Aujourd’hui, c’est le jour de Mashramani qui est un festival annuel en Guyana marquant l’atteinte de l’indépendance du Royaume-Uni en 1966 et a lieu généralement le 23 février. Parade, musique, jeux et cuisines sont de mise pour célébrer la « Naissance de la République ». Le mot Mashramani, d’origine amérindienne, signifie « Célébration pour un travail bien fait ». Pour l’occasion, j’ai réalisé un délicieux gâteau aux vermicelles. Cannelle, muscade et cardamome de David vanille l’ont bien parfumé, il n’est pas sec du tout avec de bonnes cerises, des raisins et des amandes, sa texture devient similaire à celle d’un pudding une fois cuit et bien refroidi. J’avais un sérieux doute quand je l’ai fait, car chez moi, manger des pâtes en dessert … Ce n’est pas leur truc ! Mais une fois qu’ils ont goûté, ils y sont même revenus :) Le sawine est un gâteau traditionnel de Guyana, préparé par les musulmans pour célébrer l’Aïd al Fitr. J’ai pris la recette chez 196flavors. Les quantités sont données sur le site pour 6 personnes mais je peux vous garantir quand les divisant par deux comme j’ai fait, on sert quand même 6 belles parts. Je les remercie pour leur site qui me rend bien service quand je ne trouve pas dans mes recherches .. j’y vais toujours en dernier recours sachant que là, je trouverais mon bonheur 🙂

(Aujourd’hui, nous sommes le 28 octobre 2020.. déjà le milieu des vacances et j’ai eu le temps de rien !! trop de trucs à faire pour la maison …. grrrr !! lol.. il me faudrait 2 semaines.. 1 pour tout régler et l’autre pour moi.. profiter un peu …)


Quantité : 6 personnes  –   Préparation : 15 mn   –   Repos : 1 nuit   –   Cuisson : 30 mn

Dessert guyanien   –   Prix de revient : 0.68 € par pers (au 23 février 2021)

Ingrédients :

  • 175 gr de vermicelles
  • 100 gr de cassonade
  • 15 gr de beurreSawine - Guyana presentation
  • 20 cl de lait concentré sucré
  • 40 cl de lait entier
  • 25 cl d’eau
  • 2 c. à soupe de raisins secs
  • 2 c. à soupe de cerises au marasquin
  • 3 c. à soupe d’amandes effilées
  • ¼ de c. à café de cannelle
  • ¼ de c. à café de noix muscade
  • 1 c. à café d’extrait d’amande amère
  • 3 cosses de cardamome
  • 1 morceau de 1 cm de gingembre

Sawine - Guyana etape1Préparation :

Préparer tous les ingrédients.


Sawine - Guyana etape2Dans une marmite, faire fondre le beurre. Ajouter les vermicelles et les faire colorer en remuant souvent jusqu’à ce qu’elles soient légèrement dorées.


Sawine - Guyana etape3Verser dans la marmite le lait, le lait concentré et l’eau. (J’ai réuni le tout dans mon verre doseur sur la photo).

Remuer et dès la reprise de l’ébullition ajouter le sucre, la cannelle, la muscade, le gingembre, la cardamome et l’extrait d’amande amère.


Sawine - Guyana etape4Mélanger et ajouter les cerises, les amandes et les raisins secs. Remuer encore et laisser mijoter à feu doux pendant 20 mn environ (+ ou -) en remuant souvent.


Sawine - Guyana finBeurrer un moule et verser la préparation cuite dedans.

Mettre au frais pour la nuit.

Le lendemain, couper des parts et servir tel quel.

Bonne gourmandise !!!

Enjoy your meal


Sawine - Guyana slider

 


Pays  : Guyana

Continent : Amérique du Sud

Fête nationale : 23 février 1966 (Jour de Mashramani)

 

.

 

Devise : en anglais : One People, One Nation, One Destiny (« Un Peuple, Une Nation, Un Destin »)

Langues officielles : Anglais

Gentilé : Guyanien

Capitale : Georgetown

Source : Wikipédia


Le saviez-vous ? 

Aujourd’hui, un peu d’histoire sur une terre peu connue …

Habité par des peuples Arawaks (sur la côte) et Caraïbes (dans les terres), le territoire a été appelé par son peuple “Guayana”, ce qui signifie “Terre de grandes eaux”.  Ce territoire n’entre dans l’histoire qu’en 1499, lorsque Alonso de Ojeda remonte le río Essequibo pour le compte de la couronne d’Espagne.

117 ans plus tard, ce sont les Hollandais, débarrassés de la tutelle ibérique, qui fondent le premier établissement permanent, 25 km en amont de l’embouchure du fleuve. D’autres postes se développent et, en 1648, un traité reconnaît leur souveraineté sur la région – développée sous l’égide de la Compagnie Néerlandaise des Indes Occidentales.

Les plantations de tabac, puis de canne à sucre, nécessitent de la main-d’œuvre : l’esclavage africain se développe, certes dans des proportions limitées comparé à d’autres régions – mais au XVIIIe siècle, les Noirs sont déjà 10 fois plus nombreux (3800) que leurs maîtres blancs (350). Plusieurs rébellions marquent l’histoire coloniale hollandaise du territoire, notamment en 1763-64, lorsqu’un certain Cuffy parvient à chasser les planteurs de la moitié du pays pendant un an.

Cuffy (ou Kofi), était un esclave noir du peuple Akan originaire de l’actuel Ghana et de la Côte d’Ivoire. Il fut vendu à la colonie de Berbice alors qu’il était enfant et grandit dans la plantation de Lilienburg. En 1763 les esclaves emmenés par Cuffy se soulevèrent contre la colonie hollandaise de Berbice. Le soulèmement éclata dans la plantation de Magdalenenburg le 23 février 1763 et entraina les esclaves des autres plantations voisines à faire de même. Cuffy fut rapidement accepté comme leader de la rébellion qui se dirigeait vers la capitale Fort Nassau. Face à cette menace, le Gouverneur Van Hogenheim temporisa l’avancée des esclaves en entretenant une correspondance avec Cuffy, tout en demandant l’aide des colonies voisines.

Le 13 mai 1763, Cuffy décida de lancer l’assaut mais les esclaves africains furent vaincus par les troupes hollandaises. Cette défaite accentua les divisions parmi les rebelles qui s’affrontèrent entre eux. Vaincu, Cuffy se suicida et les rebelles dirigés par Akara furent définitivement défaits par les troupes européennes.

La capitale guyanienne est française, ou presque… Elle a été fondée en 1782 par les Français sous le nom de Longchamps, avant de retourner en 1784 dans le giron des Hollandais, qui la rebaptisèrent Stabroek. En 1812, les Anglais en firent Georgetown.

Soucieux d’attirer des colons potentiels, les autorités hollandaises ouvrent le fleuve Demerara aux planteurs britanniques, qui affluent. Bien mal leur en prend : bientôt, l’Angleterre s’intéresse de très près à ces terres. Une première guerre éclate en 1781, mais c’est en 1796 que les soldats de Sa Majesté débarquent, après l’occupation de la Hollande par la France révolutionnaire. Mis à part un court interlude, ils n’en repartiront plus : en 1814, le territoire est officiellement cédé à la Grande-Bretagne.

Depuis 1970, la date du Soulèvement des Esclaves de Berbice le 23 février 1763 est devenue la fête nationale du Guyana et une statue de Cuffy, considéré comme héros national, se dresse sur la Place de la Révolution de la capitale Georgetown.

Les chutes de Kaieteur sont une chute d’eau d’environ 226 mètres sur la rivière Potaro dans le centre du Guyana. Elles sont situées dans le parc national de Kaieteur, une région du bouclier guyanais qui est également revendiquée par le Venezuela, qui est appelé Guyana Esequiba


Toutes les recettes pour la fête nationale de Guyana sur “Cuisiner pour la paix”

(cliquez sur l’oiseau !!)

Cuisiner pour la paix

 


 

© 2021, Natly. All rights reserved.

8 commentaires sur Sawine – Guyana

  1. Quel plaisir de te lire. Dommage que je ne reçoive pas ta Newsletter je suis pour désolé du coup de prendre du retard mais sois sûre que je viendrai toujours hihi impossible de passer à côté de tous tes délices et celui-ci est des plus gourmands.

    • Oh, ma news letter ne fonctionne plus depuis un moment et j’attends toujours que mon mari se décide à jeter un oeil !!!
      Quand on dit que c’est le cordonnier le plus mal chaussé.. c’est bien vrai ça !! J’ai un spécialiste des blogs à la maison (son métier quoi !) et je suis toujours la dernière à qui il fait les choses.
      Alors, t’inquiète pas.. passe quand tu peux.
      Bisous

  2. Sans avoir jamais eu l’occasion de goûter, j’ai déjà entendu parler de desserts à base de vermicelle et celui là, bah j’avoue que je me laisserais tenter, comment résister à l’appel des cerises et de la cannelle !?!?
    Agréable journée Nath. Bizh. Viviane

  3. Je pense que j’aurais apprécié sa saveur mais pas trop la texture. C’est que l’on voit que je ne suis pas très dessert tout de même ! Bisous Nathly

  4. Avant même de réaliser ces gâteaux tes informations se dévorent, je me coucherai plus savante ce soir. Quel courage ont certains hommes face à l’injustice… Gros bisous Natly et merci pour ce brillant tour du monde culinaire !

    • Je sais … j’aime beaucoup m’informer sur l’histoire reelle ou insolite de ces pays.. et partager 🙂
      Gros bisous et à demain …
      Celle de demain.. tu devrais craquer 😉 C’est mon deuxième gros coup de coeur de ce tour.. à egalité avec les Melting Moment <3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge