Un titre peut-être curieux pour ceux qui ne sont pas du Limousin ou ne connaissent pas du tout !! lol  Je vous explique après 😉

Ce mois-ci, c’est Line du blog Line Lisbonne et Cie notre marraine de Compile moi un menu que je gère quotidiennement avec Viviane « Quoi qu’on mange? ». Elle nous a choisi comme thème,   « Du marché … à l’assiette« . Des produits que l’on achète frais sur les marchés, direct aux producteurs, dans les épiceries de quartiers etc …

Cette recette de croque-monsieur est de Claudine « La cuisine de Gut« . Des croque-monsieur façon Ducasse avec du jambon Rostello (que je ne connais pas!). J’ai eu envie de les faire avec les produits que je trouve par chez moi. Pour cela, nous avons en Corrèze de très bons marchés et particulièrement, les marchés de Pays.

Ces marchés sont la véritable vitrine de notre Corrèze, ils privilégient le contact direct entre le producteur et le consommateur. Ils se déroulent majoritairement le soir, à partir de  18h, jusqu’à tard  !! Ils sont très festifs car non seulement, on achète nos produits à bon prix mais en plus, les stands ont des barbecues. On peut faire cuire et manger directement sur place.

De grandes tables sont installées un peu partout pour en profiter en famille, entre amis. La musique et les danses accompagnent cette belle balade 🙂 Je vous mets deux liens en bas pour vous donner une idée ! Si vous venez en vacances en Corrèze, il ne faut surtout pas les manquer. 

Donc, je reviens à mes croque-monsieur. Le jambon blanc, c’est du Cul noir et j’ai pris chez un petit producteur de la tomme de brebis. 

Le porc Cul Noir Limousin, après avoir échappé de peu à l’extinction en raison de sa croissance lente et de sa capacité à déposer beaucoup de gras, parvient aujourd’hui à faire de ses défauts d’hier des atouts de qualité : il est apprécié pour sa chair ferme et persillée, et pour son gras abondant et fondant idéal pour l’utilisation en cuisine ou pour les charcuteries.

Il m’est arrivée une fois de rencontrer un cochon « Cul noir » sur la route. C’est une bête très imposante ! Il était au milieu de la route qui allait à Ségur le château en Corrèze, impassible. Il n’était pas du tout menaçant, mais il ne bougeait pas !! Au bout de 15 mn de tête à tête (voiture/cochon), il a enfin décidé de rentrer à la ferme (je vous mets une image plus bas) 😉

Nous nous sommes vraiment régalés, ça nous a fait un très bon repas pour un soir. Le fromage bien coulant, le jambon a un arrière goût de châtaigne, il est bien persillé et ces croque monsieur sont à la fois croustillants et moelleux avec la crème dessus.  Bien sûr, vous pouvez mettre du jambon blanc normal, à l’os et du boucher c’est tout aussi bien 🙂

Merci Claudine pour cette recette 🙂 et comme mes croque monsieur sont 100% Limousin, je les catégorise dans cette rubrique 🙂


Quantité : 4 personnes   –   Préparation : 20 mn   –   Cuisson : 20 mn

Repas du soir   –   Prix de revient : 2.58 € par personne (au 08 mai 2024)

Ingrédients :

  • 16 tranches de pain de mieCroque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis presentation
  • 4 tranches de jambon blanc « Cul noir »
  • 300 gr de tomme de brebis
  • 40 cl de crème fraiche épaisse
  • 1 œuf
  • Beurre mou
  • Comté râpé
  • Persil frais ciselé
  • Sel et poivre

Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis etape1Préparation :

Préchauffé le four à 200°C.

Etaler des tranches de pains de mie sur une plaque.

Beurrer le dessus de chaque tranche. Déposer des morceaux de jambon blanc et saupoudrer de persil frais.


Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis etape2Découper des tranches de tomme de brebis et les déposer dessus (soyez généreux !!).

Terminer par une tranche de pain de mie pour tout recouvrir.


Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis etape3Prendre le pot de crème fraiche épaisse. A l’aide d’un fouet le mélanger et casser l’œuf dedans. Saler et poivrer puis bien mélanger.


Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis etape4Etaler cette préparation sur chaque croque-monsieur.

Garnir avec du comté râpé.


Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis finEnfourner pour 15 à 20 mn jusqu’à ce que le dessus soit doré. Au besoin, mettre un petit coup de grill en surveillant bien.


Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis fin1Servir bien chaud avec une bonne salade verte.


Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis fin2Bon appétit !!!


Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis slider


Voici les deux liens que vous pouvez consulter si ces marchés de pays vous intéressent. Avec ma petite famille, on y va souvent,  ça nous permet de découvrir la Corrèze et ses villages.

La Corrèze se découvre tous les jours <3

Marchés des producteurs de pays

Les marchés festifs : gaillards et responsables !

Sans oublier … le fameux Cul noir 😀

Hanissa, 32 ans, nouvelle « Miss Cul noir » 2019 - Beaumont-du-Lac (87120)


 

© 2024, Natly. All rights reserved.

17 commentaires sur Croque-Monsieur au « Cul noir » et Brebis

      • J’adore ton article !
        Pour les croques qui sont sublimes
        Pour les cochons que je vois pour la 1ère fois et qui sont magnifiques !
        Pour les liens des marchés, on ne sais jamais !

        En Ardèche aussi nous avons des marchés authentiques pleins de bons produits !

        Bonne journée

        • Je pense que l’Ardèche doit pas mal se rapprocher de la Corrèze.
          J’ai découvert ces marchés ici et depuis, j’y vais très souvent. Ça nous permet de passer un bon moment entre amis, en mangeant sur place et tout en ayant fait nos courses.
          Et les « Cul noir », je peux te dire pour en avoir de très très près qu’ils sont vraiment imposants 🙂
          J’avais un Scénic comme voiture quand il était devant, il dépassait largement la hauteur du capot !!
          Bises

  1. De retour d’un beau marché de terroir , tu as su mettre ces beaux produits en valeur, ces croques sont terriblement appétissants

    • Par rapport aux marchés que je connaissais à Marseille ou Martigues, les marchés Corréziens n’ont vraiment rien avoir.
      Le terroir est vraiment ancré. C’est un vrai bonheur de découvrir toujours de nouveaux produit.
      Bisous

  2. Coucou ! Ça c’est drôle ! Je n’avais jamais entendu parlé de ce cochon en France. Mais il y a une race similaire au Portugal, un gros cochon rose et noir de la race Bisaro. Rien a voir avec les petits cochons noirs « patates negra ». Miam, miam les croques !!!! Bises et merci pour le partage. Line

    • C’est une race que moi même je ne connaissais pas avant de vivre en Corrèze, dans le Sud, c’est vraiment méconnu.
      Ces croques sont un régal 🙂
      Bisous

  3. Je n’ai jamais mangé je crois du « cul noir » mais je connais sa réputation. En tout cas, cette version de croque est des plus gourmande, elle est si alléchante avec cette composition du terroir j’avoue je suis mise en appétit !!!
    Du marché à l’assiette, merciii Nath pour cette délicieuse recette 🙂
    Bon début de soirée. Bizh. Viviane

    • C’est une race de porc que j’ai découvert en Corrèze.
      La viande est excellente et elle n’a rien avoir avec le porc traditionnel.
      Elle est très persillé, les morceaux ont une couche de gras impressionnante !! Quand tu prends des travers de porc pour les faire au barbecue, c’est un gros miam !!
      Le jambon blanc est super bon mais alors le jambon cru … c’est à ce damner !! lol
      Bon, comme tout, il y a un hic.. le prix est aussi pas mal. Mais en allant directement chez les producteurs, j’arrive à trouver 40% moins cher qu’en boucherie.
      Bisous, bonne soirée

  4. Merci pour la découverte de ce jambon et de ces cochons ! Le jambon a l’air délicieux comme tout le reste d’ailleurs !
    De beaux croques locaux pour se régaler et défendre nos terroirs !
    Bonne journée, bises.

    • J’ai la chance en Corrèze d’avoir beaucoup de producteurs, les marchés sont très diversifiés et ici, que ce soit en grande surface ou dans les épiceries, on trouve aussi tout les produits locaux.
      Ces croques sont excellents.
      Bisous

  5. Ah ! oui Super ! j’y aurais bien goûté à ton cul noir car si je connais ces cochons je n’ai jamais eu la chance de goûter leur jambon !! Ils ont une sacré réputation. Ces croques à la Ducasse, a du monter de niveau avec lui. Je suis heureuse que mon croque t’ai inspiré ces croques trop gourmands ! Merci de ta confiance Nat !! gros bisous

    • J’adore les produits de cul noir.
      Le lard, la ventrèche n’ont vraiment rien avoir avec le cochon classique 🙂
      Merci à toi pour l’inspiration du moment,
      Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *