Catégorie : Légumes

Tendrons de veau sautés aux carottes

Tendrons de veau sautés aux carottes slider

Chaque fois que je vais chez mon boucher, je prends toujours des tendrons de veau que je congèle. C’est une viande que nous apprécions beaucoup, et j’aime trouver différentes façons de la cuisiner. Après vous les avoir proposés avec des légumes de printemps, à l’estragon ou encore avec des légumes de fin dété, cette fois, je vous propose ces tendrons sautés, voire caramélisés accompagnés de carottes. Il est rapide à préparer puis ensuite, une cuisson longue au four fera le reste. Un plat qui nous régale à chaque fois que je le fais. Je l’ai déjà servi avec de la purée maison, des frites maison et cette fois, je vous présente cette recette avec du riz nature. 

(suite…)

Tartelettes aux radis roses et fromage frais aux herbes

Tartelettes aux radis roses et fromage frais aux herbes slider

Je ne sais pas vous mais j’adore manger les radis à la croque au sel ! Dès qu’ils pointent le bout de leur nez sur les étals, j’en ai toujours dans le frigo. J’ai d’ailleurs du vous le dire à chaque saison !! mdr .. Il m’arrive même d’en picorer en journée ! lol ! Pour les faire apprécier à mon fils, j’aime bien les ajouter dans des recettes comme ces Verrines en vert et rose (avocat et radis) ou celles-ci que je refais souvent : Verrines roses, jambon et radis. Pour cette fois, j’ai eu envie de tartelettes bien fraiches que j’ai servi en apéro-dinatoire un soir. Elles sont aussi parfaites pour une entrée fraiche avec une petite salade. On s’est vraiment régalé avec cette crème de fromage frais bien parfumée aux herbes, la pâte bien friable et le croquant des radis. Elles sont simples à préparer, on peut même les faire la veille et les garnir le lendemain. A refaire sans hésiter et la prochaine fois, je les ferais dans des moules mini pour en faire plus et les déguster en une seule bouchée 😉 J’en profite pour les proposer à Céline du blog “Linou cuisine” et à ma copine de jeu, Viviane “Quoi qu’on mange?” pour notre défi mensuel sur Cmum  “Tartes en folie” dont Linou en tant que marraine, nous accompagne tout ce mois. 

Vous avez envie de nous proposer votre Tarte ? Le thème se termine le 25 à minuit, soit dans 14 jours ! Vous avez largement le temps de nous en proposer plusieurs 🙂 c’est ici, dans la colonne de droite qu’il faut cliquer sur le logo 🙂

(suite…)

Penne au pesto, tomates cerises rôties

Penne au pesto, tomates cerises rôties slider

Chez nous, les pâtes, on adore. Et j’aime beaucoup les cuisiner à toutes les sauces. Cette fois-ci, j’ai fait caraméliser les grappes de tomates cerise dans du vinaigre balsamique au four. J’ai ajouté des blancs de poulet tout simplement cuit au four également. Un petit pesto alla genovèse maison pour agrémenter mes pâtes et voici un délicieux plat de pâtes ! Simple, rapide .. pour prendre ensuite le temps de se régaler ;) 

Avec cette recette, je participe à la Foodista Challenge de ma copinaute Hélène “Keskonmangemaman?“. En tant que marraine de cette édition, elle a décidé de nous faire mettre les tomates à l’honneur. Je pense que mes grappes de tomates ont une jolie place dans ce plat. 

(suite…)

Soupe glacée de carottes primeurs

Soupe glacée de carotte primeur slider

Pendant mon tour du monde, j’essaie le plus possible de participer aussi aux défis des copines. C’est pas toujours évident pour moi de jongler cette année et c’est selon les mois. Mais pour la Bataille d’Annyvonne “Les délices de Thithoad“, j’ai repondu présente 🙂 Pour ce thème, il fallait mettre en valeur un légume de saison pour l’apéritif. J’ai choisi la carotte primeur que j’aime beaucoup à cette saison. Elle est bien gorgé de sucre et on retrouve ce bon goût de carotte que j’aimais tant chiper dans le jardin de mon grand-père ! La recette est super simple, je vous propose une soupe glacée de carottes. Parfumée au nectar d’ananas (on peut aussi utiliser qu’un jus d’ananas), au cumin et un peu de tabasco pour la relever, elle est vraiment délicieuse. Je la sers en apéro dans de petites verrines. On peut la déguster simplement comme ça avec une petite cuillère ou l’accompagner de gressin. Vous pouvez adapter la constance de la soupe selon votre goût, moi je l’aime assez epaisse presque comme une crème. Une recette que j’ai prise, il y a quelques années chez Eric “Papa rico”. Je ne peux pas vous mettre le lien car son blog fonctionne plus !! (je lui ai envoyé un Mp pour qu’il revienne 😉 , peut-être que ça va marcher…). 

(suite…)

Salade de boulghour et salade de tomates Ethiopiennes

Salade de boulghour et salade de tomates Ethiopiennes slider

Pour ce 3ème pays du jour et qui clôture le mois de mai, on part en Ethiopie. Située sur la Corne de l’Afrique, c’est un pays enclavé et aride, traversé par la vallée du grand rift. Avec des découvertes archéologiques remontant à plus de 3 millions d’années, cette région est riche d’une culture ancestrale. Lalibela, avec ses églises chrétiennes monolithiques des XIIe-XIIIe siècles, compte parmi les sites importants du pays. Aksoum abrite les ruines d’une ancienne ville et des obélisques, des tombeaux, des châteaux ainsi que l’église Sainte-Marie-de-Sion. Après quelques recherches, j’ai trouvé dans un de mes livres de cuisine (Éthiopie : Recettes et traditions de la corne de l’Afrique) des salades. J’ai été pas mal intrigué par leur simplicité. Peu d’ingrédients, assaisonnement beaucoup moins complexe que nos vinaigrettes. Du coup, mon cœur balançait entre deux recettes … Je vous propose les deux !! J’ai été bluffé par le citron. L’assaisonnement est fait uniquement avec du jus de citron et juste un peu de miel pour celle à la tomate. Et la combinaison avec les autres ingrédients donne des salades hyper fraiches et très parfumées. J’en ai encore une dizaine à tester 😉 je les ai servis en complément de saucisses et merguez grillées, on a vraiment apprécié. Mon fils a même mélangé les deux salades et on a pris exemple sur lui !! lol 😉

(suite…)

Œufs durs frits et pâte pimentée – Timor Oriental

Œufs durs frits et pâte pimentée – Timor Oriental slider

Deuxième pays qui fête sont indépendance aujourd’hui, le Timor Oriental (en Portuguais le Timor Leste). C’est un pays d’Asie du Sud-Est qui occupe la moitié de l’île de Timor plus une enclave dans la partie de l’île qui appartient à l’Indonesie. J’ai un peu galeré à trouver une belle recette pour représenter ce pays puis finalement, j’ai vu à plusieurs reprises ces oeufs durs frits et j’ai cherché à en savoir plus. Ce sont des oeufs durs frits et accompagnés d’une pâte pimenté aigre et épicée appelait  Ai Manas. L’Ai Manas est au cœur de tous les plats du Timor-Oriental. Elle est très célèbre dans tout le pays et se décline en de nombreuses variations selon les goûts. Les piments verts ou rouges constituent souvent la majeure partie des ingrédients de la pâte. Les piments sont broyés avec de l’écorce et du jus de citron ou de citron vert, du gingembre, des oignons et plusieurs autres épices locales. Une seule cuillère à café de cette sauce suffit à mettre le feu à n’importe quel repas. Les piments thaïlandais sont généralement utilisés pour cette sauce, qui peut être très piquante pour certains. Dans la rue, pour seulement 25 cents, on vous vend un œuf dur frit accompagné de cette pâte pimentée. J’ai un peu dérogé à la recette en utilisant des oeufs de caille pour la faire. En principe ce sont des petis oeufs de poule mais les miens, je les prend à la ferme et ils sont énormes. Pour un apéro, comme je voulais le faire, ça n’aurait pas fait une jolie présentation. Je n’avais jamais mangé d’oeufs de caille (ne rigolez pas !! je vous vois !! lol ) je les ai trouvé super bon frit de cette façon, la pâte de piment, il faut en prendre très peu sous peine de devenir toute rouge, mais ça marche bien avec ces petits oeufs ! Cette recette peut donc se présenter en apéritif ou en entrée. Je vous retrouve le 22 mai. 

(Nous sommes le 2 avril, ça fait 3 semaines que je n’ai pas pu avancer sur le tour. Des impondérabes familliaux ainsi qu’au boulot.. c’est pas toujours facile ! Même quand on essaie de prendre un maximum d’avance. J’admire sincèrement les filles qui l’ont fait au jour le jour.. moi, j’avoue en être bien incapable !!)

(suite…)

Poulet DG du Cameroun

Poulet DG du Cameroun slider

Aujourd’hui, nous avons deux pays qui célèbrent leur fête nationale. Quand il y a plusieurs pays par jour, j’ai décidé de les publier par ordre alphabétique !! lol … Donc, je commence par le Cameroun. Il doit son nom à celui du río dos Camarões (rivière des Crevettes) donné à l’estuaire du Wouri par les Portugais dès le xve siècle. Les crevettes de type « gambas » et d’autres espèces plus petites sont, en effet, très abondantes dans les hauts-fonds autour de Douala. Mais bien que j’adore les gambas, j’ai choisi sur une autre recette, car encore une fois, le nom m’a plu !! Cette recette date des années 80 et “DG” vient de « Directeur Général ». Le poulet Directeur Général porte ce nom, car à l’origine, il était réservé à des personnes d’une certaine importance sociale (directeurs généraux, personnalités …). C’est un ragoût de poulet (frit) servi avec un cocktail de frites de plantains, de légumes (carottes, poivrons, haricots verts …) et de divers aromates (herbes, cube…). C’est une recette simple, ne demandant que peu d’ingrédients exotiques. Aujourd’hui, c’est une douceur qui est complètement démocratisée, d’autant plus que les ingrédients entrant dans sa composition sont accessibles à tous. Il fait désormais parti des plats traditionnels du Cameroun. La première fois que j’ai cuisiné des bananes plantains, on n’avait pas trop aimé. J’ai recidivé dans cette recette et là, on a vraiment adoré. Ça apporte une légère note de sucré et ça se marie à la perfection avec l’ensemble du plat. Une recette que nous avons beaucoup apprécié. Je vous dis à tout à l’heure pour le deuxième pays. 

