poires et roquefort

Palets fondants aux poires et roquefort slider

L’année dernière, pour CMUM, Laurence du joli blog « Plaisir et équilibre » nous avait proposé ces délicieux « Cœurs fondants … » et j’avais craqué dessus, lui promettant que ce serait sur ma table de Noël. Chose que j’ai faite, mais comme je publie mes recettes pour les fêtes en décalés d’un an, je l’ai gardé de côté. Un an plus tard, c’est Sofia notre charmante marraine pour Cmum ce mois-ci qui nous propose de cuisiner du fromage sous toutes ses formes. Voici pour moi l’occasion de publier cette recette que j’ai renommée en « Palets fondants … »  C’est une recette qui voyage, Yolande l’avait découverte chez Jackie « La cuisine de Jackie » 🙂

C’est une idée apéritive assez facile et rapide à cuisiner. Ces petits palets fait de poires (j’ai pris des belles poires comices bien juteuses à la place d’une boite de poires au sirop) et de roquefort se déposent sur un toast de pain d’épice ou de pain classique, céréales, etc … c‘est vous qui choisissez en fonction de vos goûts. Popur ma part, je les ai particulièrement apprécié sur du pain d’épices. Ces petites bouchées se gobent pour un plaisir inense en bouche !! Nous avons vraiment aimé. C’est frais, bien goûteux et ça se laisse manger sans faim :) Pour les fêtes, j’aime bien faire pour les réveillons de gros apéritifs dînatoires. Chacun se sert ce qu’il veut à volonté.. pas d’obligation de rester devant les fourneaux, juste le plaisir de profiter de tout mon petit monde. 

Voici donc ma deuxième participation pour Cmum sur le thème « Say Cheeeeeeese« , le jeu que je gère quotidiennement avec Viviane « Quoi qu’on mange? » . Du bon roquefort pour satisfaire les papilles de « Plume et prose »  😉

(suite…)

Sauté de veau corse aux olives et panzetta

Sauté de veau corse aux olives et panzetta slider

C’est décidé, je reste dans les recettes de mes origines pour proposer ma deuxième participation à Yolande Les petits plats de Patchouka” qui en tant que marraine du jeu « Compile moi un menu » que je co-anime avec Viviane « Quoi qu’on mange?« , nous propose de replonger dans la cuisine de nos régions et plus particulièrement dans les vraies recettes d’antan. Après la ratatouille pour honorer ma Provence, aujourd’hui, je vous propose une recette Corse. La Corse, terre de mon père et de mon cœur. Ce sauté de veau, je l’ai toujours vu le cuisiner. Il était un grand fan de la charcuterie Corse. Le figatellu, le lonzo et la panzetta trônaient régulièrement chez nous, car il allait souvent s’approvisionner à la petite épicerie corse qu’il y avait pas loin du Vieux-Port. Je ne suis pas sa fille pour rien, car même en étant à 600 km de Marseille, j’ai trouvé le moyen de pouvoir avoir cette bonne charcuterie, le brocciu et tant d’autres bons produits Corse. 😉  Non, non .. je ne vous dirais pas !! 😉 Que celui qui n’a jamais mangé un bon figatellu grillé à la cheminée se lève !! lol … Pour en revenir à ce sauté de veau, il est vraiment primordial pour le faire d’avoir la Panzetta corse ou Panzetta di Corsica qui est une poitrine de porc, salée, poivrée, fumée puis séchée. Attention les tranches de lard fumé que l’on trouve ici, non strictement rien avoir en goût ! Ne tentez même pas, car vous me diriez « Oui, c’est un bon sauté, mais sans plus…  » La Panzetta fait toute la différence. Il est facile d’en trouver sur le net si vous n’êtes pas dans le Sud ou en Corse. C’est un plat plein de soleil, de saveur que j’accompagne de pommes de terre vapeur et quand c’est la saison, de châtaigne que je fais cuire dans de l’eau et ensuite griller.  Je remercie Yolande pour ce joli thème qui m’a replongé dans mes souvenirs, ce sera ma dernière recette, faute de temps. 

Il vous reste encore 3 jours pour venir nous proposer vos recettes, vous trouverez les informations dans la colonne de droite. 

(suite…)

Ratatouille provençale – Recette familiale

Ratatouille provençale – recette familiale slider

La ratatouille est le plat provençal par excellence. Il existe autant de façons de la préparer que de famille, je pense !! Dans ma famille, il y a deux versions. Celle que je vous présente aujourd’hui, est la recette de mon grand-père, de mon père, de mon oncle … Celle où on prend le temps de cuire chaque légume d’été séparément pour avoir une cuisson parfaite et où on retrouve le bon goût de chaque légume indépendamment. Ensuite, il y a la version plus rapide, celle que faisait ma mère. On cuit tous les légumes ensembles. C’est vrai que c’est un gain de temps, mais pour ma part, je l’aime moins, car la cuisson des légumes n’est pas homogène (courgettes trop cuites ou poivrons pas assez) et je trouve que les saveurs de chaque légume se mélangent trop. La seule chose qu’il faut retenir, c’est que dans la ratatouille, il y a des courgettes, des aubergines, des poivrons, de la tomate, de l’ail, de l’oignon et des herbes de Provence ou Basilic et rien d’autres !!  

Pour l’anecdote, je me rappelle des corvées d’épluchage quand j’étais plus jeune chez mes grands-parents. Les légumes étaient tous du jardin et quand mon grand-père faisait la ratatouille, ce n’était pas en petite quantité, car il faisait des bocaux pour l’hiver. Il nous disait : « Si on ne cuit pas les légumes au fur et à mesure, le temps qu’on est tout épluché, les aubergines auront noirci, les courgettes seront ratatinées et de toute façon, ça décuple les saveurs surtout quand on en fait des conserves » !! Donc vous l’aurez compris, chacun ses goûts et ses versions pour la ratatouille !! Et puis, entre nous.. J’ai chronometré… 1 heure et demi pour tout faire, cuisson comprise, c’est pas si long finalement 😉 L’été, je la fais bien 4 ou 5 fois. Je la parfume avec des herbes de Provence ou du basilic, c’est selon ce que j’ai sous la main. J’aime l’accompagner de graines de semoule et de viande ou poisson grillé. Pour cette fois, j’avais de belles tranches de jambon du boucher que j’ai fait griller sur une plaque. On l’aime chaude ou froide. Souvent, le soir, je la sors du frigidaire et on la déguste simplement sur des tranches de pain ou en sandwich. Quand il m’en reste de trop, j’en fais une omelette.. il y a toujours 36 façons de se régaler avec ! Une recette parfaite pour les végétariens

Ce mois-ci, avec Viviane « Quoi qu’on mange?« , nous accueillons sur notre jeu « Compile moi un menu« , une nouvelle marraine. Yolande du super blog « Les petits plats de Patchouka » nous propose de replonger dans la cuisine de nos régions. Mais attention, elle veut des recettes traditionnelles et aucune revisite. Je pense que ma ratatouille est parfaite pour ma première participation et faire vivre ma Provence si chère à mon coeur. Si j’ai assez de temps dans le mois, je reviendrais avec une recette Corse pour saluer les origines de mon père et une du Limousin, ma région d’adoption ! 

Si vous avez envie de nous faire découvrir vos recettes traditionnelles, le défi est ouvert jusqu’au 25 septembre minuit. Vous cliquez sur le logo dans la colonne de droite ;)

(suite…)

Biscuits façon spéculoos

Biscuits façon spéculoos slider

Cela faisait un petit moment que je voulais tester les épices à spéculoos de mon partenaire, David Vanille. J’attendais Noël patiemment pour embaumer ma cuisine avec ce doux parfum !  Quand Sonia pour son jeu Tests de recettes entre blogueur m’a attribué deux blogs, j’ai cherché une recette de biscuits avec cette idée en tête et c’est chez Audrey « Pâtisser malin » que j’ai trouvé mon bonheur. J’ai doublé les quantités, car je connais mes gourmands et n’ayant pas de sirop de liège, je l’ai remplacé par du sirop d’érable. Ces biscuits se mangent tout seul !! Ce mélange d’épices est extraordinaire.  Il faut juste se forcer à ne pas en reprendre l’un après l’autre .. lol ! Pour une prochaine fois, je les ferais plus petits, de moitié. Je pense qu’ils se fendilleront moins, mais ça n’enlève rien au fait que c’est super bon ! 

(suite…)

Gressins cresson, comté et graines

Gressins cresson, comté et graines slider

On a souvent l’habitude de servir une bonne tartinade ou des rillettes maison avec des toasts, du pain, des blinis, etc.. Aujourd’hui, je vous propose une autre façon de les déguster en les accompagnants de gressin ! Oui, mais pas nature.. J’avais flashé sur cette recette, il y a quelques mois et je l’avais réalisé pour l’anniversaire de mon fils. On s’était vraiment régalé. Récemment, pour une occasion, j’en ai refait pour accompagner des rillettes de thon à la ciboulette. La recette originale est faite avec des épinards mais en n’ayant pas trouvé des frais, j’ai mis du cresson à la place. Et bien, mon cœur balance et ne choisit pas entre les deux versions car c’est tout aussi bon !! Chez Seb, on trouve toujours de belles idées simples, créatives et délicieuses.. « Merci à toi pour cette découverte 😉 ces gressins font partis de ma liste d’apéros maintenant » … et si jamais vous ne connaissez pas son blog (ce qui m’étonnerait), allez pousser la porte de « Poivré Seb«  🙂

Je dédie cette recette à Cmum pour notre Apéro festif. Tchin, tchin Viviane 😉 

(suite…)

Bûche au Spéculoos

Bûche au spéculoos slider

Dans le cadre du “Challenge alimentaire, Fin De Mois Difficile“ que Cenwen du joli blog « Simplement Cenwen » chaque mois, ce mois-ci, on vous propose des publications qui s’étalent sur les 12.13.14 et 15 décembre pour les entrées, les plats, les desserts et le 15 pour un menu complet à 20 € maxi pour 4 personnes. N’ayant pas trop le temps en ce moment pour faire un menu, j’ai opté de publier le 14 et de vous proposer un dessert, une belle et bonne bûche toute faite maison. Elle est excellente. Pour les amateurs de Spéculoos, vous allez vraiment vous régaler. Elle revient à 5.20 € pour 10 belles parts 🙂 Une recette que j’ai chipé à ma copine Sylvie « La table de Clara« , un blog plein de belles recettes 🙂 J’ai ajouté ma petite touche en mettant du sirop de Spéculoos « Monin » dans le sirop d’imbibage pour accentuer le goût mais ce n’est pas obligatoire et j’ai aussi pour la décoration saupoudrer ma bûche d’une poudre grossière de biscuits de Spéculoos.  

(suite…)

Millassou au beurre de tonka selon Jérémy Crouchet

Millassou au beurre de tonka slider

Le millassou ! Vous connaissez ? Régine Rossi-Lagorce, cuisinière et écrivaine très connue en Limousin en parle très bien :  « Autrefois, en Corrèze, il y avait des plantations de sarrasin, qui comportaient aussi du millet, une plante parasite du sarrasin, raconte Régine. On ramassait les graines de millet, on les écrasait, on en faisait une pâte avec de l’eau, on y mettait un peu de blettes, d’oseille ou de blancs de poireau, on rajoutait un peu d’ail et de persil et on faisait griller ce millassou. Durant la grande disette de 1820, le sarrasin a disparu et le millet avec. Il a donc été remplacé par la pomme de terre. Pour avoir la même sorte de pâte, on a créé une râpe à picots, qui écorche la chair de la pomme de terre et qui en fait une pulpe. En cuisine, c’est la forme qui fait le goût. On ne fera pas le millassou avec une râpe à carottes. La cuisson n’est pas du tout la même. » D’où l’importance de la râpe à farcidure dont je vous parle dans la recette.

Quand j’ai fait cette galette de pommes de terre, je n’en avais pas, mais depuis, j’en ai trouvé une. Le seul et unique endroit pour vous procurer LA râpe se trouve à Tulle, chez la mythique droguerie Neige. Made in 100% Corrèze bien sûr, et c’est vrai que cela change complètement la texture. Le millassou divise aussi les gens dans sa préparation. Pour Régine Rossi-Lagorce :  « Pour 12 pommes de terre, il faut compter une grosse cuillère à soupe bien bombée de hachis de persil. Il faut saler et poivrer et il ne faut surtout pas égoutter les pommes de terre râpées, car la fécule partira avec l’eau et il n’y aura plus de liant ». C’est de cette façon que je la cuisine depuis que je suis en Corrèze, je la cuit en principe dans de la graisse de canard. Et il y a aussi la Confrérie des farcidures et du millassou de Sainte-Fortunade qui incorpore dans la préparation des œufs et du lard gras. Régine Rossi-Lagorce, en bonne puriste : « Je suis formelle. On ne met pas d’œuf, ni de lard dans le millassou ». Je n’ai encore pas testé cette version. Mais pour celle que je vous présente aujourd’hui, je suis partie sur une 3ème version ! Celle de Jérémy Crouchet , chef à La Table de M, à Uzerche, depuis 5 ans. Corrézien d’origine, il sait l’ancrage du millassou dans le patrimoine local, mais il a néanmoins décidé d’apporter sa touche d’originalité à ce mets traditionnel avec une cuisson au beurre de tonka. Quand j’ai lu sa recette, j’ai tout de suite pensé aux belles fèves de Tonka d’Amazonie que mon partenaire David vanille m’a envoyé et me voilà donc partie en cuisine pour la réaliser selon sa recette.

La version traditionnelle est déjà excellente, mais nous avons tout autant aimé celle de ce Chef. La fève de Tonka lui apporte une touche légèrement vanillée, on sent bien le petit goût d’amande en arrière-gorge mais surtout elle apporte un goût caramélisé qui s’est concentré sur les bords du millassou. Ils étaient craquants à souhait et bien parfumés. On trouve avec mon mari que la fève sublime ce millassou. Nous l’avons dégusté tout simplement avec un filet de poisson blanc cuit à la vapeur et une salade. Un repas que nous avons beaucoup apprécié. Certaines photos le montre noir mais non, il n’est pas cramé mais super bien caramélisé et croustillant 🙂  Merci Chef pour cette originalité ! Et vous savez quoi ? .. Déjà, je suis bien bavarde ..lol .. Et en plus, c’est un plat super économique même avec la fève de Tonka. Il ne vous en coûtera que 4.33 € pour être précise pour 6 très belles parts et si vous la faite sans la fève, alors là, elle ne coûte plus que 3.55 €.. Autant vous dire que je m’empresse de la proposer pour notre Cenween du joli blog « Simplement Cenwen » avec son “Challenge alimentaire, Fin De Mois Difficile“ que nous faisons chaque 15 du mois.. le challenge ? Une recette à moins de 1.50 € par personne 🙂

(suite…)

Mousse aux pruneaux

Mousse aux pruneaux slider

Quand Michelle « Plaisir de la maison » nous a annoncé le choix de son ingrédient pour le jeu “Recette autour d’un ingrédient” geré par Soulef du blog « Amour de cuisine   » et Samar du blog «  Mes Inspirations Culinaires», j’avoue que j’ai eu un gros blanc !! J’adore les « Pruneaux« , j’adore en manger de temps en temps comme ça mais comme je suis la seule à la maison à les aimer, j’en cuisine pas. Alors que faire ? Un far ? .. la recette la plus connue avec le pruneau ! je me suis dit qu’il risquait d’y en avoir beaucoup de proposés. C’est en rangeant mes courses que l’idée de la mousse m’est venue. Après quelques recherches et des idées prises de ci de là, ma mousse est enfin prête et je peux vous assurer que je me suis régalée avec !! C’est super léger en bouche, l’équilibre entre les pruneaux et l’Armagnac est parfait. Franchement, c’est un bon petit dessert que l’on peut même présenter pour Noêl ! Rassurez-vous, je n’ai pas mangé les 7 pots car finalement mon fils a voulu y gouter et il s’est eclaté !!! lol

(suite…)