Shoko, sauce d’épinards à la viande – Ghana

Shoko, sauce d'épinards à la viande - Ghana slider

Aujourd’hui, on part en Afrique et plus particulièrement au Ghana pour les saluer en ce jour de fête avec “Cuisiner pour la paix”. C’est un pays qui a la réputation d’être très accueillant et tout particulièrement hospitalier. J’ai trouvé un site de cuisine africaine et j’avoue que tous les plats que j’ai regardés m’ont fait envie. Je me suis arrêtée sur celui-ci, car je venais d’acheter un beau morceau de bœuf chez mon boucher et je me suis dit qu’il serait parfait pour cette cuisson. C’est un plat simple et vraiment délicieux. Les épinards sont presque fondus dans la sauce, la viande est bien moelleuse, bien parfumée avec le gingembre et le piment. C’est un plat que je referais sans problème. On peut doser le piment comme on le souhaite, nous, on aime un piquant moyen qui n’arrache pas la bouche et permet au contraire de relever les saveurs du plat. J’ai utilisé le piment de Cayenne de David Vanille, ce piment m’a réconcilié avec lui-même !! lol … Je trouve qu’il a du goût contrairement à celui que j’achetais avant, il est vraiment très plaisant en bouche. On y va pour la recette et le prochain pays, ce sera le 12 mars. 

(Et voilà ! À la date où je suis en train de rédiger cet article, nous sommes le 1er décembre !! Plus que 24 jours avant papa Noël .. Et la course au préparatif va commencer. Même si on est qu’entre nous… Pas le choix.. On va bien se chouchouter :) .. Bon.. Je vais cuisiner quoi ?)

(suite…)

Crêpes bulgares au yaourt

Crêpes bulgares au yaourt slider

Nous voici déjà au mois de mars ! Ça passe vraiment vite ! Pour ce mois, nous fêterons ensemble 11 pays et je commence avec ces superbes crêpes pour saluer les Bulgares qui fêtent leur indépendance vis-à-vis de l’Empire ottoman, c’était il y a 143 ans. Pour ce tour du monde, vous allez vous dire qu’il y a beaucoup de sucrer. Ce n’est pas faux ! lol .. Alors déjà, je rassure certaines personnes qui m’ont posé la question, on n’en mange pas tous les jours. J’ai quand même commencé mon tour depuis 10 mois et je cuisine en principe une spécialité sucrée par week-end ;) Deuxièmement, c’est vrai que je cherche souvent des recettes sucrées, car j’essaie d’offrir à “cuisiner pour la paix”, des recettes qui n’ont pas déjà été faite pour le tour depuis 5 ou 6 ans que Sophie l’a mis en place. J’ai remarqué qu’il y a plus de plats salés que de plat sucrés. Croyez-moi, ce n’est pas facile :) Et pour en revenir à ces crêpes, on s’est vraiment rempli le “beudeu” avec gourmandise !! lol .. C’est très, trop même, bon ! L’ajout du yaourt apporte beaucoup de souplesse, elles ne sont pas lourdes. La confiture a bien de temps de s’imprégner dans la crêpe. Avec mon fils (vous allez rire), on a trouvé qu’elles avaient le même goût que les crêpesWaouh” !! Mais en bien meilleur et moins sec ! C’est un bon gouter pour les enfants et les grands ! La seule chose où je suis déçue, c’est le rendu des photos. Il a commencé à pleuvoir ce jour-là au moment où j’ai commencé à prendre mes photos et j’ai eu beaucoup de mal à en faire de belles avec le ciel qui devenait de plus en plus noir, je m’en excuse. Je vous retrouve le 6 mars pour le pays suivant et cette fois-ci, ce sera une recette salée 😉  

(Nous sommes le 29 novembre, le temps est vraiment très frais… La neige ne doit pas être bien loin !)

(suite…)

Yaniqueques – République Dominicaine

Yaniqueques slider

Aujourd’hui, c’est la République Dominicaine qui fête son indépendance. Pour ce pays, j’étais très sereine, car je savais où j’allais trouver une recette ! Chez Emilie du super blog “La vie en République Dominicaine“. Il y a un an, nous avions accueilli Emilie en tant que marraine sur le jeu Cmum que je gère avec ma copinaute Viviane. Le thème était un voyage gastronomique en RD. Donc, je suis allée me balader à nouveau sur son blog pour trouver une recette typique et mon choix s’est porté sur ces beignets car le nom m’a plu ! “Yaniqueques” qui se prononce “Yaniquéqués” !! En fait, ce sont des sortes de beignets ou de pâtes frites qui se mangent principalement en version salé. Avec de la charcuterie, du fromage, des crudités.. Ils sont vendus par des marchands ambulants sur la plage. On fait ce que l’on veut, et justement, moi, j’ai aussi fait ce que je voulais !! lol … J’ai volontairement diminué la quantité de sel dans la pâte. De 5 gr que donne Emilie, j’ai mis que 2 gr, car je voulais aussi en tester une partie en sucré. Au final, nous avons aussi bien-aimé la version salée (nous en avons mangé avec un guacamole puis du fromage.) que la version sucré. Je les avais simplement roulé dans du sucre en poudre. Ils n’étaient pas gras, ça se mange facilement. La version que nous propose Emilie est celle qui est vendue dans des échoppes de cuisine rapide, qui se spécialisent dans les aliments frits. C’est vrai qu’en fouillant un peu plus sur le net, j’ai trouvé une tout autre version de ces “Yaniqueques“. Un beignet beaucoup plus grand, très très fin qui se fait sans levure. Je les testerais dans quelque temps ! Je vous mets en bas de l’article, une vidéo que j’ai trouvée.  :)

(J’écris cet article le 21 Novembre. Dans un mois, c’est Noël.. pour l’instant, j’ai la tête dans mes recettes du monde.. vais-je faire un repas de Noël d’ailleurs? Il va d’abord falloir que j’ai l’accord de la maison 😉  ) 

(suite…)

Elbah du Koweït

Elbah du Koweït slider

Aujourd’hui, avec “Cuisiner pour la paix”, nous saluons les Koweïtiens pour leur fête nationale. Il commémore l’accession au trône d’Abdullah Al-Sabah en 1895. J’avais envie de réaliser une douceur.. Oui, je sais que je vous en propose beaucoup pour ce Tour du monde, mais il y a de très beaux et bons desserts à travers le monde que l’on ne connaît pas forcément. Et cet Elbah en fait partie. C’est une crème anglaise à la vanille très simple à réaliser. Elle a cette saveur arabe particulière, ce goût qui nous fait y revenir pour le savoureux encore et encore … Cette saveur particulière vient de ce mélange surprenant entre la cardamome et le safran et le bon goût de la vanille. Je vous avoue qu’à la maison, j’ai eu deux écoles.. Ceux qui ont adoré (mon mari et moi) et celui qui a détesté (mon fils). Et on ne s’est pas fait prier pour les terminer 😉 sur plusieurs repas bien sûr :) Lors de la préparation, les épices et les graines de vanille se sont parfaitement mélangés. Mais à la cuisson, j’ai trouvé rigolo comme c’est remonté à la surface. Je trouve que ça les a bien décorées ! Je vous laisse avec la recette :) N’hésitez pas à l’essayer.. C’est un beau voyage gustatif au Koweït. Une recette trouvé sur Le gourmet Halal. On se retrouve le 27/02.

(Nous sommes le 11 novembre …. grrr… je commence à ne plus respecter mes prévisions pour l’écriture des articles… 10 jours que je n’ai pas pu trouver du temps pour en écrire un !)

(suite…)

Vastlakuklid – Estonie

Vastlakuklid slider

L’un des principaux attraits de l’Estonie est la façon surprenante dont l’histoire et la modernité y cohabitent sans heurts. On est agréablement surpris par l’architecture moderne, le confort des hôtels, la multitude de cafés conviviaux et les galeries d’art contemporain.
En même temps, on décèle en Estonie les traces d’une riche histoire, illustrée par les toits de tuiles rouges, les flèches des églises, les girouettes, les tourelles des châteaux vieux de plusieurs siècles. Dès le Moyen Âge, l’Estonie est une composante à part entière de l’espace culturel européen grâce au commerce transitant par ses ports, qui a contribué à faire prospérer le pays tout en le faisant connaître à l’étranger.
L’un de ces ports séculaires est Tallinn, la capitale de l’Estonie. Tallinn charme par son centre historique, véritable écrin aux splendides églises, maisons et palais. C’est l’une de ces rares villes encore entourées par un authentique mur d’enceinte médiéval bien préservé, et une cité dont le charme irrésistible en fait une destination de choix. Sa vieille ville est féerique et quelque peu secrète… Et au cœur de ce beau pays demeure une tradition, le jour du Vastlapäev. Ce jour correspond au traditionnel Mardi gras en France. La date du Mardi Gras (ainsi que la date de Vastlapaev en Estonie) est fixée par rapport au calendrier grégorien et associée à la date de Pâques (dimanche qui suit la pleine Lune suivant le 21 mars). Il a lieu 47 jours avant ; ce qui explique la mobilité des dates selon les années. Cette période de fêtes précède le Mercredi des cendres qui marque le début du Carême. Ainsi, en Estonie (et en Finlande avec le Laskiainen) le jour de Vastlapäev est associé aux espoirs que l’on peut nourrir pour l’année en cours. La tradition veut que les familles se retrouvent autour d’une soupe de pois avec des morceaux de jambon. La tradition veut également que l’on fasse des « vastlakuklid », ce gâteau à la crème fouetté qui m’a complétement charmé !! Déjà, la recette est très facile à réaliser. Et à la dégustation, c’est un pur bonheur en bouche. Le buns est hyper léger, bien moelleux associé à cette chantilly, je ne vous dis pas comme on pense déjà au deuxième qu’on va pourvoir … dévorer. La gousse de vanille de David vanille est très puissante en goût et elle parfume à merveille l’ensemble. Et avec ces jolis “Buns“, j’accompagne aujourd’hui les Estoniens pour leur fête nationale avec Cuisiner pour la paix de Sophie. Il y a des recettes comme ça, pour lesquelles j’ai vraiment de très gros coup de coeur, celle-ci vient rejoindre sur le podium, les Melting Moment que j’avais fait pour la Nouvelle Zélande. 

(Aujourd’hui, nous sommes le 1er Novembre.. il fait frais.. il pleut.. Zut.. j’aime pas cette période 🙁  )

(suite…)

Sawine – Guyana

Sawine - Guyana slider

Aujourd’hui, c’est le jour de Mashramani qui est un festival annuel en Guyana marquant l’atteinte de l’indépendance du Royaume-Uni en 1966 et a lieu généralement le 23 février. Parade, musique, jeux et cuisines sont de mise pour célébrer la « Naissance de la République ». Le mot Mashramani, d’origine amérindienne, signifie « Célébration pour un travail bien fait ». Pour l’occasion, j’ai réalisé un délicieux gâteau aux vermicelles. Cannelle, muscade et cardamome de David vanille l’ont bien parfumé, il n’est pas sec du tout avec de bonnes cerises, des raisins et des amandes, sa texture devient similaire à celle d’un pudding une fois cuit et bien refroidi. J’avais un sérieux doute quand je l’ai fait, car chez moi, manger des pâtes en dessert … Ce n’est pas leur truc ! Mais une fois qu’ils ont goûté, ils y sont même revenus :) Le sawine est un gâteau traditionnel de Guyana, préparé par les musulmans pour célébrer l’Aïd al Fitr. J’ai pris la recette chez 196flavors. Les quantités sont données sur le site pour 6 personnes mais je peux vous garantir quand les divisant par deux comme j’ai fait, on sert quand même 6 belles parts. Je les remercie pour leur site qui me rend bien service quand je ne trouve pas dans mes recherches .. j’y vais toujours en dernier recours sachant que là, je trouverais mon bonheur 🙂

(Aujourd’hui, nous sommes le 28 octobre 2020.. déjà le milieu des vacances et j’ai eu le temps de rien !! trop de trucs à faire pour la maison …. grrrr !! lol.. il me faudrait 2 semaines.. 1 pour tout régler et l’autre pour moi.. profiter un peu …)

(suite…)

Mangue et riz collant sauce noix de coco

Mangue et riz collant sauce noix de coco slider

Brunei, en forme longue Brunei Darussalam (en malais : Negara Brunei Darussalam) est un micro-État situé dans le nord de l’île de Bornéo, en Asie du Sud-Est qui fête son indépendance ce jour. Il partage l’île avec la Malaisie et l’Indonésie. Son territoire, coupé en deux parties, est bordé par la mer de Chine méridionale et totalement enclavé dans l’État malaisien de Sarawak. Il est dirigé depuis 1968 par le sultan Hassanal Bolkiah. La majorité des plats sont d’origine malaise, chinoise ou indonésienne. Toute la nourriture vendue ou consommée au Brunei est halal, une donnée qui n’altère en rien la qualité des produits ni leur préparation. Le dessert n’est pas une priorité à Brunei. Il est plutôt dégusté l’après-midi sous forme de fruits frais tropicaux. Cela n’a pas été facile mais j’ai trouvé cette recette qui est une merveille de douceur. La sauce nous a beaucoup fait pensé au lait concentré aromatisé mais en moins sucré. Vous savez les petits berlingots (dans l’ancien temps .. ok !!) qui étaient parfumés à la fraise et à tout un tas de parfum dont la noix de coco :) Le riz cuit de cette façon devient collant, mais il est vraiment parfait dans l’ensemble de ce dessert. À servir très très frais et avec des mangues très mûres. Les miennes étaient excellentes en goût, mais elles manquaient un petit peu de maturité. Je le referais dès que j’en trouve des mûres, car on a apprécié sa fraîcheur et cette sauce à la noix de coco. Il doit être parfait l’été. 

(Oufff .. ce mois-ci, j’ai pas pu en écrire beaucoup de recette pour le Tour. Très prise par le boulot .. Heureusement que les vacances viennent de commencer, je vais essayé de rattraper un peu mon retard. Nous sommes le 25 octobre 2020).

(suite…)

Chicken roti – Sainte Lucie

Chicken roti slider

Aujourd’hui, je vous emmène dans les Caraïbes, à Sainte-Lucie plus exactement qui fête en ce jour leur 42ème année d’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni. Sainte Lucie est une petite île des Petites Antilles située entre la Martinique et Saint-Vincent et les Grenadines. Tirant son nom de Lucie de Syracuse, Sainte-Lucie est le seul État au monde à porter le nom d’une femme. A Sainte-Lucie, vous aurez le plaisir d’aiguiser vos papilles à la cuisine créole. C’est au carrefour d’un mélange aux influences amérindienne, française, africaine puis indienne que naît la cuisine traditionnelle de Sainte-Lucie. Manioc, igname, patate douce ou encore poisson et banane seront les ingrédients phares du terroir culinaire de Sainte-Lucie, sans oublier les épices qui sont très importantes dans les recettes. J’ai fait le choix après de multiple recherche, de réaliser ces Chicken rotis. La garniture est simplement un poulet au curry (j’ai utilisé le curry de Madras de David Vanille) que l’on sert dans des rotis qui sont des pains plats qui ressemble à des tortillas. Cela ressemble à des galettes fourrées à la viande ou au poisson. J’avoue que les rotis m’ont donné du fil à retordre !! lol .. Ils ne sont pas aussi beaux que ceux de Vera de 196 flavors. Mais je pense m’y être mal prise pour les cuire. Poêle trop petite, je ne les ai pas assez étalés finement et ils ont gonflés .. J’en referais, car nous avons vraiment aimé et je vous dirais les améliorations que j’ai apportées ;) Place à la recette et je vous retrouve le 23 février pour deux pays ! 

(11 octobre 2020, encore une petite semaine de travail et je suis en congé.. C’est fou ce que le temps passe vite… )

(suite…)

Chakery – Couscous lacté à l’ananas

Chakery – Couscous lacté à l’ananas slider

Première fois depuis que j’ai démarré le Tour du monde pour la paix que j’ai failli faire une grosse boulette !!! Heureusement que par déformation professionnelle, je me vérifie toujours 50 fois ! Et hier, en faisant le tour des recettes qui allaient se publier, je me suis rendu compte que je m’étais complètement planté sur la recette de la Gambie. Une grosse erreur d’interprétation de lecture sur le blog où j’avais pris la recette et je me rends compte que la recette prévue n’est pas du tout une recette de Gambie mais du Benin ! Elle n’est pas perdue, je la garde pour le bon pays au mois d’août du coup. Mais là, il me fallait en urgence une recette à faire. La publication, c’est demain !! Je fais le tour de mes placards en premier et je me mets à chercher sur le net … Impossible de trouver quelque chose de simple avec mes moyens du bord et en plus, j’ai pas le temps de chercher. Puis en allant voir sur le blog de Sophie, je suis tombée sur cette recette qu’elle a publiée il y a 3 ans. Bon tant pis, j’essaie pour le tour de toujours trouver des recettes non publiées, mais là, je n’ai pas le choix. Il me faut une recette ou je fais page blanche ! Je sais que Sophie ne m’en voudra pas d’autant plus que nous avons adoré ce petit dessert. Je ne me suis pas lancée dans l’aventure pour faire ma graine de couscous maison .. les bêtises ça suffit pour aujourd’hui, je l’ai prise toute faite ! lol .. C’est un dessert qui se mange très frais, il est très doux avec la légère note acidulée de l’ananas et la noix de muscade de David Vanille qui relève bien le tout. Et il sera encore meilleur avec un ananas frais 🙂 Et avec tout ça, je ne vous ai pas présenté la Gambie !! C’est un tout petit pays de l’Afrique continentale qui est tout en longueur. Le fleuve Gambie coule à travers tout le pays. La gambie est complètement enclavée dans le Sénégal, elle est dotée d’un étroit littoral sur l’océan Atlantique. La faune abondante du parc national de Kiang West et de la Bao Bolong Wetland Reserve inclut des singes, des léopards, des hippopotames, des hyènes ainsi que des oiseaux rares. Nous irons peut-être faire un tour dans ce parc à la fin de l’article ;) Desolée Sophie, je me rattraperais l’année prochaine pour ce pays 😉

(Du coup, cet article a été écrit hier !! je vous retrouve le 22 février pour la suite… )

(suite…)

Couscous libyen

Couscous Libyen sliderac

On continue le tour du monde avec l’association “Cuisiner pour la paix” et aujourd’hui, c’est la fête de la Libye. Pour cette occasion, j’ai trouvé une superbe recette de couscous. J’adore ce plat et j’adore tester toutes les différentes façons de le préparer. Cette fois, j’ai suivi une vidéo ICI et je me suis pas mal renseigné sur les étapes de la recette et notamment les épices. J’ai trouvé chez Sophie, le fameux mélange Hararat que les Libyens utilisent dans leur couscous traditionnel. Dans la vidéo, la partie sur les épices est assez vague.. Donc, je me suis dit que j’allais aussi suivre la recette de Sophie et préparer l’Hararat maison. J’ai fait un mix dans mon plat !! lol .. Mais au final, j’ai obtenu un couscous des plus parfumé et vraiment délicieux. Il n’y a que 2 légumes, une bonne quantité d’oignon, du poulet et des merguez.. Mais la façon de la préparer et toutes ces épices, fait que c’est un bonheur en bouche. J’ai vu aussi que dans certains endroits, ce plat était servi avec des frites maisons ! Qu’à cela ne tienne, on y va aussi pour les frites !! Bon, je ne vous dis pas la tête de mes hommes quand ils ont vu que je rajoutais des frites dans leur assiette ! D’abord de la stupeur … “Ça ne va pas ensemble”, à … “ça va être trop lourd”… pour au final … “Il te reste des frites, car ça se marie trop bien” ! :) Je vous laisse avec la recette et on se retrouve demain, le 18 ! Et oui, là, on enchaîne plusieurs jours d’affilés. Toutes les épices utilisées sont bien sûr celles de mon partenaire David Vanille. Je ne mets pas tous les liens mais allez sur son site pour le découvrir 🙂

(Nous sommes le 1er octobre 2020, date à laquelle j’écris cet article et je me rends compte que ça fait une semaine que je n’ai pas pu m’y mettre.. Je ne vais pas commencer à prendre du retard !! Bon, je sais.. Je stresse beaucoup avec ce tour.. Mdr)

(suite…)

Kuciukai – Lituanie

Kuciukai Lituanie slider

16 Février et c’est la Lituanie qui fête son indépendance. La Lituanie est le pays le plus au sud des États baltes. Ancien pays du bloc soviétique, elle est frontalière de la Pologne, la Lettonie et la Biélorussie. En cherchant des spécialités culinaires, je suis tombée sur ces petits gâteaux qui m’ont bien plu. Généralement servis lors des fêtes de fin d’année, au début du repas en guise de gourmandise, Les “kūčiukai” sont des petites bouchées légèrement sucrées à base de pâte levée et de graines de pavot. Leur réalisation n’a rien de bien compliqué et peut même être fait en compagnie des enfants. La tradition veut qu’ils soient trempés dans du lait de graines de pavot. Nous, nous les avons appréciés le matin au petit-dejeuner, trempés dans du lait au chocolat pour mon fils et pour moi dans mon café. Mon mari se regalant à en piter de-ci de-là dans la journée. Avec cette quantité et selon la grosseur qu’on leur donne, on en réalise entre 50 et 80. Ils se conservent parfaitement dans une boite en fer.  🙂 Je vous encourage vivement à les tester car ils sont très addictifs en fait !! Ils sont très peu onéreux en plus et font un excellent petit dejeuner. Je vous donne rendez-vous le 17/02 🙂

(Aujourd’hui, on est le 23 septembre 2020 et … ben rien de special en fait, une journée comme une autre !! Lol .. mais j’aime vous mettre cette petite phrase à chaque article du tour pour que vous voyez le décalage entre le moment où j’écris l’article et la date de publication. Pour ma part, je m’y prend à l’avance mais vu le nombre énorme de recettes à publier sur l’année, c’est plus que necessaire. Je me demande toujours comment font les filles en le faisant au jour le jour !!  😉 )

(suite…)

Ragout de saucisses du Sud – Louisiane

Ragout de saucisses du Sud - Louisiane slider

Ce mois-ci, pour notre jeu Compile moi un menu, Viviane et moi avons le plaisir d’avoir à nos côtés, Samar du très beau blog “Mes inspirations culinaires“. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Samar vit en Amérique dans le Massachusetts, et du coup, le thème de notre marraine ne pouvait pas ne pas être : “Once upon a time l’Amérique” ;)  Une cuisine typiquement américaine avec une touche de rouge pour rendre hommage à l’amour tout le long de ce mois. J’ai vite sorti mon livre fétiche de Jamie Oliver qui se nomme “L’Amérique”. Il a fait un Food trip culinaire à travers l’Amérique à la rencontre des autochtones dans chaque état qu’il a traversé pour nous proposer 120 recettes diverses et authentiques. J’avais déjà réalisé le Shortbread aux pêches qui nous avait régalé ! J’ai jeté cette fois, mon dévolu sur ce ragoût car je venais d’acheter chez mon boucher de belles saucisses de “Cul noir“. Je me suis dit qu’elles seraient parfaites dans ce plat que j’ai d’ailleurs réalisé pour notre St Valentin. :D Un plat de Louisiane bien rustique, accompagné d’un dessert américain aussi mais plus raffiné !! lol … Nous nous sommes vraiment régalés. Ce ragoût est bien parfumé, pas trop pimenté (j’ai omis le piment rouge frais), la sauce est bien onctueuse pour accompagner le riz. Une recette que je ne regrette pas d’avoir réalisé … mais les recettes de Jamie Oliver sont toujours excellentes ;) J’ai également utilisé les épices de mon partenaire David vanille, le thym, le paprika et le piment de Cayenne pour sublimer ce plat. Je vous retrouve bientôt pour mon dessert américain 🙂

Le thème se termine dans 10 jours, venez vivre cette aventure américaine avec nous et notre marraine Samar. Un clic sur le logo dans la colonne de droite 😉

(suite…)

Pljeskavica – le hamburger des Balkans

Pljeskavica - le hamburger des Balkans slider

La Serbie est un pays pour lequel j’ai déjà cuisiné 5 recettes. L’Ajvar, la Shopska salata, les punjene paprike, les vanilice ou le gratin de crêpes aux noix. Des recettes populaires que nous avons vraiment aimé et que je refais de temps en temps. J’avais mis ce hamburger des Balkans de côté, en me disant que je trouverais bien une occasion de le cuisiner et de le publier. Elle est toute trouvée aujourd’hui car nous fêtons ensemble la fête nationale des Serbes. C’est avec plaisir que j’ai donc cuisiné Le pljeskavica (пљескавица, prononcez « plièskavitsa ») est une sorte de hamburger épicé, très populaire dans les pays d’ancienne Yougoslavie. Il donne même lieu à des concours gastronomiques en Serbie, il peut être cuisiné de manière différente d’un pays à l’autre et notamment à la façon d’un burger comme dans cette recette serbe. La Serbie revendique son invention et notamment la ville de Leskovac dont il est la spécialité. Le pljeskavica signifie “frapper, aplatir”. C’est une grillade plus large et longue, dont les rebords sont affinés, aplatis, en étant frappés à la main. Dans les restaurants serbes, le pljeskavica est servi comme un hamburger épais et épicé, accompagné d’oignons, de tomates, de chou, de frites. Sans oublier le piment qui est extrêmement fort et se conjugue à des sauces comme le ajvar, la mayonnaise, le ketchup ou la moutarde ou souvent les trois et pour les puristes, une sauce au kajmak. En principe, on ajoute également du veau haché mais je l’avais oublié dans mes achats ! On peut préparer la viande la veille et cuisiner les steaks le lendemain midi. C’est ce que j’ai fait en choisissant de les servir, un samedi midi où je n’avais que peu de temp. J’ai fait des burger express avec une tranche de cheddar (du vrai), une tranche de tomate, de la salade et une sauce au yaourt avec de la moutarde et de la ciboulette, accompagné de frites. Une façon de manger des burger qui est bien plus savoureuse que le steak haché classique. L’eau gazeuse apporte beaucoup de moelleux à la viande, je dirais presque un soupçon de légèreté et le Paprika de mon partenaire David vanille les parfume à la perfection. On se retrouve le 16/02 pour la recette suivante 😉

(Nous sommes le 19 septembre 2020, 10ème recette que j’écris.. je garde le rythme pour l’instant 😉 ) 

(suite…)

Blancs de poulet à la mélasse de grenade, noix et riz persan

Blancs de poulet à la mélasse de grenade, noix et riz persan slider

Pour saluer les Iraniens à l’occasion de leur fête nationale en ce jour, je vous propose une recette qui ne vient pas d’un quelconque site sur Internet, ni d’un livre, mais tout simplement d’une amie anglaise d’une de mes collègues de boulot qui a vécu pendant un temps en Iran. Cette recette, j’en ai souvent entendu parlé au travail.. Et à force, ça m’a donné envie de cuisiner ce plat. Donc, Maggy m’a fait passer la recette par mail en anglais. Il m’a fallu d’abord trouver la mélasse de grenade qui est vraiment l’ingrédient phare de la recette. Dans ce plat, on a un savant mélange épicé de sucré/salé, légèrement acidulé, ce qui le rend vraiment unique en goût. Au départ, la couleur a surpris mes zhoms, mais une fois qu’on y a goûté, on revient souvent pour se remettre une cuillère de sauce ! C’est un plat plein de saveur, il peut être servi avec du riz blanc, mais Maggy le sert avec un riz persan qui amène encore d’autres saveurs et en fait un ensemble délicieux. Pour les noix, en principe on ne mets que des cerneaux de noix, je pensais en avoir mais du coup, je me suis rabattue sur les noix de cajou ! Je n’arriverais pas à vous décrire le goût. Je pense qu’il faut le déguster pour s’en rendre compte. Entre le mélange des épices, la mélasse, les noix grillées mixées, le riz bien safrané, les grains de grenade qui lui apporte de la fraîcheur… Je suis contente de l’avoir cuisiné, c’est une très belle découverte dans ce tour du monde. Côté épice, dans la boutique de mon partenaire David Vanille, je me suis servie du Curcuma, de la Noix de muscade que j’ai râpé, de la Cannelle en poudre, de Filaments de Safran, de Bâton de cannelle, de Poivre noir du Timor en grains que j’ai moulu pour le poulet et de gousses de cardamome. Des épices d’exceptions qui parfument à merveille ce plat. Merci encore David pour ta confiance 🙂

L’Iran est une République islamique du Golfe persique (arabique) riche de nombreux sites historiques datant de l’Empire persique. D’importantes ruines en marbre caractérisent la ville de Persépolis, capitale de l’Empire fondée par Darius I au VIe siècle avant J.-C. La capitale moderne, Téhéran, abrite l’opulent palais du Golestan, résidence de la dynastie Kadjar (1794–1925), ainsi que des monuments plus modernes comme la tour Milad, haute de 435 m. L’Iran est situé en Asie, entre l’Irak, à l’ouest, et l’Afghanistan et le Pakistan, à l’est. Le pays dispose en outre de deux façades maritimes, sur la mer Caspienne, au nord, et sur le golfe Persique et le golfe d’Oman, au sud. On se retrouve le 15/02 🙂

(Aujourd’hui, samedi 12 septembre 2020… il fait beau et on profite de la terrasse en écrivant ce 9ème article du tour du monde ! )

(suite…)

Pouding Chômeur – Canada

Pouding Chômeur slider

Aujourd’hui, c’est le jour de la Foodista#71. La précédente marraine, Viviane “Quoi qu’on mange?” a nommé Laurence “Plaisir et équilibre” qui nous a choisi un thème pour nous faire “Voyager au travers de la cuisine“. Cette année, avec mon Tour du monde culinaire, je voyage à travers le globe donc, je ne pouvais pas, ne pas participer, surtout que j’adore découvrir la cuisine d’ailleurs. Puis aussi, je savais ce que je voulais faire ! Mettre à l’honneur le Canada, un pays que je rêve de visiter un jour et faire un gâteau que j’ai souvent vu passer sur la blogo, une spécialité canadienne. Il y a quelques années, j’avais même mis la recette de mon amie Catalina “Le blog de cata” de côté. Quand j’ai commencé la lecture, j’étais pliée de rire.. Catalina a repris la recette de Jackie “La cuisine de Jackie” à sa façon en modifiant un ou deux trucs !! Lol … du coup, je suis partie lire d’un côté, de l’autre.. reperer les erreurs à ne pas faire et me voici avec un succulent Pouding que je dois aux filles <3  Un délicieux gâteau qui se laisse manger .. sans faim. La crème au sirop d’érable que l’on coule dessus passe en dessous à la cuisson et quand on le déguste, ça fait comme des petites poches qui coulent ! C’est vraiment excellent 🙂 J’avoue qu’à mon goût, il est légèrement trop sucré mais ce n’est pas l’avis de mes hommes qui l’on trouvé parfait ! J’ai vu qu’il existe une version chocolat, je crois que je vais me laisser tenter aussi 🙂 Bon, tout y est.. les bords de mon plat représente la couleur rouge du drapeau … En avant pour la recette 😀

(suite…)

Défiler vers le haut