Toutes celles et ceux qui me connaissent vont halluciner de voir cette recette sur mon blog !! lol .. D’abord, je vous rassure, je suis toujours saine de corps et d’esprit ;) Et ensuite, je n’ai pas goûté !!! Risque pas ! Pour Octobre Rose, j’étais vraiment en panne d’idée et ce sont mes zhoms qui m’ont poussé à leur faire une recette avec des betteraves… avec à la clef, un chantage terrible ! « Si tu nous aimes vraiment, tu le feras ! » Là, j’avais plus le choix …

Donc je me suis mise à chercher une recette sympa où je ne manipule pas trop cette bêbette !! Ces panna cotta me sembaient parfaites ! Me voilà donc devant… Je mets mes gants de chirurgien (ben oui, j’arrive pas à les toucher ! heureusement que j’en ai toujours une boite), le masque sur le nez (pour ne pas trop avoir l’odeur .. ça je ne peux vraiment pas) … et j’attaque ma recette ! Au final, je n’ai pas touché ni senti les betteraves et ils se sont régalés ! Heureusement que personnen ne m’a vu ! lol ! J’ai remplacé le chèvre frais par un Picodon bien plus gouteux. J’ai fait ces verrines pour un soir, ils en ont mangé deux chacun avec du bon pain de campagne. Et comme j’avais un reste de panna cotta, je l’ai goûté toute seule et elle était excellente. Le Picodon l’a vraiment bien parfumé avec cette petite touche de romarin. Du coup, il y a une nouvelle catégorie sur mon blog « Betterave » .. je ne sais pas si je la remplirais souvent 😉

Sinon, on peut les faire dans des verrines plus petites pour les présenter lors d’un apéro dînatoire. Je propose donc, cette deuxième recette à « Octobre, la cuisine rose » sur Compile moi un menu, le défi culinaire que je gère chaque mois avec ma copinaute Viviane « Quoi qu’on mange?« . 

Le thème se termine dans 2 jours, ça fait encore un peu de temps pour rejoindre les 29 blogueurs qui nous ont déjà présenté 50 recettes pour cette année !! Encore une belle mobilisation et Viviane et moi, ne nous vous remercieront jamais assez les filles <3


Quantité : 4 personnes   –   Préparation : 15 mn   –   Cuisson : 5 mn   –   Frais : 3 h + 1 h

Entrée ou apéro dinatoire   –   Prix de revient : 1.23 € par personne (au 22 octobre 2021)

Ingrédients :

La panna cotta

  • 25 cl de crème liquide entièrePanna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave presentation
  • 10 cl de lait
  • 1 picodon bien fait
  • 3 feuilles de gélatine
  • Romarin en poudre
  • Sel et poivre

Le coulis


Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave etape1Préparation :

La panna cotta

Prendre un petit saladier et y mettre les feuilles de gélatine à ramollir pendant 5 mn. Une fois souple, les lever et les essorer dans la main. Réserver.

Mettre le lait, la crème liquide, le Picodon en morceaux et du romarin (au goût) dans une casserole. Faire chauffer jusqu’à frémissement en remuant pour faire fondre le Picodon. Une fois le fromage fondu, retirer la casserole du feu.

Ajouter la gélatine essorée et fouetter jusqu’à ce qu’elle soit complétement dissoute. Saler et poivrer.


Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave etape2Remplir des petites verrines à moitié ou au ¾ (selon si c’est pour apéro ou pour une entrée) et mettre au réfrigérateur pour 3h.


Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave etape3Le coulis

Eplucher la betterave, si elle ne l’est pas et la couper en petits dés. En réserver quelques-uns pour la décoration.

Mettre le reste dans un mixeur avec le vinaigre et un peu de crème. Mixer et ajuster la texture en ajoutant de la crème au fur et à mesure.


Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave etape4Il faut obtenir un coulis assez épais. Saler et poivrer.


Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave finUne fois les panna cotta bien prises, verser du coulis sur chacune, décorer avec des dès de betterave et remettre au frais jusqu’au moment du service.


Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave presentationBon appétit !!!

Source : Cuisine Actuelle

Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave slider


Ps : Un nouveau logo simplifié qui me sert en fililgrane sur mes photos apparait sur le blog 😉 Lorsque tout sera en place, je vous parlerai plus longuement de la créatrice <3


 

© 2021, Natly. All rights reserved.

20 commentaires sur Panna cotta au Picodon, romarin et coulis de betterave

  1. Bravo pour avoir affronté la bête! Tes verrines me font bien envie car j’adore la betterave, moi, lol!!! Par contre c’est le céleri et l’ail que je ne peux pas touché j’ai horreur de leur odeur et de leur goût, hihi!!
    Bonne soirée! bisous!

    • Lol ! je suis cotente de ne pas être la seule à avoir une phobie d’un aliment !
      Comme toi tu aimes les betteraves, pour moi, en bonne Provençale, il n’est pas concevable de cuisiner sans ail.
      Des bisous, belle soirée.

  2. C’est un 1er pas… Je ne doute pas de te voir y goûter, il suffit de trouver la recette hihi !!!
    J’avoue que l’odeur et la texture de la betterave cuite me rebute toujours autant, par contre crue la variété Chioggia a apprivoisé mes papilles. Elle n’a déjà pas ce goût terreux.
    Sinon, cette panna cotta au picodon doit être savoureuse, je l’aurais volontiers goûtée 🙂
    Merciii Nathalie de cet effort incommensurable pour cuisiner la betterave 😉
    Belle journée. Bizh. Viviane

    • C’est pas la première fois que tu me parles de cette variété mais pour l’instant, j’en trouve pas 🙂
      Je ne sais pas si je pourrais la cuire un jour !! lol … Petit éffort par petit effort 😉
      Bisous, bon week-end

  3. bravo à toi pour cette délicieuse et jolie recette toute rose ! ah qu’est ce qu’on ne ferait pas pour nos chéris… hihihi
    (moi tu vas rire… c’est les oeufs que j’ai horreur de toucher.. imagines.. je dois en casser à chaque gâteau… du coup, je me lave les mains illico presto à chaque fois après avoir cassé un oeuf…
    bravo à toi en tout cas !
    bizzzooo

    • ah oui ! là j’avoue que c’est encore plus dur que moi car les oeufs tu dois en toucher souvent !! moi, la bêbette, je peux l’éviter ! mdr
      Merci pour ton passage, des bisous

  4. Ah ! qu’est ce que l’on ne ferait pas pour nos chéris ! Tu as exactement les mêmes réactions que moi avec le poulet ! Du coup comme je ne voulais pas que mes enfants l’aient en grippe je leur en faisait et pour ne pas sentir l’odeur je mettais toutes sortes d’herbes et épices pour ne plus sentir le poulet. La découpe de celui ci était un calvaire !
    Enfin moi je veux bien prendre ta part de tes petites panna cotta ! J’adore ça et j’adore la betterave !! Gros bisous Nath bon dimanche !

    • Je sais très bien ce que tu vis avec le poulet !! La betterave et moi, c’est vraiment un calvaire. Je deteste les toucher, ça me hérisse le poil. Rien que de sentir l’odeur, ça me donne des hauts le coeur. C’est terrible !! lol..
      Bon, j’ai réussi à faire cette petite entrée, c’est déjà une grosse victoire pour moi 😀 et ça me permet aussi d’élargir un peu mes possibilités pour Octobre Rose.
      Je verrais par la suite quand je croise une recette qui me convient en manipulation 😉 Remarque, je ressemblais à un chirugien !! Gants, masques, tablier .. mdr ! Je priais pour que personne vienne dans la cuisine 😉
      Mais ils se sont régalés et ça m’a fait super plaisir 🙂
      Gros bisous, bon dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge