Dernier pays de ce mois qui fête son indépendance aujourd’hui, 30ème pays depuis le 1er janvier.  Le Bangladesh, situé à l’est de l’Inde, dans le golfe du Bengale, est un pays d’Asie du Sud caractérisé par ses terres verdoyantes et ses nombreux cours d’eau. Côté cuisine, le riz constitue l’aliment de base et il est consommé avec différents currys. Des plats sublimes qui manifestent de fortes saveurs aromatiques. J’avais envie d’un plat coloré, épicé, plein de saveur et j’ai jeté mon dévolu sur cette recette. Ce kebab reshmi (ou rahsmi, je ne sais pas trop..) a eu un succès fou auprès de la gente masculine. Ils lui ont décerné la première place de tous les plats que j’ai cuisiné pour le tour. Et en le mangeant, ils m’ont déjà dit que je devais en refaire et doubler les quantité !! C’est vrai qu’il est excellent, le fait de laisser le poulet mariner pendant 24 h rend la viande hyper moelleuse. Elle s’imprègne bien de tous les parfums : curry, gingembre et menthe ont la part belle ainsi que le chutney à la menthe, indispensable pour sublimer l’ensemble de la recette. Et pour tout vous dire, elle est super facile à réaliser. Du moment qu’on pense la veille à préparer la viande en marinade, le lendemain, ça nous prend juste 20 mn de cuisson. Un plat que l’on sert sur des pains “naan”. Je n’a pas pris de le temps de les faire maison, j’en avais trouvé des petits dans une petite épicerie et ils étaient bien bon. Mon fils a adoré et ça m’a étonné, car il n’est pas fan du tout de l’épice de curry. J’ai utilisé dans cette recette, un des curry que m’a envoyé mon partenaire David Vanille, le curry du Kerala. Il est vraiment excellent, c’est un des meilleurs que j’ai goûté jusqu’à maintenant. Bien parfumé, mais parfaitement équilibré, peu piquant.. Il a su réconcilier mon fils avec cette épice. En regardant la composition, je pense savoir pourquoi.. par rapport à celui du Ceylan que j’ai l’habitude de prendre, il n’y a pas de cardamome dedans et c’est une des rares épices que mon fils n’aime pas du tout ! J’ai bien noté le nom pour en reprendre vite :) Je vous retrouve le 4 avril pour entamer un nouveau mois de recettes du tour du monde. Il y aura 9 pays à l’honneur. 

(Nous sommes le 16 janvier, je sens que je commence à prendre du retard sur la réalisation des recettes en cuisine et la programmation des articles … Ces trois premiers mois sont très, très chargés au boulot entre bilan, budget… Et j’en passe, sans compter tous les à-côtés à gérer de la vie personnelle, il faudrait que je me clone 2 fois !! Je vous ferais un topo dans le prochain article.. Un bilan sur les 9 mois restants ! … déformation professionnelle, je fais toujours des bilans sur tout !! lol )


Quantité : 4 personnes   –   Préparation : 5 mn  –   Marinade : 24 h   –   Cuisson : 20 mn

Plat Bangladais   –   Prix de revient : 2.53 € par pers (au 26 mars 2021)

Ingrédients :

  • 4 blancs de poulet
  • 2 gousses d’ail
  • 2 cm de gingembre fraisKebab reshmi de poulet et chutney de menthe presentation
  • 10 feuilles de menthe fraîche
  • 1 gros oignon
  • 1 c. à café de vinaigre blanc
  • 1/2 de jus de citron
  • 2 c. à café bombé de curry
  • Huile (olive ou pas)
  • Pain Naan (8 petits ou 4 gros)

Chutney à la menthe

  • 10 feuilles de menthe fraîche
  • 2 yaourts natures brassés
  • 1 échalote
  • 2 cm de gingembre
  • 1/2 de jus de citron
  • Sel et poivre

Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe etape1Préparation :

La veille

Eplucher l’oignon, les gousses d’ail, le gingembre et effeuiller la menthe. Mettre le tout dans un mixeur et le hacher.

Couper les blancs de poulet en cubes et les mettre dans un saladier.

Ajouter le hachis d’oignon, le vinaigre, le jus de citron et le curry. Bien mélanger. Couvrir le saladier avec un film alimentaire et le mettre au frais pour 24h.


Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe etape2Le lendemain

Préchauffer le four à 200°C.

Ajouter dans le saladier de poulet 3 belles cuillères à soupe d’huile. (Pour ma part, j’ai mis de l’huile d’olive).


Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe etape3Bien mélanger le tout et verser le saladier dans un plat allant au four. Bien étaler les morceaux.

Enfourner pour 20 mn ou plus, si le poulet n’est pas assez cuit. A mi-cuisson, mélanger le poulet dans le plat.


Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe etape4Pendant ce temps, préparer le chutney de menthe.

Eplucher l’échalote et le gingembre. Les mettre dans un bol haut avec les feuilles de menthe.


Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe etape5Ajouter les yaourts, le citron, du sel et du poivre. Mixer le tout à l’aide d’un mixeur plongeant (ou dans un blender).

Mettre la sauce dans un saladier, rectifier l’assaisonnement et la placer au frais le temps de la cuisson du poulet.


Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe finServir chaud sur des pains naan. On se sert en mettant le pain dans l’assiette, on le recouvre le poulet et on arrose le tout avec la sauce.


Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe fin2Mes hommes ont aussi pris l’option d’ouvrir les petits pains et de les farcir comme un sandwich.

Bon appétit !!!

আপনার খাবার উপভোগ করুন

Āpanāra khābāra upabhōga karuna

Source : Follow the cook

 


Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe slider


Pays  : Bangladesh

Continent : Asie

Fête nationale : 26 mars 1971 (Indépendance vis à vis du Pakistan)

 

.

Devise : Pas de devise officielle

Langues officielles : Bengali

Gentilé : Bangladais

Capitale : Dacca ou Dhaka

Source : Wikipédia


Le saviez-vous ? 

Là, je suis désolée mais je ne pouvais pas passer à côté. Je vais vous reveler une petite histoire personnelle, mon amour, ma passion. Quand j’étais petite (4 ans), mes parents me menaient tous les dimanche au parc zoologique de Marseille, ouvert en 1854. Il était situé dans les jardins du palais Longchamp et il a été fermé malheureusement, le . Nous habitions à 100 m, c’était notre promenade du dimanche. Dans ce parc, il y a eu la naissance d’un lionceau et à l’époque, on pouvait prendre des photos avec lui, l’approcher .. J’ai pas mal de photo où du haut de mes 4 ans, je tiens ce bébé péluche dans mes bras et je ne veux pas le rendre !! Nous avions une relation particulière, chaque dimanche.. on aurait dit qu’il m’attendait. C’était magique entre nous, il ést devenu majestueux au fil des années .. mais dès que j’approchais des barrières.. même s’il était à l’autre bout, il arrivait comme un fou, il stoppait net, s’asseyait et attendait que je lui presente ma main. Il la sentait puis passait son museau pour que je le caresse. Les soigneurs étaient habitués à notre relation particulière et il me laissait l’approchait car ils savaient que je n’en avais pas peur du tout et qu’Oscar (oui, oui.. c’etait son nom!!) ne me ferait aucun mal. Je n’ai jamais manqué un rendez-vous durant les 16 ans de vie de mon Oscar; il est parti de sa belle mort une nuit, j’ai pleuré toute les larmes de mon corps pendant des mois… Et depuis, je suis une grande amoureuse des félins. Pourquoi, je vous parle de ceci ? car à sa disparition, il a été remplacé par un magnifique tigre du Bengale que je suis venue voir jusqu’à la fermeture du Parc. J’ai su qu’il avait ensuite était placé au Zoo de la Barben … Les animaux et particulièrement les félins sentent l’hormone de la peur que nous secretons à des kms… Et c’est cela qui les fait devenir agressif. Tout comme les chats, s’ils sentent la peur transpirait de vos pores, ils seront mefiants, agressifs.

La Forêt de Mangrove des Sundarbans

Les Sundarbans, situés dans la baie du Bengale à cheval sur l’Inde et sur le Bangladesh, représentent l’une des plus grandes forêts de mangrove de notre planète. Connu pour la richesse de ses écosystèmes, de sa faune et de sa flore, le Parc National des Sundarbans est aujourd’hui classé deux fois au patrimoine de l’humanité de l’UNESCO ; une fois en Inde et une fois au Bangladesh. Il s’agit de l’un des parcs nationaux les plus emblématiques du patrimoine naturel du Bangladesh et l’un des derniers refuges du tigre du Bengale.

La population la plus forte de tigres du Bengale se trouve dans les parcs naturels du Bengale et du Bangladesh.

Le tigre du Bengale est solitaire et nocturne et n’aime pas partager son domaine avec d’autres tigres et animaux. Pour décourager les intrus, tous les tigres marquent leur territoire par l’urine ou les excréments qui signalent leur présence. Ils peuvent aussi déchiqueter l’écorce des arbres. 

Il est tout aussi difficile de suivre sa piste, car bien que le tigre du Bengale soit de taille imposante, il est de nature discrète et timide. Ainsi, les tigres du Bengale recouvrent leurs excréments avec de la terre et dissimulent leur proie tuée au milieu d’un buisson. Parfois même, ils la recouvrent de feuilles mortes pour être sûrs qu’aucun autre animal ne pourra y goûter en leur absence. Enfin, il faut savoir également que le tigre du Bengale est le seul félin à se nourrir d’une viande en début de décomposition.

Une belle bouille à bisouiller !!! Lol .. oui, je sais que je ne suis pas très normale, mais face à n’importe quel félin, je n’ai qu’une envie.. les caresser, les caliner. Je n’en ai pas peur du tout et ils le sentent bien. Oscar n’a pas été le seul que j’ai cotoyé de près 😉  D’ailleurs, j’envisage serieusement d’adopter un Maine Coon, faute d’un tigre 😉 Mon mari sera un peu plus rassuré !! lol …Je pense que mon chat Gimli serait content d’avoir un compagnon <3


Toutes les recettes pour la fête nationale du Bangladesh sur “Cuisiner pour la paix”

(cliquez sur l’oiseau !!)

Cuisiner pour la paix


 

© 2021, Natly. All rights reserved.

12 commentaires sur Kebab reshmi de poulet et chutney de menthe

  1. Coucou la plus belle,
    Je viens rattraper mon retard et il aurait été dommage de passer à côté de tous tes délices.
    Oh le lionceau franchement j’ai trop envie de lui ébouriffer les poils lollll

  2. Sil il y a du curry, je pense apprécier ce kebab reshmi qui me semble bien appétissant avec toutes ses saveurs qui le parfument, par contre je serais curieuse de tester de chutney à la menthe !!!
    Bonne soirée. Bizh. Viviane

    • Le chutney apporte beaucoup de douceur et de fraicheur et on a trouvé qu’il contrebalancé bien le curry sans pour autant prendre le dessus.
      Pour cette sauce, il vaut mieux gouter au fur et à mesure et juster la menthe à son goût.
      Bisous

  3. Quelle belle relation avec Oscar, merci pour cette histoire qui me tire les larmes des yeux, incroyable amour des animaux. Merci de livrer ainsi des petits bouts de toi avec tant de grâce ! Pour la recette : elle est merveilleuse ! Merci de tout coeur et je ne suis pas étonnée que ton fils ait aimé. Gros bisous

    • Une partie de ma vie qui m’a beaucoup marqué… Et Oscar est dans mon coeur. C’est fou cet amour qu’il y a eu entre lui et moi !! Mes parents ont tremblé plus d’une fois quand il le voyait se précipiter sur moi … lol .. mais c’était un pour majestueux calin. Et surtout, les soigneurs ont compris cet attachement hors du commun et ils ont tout fait pour qu’il n’arrive jamais rien… C’est vrai que moi aussi, j’en ai les larmes aux yeux quand je me mets à y penser !! Il me manque mon gros fauve. Gros bisous ma belle !! 😉

  4. j’avoue ne pas être subjuguée par ce plat mais par ce tigre si ! Comme toi j’adore ces félins. Bon je n’irais pas jusqu’à les caresser car je sais qu’ils peuvent être dangereux mais en le regardant en photo, je ne ressens pas ce que je ressens vis à vis des araignées !! Ils sont majestueux ! Merci pour ta belle histoire concernant ton ami oscar ! Gros bisous

    • Je sais, c’est du poulet 😉
      Bon, le prochain devrait te plaire 😉
      Et le tigre, je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂
      Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge