L’un des principaux attraits de l’Estonie est la façon surprenante dont l’histoire et la modernité y cohabitent sans heurts. On est agréablement surpris par l’architecture moderne, le confort des hôtels, la multitude de cafés conviviaux et les galeries d’art contemporain.
En même temps, on décèle en Estonie les traces d’une riche histoire, illustrée par les toits de tuiles rouges, les flèches des églises, les girouettes, les tourelles des châteaux vieux de plusieurs siècles. Dès le Moyen Âge, l’Estonie est une composante à part entière de l’espace culturel européen grâce au commerce transitant par ses ports, qui a contribué à faire prospérer le pays tout en le faisant connaître à l’étranger.
L’un de ces ports séculaires est Tallinn, la capitale de l’Estonie. Tallinn charme par son centre historique, véritable écrin aux splendides églises, maisons et palais. C’est l’une de ces rares villes encore entourées par un authentique mur d’enceinte médiéval bien préservé, et une cité dont le charme irrésistible en fait une destination de choix. Sa vieille ville est féerique et quelque peu secrète… Et au cœur de ce beau pays demeure une tradition, le jour du Vastlapäev. Ce jour correspond au traditionnel Mardi gras en France. La date du Mardi Gras (ainsi que la date de Vastlapaev en Estonie) est fixée par rapport au calendrier grégorien et associée à la date de Pâques (dimanche qui suit la pleine Lune suivant le 21 mars). Il a lieu 47 jours avant ; ce qui explique la mobilité des dates selon les années. Cette période de fêtes précède le Mercredi des cendres qui marque le début du Carême. Ainsi, en Estonie (et en Finlande avec le Laskiainen) le jour de Vastlapäev est associé aux espoirs que l’on peut nourrir pour l’année en cours. La tradition veut que les familles se retrouvent autour d’une soupe de pois avec des morceaux de jambon. La tradition veut également que l’on fasse des « vastlakuklid », ce gâteau à la crème fouetté qui m’a complétement charmé !! Déjà, la recette est très facile à réaliser. Et à la dégustation, c’est un pur bonheur en bouche. Le buns est hyper léger, bien moelleux associé à cette chantilly, je ne vous dis pas comme on pense déjà au deuxième qu’on va pourvoir … dévorer. La gousse de vanille de David vanille est très puissante en goût et elle parfume à merveille l’ensemble. Et avec ces jolis “Buns“, j’accompagne aujourd’hui les Estoniens pour leur fête nationale avec Cuisiner pour la paix de Sophie. Il y a des recettes comme ça, pour lesquelles j’ai vraiment de très gros coup de coeur, celle-ci vient rejoindre sur le podium, les Melting Moment que j’avais fait pour la Nouvelle Zélande. 

(Aujourd’hui, nous sommes le 1er Novembre.. il fait frais.. il pleut.. Zut.. j’aime pas cette période 🙁  )


Quantité : 15 pièces  –   Préparation : 30 mn   –   Repos : 1 h 25 mn   –   Cuisson : 15 mn

Dessert estonien   –   Prix de revient : 0.45 € la pièce (au 24 février 2021)

Ingrédients :

  • 25 cl de lait tiède
  • 25 gr de levure de boulanger fraîche
  • Vastlakuklid presentation400 à 500 gr de farine
  • 100 gr de beurre fondu
  • 1 œuf
  • 1/2 c. à café de cardamone
  • 1 et 1/2 c. à soupe de sucre
  • Une pincée de sel

Chantilly

  • 40 cl de crème liquide entière
  • 1 gousse de vanille
  • 1 sachet de Chantifix
  • Sucre glace

Vastlakuklid etape1Préparation :

Faire fondre le beurre dans une petite casserole ou au micro-onde et le laisser tiédir. Faire tiédir le lait.

Prendre le bol d’un robot et mettre la levure fraiche émiettée et le sucre. Mélanger avec une cuillère à soupe jusqu’à ce que ça devienne liquide.


Vastlakuklid etape2Ajouter le lait tiède et 200 gr de farine. Bien mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Couvrir le saladier avec un torchon, le placer dans un endroit chaud et laisser fermenter jusqu’à obtenir des bulles. Il faut compter 10 mn environ.


Vastlakuklid etape3Ajouter la cardamome, le sel, le beurre, l’œuf battu au préalable et 200 gr de farine.  Mettre l’outil pétrin au robot et travailler la pâte pendant 5 mn environ jusqu’à ce qu’elle ne colle plus. Au besoin, ajouter petit à petit de la farine des 100 gr restant.


Vastlakuklid etape4Couvrir le bol et le laisser reposer au chaud pour 1 h.


Vastlakuklid etape5Mettre la pâte sur un plan de travail fariné. La dégazer et découper la pâte en 15 petits pâtons. Fariner les mains et former une boule avec chaque pâton pour réaliser les « buns ».


Vastlakuklid etape6Préchauffer le four à 220°C.

Les disposer sur des plaques allant au four en les espaçant et laisser reposer pendant 15 m.


Vastlakuklid etape7Enfourner les plaques pour 10 à 15 mn jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

Dès que les buns sont cuits, les sortir du four, les mettre tous sur une même plaque et les laisser refroidir en les recouvrant d’un torchon pour qu’ils restent  moelleux.


Vastlakuklid etape10Monter la crème liquide en chantilly. Quand elle commence à mousser, ajouter un peu de sucre glace (la quantité selon les goûts, j’ai mis une belle cuillère à soupe). Ajouter les graines de la gousse de vanille et le sachet de Chantifix et continuer de fouetter jusqu’à ce qu’elle soit bien ferme. La débarrasser dans une poche à douille et la réserver au frais.


Vastlakuklid etape8Prendre les « buns » et couper le dessus.


Vastlakuklid etape9Les creuser un peu à l’intérieur. (Garder l’intérieur, c’est excellent au petit déjeuner !)


Vastlakuklid finUne fois qu’ils sont tous prêts, les remplir de chantilly, remettre les chapeaux.


Vastlakuklid fin2Les garder au frais le temps de les déguster. Avant de les servir, les saupoudrer de sucre glace.


Vastlakuklid fin3Bonne gourmandise !!!

“Jätku leiba” et “Head isu”

Source : Cultivoo

 

 

 

 


Vastlakuklid slider


Pays  : Estonie

Continent : Europe (du Nord)

Fête nationale : 24 février 1918 (Independance vis à vis de l’Empire Russe)

 

.

Devise : Pas de devise officielle

Langues officielles : Estonien

Gentilé : Estonien, Estonienne

Capitale : Tallinn

Source : Wikipédia


Le saviez-vous ? 

Le pays de l’IT et du digital

On ne parle pas souvent de l’Estonie sur la scène mondiale, mais une chose est certaine, c’est qu’on est certainement connu pour être le pays de l’informatique. Il n’est pas rare chez nous d’être au coeur d’une forêt profonde (50% de l’Estonie sont faits de bois) tout en surfant sur Facebook ou utilisant Skype (qui a été inventé en Estonie !). Est-ce que vous saviez que les petits estoniens apprennent à coder dès l’âge de sept ans? Quand on entend que dans d’autres pays, on vote encore dans des bureaux à l’ancienne, on tombe de notre chaise; chez nous, littéralement tout se fait via Internet. En Estonie, on pourrait quasiment tout faire sans avoir besoin de sortir : nous travaillons surtout à la maison, nous commandons notre nourriture à domicile, nous votons en ligne, et des petits robots coursiers circulent dans les rues pour ramener nos colis.

Le Pays des païens

C’est peut-être une surprise pour beaucoup, mais l’Estonie est l’un des pays les plus païens du monde. Jusqu’à 70,8% des Estoniens ne croient pas en Dieu, et malgré les nombreuses tentatives chrétiennes pour faire de nous une terre religieuse, nous sommes restés fidèles à nos anciennes habitudes. Par exemple, en juin, période des nuits les plus longues de l’année et des vacances les plus importantes, quand le soleil ne se couche jamais, on allume des feux et on saute par-dessus en chantant fort et horriblement. L’anecdote plutôt drôle, c’est que l’Estonie possède beaucoup d’églises que nous visitons notamment pendant la période de Noël. A note : l’église estonienne Oleviste à Tallinn était le plus haut bâtiment au monde en 1549.

C’est également :

  1. Le pays européen le mieux classé pour sa liberté de la presse ! Français, prenons des leçons de nos voisins européens.
  2. L’Estonie est aussi considéré comme l’un des pays les plus écologiques du Monde entier avec le Costa Rica et les pays scandinaves ! Par ailleurs, son territoire est recouvert à 50% de forêt
  3. L’aéroport de Tallinn a mis en place une tradition très fun ! On épingle sa carte de visite sur les murs de l’aéroport, et n’importe qui peut la prendre si il/elle estime qu’il y a moyen de faire du business ensemble : un bon moyen de développer ses partenaires de manière originale !
  4. Celui qui a le plus de top modèle au rapport du nombre d’habitants !!
  5. Seulement 0.2% de personnes illettrées, ce qui en fait le deuxième pays du Monde pour le plus fort taux d’alphabétisation
  6. Tallinn est une capitale médiévale quasiment intacte : elle est la ville du Monde qui conserve le mieux les bâtiments de cette époque et, nombre d’entre eux sont classés U.N.E.S.C.O
  7. Etc …..

Ce pays me fait rêver …. 😀

Estonie

Estonie2


Toutes les recettes pour la fête nationale d’Estonie sur “Cuisiner pour la paix”

(cliquez sur l’oiseau !!)

Cuisiner pour la paix


 

© 2021, Natly. All rights reserved.

17 commentaires sur Vastlakuklid – Estonie

  1. De loin, on crois que ce sont des craquelins et pas du tout, ce sont des brioches qui se déguisent en gâteaux. C’est beau comme tout. Bravo, tu fais de super découvertes 🙂 Bisous et bon we

    • Merci 🙂
      J’ai adoré les faire et c’est super facile … souvent, je me lance dans des recettes en me disant : “ah ya ah !!! où je m’embarque !!” surtout quand tu as pas de visuel pour te guider 🙂
      Mais le rendu est vraiment top et c’est petites brioches gâteaux, un délice même à manger comme ça.
      Tout le surplus que j’ai levépour creuser, on l’a mangéle lendemain matin dans du yaourt.
      Bisous

  2. Et bien moi, à admirer ces vastlakuklid, j’avoue être fin prête à ouvrir mes papilles au monde pour me régaler de ces p’tits pains dont la mie semble bien moelleuse… et je ne parle pas de la crème qui titille effrontément la gourmandise !
    Belle journée Nath. Bizh. Viviane

    • Quand je fais mes recherches, des fois ça dure des heures car rien ne me tente et des fois, je m’arrête de suite sans chercher plus loin. Et pour ce pays, ça a été la première recette que j’ai vu ..
      C’est une très jolie découverte 🙂
      Bisous

  3. Génial, j’adore tout simplement, le gâteau bien sûr parce que je suis gourmande mais aussi l’histoire..C’est chouette d’apprendre tout ça, et c’est vrai que cela donne envie d’y vivre.
    Bravo pour tes recherches
    Belle soirée

    • Merci Delphine 🙂
      J’aime beaucoup me documenter “un peu” sur les pays. Et je me freine, sinon je passe mon temps à sauter de site en site pour en savoir plus 😉
      Ces petits gâteaux sont vraiment délicieux !
      Bisous

  4. L’histoire des cartes de visites c’est top, vraiment j’adore ton tour du monde. A chaque fois en plus d’avoir très envie de goûter à tes belles créations j’apprends un truc nouveau que j’ignorais. Ma culture générale grossit à vue d’oeil ! Bisous Natly

    • Lol !!!
      Je m’instruis aussi chaque jour en ce moment et avec mon fils, on apprends les continents, les capitales pour chaque pays !! Et il a impressionné son prof de geographie en lui sortant l’histoire de Nauru 😉
      Merci à toi sans qui Cuisiner pour la paix ne serait pas 🙂
      Gros bisous

  5. Bien sûr je préfère notre pâte à chou pour ce genre de dessert mais ce doit être bien bon tout de même. Tu les as magnifiquement réussis, je pense qu’ils n’ont pas du restés longtemps dans le plat ! Bravo Nat ! gros bisous

    • Oui, mais là.. la pâte à choux n’est pas de rigueur !! On se transpose dans un autre pays avec d’autres traditions 😉
      Chaque recette à son âme et cette recette n’est pas une recette de choux à la chantilly 😉
      Teste les un jour et tu comprendras 🙂
      Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge