Pour le thème “Les spécialités de nos régions” de Compile moi un menu que Sébastien de “Poivré Seb” et moi-même gérons ensemble, j’ai choisi de vous présenter une spécialité de ma Provence. Cela vous étonne ?? 😉 et de vous conter à la fin de l’article , l’histoire des 13 desserts provençaux.

Quelques mots sur le défi et le jeu “Compile moi un menu”. C’est un jeu culinaire qui se déroulent en deux parties. Le thème et la publications des recettes puis la compilation d’un menu sur le tableau Pinterest qui est réalisé chaque mois. Ce mois ci, les règles à respecter  :

1 –Réaliser une spécialité culinaire de votre région incontournable des tables pour les fêtes de fin d’année.

2 – Nous raconter « Une tradition de Noël, de l’An ou nous parler d’une curiosité touristique de votre région »

3 – Une décoration festive.

Je pense que tout y est !! Pour en revenir à la pompe, c’est une tradition dans ma famille depuis des générations, je n’ai jamais passé un Noël sans pompe depuis que je suis en Corrèze, je n’en trouve pas donc je la fait et elle est aussi bonne. Et le summum pour moi, c’est au petit-déjeuner. La pompe a une texture très particulière, elle ne ressemble pas du tout à une brioche (celle que l’on trouve dans les commerce est plus une pogne qu’une pompe) , après la cuisson, elle doit être ferme et être légèrement pâteuse en bouche !! Et si vous avez la chance de la faire vieillir quelques jours, elle rassit, durcit et elle n’en ait que meilleure. Place maintenant à la recette et on se retrouve à la fin pour ma petite histoire 😉


Quantité : 1 pompe et 3 petites – Préparation : 10 mn – Repos : 5 h – Cuisson : 20 mn

13 Desserts, ProvençalPrix de revient : 0.32 € par personne (au 20 Décembre 2015)

Ingrédients :

  • 500 gr de farinePompe à l'huile d'olive presentation
  • 25 gr de levure de boulanger fraiche
  • 18 cl d’eau tiède
  • 150 gr d’huile d’olive bien fruitée “Terre2crète
  • 5 cl d’eau de fleur d’oranger
  • 5 gr de sel
  • 100 gr de sucre

Pompe à l'huile d'olive etape1Préparation :

Le levain

Dans un bol, émietter la levure de boulanger dans l’eau tiède (18 cl). Bien mélanger pour diluer la levure.

Dans un saladier, mettre 200 gr de farine. Faire un puits et ajouter la levure diluée. Bien mélanger et laisser lever pendant 1 h dans un endroit chaud, sans courant d’air.


Pompe à l'huile d'olive etape2Dans un saladier, mettre le restant de farine (300 gr). Faire un puits et ajouter le levain, la fleur d’oranger. Commencer à mélanger avec une cuillère en bois et ajouter l’huile d’olive au fur et à mesure. Quand tout est bien incorporer, ajouter le sel et commencer à malaxer la pâte avec les mains puis incorporer le sucre petit à petit.


Pompe à l'huile d'olive etape3Ramasser la pâte en formant une boule, couvrir le saladier avec un torchon et laisser lever pendant 3 h dans un endroit chaud et sans courant d’air. (Je fais lever mes pâtes dans mon four en position étuve à 40°C).

La pâte va lever très peu, elle va peut-être doubler de volume pendant les 3 h, mais c’est tout à fait normal.


Pompe à l'huile d'olive etape4Mettre la pâte sur un plan de travail fariné, la dégazer.

Maintenant, plusieurs option, soit on fait une grosse pompe, soit des pompettes… J’ai choisi pour cette fois, d’en faire une moyenne et 3 petites.


Pompe à l'huile d'olive etape5Pour la grosse version, l’étaler avec un rouleau en rond aussi grand que votre plat en laissant 2 centimètres sur les bords.

Lui faire des entailles.


Pompe à l'huile d'olive etape6Pompe à l'huile d'olive etape7Pour ma deuxième version, séparer la pâte en deux. Une partie la séparer en trois et former des pompettes.

L’autre partie, l’étaler en rond. Ne pas oublier de faire des entailles.


Pompe à l'huile d'olive finLaisser encore lever sur les plaques pendant 1 h.

Préchauffer le four à 200°C.

Enfourner les plaques pour 15 à 20 mn, jusqu’à ce qu’elles aient une belle couleur dorée.

(Ma version en grand, faite l’année dernière)


Pompe à l'huile d'olive fin1

Dès la sortie du four, les badigeonner avec un pinceau d’huile d’olive pour les rendre brillante et renforcer le goût.

(Cette année, j’ai opté pour des plus petites)


Pompe à l'huile d'olive fin3

Attention, la pompe ne se coupe pas avec un couteau !! Elle se rompt avec les mains. Tradition  😉


Pompe à l'huile d'olive fin4Ce matin au petit déjeuner, mon fils s’est vraiment régalé !! 🙂

Mon grand garçon 🙂  , l’amour de ma vie !!

 

 


Pompe à l'huile d'olive slider
Pompe à l’huile d’olive Provençale


table-calendaleSelon la tradition, le réveillon de Noël que l’on célèbre en Provence s’achève par treize desserts comme le nombre de convives de la Cène : les douze apôtres et le Christ. Déposés sur la troisième nappe, entourés par trois bougeoirs et trois assiettes de germes de blé – symboles de la Trinité – que l’on fait pousser à partir du 4 décembre, jour de la Sainte Barbe, chacun pioche dans ces assortiments. Ils doivent rester trois jours sur la table et tous les convives doivent goûter à chacun de ces desserts. Ils sont  accompagnés de vin cuit en référence au vin du Christ. Les listes de ces 13 desserts divergent en Provence d’une ville à l’autre. Mais il y a une base commune : les quatre mythiques mendiants, les deux nougats et la pompe à l’huile.

Pour les quatre fruits secs, ce qu’on appelle les mendiants : en référence aux principaux ordres religieux auxquels ils renvoient.

  • Des figues sèches, Avec leur couleur grise, elles symbolisent l’ordre des Franciscains.
  • Les raisins secs représentent les Dominicains
  • Des amandes, selon les versions, elles renvoient aux Carmélites
  • Des noix ou noisettes qui symbolisent les Augustins.

Il y a aussi des fruits frais, ils étaient conservés depuis le mois de septembre dans les caves et greniers. Ensuite, ils ont progressivement été rejoints par des fruits exotiques des anciennes colonies :

  • Les derniers grappes de la saison sont conservées jusqu’à Noël dans des caves ou des greniers.
  • Le melon d’eau de fin de saison qui a la particularité de bien se conserver.
  • L’orange est un signe de richesse. Ce fruit, qui n’est pas à l’origine un produit spécifique à la Provence, et ensuite accompagné de la mandarine corse ou espagnole.
  • Les dattes sont le symbole du Christ venu d’Orient.
  • Kiwi, ananas ou mangues.

Les confiseries et les pâtisseries

  • La pompe à l’huile est un gâteau parfumé à la fleur d’oranger. Traditionnellement, elle est le plat porté par Pistachier (personnage typique de la crèche et de la pastorale provençale). Selon la tradition, il faut rompre la pompe à huile comme le Christ a rompu le pain et ne pas la couper pour ne pas se retrouver ruiné l’année suivante. C’est un moment de partage. La pompe consommée actuellement semble différer des pompes traditionnelles, autrefois fabriquées avec de la farine de froment. Son nom demeure une énigme, évoquant pour certain la capacité de la farine à absorber l’huile versée lors de la préparation, ou parce que ce gâteau est souvent utilisé pour saucer le vin cuit en fin de repas.
  • Du nougat blanc aux amandes, pignons de pins et pistaches.
  • Du nougat rouge à la rose et aux pistaches.
  • Du nougat noir avec du miel fondu qui est cuit avec des amandes.

Des variantes des treize desserts selon les villes ou les familles

  • Des dattes farcies de pâte d’amande verte ou rose
  • Des calissons d’Aix, indispensables à Aix-en-Provence
  • De la pâte de coing (ou de la confiture de coing)
  • Des melons ou cédrats confits (ou autres fruits confits), c’est la spécialité d’Apt
  • Les pommes et les poires d’hiver
  • Les prunes si possible de Brignoles ou les Pistoles
  • La galette au lait
  • Les croquants aux amandes
  • Les biscotins d’Aix
  • Les oreillettes
  • Les gâteaux aux pignons de pins
  • Le Cachat
  • Un fromage blanc piquant
  • Les papillotes
  • La panade

Chez moi, il y a souvent de la pâte de coing et des oreillettes qui remplacent les fruits exotiques et le nougat rose.

Je vous quitte sur cette petite balade en Provence !!


logo thème


 

© 2015 – 2018, Natly. All rights reserved.

Rendez-vous sur Hellocoton !

About Natly

Blogueuse culinaire de 51 ans, mariée et maman d’un garçon de 12 ans. Provençale d’origine, je vis depuis quelques années à la campagne, dans le Limousin. Un tout petit village qui respire la tranquillité, le bon air. Passionnée de cuisine, mon mari m’a aidé à mettre ce blog en place afin de vous faire partager mes recettes, mes expériences culinaires et bien d’autres choses. Je me suis lancée dans cette aventure pour le plaisir et l'amour des bonnes choses 😉

18 commentaires sur Pompe à l’huile d’olive Provençale

    • Je suis une grande fan d’huile d’olive !! Née en Provence, je peux dire que j’ai été elevé au biberon Provençal !! lol ..
      Si vous cherchez un partenariat, je suis preneuse.. Je connais très bien Les baux de Provence pour y avoir été plus d’une bonne cinquantaine de fois et revenir toujours avec ce nectar 😉
      A bientôt, belle soirée.

  1. Superbe histoire…et magnifiques traditions de Noël que nous essayons toutes et tous de transmettre à nos enfants. Ce qui compte le plus c’est l’amour et l’esprit de famille qui règnent dans nos cœurs en ces périodes festives, même si nous avons souvent un peu de nostalgie en pensant à ceux qui ne sont plus parmi nous. En tous cas, j’ai appris de belles choses sur la Provence, je t’en remercie !

    • Merci à toi pour ta visite 🙂
      Les traditions sont très importantes et j’essaie de les transmettre du mieux que je peux à la génération suivante pour qu’elles se perpétuent encore et toujours.. même si cette année, la pilule est dure à avaler : “le père Noêl n’existe pas!!” 🙁 mon fils s’est réjoui de faire le sapin, la crèche et nous avons planté le blé le 4 !!
      Bonne soirée 😉

  2. Magnifique cette recette ….j’adore les traditions de Noël, merci
    Je profite pour te souhaiter à mon tour des joyeuses fêtes de fin d’année avec tes proches
    Bisous

    • Merci, c’est super gentil !! Toi aussi, profite bien de ces fêtes. Joyeux Noël. Qu’elles soient belles, gourmandes et pleins d’amour. Gros bisous !! 🙂

  3. C’est sympa comme tout Cette pompe à l’huile Nath 😉
    Je vois que ton petit bonhomme à l’air de se régaler !!!
    Je pense que mes loulous aussi aimeraient 🙂
    Pas mal du tout la variante des 13 desserts, on a le choix, bon avec tout ça je dois te dire que le défi est joliment relevé associée, bisous.

    • Elle est à goûter et il faut aussi aimer l’huile d’olive. L’ensemble lui donne un goût excellent avec la fleur d’oranger et tremper dans le café (moi) ou le chocolat (mon fils), c’est un régal.
      Bisous Seb 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge