Étiquette : ail

Blancs de poulet à l’ail et au citron

Blancs de poulet à l'ail et au citron slider

Voici une recette pour participer au jeu de Sonia : Tests de recettes entre blogueur sur le thème « Poulet ». Il m’a été désigné deux blogs. J’ai pris cette première recette de « Poulet crémeux à l’ail et au citron » chez Isabelle du blog très gourmand « Quelques grammes de gourmandises« .

Une recette où le bon goût de citron se mêle à la saveur de l’ail juste relevé par le piment d’Espelette. La sauce est bien onctueuse malgré le fait qu’on ne la voit pas dans l’assiette !! Elle a glissé sur les pâtes au fond de l’assiette !! Ce ne sont pas des pâtes qui retiennent la sauce, j’aurais du prendre des pennes.

C’est un plat simple, rapide et délicieux pour les amateurs de citron. Parfait pour le soir quand on est un peu pressé 😉

(suite…)

Mtewem en sauce rouge – Algérie

Mtewem en sauce rouge - Algérie slider

Aujourd’hui, 4 pays ont leur fête nationale. Je commence par l’Algérie que je salue avec cette délicieuse recette que j’ai été prendre sur le joli blog de Soulef au doux nom d’ « Amour de cuisine« .

Je suis fan depuis toujours de cette cuisine pleine d’épices, de saveurs, de soleil. Mon choix s’est porté sur cette recette parmi une dizaine que j’avais sélectionné, car j’avais tous les ingrédients.

Le mtewem ou tajine mtewem (مثوم, en arabe) est un plat algérien, et plus précisément algérois, fait à base de boulettes de viande hachée, de morceaux de poulet ou de viande d’agneau et d’amandes. Sa sauce est préparée avec un oignon râpé et beaucoup d’ail, comme son nom l’indique (« mtewem » veut dire « avec de l’ail »).

C’est un plat traditionnel qui est très consommé lors du mois de ramadan et qu’on prépare souvent quand on reçoit des invités à Alger. Avec le couscous, c’est également un plat incontournable des mariages de l’Algérois.

Les ménagères remplacent parfois les amandes par des pois chiches. Les recettes diffèrent d’une maison à une autre et sont transmises de génération en génération. Il peut être préparé avec de la sauce blanche ou rouge.

Ici, Soulef l’a réalisé avec beaucoup de pois-chiches, quelques amandes qui viennent en décoration sur les assiettes et en sauce rouge (la préférée de son mari). Après lui avoir demandé quel type de viande elle avait utilisé dans sa recette, je suis partie comme elle, sur du bœuf pour tout le plat et en sauce rouge aussi 🙂  Verdict : Un régal !! .

Nous avons adoré ce mélange d’épices, de viande en morceaux et en boulettes, deux textures différentes pour un seul plat.  Avec les pois-chiches et accompagné de pain, c’est un plat qui se suffit à lui-même. Ne pas oublier les amandes (ce que j’ai fait sur les photos, je les ai mise juste au moment de manger), cela apporte vraiment un plus. J’ai lu sur d’autres recettes que l’on pouvait mettre une amande entière dans le cœur de chaque boulette ! à faire pour la prochaine fois. 

Je vous retrouve dans quelques instants pour le second pays du jour. (suite…)

Pilons de poulet rôtis somalien

Pilons de poulet rôtis somalien slider

Cinquième et dernier pays de ce jour ! Cette fois, on part en Somalie pour fêter leur indépendance vis à vis de l’Italie et du Royaume-Uni, c’était en 1960. La Somalie, (en forme longue : la République fédérale de Somalie), est un pays situé à l’extrémité orientale de la Corne de l’Afrique. La cuisine somalienne varie d’une région à l’autre et a subi, en raison des traditions commerciales du pays, l’influence des cultures éthiopienne, yéménite, perse, turque, indienne et italienne. Toute la nourriture est halal. 

Le petit-déjeuner (quraac) est un repas important pour les Somaliens qui, souvent, commencent la journée en absorbant une sorte de thé (shaah) et une galette de pain (canjeero) similaire à l’injera éthiopienne, mais plus petite et plus mince.

Le repas de midi (qado) consiste souvent en un plat principal élaboré de riz (bariis) épicé avec cumin (kamuun), cardamome (Heyl), clou de girofle (qaranfuul) et sauge. Dans le sud, une potée de riz, légumes, et parfois de viande, appelée Iskudhexkaris, est courante. Outre les nombreuses sortes de ragoût (maraq), on sert du riz accompagné de viande. À Mogadiscio, le steak (busteeki) et les poissons (kaluun) sont fort appréciés.

Pour le repas du soir, le Cambuulo, un mets favori, est fait de haricots bien cuits (azuki) mélangés avec du beurre et du sucre. Les fèves peuvent cuire jusqu’à cinq heures d’affilée lorsqu’elles sont laissées sur la cuisinière à basse température. En 1988, le journal somalien Xiddigta Oktoober a mené une enquête dans laquelle il a constaté que les résidents de Mogadiscio préfèrent le cambuulo pour leur repas principal. Ce fut une découverte surprenante puisque le mets est considéré comme de « basse classe » en raison des flatulences induites par les sucres naturels (oligosaccharides) présents dans les haricots.

Pour ma part, je suis partie sur cette recette. Dans ma jeunesse, j’ai connu un très beau somalien « Aden » 😉 qui faisait ses études de médecine à Marseille. Il faisait souvent ce plat dans son petit studio, il me disait que c’était une recette que sa maman proposait le samedi dans le restaurant qu’elle tenait à Brava, une ville portuaire.  J’ai rassemblé mes souvenirs, cherché un peu sur le net et j’ai fait ce plat comme je voyais Aden le préparer !! Il mettait du tandoori, du romarin, de l’ail, du vinaigre blanc et de l’huile d’olive (ça, je m’en rappelle car nous faisions les courses à l’épicerie du quartier).

J’ai pris des petites pommes de terre nouvelles pour que la cuisson soit homogène et assez rapide. Elles sont bien moelleuses et grillées, les pilons de poulet sont très parfumés avec le tandoori et le romarin. Un plat qui est très simple et nous a vraiment régalés. Cette recette est souvent proposée dans des restaurants en Somalie, les pilons de poulet sont soit rôtis ou soit en version panés. 

J’espère qu’Aden a réalisé son rêve de devenir chirurgien en cardiologie et qu’il a pu retourné en Somalie comme il le souhaitait, pour sauver les siens 🙂

Je vous retrouve le 3 juillet en Biélorussie

(suite…)

Serdakh – Azerbaïdjan

Serdakh - Azerbaïdjan slider

En ce 28 mai, ce sont 3 pays que nous fêtons. Je commence par l’Azerbaïdjan avec ce délicieux Serdakh. C’est un mijoté de tomates et d’aubergines qui nous a fait penser à la ratatouille, mais de loin quand même, car les saveurs ne sont pas comparables. 

La principale caractéristique de ce plat, c’est la cuisson des légumes dans le beurre clarifié. Ne faites surtout pas l’impasse en mettant de l’huile d’olive à la place, le plat n’aura absolument pas le même goût et là, on se retrouve avec une ratatouille. Le beurre clarifié apporte un goût extra aux légumes. 

Lorsque l’on fait dorer les morceaux d’ail, on sent cette bonne odeur de beurre et d’ail et ça parfume tous les autres légumes. On a aimé ce plat et je le referais volontiers, c’est un de mes petits coups de cœur de ce tour :)

On peut le manger chaud, tiède au même froid, simplement avec du bon pain. On peut en faire un accompagnement d’une viande ou volaille et lui ajouter un féculent. Pour ma part, il me restait un peu de graines de couscous de la veille que j’ai servi avec et j’ai fait cuire des merguez et chipolatas. Un plat bien complet et très parfumé. 

On se retrouve aux Bermudes dans peu de temps :)

(suite…)

Nougbagba, sauce tomate togolaise

Nougbagba, sauce tomate togolaise slider

39ème et dernier pays de ce mois d’avril pour « Cuisiner pour la paix », soit environ 20% du tour du monde culinaire fait !! 

Je vous emmène au Togo pour déguster une sauce tomate délicieuse. Elle est très simple et au Togo, elle accompagne le colico (igname frit) ou djété toto (patates douces frites), ablo (pain de farine de maïs cuit vapeur). Aussi du riz ou des pâtes comme j’ai fait cette fois. 

Sa particularité, c’est que l’on se sert de la pâte d’ail et de la pâte de gingembre (que je vous ai partagé il y a quelques jours ICI) pour la parfumer ainsi qu’un peu de piment. Mais attention, surtout pas de poivre. En choisissant cette recette sur le blog Togolicious, j’ai vu sur le net d’autres versions de ce Nougbagba où il est dit que c’est une friture de tomates. J’ai mis de côté les recettes pour tester plus tard.

En attendant, celle-ci est simple, rapide, très parfumée et elle accompagne à merveille un simple plat de pâtes. 

Je vous retrouve le 1er mai dans les îles Marshall. Ce mois de Mai aura droit à 13 recettes de pays qui fêtent leur fête nationale. 

(suite…)

Pâte d’ail et Pâte de gingembre

Pâte d’ail et Pâte de gingembre slider

Cela fait très très longtemps que je n’ai pas posté une recette de préparation de bases ! En réalisant une recette du tour du monde où il fallait de la pâte d’ail et de la pâte de gingembre, je l’ai faite maison, car je n’en trouvais pas dans le commerce. J’avais pris l’habitude d’en acheter dans les magasins pour professionnel. En faisant ces préparations, je me suis dit que ce serait une bonne idée d’en faire un article. Pas tant pour la préparation, mais surtout pour avoir l’idée d’en faire. 

Je m’en sers très souvent dans mes différents plats. C’est très pratique d’avoir de l’ail déjà pressé en bonne quantité, ainsi que du gingembre, on gagne pas mal de temps. On peut aussi faire un bocal de pâte d’ail et de gingembre mélangés. C’est parfait pour relever des plats. Une fois les bocaux hermétiquement fermés, ils se conservent 3 à 4 semaines au frais. Si au fur et à mesure de l’utilisation, l’huile qui recouvre diminue, ne pas hésiter à en rajouter. J’ai utilisé de l’huile neutre mais on peut mettre de l’huile d’olive à la place. Je le fais souvent en été. 

Ici, je vous mets les ingrédients pour un petit bocal, mais si vous êtes courageux, doublé les quantités ! Vous verrez, ça part très rapidement. Quand je dis courageux, c’est pour éplucher pas mal de gousses d’ails !! lol Ça brûle les doigts, j’ai essayé avec des gants, mais au bout de 10 gousses, tout restait collé aux gants. J’ai tenté de les frotter entre elles dans un sac… Ça marche très moyen ! Bon, j’ai ensuite trouvé l’astuce de le faire faire à mon zhom 😀 Et vous, vous avez une astuce ?

(suite…)

Maquereaux à l’ail et huile d’olive – Grèce

Maquereaux à l'ail et huile d'olive - Grèce slider

On se retrouve pour la fête nationale de Grèce aujourd’hui en compagnie de « Cuisiner pour la paix ». La cuisine grecque est une cuisine qui me parle beaucoup. Une cuisine pleine de saveur, elle transpire le soleil. J’ai choisi pour cette occasion, une recette très simple de filet de maquereau qui a priori vient de l’île de Lefkada qui est la quatrième plus grande île des îles Ioniennes. (On en parle plus bas 🙂 ).

Les filets de maquereaux sont simplement cuits dans de l’huile d’olive, du vin, du citron, des herbes et beaucoup d’ail !! Ce dernier étant peu cuit, il est croquant sous la dent et apporte un délicieux goût au maquereau. Bon, il faut être fan de l’ail, je vous l’accorde … c’est un ingrédient que j’utilise en grande quantité dans mes plats méditerranéens, déformation familiale ! 😀

Un plat que l’on peut servir avec toutes sortes d’accompagnements. Du riz blanc arrosé du jus, des légumes de saison juste braisés, des pommes de terre vapeurs que l’on peut juste écraser dans son assiette et arroser de jus. Pour ma part, j’ai choisi de faire des pommes de terre vapeur et en fin de cuisson, je les ai parsemé de persil frais ciselé. Pour les filets de maquereaux selon la grosseur, on peut en prévoir 2 ou 3 par personne. Un plat excellent pour régaler tout le monde même ceux qui froncent le nez 😉

Je vous retrouve demain pour le dernier pays du mois de Mars et on part au Bangladesh. 

(suite…)

Spaghetti à l’ail et huile d’olive

Spaghetti à l'ail et huile d'olive slider

Aujourd’hui, j’ai envie de vous publier cette recette. Elle est, on ne peut plus simple !! Mais il y a une façon de les faire qui est particulière 🙂 C’est pourquoi, je me suis décidée à vous la proposer. 

Cette recette, je l’ai trouvé en me baladant sur le net. En lisant l’introduction, j’ai réalisé que je connaissais cette pizzeria, « La bonne mère » à Marseille. Nous y avons été une fois lors d’une de nos descentes au pays 🙂 Et je me rappelle même des pizzas délicieuses que nous avions dégusté ! La Manon, La Papé et la Biquette ! Des noms qui nous parlent 😉

Ce qui m’a intrigué, c’est que je me rappelais qu’ils ne proposaient que des pizzas à la carte et rien d’autres ! Là, dans cet article, c’est une recette de pâtes. Alors, ni une, ni deux .. je me suis lancée et c’est bien la troisième fois que je fais ce plat car je l’adore !! Simple, rapide, hyper parfumé.  Je vous recommande aussi de hacher l’ail et pas de le couper comme j’ai fait la première fois (celle de mes photos), il confie beaucoup mieux. L’été dernier, j’ai fait une version avec du basilic à la place du persil. Un pur bonheur ! 

Bon j’avoue qu’il faut aimer l’ail et l’huile d’olive !! Mais si vous êtes adeptes, n’hésitez pas ! Merci à la cheffe Maheva pour cette recette et si vous passez par Marseille, allez y faire une halte pour manger de bonnes pizzas 🙂

(suite…)

Pennes à la sauce arrabbiata

Pennes à la sauce arrabbiata slidera

Le jour de la fête nationale au Vatican n’est pas fixe. La date change en effet à chaque nouveau pape puisqu’elle correspond au jour de la messe d’inauguration du nouveau pontife. Actuellement, la fête nationale dans le plus petit état du monde a lieu en mars… Et c’est aujourd’hui, le 19 mars ! 

La superficie du Vatican représente un cinquième de celle de la Principauté de Monaco : le Vatican peut être qualifié de micro-État. Il est enserré dans des murailles imposées par l’article 5 des accords du Latran, entièrement enclavé dans la ville de Rome, dans le territoire italien. Cette enclave comprend notamment la place Saint-Pierre, la basilique Saint-Pierre, le Palais apostolique, les musées du Vatican et des jardins ainsi que la pleine propriété sur plusieurs bâtiments situés hors de la Cité vaticane. 

La gastronomie culinaire du Vatican n’est autre que celle de l’Italie. J’ai longtemps cherché pour trouver des spécificité mais rien de bien particulier. Du coup, pour les accompagner dans cette fête, j’ai cherché des spécialités de Rome et je me suis rappelée d’une recette que nous faisait mon arrière-grand-mère, les pâtes à l’arrabbiata. Elle les cuisinait quand nous arrivions à l’improviste et qu’elle nous gardait pour manger.

En bonne italienne, elle avait toujours dans sa cuisine, des pâtes, des tomates, du piment et de l’ail. Il n’en faut pas plus pour se régaler d’un bon plat de pasta ! Ce qui est le plus important dans ce plat, c’est le fromage et le piment. J‘ai utilisé un piment vert mais il n’était vraiment pas fort. J’ai donc rajouté une bonne cuillère à café de piment de Cayenne pour relevé la sauce car c’est la particularité de cette sauce, elle doit être pimentée mais mangeable aussi, à vous de jauger la quantité 🙂 et pour le fromage, pensez à utiliser du Pecorino, on en trouve maintenant râpé en sachet faute de le trouver au rayon fromager.

C’est ce fromage (et pas le parmesan) qui va donner toute la saveur à la sauce arrabbiata et réhausser les différents parfums. Un plat qui a enthousiasmé mes hommes, grands amateurs de pâtes relevées 🙂  

Je vous dis au 21 pour le prochain pays. 

(Noël est déjà fini, nous sommes le 26 décembre. J’ai fait une petite pause de 2 jours pour profiter pleinement de mes hommes et comme je l’avais prédit, nous sommes sous la neige depuis le 25 après-midi !! On reste au chaud avec un bon chocolat chaud :) ) 

(suite…)

Cuisses de poulet citron, ail et basilic

Cuisses de poulet citron, ail et basilic slider

Je cuisine beaucoup de volailles à la maison. C’est une viande que l’on aime bien et dont on peut varier les recettes à l’infini. Je pensais que sur mon blog, j’avais publié pas mal de recettes de cuisses de poulet, mais non !! Juste deux.. Alors je vais réparer ça et je vous propose aujourd’hui un plat que je fais souvent quand je suis pressée. Il est rapide à préparer et hop, c’est le four qui travaille. L’avantage, on peut préparer le plat la veille et le reserver au frais pour le faire cuire que le lendemain soir en rentrant du boulot !! Au niveau saveur, il est top. Basilic, citron et ail.. Toujours un mariage gagnant. Cette fois, j’avais 4 cuisses et comme je voulais servir ce plat sur 2 jours (des fois entre le boulot et le reste, je rentre trop tard.).. J’ai ajouté des pilons de poulet que j’avais dans le congélateur. Pour l’accompagnement, je l’ai toujours servi avec du riz nature, mais ce soir-là, j’avais une boite de graine de couscous aux épices et tout petit légume. On a adoré !! Un plat plein de chaleur et senteur (bien de mon Sud) que je propose à Catalina « Le blog de cata« , notre marraine sur Compile moi un menu. Elle a choisi pour thème « Septembre cueille les grappes » et dans ses propositions, j’ai choisi le citron. J’ai déjà réalisé un gaspacho avec la pastèque 🙂  Viviane, qui anime le jeu avec moi,  va se faire un plaisir de venir valider cette recette <3

Il reste jusqu’à mercredi soir pour nous rejoindre sur ce thème !! Nous avons déjà plus de 60 recettes de déposées.. Venez ajouter la votre 🙂  et si vous connaissez pas, cliquez sur le logo du jeu, juste là … à droite 😉  —>

(suite…)

Préfou ail et persil

Préfou ail et persil slider

Le préfou ! Vous connaissez ? Moi non, et c’est une découverte. C’ est une spécialité culinaire vendéenne. Il s’agit d’un pain peu levé garni d’ail frais finement haché, de persil et de beurre. Il se consomme généralement à l’apéritif, réchauffé quelques minutes au four. Avec cette recette, on fait deux pains. J’en ai préparé un pour un repas du soir en accompagnement de crudités. Cela change un repas simple de déguster de bonnes tomates avec ce pain hyper parfumé, cette fois, je ne l’avais pas fait réchauffé. Le deuxième, je l’ai emballé dans de l’aluminium et le lendemain, j’ai fait préchauffer mon four à 220°C puis j’ai glissé mon pain emballé dans le four pour qu’il reste moelleux 10 mn. J’ai coupé des petites tranches et servi pour l’apéro, le beurre avait légèrement fondu .. un vrai régal. Et vous vous doutez bien que la Vendée faisant partie de la  région « Les pays de la Loire » (ou ancienne région), j’offre cette recette à Marie « L’alchimie des mets »  pour son Challenge « Nos régions ont du goût« .

(suite…)

Spaghettis, sauce tomates fraîches provençale

Spaghettis, sauce tomates fraiches provençale slider

Une de mes recettes provençales fétiche !! J’attends toujours avec impatience que les premières tomates « pendelottes » (en Provence, on les appelle comme ça, ici je les trouve sou le nom de tomates allongées) sortent pour faire de belle sauce de tomates fraîches. Je fais plusieurs versions ,celle-ci qui est cuite ou alors quand les tomates sont vraiment extra mûres, je fais quasiment la même chose mais sans cuisson (je vous ferais un autre article). Cette recette transpire le Provence.. l’ail nouveau, l’huile d’olives qui chante comme les cigales, le basilic et son parfum envoûtant… Il me manque juste la mer :p Quand j’ai fais cette sauce, il y a une dizaine de jour en faisant mon calcul du coût, je me suis dit qu’elle serait parfaite pour le « Challenge alimentaire, #FDMD n°7 » de Cenwen du joli blog « Simplement Cenwen ».  Une recette de saison et pas coûteuse car au plus on va avancer dans la saison, au plus on va trouver des tomates pour faire les sauces moins chères. C’est un plat qui n’a pas besoin de viande, il se suffit par lui même … Vous entendez les cigales … ?  😉

(suite…)