Cette semaine, mon fils ayant contracté la varicelle, nous avons ressorti une vieille recette qui me vient de mon arrière grand-mère. Le célèbre” Chichi Frégi de l’Estaque”. Je ne prétends pas posséder la recette initiale mais celle-ci, mon aïeule la faisait avec sa sœur sur un stand à la foire de Marseille dans les années 1920-1930. Et d’après ses dires, elles avaient beaucoup de succès. Donc mon fils et moi, nous nous sommes lancés dans la préparation et je crois que c’est un bon remède pour les “Boutons”!!


Quantité : 50 beignets   –  Préparation : 15 mn   –  Temps de pause : 3 h   –  Cuisson : environ 1 h
Dessert Marseillais –   Prix de revient : 0.21 € le beignet (au 07 juin 2011)
Ingrédients :Pour le Levain

  • 1 cube de levure de boulanger
  • 2 c. à soupe de sucre en poudre
  • 20 cl de lait

Pour la Pâte 

 

  • 1 kg de farine
  • 4 œufs (4 jaunes et 4 blancs)
  • 1 grosse pincée de sel
  • 6 sachets de sucre vanillé
  • 10 cl d’huile
  • 50 cl de lait

1 bon litre d’huile de Friture

Chichi Frégi presentation
Chichi Fregi levain Préparation :

Commencer par préparer le levain.

Dans un saladier moyen, émietter le cube de levure de boulanger. Parsemer de 2 c. à soupe de sucre en poudre et ajouter, tout en remuant, le lait que l’on a fait tiédir dans une casserole à feu doux. Recouvrir le saladier d’un film alimentaire et le mettre dans le four en allumant uniquement la lumière. La chaleur diffusée par la lampe suffira à faire lever la pâte. En principe, au bout de 15 mn le levain est prêt.

 

Pour faire la pâte, il faut prendre une très grande marmite (mais qui rentre dans votre four).

Mettre un kilo de farine, creuser un puits et ajouter les jaunes d’œufs, (réserver les blancs dans un saladier), le sel, le sucre vanillé et l’huile.

Enlever toutes les bagues, bracelets, montres et autres bijoux !! Malaxer la pâte avec les mains pendant 2 à 3 minutes, puis ajouter le levain et 50cl de lait froid. Continuer à bien malaxer la pâte entre les doigts jusqu’au complet mélange de tous les ingrédients.

Chichi Fregi pâte
Maintenant, on peut se laver les mains.

Battre les blancs d’œufs en neige et les ajouter à la préparation. Utiliser une spatule pour incorporer les blancs en neige afin de bien aérer la pâte. Elle doit avoir une texture un peu plus molle qu’une pâte à pizza.

Couvrir avec du film alimentaire et mettre au four (toujours avec la lampe allumée) pendant 2 h – 2h30. La pâte doit doubler, voire tripler de volume.

Chichi Frégi Préparation

Une fois, la pâte prête, fariner un grand plan de travail.

Mettre une bonne couche de farine sur le dessus de la pâte dans la marmite (celle-ci a du retomber de 2 ou 3 cm). Prendre avec les deux mains un peu de pâte (celle-ci est molle et aérée) et la rouler dans la farine sur le plan de travail, en prenant soin de ne pas trop retravailler la pâte.

Faire de longs ou courts boudins (Le Chichi n’a pas de forme particulière, c’est un beignet  plus ou moins « grossier »).

Les poser sur la table pour qu’ils lèvent encore un peu le temps de préparer tous les chichis.

Mettre l’huile à chauffer et les faire frire par 2,3 ou 4 (cela dépend de leur grosseur).

Une fois dorés, les sortir de la friture, les rouler dans du sucre en poudre et les déguster.

Chichi Frégi friture
Chichi Frégi degustation Ils se conservent 2 ou 3 jours et sont toujours aussi bon.

N’est-ce pas Kiki??

Bonne gourmandise !!!


Marylin Thevenon a réalisé ces chichis frégi, voici ce qu’elle m’a dit :

“voilà mes 4 premiers,un peu gros ,mais bien cuits,et croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur,un délice,hum…”  😀

J’adore ces échanges, merci Marylin <3

Chichis Frégi de marylin

et aussi “hum le moelleux,lol…” 

Chichis de marylin2

 


© 2011 – 2018, Natly. All rights reserved.

Rendez-vous sur Hellocoton !

About Natly

Blogueuse culinaire de 51 ans, mariée et maman d’un garçon de 12 ans. Provençale d’origine, je vis depuis quelques années à la campagne, dans le Limousin. Un tout petit village qui respire la tranquillité, le bon air. Passionnée de cuisine, mon mari m’a aidé à mettre ce blog en place afin de vous faire partager mes recettes, mes expériences culinaires et bien d’autres choses. Je me suis lancée dans cette aventure pour le plaisir et l'amour des bonnes choses 😉

11 commentaires sur Chichi Frégi

    • Je ne prétends pas posséder la recette initiale mais celle-ci, mon aïeule la faisait avec sa sœur sur un stand à la foire de Marseille dans les années 1920-1930. Et d’après ses dires, elles avaient beaucoup de succès. Donc, je suis une Provençale d’origine et ça remonte jusqu’en l’an 1300.
      Chacun sa version, comme la bouillabaisse 😉

    • c’est vrai , pas d’œufs et un verre d’huile a la pétrissée, ensuite pour les former avant de les cuire, formez une boule avec les mains mouillées, que vous etirez au possible avant de les deposer dans l’huile bouillante !! quand j’etais apprenti , mon patron mettait de la farine de fèves dans la pate !!ça la rendait plus elastique ,donc malléable !!

      • Bonjour Paul,
        Je pense que chacun à sa recette des Chichis comme la bouillabaisse. L’essentiel est qu’ils soient réussi et ressemble à ceux de la foire.
        Je fais partie d’une famille de Marseillais pure souche 😉 depuis des dizaines de générations.
        Cette recette, c’est mon arrière grand-mère qui la faisait et qui vendait ses chichis sur la foire de Marseille avec sa sœur, dans les année 1900…
        Elles ont fait ça pendant des années !!
        Etaient-elles les créatrices de cette recette ??? je ne le sais pas .. et ne prétends rien. Peut-être qu’avec le temps, les oeufs ont été supprimé… en attendant cette recette qui m’a été transmise date de plus de 100 ans aujourd’hui … et j’ai encore son carnet que je garde précieusement et qui est très fragile de ses recettes de cette époque..
        Savez-vous pourquoi, on les appelle des chichis ?
        Bon week-end.

  1. ma femme est originaire du sud de la France et elle en raffole, à la place de la bûche je lui en ai fait, par contre au risque de paraître stupide je ne savais pas que le bicarbonate de soude se consommait, j’en utilise pour mes soins dentaires.

  2. Mon Grand pére natif de marseille vendait des chichis sur marseille ma mére se souvient qu’il achetait un bloc ou poudre blanche en pharmacie et il incorporé un morceau de cette poudre dans la pâte, ce qui rendait le chichi très souple……mais elle ne sait plus le nom de cettre poudre quel dommage

    • Ne serait ce pas tout simplement du bicarbonate de soude ????
      Car dans le cahier de mon arrière grand-mère, elle parle d’un bloc de bicarbonate et que lorsque la pâte s’épaississait trop, elle en ajoutait un morceau pour la rendre plus aérienne…
      Je vais essayer de sonder la mémoire de mon grand-père… 🙂
      Bonne journée

  3. hoooooooooo ! les chichimachin!! une grosse bouffée d’enfance qui remonte à la surface ! que de souvenirs
    sur les plages .. on entendait crier “chichi fregi” moi je comprenais “chichiiiiifrichi”
    ben mince ! ça me fait tout drôle de voir que ça existe, j’avais remisé ce mot loin dans mon cerveau
    merci pour la recette , j’suis scotchée
    je note vite!
    bizzz et bon jeudi

    • Et oui Coco, les chichis m’ont toujours bercés !! Petite, je me régalais quand mon arrière-grand-mère nous les faisait !! C’était la fête… et à Marseille, il n’y avait pas de foire ou de fêtes sans Chichi !!
      Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge