Grâce à notre marraine Isabelle de la page FB “Zabou s’éclate en cuisine“, ce mois-ci nous sommes envahis de cakes sur “Compile moi un menu” 🙂  J’ai eu beaucoup de mal à trouver mon inspiration car avec Sandra “Encore un gâteau“, ma comparse dans le jeu nous avons validé pas moins de 50 cakes pour le moment !! Et toutes les idées que j’avais en tête ont défilé dans les réalisations des participants. C’est en classant mon placard dédié aux revues culinaires que je suis tombée sur un magasine hors série de 2009, dédié à Sophie Dudemaine, spécialiste du cake !! En le feuilletant,  j’ai trouvé mon bonheur en salé et en sucré !! Pour ce cake, on peut le déguster aussi bien chaud que tiède ou froid, en accompagnement d’une bonne salade. J’ai remplacé quelques ingrédients en fonction de mon frigo. Comme le potimarron que j’ai remplacé par de la courge longue de Nice et le gruyère par du cheddar. Mon mari n’est pas spécialement fan de cake mais celui-ci est tellement parfumé et moelleux qu’il en a repris 2 fois et le lendemain il l’a terminé froid !! Alors n’hésitez pas à le faire, c’est vraiment un bon repas pour le soir. Idéal pour un bon plateau télé ou même en petits carrés pour l’apéro 😉

Pour toutes les informations sur nos défis mensuels, c’est dans la colonne de droite 🙂


Quantité : 10 tranches    –   Préparation : 20 mn   –   Cuisson : 1 h

Repas du soir   –   Prix de revient : 1.60 € la tranche (au 22 Novembre 2017)

Ingrédients :

  • 150 gr de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 œufsCake au saumon fumé, courge et chèvre presentation
  • 8 cl d’huile
  • 13 cl de lait demi-écrémé
  • 100 gr de cheddar râpé

Garniture

  • 120 gr de saumon fumé
  • 200 gr de chair de courge longue de Nice
  • 1 bûche de chèvre
  • 3 échalotes
  • Huile d’olive
  • Thym
  • Sel et poivre

Préparation :

Éplucher les échalotes et les couper en lamelles. Éplucher et découper la courge longue de Nice en petits cubes. Dans une poêle, mettre un peu d’huile d’olive à chauffer.  Ajouter les échalotes et les morceaux de courge. Mélanger, saler, poivrer et saupoudrer d’un peu de thym. Faire compoter pendant 15 à 20 mn à feu moyen en remuant souvent.

Préchauffer le four à 180°C.

Cake au saumon fumé, courge et chèvre etape1Dans un saladier mettre la farine et la levure, mélanger. Faire tiédir le lait.  Faire un puits et ajouter les œufs. Commencer à mélanger à l’aide d’un fouet en ajoutant petit à petit l’huile, puis le lait. Parsemer avec le cheddar, saler très peu et poivrer. Bien mélanger avec une cuillère.

Quand la courge est cuite, la verser dans le saladier en essayant de l’égoutter pour ne pas mettre trop de gras de cuisson. (je prends une cuillère trouée).

Couper le saumon en lamelles, émietter la bûche de chèvre et verser le tout dans le saladier. Bien mélanger.


Cake au saumon fumé, courge et chèvre etape2Verser la pâte dans un moule à cake (beurré ou non selon le matériau)  et enfourner pour 45 mn.

 


Cake au saumon fumé, courge et chèvre etape3A la sortie du four, le démouler sur une grille et le servir accompagner d’une belle salade.

 


Cake au saumon fumé, courge et chèvre finIl aussi bon chaud que tiède ou même froid.

Bon appétit !!!

 

 


Cake au saumon fumé, courge et chèvre slider


© 2017, Natly. All rights reserved.

About Natly

Blogueuse culinaire de 51 ans, mariée et maman d’un garçon de 12 ans. Provençale d’origine, je vis depuis quelques années à la campagne, dans le Limousin. Un tout petit village qui respire la tranquillité, le bon air. Passionnée de cuisine, mon mari m’a aidé à mettre ce blog en place afin de vous faire partager mes recettes, mes expériences culinaires et bien d’autres choses. Je me suis lancée dans cette aventure pour le plaisir et l'amour des bonnes choses 😉

17 commentaires sur Cake au saumon fumé, courge et chèvre

  1. tiens, je ne connais pas la courge longue de nice ! je vais me rencarder 😉 en tous cas j’aime le saumon fumé et le chèvre, j’en conclus donc que tu vas devoir m’en livrer une part 😉 merci ma praline, gros bisous, sandra

    • Tiens ma cacahuète :
      – Variété au fruit pouvant atteindre 1 m de longueur, et variant entre 3 et 10 kg. Sa chair orange est ferme et finement savoureuse, sa peau est d’abord vert clair puis ocre à maturité.
      – Elle est utilisée dans la préparation de soupes et potages. On peut aussi la consommer en gratin, ou revenue, après avoir coupé la chair en petits dès à la poêle. Elle a une saveur musquée et légèrement sucrée.
      J’adore la manger quand elle est à maturité. C’est un régal juste poêlé 🙂
      Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge