Catégorie : Gâteaux

Eplekake – Gâteau aux pommes norvégien

Eplekake - Gâteau aux pommes norvégien slider

Nous saluons les Norvégiens qui fêtent aujourd’hui, l’adoption de la constitution, c’était en 1814 qui est toujours en vigueur. Les norvégiens revêtent ce jour-là le costume traditionnel de leur région d’origine. Passons côté cuisine pour essayer d’en apprendre un peu plus sur leurs habitudes culinaire. La restauration rapide internationale fait le quotidien des estomacs norvégiens. Ceux-ci sont bien calés au petit-déjeuner, souvent par un buffet en sucré-salé qu’ils prennent entre 6 h et 7 h, car ils commencent très tôt à travailler. Le déjeuner (“lunsj“) se prend entre 10 h 30 et 11 h sous la forme de salade, sandwich, tartines.. Ce doit être du rapide. Leur seul repas chaud et consistant de la journée se prend entre 16 h et 18 h, à la sortie du travail. Souvent, il se rajoute un en-cas vers 21 h ou 22 h (kveldsmat). En principe, les norvégiens sont des couches tôt car le lendemain, ils se lèvent très tôt. Pour la cuisine traditionnelle, elle alterne produits de la mer, de l’élevage et de la chasse. Boulettes de viande et ragoûts sont fréquents ; l’agneau sait être délicieux, tout comme le saumon (Roklaks, fumé, ou Gravlaks, mariné, entre autres…) ; steaks de baleine ou de renne mettent à la table une touche d’exotisme nordique… Un fromage est la fierté norvégienne, le brunost, un fromage de chèvre ou de vache, de couleur brune, à la saveur légèrement caramélisée… Ses usages sont multiples, des tartines jusqu’aux sauces.

En feuilletant un de mes livres de cuisine sur les recettes du monde, je me suis arrêtée sur l’Eplekake, un gâteau aux pommes car j’en avais quelques unes à cuisiner rapidement. Comme toute la nourriture norvégienne, celui-ci est très consistant à la différence de celui que l’on connaît qui est tout léger. On n’en prend pas une grosse part. Mais il est hyper goûteux avec ce bon parfum de cannelle, bien garni en pommes et ce dessus super croustillant avec le sucre qui a caramélisé les amandes, un régal. Je vous laisse avec la recette et je vous retrouve le 20 pour la prochaine fête. 

(Nous sommes le 13 mars. Aujourd’hui, je jongle entre cuisine et programmation d’article ! Je profite de mon week-end  pour vider ma tête dans ma cuisine :) )  

(suite…)

Gateau « Kéké » à la vanille – Togo

Gateau « Kéké » à la vanille - Togo slider

Dernier pays de ce jour à fêter son indépendance. Le Togo tire son nom de Togodo (ce qui signifie originellement ville « au-delà du fleuve » en langue éwé et non ville « au-delà de la rivière », erreur couramment commise). Togoville, ville coloniale germanique et première capitale du pays, est située à l’est de la capitale Lomé. En faisant mes recherches, je suis tombée à plusieurs reprises sur ce gâteau dont le nom m’a plu !! Le gâteau “Kéké” !! Des fois, il n’en faut pas plus pour me faire passer en cuisine ! lol .. Ce gâteau est très simple à réaliser, il faut juste respecter les temps de préparation. Battre le beurre et le sucre pour obtenir une consistance hyper crémeuse, pareil avec les œufs et ne pas incorporer la farine au robot, mais à la main. Il est très moelleux avec une texture très légèrement humide et un goût divin de vanille et de rhum ! Il est parfait pour le matin au petit-déjeuner et je sais que celui-ci rentre dans la liste des gâteaux du matin :) Après cette journée bien remplie en fête nationale, je vous retrouve le 1er mai. 

(Nous sommes le 21 février… Rien ne change.. Le temps est toujours aussi maussade et demain retour au boulot … !)

(suite…)

Vastlakuklid – Estonie

Vastlakuklid slider

L’un des principaux attraits de l’Estonie est la façon surprenante dont l’histoire et la modernité y cohabitent sans heurts. On est agréablement surpris par l’architecture moderne, le confort des hôtels, la multitude de cafés conviviaux et les galeries d’art contemporain.
En même temps, on décèle en Estonie les traces d’une riche histoire, illustrée par les toits de tuiles rouges, les flèches des églises, les girouettes, les tourelles des châteaux vieux de plusieurs siècles. Dès le Moyen Âge, l’Estonie est une composante à part entière de l’espace culturel européen grâce au commerce transitant par ses ports, qui a contribué à faire prospérer le pays tout en le faisant connaître à l’étranger.
L’un de ces ports séculaires est Tallinn, la capitale de l’Estonie. Tallinn charme par son centre historique, véritable écrin aux splendides églises, maisons et palais. C’est l’une de ces rares villes encore entourées par un authentique mur d’enceinte médiéval bien préservé, et une cité dont le charme irrésistible en fait une destination de choix. Sa vieille ville est féerique et quelque peu secrète… Et au cœur de ce beau pays demeure une tradition, le jour du Vastlapäev. Ce jour correspond au traditionnel Mardi gras en France. La date du Mardi Gras (ainsi que la date de Vastlapaev en Estonie) est fixée par rapport au calendrier grégorien et associée à la date de Pâques (dimanche qui suit la pleine Lune suivant le 21 mars). Il a lieu 47 jours avant ; ce qui explique la mobilité des dates selon les années. Cette période de fêtes précède le Mercredi des cendres qui marque le début du Carême. Ainsi, en Estonie (et en Finlande avec le Laskiainen) le jour de Vastlapäev est associé aux espoirs que l’on peut nourrir pour l’année en cours. La tradition veut que les familles se retrouvent autour d’une soupe de pois avec des morceaux de jambon. La tradition veut également que l’on fasse des « vastlakuklid », ce gâteau à la crème fouetté qui m’a complétement charmé !! Déjà, la recette est très facile à réaliser. Et à la dégustation, c’est un pur bonheur en bouche. Le buns est hyper léger, bien moelleux associé à cette chantilly, je ne vous dis pas comme on pense déjà au deuxième qu’on va pourvoir … dévorer. La gousse de vanille de David vanille est très puissante en goût et elle parfume à merveille l’ensemble. Et avec ces jolis “Buns“, j’accompagne aujourd’hui les Estoniens pour leur fête nationale avec Cuisiner pour la paix de Sophie. Il y a des recettes comme ça, pour lesquelles j’ai vraiment de très gros coup de coeur, celle-ci vient rejoindre sur le podium, les Melting Moment que j’avais fait pour la Nouvelle Zélande. 

(Aujourd’hui, nous sommes le 1er Novembre.. il fait frais.. il pleut.. Zut.. j’aime pas cette période 🙁  )

(suite…)

Sawine – Guyana

Sawine - Guyana slider

Aujourd’hui, c’est le jour de Mashramani qui est un festival annuel en Guyana marquant l’atteinte de l’indépendance du Royaume-Uni en 1966 et a lieu généralement le 23 février. Parade, musique, jeux et cuisines sont de mise pour célébrer la « Naissance de la République ». Le mot Mashramani, d’origine amérindienne, signifie « Célébration pour un travail bien fait ». Pour l’occasion, j’ai réalisé un délicieux gâteau aux vermicelles. Cannelle, muscade et cardamome de David vanille l’ont bien parfumé, il n’est pas sec du tout avec de bonnes cerises, des raisins et des amandes, sa texture devient similaire à celle d’un pudding une fois cuit et bien refroidi. J’avais un sérieux doute quand je l’ai fait, car chez moi, manger des pâtes en dessert … Ce n’est pas leur truc ! Mais une fois qu’ils ont goûté, ils y sont même revenus :) Le sawine est un gâteau traditionnel de Guyana, préparé par les musulmans pour célébrer l’Aïd al Fitr. J’ai pris la recette chez 196flavors. Les quantités sont données sur le site pour 6 personnes mais je peux vous garantir quand les divisant par deux comme j’ai fait, on sert quand même 6 belles parts. Je les remercie pour leur site qui me rend bien service quand je ne trouve pas dans mes recherches .. j’y vais toujours en dernier recours sachant que là, je trouverais mon bonheur 🙂

(Aujourd’hui, nous sommes le 28 octobre 2020.. déjà le milieu des vacances et j’ai eu le temps de rien !! trop de trucs à faire pour la maison …. grrrr !! lol.. il me faudrait 2 semaines.. 1 pour tout régler et l’autre pour moi.. profiter un peu …)

(suite…)

Kuciukai – Lituanie

Kuciukai Lituanie slider

16 Février et c’est la Lituanie qui fête son indépendance. La Lituanie est le pays le plus au sud des États baltes. Ancien pays du bloc soviétique, elle est frontalière de la Pologne, la Lettonie et la Biélorussie. En cherchant des spécialités culinaires, je suis tombée sur ces petits gâteaux qui m’ont bien plu. Généralement servis lors des fêtes de fin d’année, au début du repas en guise de gourmandise, Les “kūčiukai” sont des petites bouchées légèrement sucrées à base de pâte levée et de graines de pavot. Leur réalisation n’a rien de bien compliqué et peut même être fait en compagnie des enfants. La tradition veut qu’ils soient trempés dans du lait de graines de pavot. Nous, nous les avons appréciés le matin au petit-dejeuner, trempés dans du lait au chocolat pour mon fils et pour moi dans mon café. Mon mari se regalant à en piter de-ci de-là dans la journée. Avec cette quantité et selon la grosseur qu’on leur donne, on en réalise entre 50 et 80. Ils se conservent parfaitement dans une boite en fer.  🙂 Je vous encourage vivement à les tester car ils sont très addictifs en fait !! Ils sont très peu onéreux en plus et font un excellent petit dejeuner. Je vous donne rendez-vous le 17/02 🙂

(Aujourd’hui, on est le 23 septembre 2020 et … ben rien de special en fait, une journée comme une autre !! Lol .. mais j’aime vous mettre cette petite phrase à chaque article du tour pour que vous voyez le décalage entre le moment où j’écris l’article et la date de publication. Pour ma part, je m’y prend à l’avance mais vu le nombre énorme de recettes à publier sur l’année, c’est plus que necessaire. Je me demande toujours comment font les filles en le faisant au jour le jour !!  😉 )

(suite…)

Pouding Chômeur – Canada

Pouding Chômeur slider

Aujourd’hui, c’est le jour de la Foodista#71. La précédente marraine, Viviane “Quoi qu’on mange?” a nommé Laurence “Plaisir et équilibre” qui nous a choisi un thème pour nous faire “Voyager au travers de la cuisine“. Cette année, avec mon Tour du monde culinaire, je voyage à travers le globe donc, je ne pouvais pas, ne pas participer, surtout que j’adore découvrir la cuisine d’ailleurs. Puis aussi, je savais ce que je voulais faire ! Mettre à l’honneur le Canada, un pays que je rêve de visiter un jour et faire un gâteau que j’ai souvent vu passer sur la blogo, une spécialité canadienne. Il y a quelques années, j’avais même mis la recette de mon amie Catalina “Le blog de cata” de côté. Quand j’ai commencé la lecture, j’étais pliée de rire.. Catalina a repris la recette de Jackie “La cuisine de Jackie” à sa façon en modifiant un ou deux trucs !! Lol … du coup, je suis partie lire d’un côté, de l’autre.. reperer les erreurs à ne pas faire et me voici avec un succulent Pouding que je dois aux filles <3  Un délicieux gâteau qui se laisse manger .. sans faim. La crème au sirop d’érable que l’on coule dessus passe en dessous à la cuisson et quand on le déguste, ça fait comme des petites poches qui coulent ! C’est vraiment excellent 🙂 J’avoue qu’à mon goût, il est légèrement trop sucré mais ce n’est pas l’avis de mes hommes qui l’on trouvé parfait ! J’ai vu qu’il existe une version chocolat, je crois que je vais me laisser tenter aussi 🙂 Bon, tout y est.. les bords de mon plat représente la couleur rouge du drapeau … En avant pour la recette 😀

(suite…)

Gâteau aux pommes, myrtilles et vanille

Gâteau aux pommes, myrtille et vanille slider

Je ne joue pas dans la cours des grands côté pâtisserie, j’essaie de temps en temps de faire une belle réalisation, mais ça ne va pas plus loin .. Pour le moment ! Mais j’essaie toujours de jouer dans la cours des gourmands avec de bons produits. Lundi, David Vanille a lancé un challenge pour cette semaine. Réaliser une recette avec ses gousses de vanille (sucrée ou salée) et poster une photo ou une story sur son instagram ICI. En allant fouiner dans mon congélateur pour chercher une idée de repas, j’ai vu mes myrtilles et juste à côté les gousses de vanille de David. Ni une, ni deux, j’ai su ce que j’allais faire comme gâteau. Les myrtilles, je les achète chaque année dans les Monédières en Corrèze. A quelques kilomètres de chez moi, il y a la “Ferme aux petits fruits” où ils cultivent la myrtille et exploitent aussi des terres sur le suc au May pour la myrtille sauvage. Je prends en général 5 kg de chaque que je stocke au congélateur pour l’année. La myrtille cultivée est très grosse, bien charnue et bien parfumée. C’est celle-ci que j’ai décidé de mettre dans mon gâteau associée à une gousse de vanille de Tahitensis, à la pulpe hyper parfumée, très généreuse en graines et bien sûr sans oublier les pommes. J’ai choisi la Meylin AOP du Limousin  pour sa chair croquante et juteuse. Tout ça pour vous dire que ce gâteau est une bombe de saveur, un régal pour le palais, que mes hommes l’ont beaucoup apprécié, tiède le soir ou froid le lendemain, il est aussi bon. Merci à Françoise qui m’a largement inspiré cette recette. 

(suite…)

Creusois

Creusois slider

Quand je suis arrivée dans le Limousin, j’ai découvert cette spécialité, le Creusois. Un gâteau que j’ai mangé pour la première fois dans un restaurant, il était servi avec une crème anglaise, un vrai régal.  C’est une spécialité de la Creuse en Limousin et en cherchant des infos, il est dit que sa recette proviendrait d’un parchemin du xve siècle découvert lors de travaux en 1969 dans un ancien monastère de la commune de La Mazière-aux-Bons-Hommes, dans le canton de Crocq. Écrite en vieux français, elle a ensuite été traduite. Le gâteau était notamment dit « cuit en tuile creuse », expression lui donnant son nom. Un fac-similé de ce parchemin est aujourd’hui visible à l’Office du Tourisme de Crocq en Creuse. Mais c’est quoi au juste ? Un gâteau au bon goût de noisette, de beurre et à la texture légère. Pour moi, il se suffit à lui-même, mais les gourmands adorent le manger avec une crème ou une glace. J’ai testé quelques recettes qui ne me satisfaisaient pas, car je ne retrouvais pas cette texture, puis je suis tombée sur la recette de ma copine Chantal qui tient “La cuisine de Blanche“, un blog très gourmand. Et là, bingo 🙂 La texture est moelleuse, fondante, légère.. Un Creusois parfait à déguster avec un bon café ou chocolat chaud. D’habitude, je le fais toujours avec de la poudre de noisettes non mondées mais là, impossible d’en trouver et pas motivéee pour décortiquer des noisettes !!  Donc, il est blanc alors qu’il devrait avoir une joli couleur de noisette ! Je remettrais d’autres photos quand je le referais 😉 J’ai également fait une petite entorse cette fois, en ajoutant une c. à soupe de sirop de noisette pour accentuer le goût mais c’est facultatif 🙂 Depuis (quelques années maintenant), je ne fais que cette recette et je ne l’avais encore jamais posté. Du coup, quand Cindy “Comme une envie de douceur“,  marraine du jeu “Recette autour d’un ingrédient” geré avec Soulef du blog « Amour de cuisine   » et Samar du blog «  Mes Inspirations Culinaires», a dévoilé son ingrédient “La noisette”, j’ai tout de suite su ce que j’allais proposer. Un conseil, si vous le connaissez pas, que vous êtes un petit écureuil et que vous avez des blancs à écouler, foncez !! 

(suite…)

Croûte à thé

Croûte à thé slider

Cela n’a pas été evident finalement de trouver une petite recette qui ne soit pas super connu pour representer la Bretagne. Attention, je ne dit pas que la “Croûte à thé” n’est pas connu, mais moins que le far ou les crêpes/galette car je n’en ai pas vu beaucoup sur le net. Quand on voit la couleur de ce gâteau et le nom, on se dit que fatalement, il contient du thé. Et NON !! C’est tout simplement une “croûte” qui se mange AVEC le thé … !! En cherchant bien sur le net, j’ai trouvé plusieurs version. Une avec de la pâte de pistache pour lui donner cette couleur, d’autre avec le thé matcha justement mais là, on s’éloigne complétement du gâteau d’origine. Car d’après mes recherches, c’est tout simplement une pâte sablée sucrée, une garniture faite de poudre d’amandes et saupoudrée de sucre glace et ce qui en fait sa particularité, c’est qu’on colore la garniture avec du colorant vert! Pourquoi ? Malgré toutes mes recherches, le mystère reste entier. C’est bien un gâteau Breton mais là encore, il est vu un peu partout.. A bien chercher, il serait sans doute originaire des Côtes d’Armor mais il est aussi vu à Roscoff, à Quimper, et surtout à Plonévez-Porzay, mais également à Rennes. Alors moi, je donne ma langue au chat et n’ai qu’une seule chose à vous dire. Ce gâteau est vraiment excellent pour un goûter avec un bon thé (vert pour moi) mais aussi avec un bon café 😉 Il se deguste en petites tranches car il est vraiment bourratif ! Je propose donc ce délice à Kenza “Cake au citron” notre marraine de ce mois, sur Compile moi un menu que je gère avec ma copine Viviane “Quoi qu’on mange?“. Son thème ? La Bretagne bien sûr 😉 Originaire de cette belle région, Kenza a voulu nous la faire découvrir gustativement. J’espère que ma recherche lui plaira 🙂

Il vous reste encore 3 jours ! si vous avez une petite recette de la Bretagne à nous proposer.. Cliquez sur le logo ICI —>

(suite…)

Pavé au chocolat noir “Ivre”

Pavé au chocolat noir « Ivre » slider

Un gâteau réservé qu’aux adultes !! Et oui, aujourd’hui, je vous propose ce délicieux pavé au chocolat noir et au whisky que je fais très souvent quand je reçois du monde et surtout pour les fêtes. Il est très addictif en fait, mais n’allez pas croire non plus, que je suis accro à l’alcool !! mdr 😉 De temps en temps, j’aime bien un petit verre à siroter tranquillement et ce gâteau est vraiment parfait pour accompagner un bon café en fin de repas. En principe, je le coupe en petits carrés que je présente sur un plateau avec une pique dedans.. Les invités se servent à leur envie, mais attention, on le place en hauteur loin des enfants, car l’alcool est quand même assez présent. Je fais ce dessert depuis une bonne dizaine d’années. Il m’arrive en été, de le mettre au congélateur et de le sortir une petite heure avant pour le servir juste glacé soit en part de deux avec un peu de chantilly vanillé ou en petits carrés à grignoter. Et si vous n’êtes pas amateur d’un bon whisky, vous pouvez le remplacer par du rhum ou du cognac. Dernier avertissement, l’abus d’alcool est dangereux. Un petit peu avec modération et on ne prend pas le volant 😉 Je propose ma dernière participation à Sylvie “La table de Clara“, notre marraine de Compile moi un menu avec son super thème qui vous a fait briller les pupilles et mis les papilles en émois ce mois-ci “Choco passion, choco plaisir“. Avec ma comparse, Viviane “Quoi qu’on mange?“, on n’a encore pas chômé pour tout valider 😉 

Le thème se terminer lundi soir à minuit, vous avez un peu plus de 24 h pour nous rejoindre 😉 c’est dans la colonne à droite !!

(suite…)

Coulant aux pommes

Coulant aux pommes slider

Voici un gâteau que j’ai découvert, il y a quelques années, je le refais de temps en temps en cherchant à l’améliorer un peu plus à chaque fois. Par rapport à la recette de base, je rajoute dans la première préparation de l’amande amère pour accentuer le goût, dans la deuxième préparation, j’ai doublé la quantité de vanille. Je fais des trous au centre du gâteau, après la première cuisson pour que le liquide que l’on verse puisse pénétrer dans son cœur et pas rester en surface, au final.. j’ai enfin obtenu le cœur coulant quand on le découpe. Il n’est pas très photogénique mais au niveau du moelleux et du goût, il est vraiment extra. Un gâteau de fin de saison, à servir les jours de pluie pour un instant cocooning… Bien sûr, je propose cette recette pour notre défi de Compile moi un Menu. Ce mois-ci, avec la complicité de Chantal “La cuisine de Blanche“, on vous propose de nous régaler avec “Les recettes de fin d’hiver“… Vous nous suivez ? .. Tout est dans la colonne de droite. — >

(suite…)

Gâteau au yaourt en verrine façon layer cake

Gâteau au yaourt en verrine façon layer cake slider

Sylvie du joli blog “La table de Clara“, nous a demandé de nous “Approprier la recette” du Gâteau au yaourt. J’ai mis beaucoup, beaucoup de temps à me décider à participer…. C’est facile un gâteau au yaourt, me direz-vous… Oui mais … Quand on ne l’aime pas, quand il vous fait horreur… ben, ça devient un challenge insurmontable !! 🙁  Pourquoi, je ne l’aime pas ? .. car c’était LE gâteau des goûters de chaque jour, celui des anniversaires… toujours le même, toujours le même parfum, un goût aigre du au yaourt que la vanille n’arrivait pas à masquer… et … quand j’ai pu me rebeller, je me suis mise à le détester et cela fait bien 35 ans que je n’en ai plus mangé. Du coup, je ne l’ai jamais cuisiné et je vous dirais aussi que mes zhoms ne sont pas friands de ce style de gâteau …. c’est fou comme un thème peu vous faire remonter plein de choses !! lol … Pour la fête des pères, je ne savais pas du tout quoi faire comme dessert. En plus, depuis le début du mois, ma mère a de sérieux ennuis de santé et je suis souvent loin de la maison, de mes fourneaux et de mon blog. J’ai repensé à Sylvie et son gâteau au yaourt et je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse un mais pas comme ça… que je le détourne, le rende méconnaissable… et là, l’idée des verrines et du layer cake à fait son chemin …. Vous savez quoi ??? On s’est vraiment régalé et on a même fini le gâteau au yaourt au petit déjeuner le lendemain 😉  .. comme quoi, il ne faut pas rester sur des a priori 🙂  Merci Sylvie pour ton challenge mais par contre je te préviens, PAS de BETTERAVES !!! … je ferais aucun effort là 😉   

(suite…)

L’assassin

L'assassin slider

Je n’aurais jamais du croiser son regard … Dès que mes yeux se sont posés dessus, je savais qu’il était trop tard … Mon jean et moi avons divorcés depuis car j’ai récidivé et pas qu’une fois. Et oui !!! L’assassin est un gâteau qui a beaucoup tourné sur la blogo pendant un bon moment. Je lui avais résisté longtemps, très longtemps car d’une, je n’aime pas suivre les tendances culinaires du moment, on les voit fleurir partout et ensuite, je me doutais bien que c’était un tueur de Jean !! Mais voilà, un jour je suis allée me balader sur le blog de Béatrice une copinaute qui tient “Cuisine en Folie” et en poussant ma visite “un peu” trop loin… Je suis tombée en pâmoison devant sa photo !! Il était encore là, cet assassin !! Malheureusement, mon fils est passé à ce moment là et je ne pouvais plus reculer, il voulait que je le fasse … Chose promise, chose faite… Et j’ai compris sa réputation d’assassin. Ce gâteau est une bombe de saveur avec le caramel et le chocolat, un fondant irrésistible… Il a vraiment tout pour nous faire sauter de gourmandise. En dessert, au gouter, à l’heure du café, ce gâteau qui a été crée par Bernard du blog “La cuisine de Bernard” et auteur de plusieurs livres culinaires magnifiques vous ravira les papilles.  C’est fin 2016 que je me suis décidé à le cuisiner et depuis, j’ai bien du le refaire une bonne dizaine de fois, pour des invitations chez des amis, pour les gosses mais je ne l’avais pas encore publié. Quand Sylvie “La table de CLara” a annoncé le thème de son défi “Appropriez-vous la recette” sur le chocolat, j’ai de suite pensé à ce gâteau et je sais que pour une addict de chocolat, c’est cet Assassin qu’il lui faut pour fêter ses deux ans de blog 🙂 Je l’ai donc refait encore une fois avec l’excuse de le prendre en photo 😉  “Je te souhaite encore de longues années à nous régaler avec ton blog ma belle”.

(suite…)

Macaroné du Poitou

Macaroné du Poitou slider

Pour le  #CataCookingChallenge09 , le défi culinaire mensuel de Catalina “Le blog de cata”, je vous emmène ce mois-ci pas très loin de chez moi. Dans un département voisin, dans une région qui fait partie maintenant de ma Grande région, en Poitou Charente. Pourquoi j’ai choisi le Poitou ? car c’est une région qui parle à mon cœur même si je n’ai pas encore eu l’occasion de la visiter. Une très bonne amie que beaucoup d’entre vous connaissent y vit. Béatrice “Popote et Nature” !! Un blog super dirigé par une amoureuse de la Nature et de la bonne bouffe. Je vous invite à aller lui faire un coucou. Je savais qu’elle avait publié des recettes du Poitou et notamment ce macaroné. Les macarons de Montmorillon, ça vous parle ? Ce macaroné fait parti de la famille, le grand frère en version XXL !! Un gâteau hyper fondant, très puissant en goût. Je ne vous conseille pas d’en prendre une bouchée… car vous serez quitte pour grappiller les petites miettes qui tombent dans le plat au risque de vous faire passer pour un méga gourmand !!!

(suite…)

Sachertorte, le gâteau Autrichien

La Sachertorte est un gâteau au chocolat (Torte signifie gâteau en allemand), mis au point et confectionné par Franz Sacher en 1832 pour le prince Klemens Wenzel von Metternich. Franz Sacher était alors un jeune apprenti de 16 ans, qui remplaçait pour l’occasion son chef-pâtissier, alité.  Il n’imaginait pas l’impact qu’aurait son gâteau sur les amateurs de chocolat des quatre coins du monde. Ce gâteau est de nos jours la spécialité de l’hôtel Sacher de Vienne et, dans une version concurrente, celle du chocolatier Demel. Le gâteau de l’hôtel Sacher, cuit dans un moule rond, est constitué de deux couches de pâte à génoise au chocolat aérée, d’une fine couche de confiture d’abricots au milieu et d’un glaçage de chocolat noir sur le dessous, le dessus et les côtés. Traditionnellement, on le consomme avec un peu de crème chantilly.

Ce gâteau a fait l’unanimité auprès de mes testeurs et aussi de mes collègues de travail qui certaines attendent la recette avec impatience 😉 Je dois reconnaitre que la génoise est vraiment très légère et cette couche de confiture d’abricots  apportent un véritable plus avec le chocolat.. je parle même pas du glaçage !! Bon, vous l’aurez compris, je vous invite vraiment à le tester car en plus il est assez rapide et facile à faire ! Et c’est grâce à Catalina “Le blog de Cata” que j’ai fait cette découverte en fouinant dans mon très gros livre de recettes du monde. Pour le 2ème  #CataCookingChallenge12, je me suis envolée vers l’Autriche, un pays que je rêve de découvrir depuis des années.

(suite…)

Défiler vers le haut