(Nous sommes le 15 mars, un jour comme les autres ;) ) 

(suite…)

Charlotte aux aubergines, tomates et ricotta

Charlotte aux aubergines, tomates et ricotta slider

Après ma charlotte aux fromages frais de chèvre, radis et crackers, j’ai eu envie d’en faire une pour un plat chaud. Une envie aussi d’aubergines ! Elles sont enfin arrivées sur nos étals et j’avoue que c’est vraiment mon légume d’été préféré :) Elles sont simples à réaliser. J’ai beaucoup aimé la quantité d’aubergine qu’il y a par personne et bien sûr la garniture qui est hyper goûteuse. On sent bien le basilic, les pignons de pin apportent le croquant, la ricotta la douceur. Pas besoin de faire une viande à côté, car la pancetta suffit largement et pour les végétariens, il suffit de ne pas en mettre ! C’est vraiment un plat que mes hommes et moi avons adoré. Accompagné d’une salade pour un soir, cette charlotte fait un bon repas et en version ramequin plus petit, ça peut faire une très belle entrée. Ces charlottes se mangent aussi très bien froides. Comme elles étaient pas mal grosse quand même, je m’en étais gardé la moitié pour le lendemain au boulot et j’ai choisi de la déguster froide. Avec une belle tranche de pain, je me suis régalée :D Je dédie cette recette à ma copine de jeu, Viviane “Quoi qu’on mange?” pour notre défi mensuel sur Cmum  “Moment de délice avec une charlotte excquise!” Et je peux vous dire que le titre est bien vrai là ;) 

Vous avez envie de nous proposer votre charlotte ? Le thème se termine le 25 à minuit, soit dans 6 jours ! 

(suite…)

Dulce de Batata – Paraguay

Dulce de Batata - Paraguay slider

Après une petite pause dans les fêtes nationales d’une dizaine de jours.. On reprend avec un rythme qui va être assez soutenu et je dirais même qu’il va exploser en juillet et août !! Pour le moment, on part faire la fête au Paraguay qui fête la 210 ème années de son indépendance vis-à-vis de l’Espagne. Au rythme de mes recherches, je suis tombée plusieurs sur cette douceur. Le Dulce de batata n’est rien d’autre qu’une pâte de fruits faite avec de la patate douce. Et c’est terriblement bon !! Généralement, le Dulce de batata est servi avec du fromage et des fruits secs après le dîner ou entre les repas comme petite collation. Il se déguste aussi avec du pain et un bon vin ! De nos jours, il est également servi comme dessert dans de nombreux restaurants et foyers au Paraguay. Cette friandise est également servie en apéritif, en snack ou même, comme le font certains Paraguayens, au petit-déjeuner. Le dulce de batata est vraiment trop irrésistible pour s’arrêter à une seule bouchée ! C’est une pâte de fruits qui se sert en sucrée, en salée, en salée/sucrée.. Elle se glisse partout !! Lorsque je l’ai fait, j’ai obtenu une très bonne quantité ! Elle se conserve parfaitement au frais pendant 1 mois… C’est le temps qu’on a pris pour l’écouler. Et je peux vous dire qu’on l’a mangé à toutes les sauces. On a commencé par tester à l’heure de la pause-café, on se laisse vite tenter pour en chiper un ou deux de plus. On a ensuite testé dans une salade toute simple. Salade verte, lardons, fromage de chèvre et des petits morceaux de Dulce, c’est super bon. Mais le summum pour nous, c’est pour accompagner un bon fromage de chèvre. Avec un bon pain de campagne, là, c’est divin !! Mon mari m’a dit que si on ne sait pas que c’est de la patate douce, ça ressemble beaucoup à une pâte de fruits d’abricot. Ces Dulce sont parfaits aussi pour les fêtes de fin d’années, pour surprendre nos convives :) On se retrouve le 17 mai pour la suite du tour. 

(Nous sommes le 7 mars et oh ! Miracle.. Il fait un beau soleil depuis quelques jours, mais toujours frais … Je suis en train de voir que je perds du terrain sur mon avance pour le tour :(  C’est normal en fait, car avec le début d’année dans mon travail, c’est hyper chargé. Mais je ne suis pas prête de reprendre de l’avance avant fin mai .. Ça va être chaud pour la suite ! )

(suite…)

Charlotte au fromage frais, radis et crackers

Charlotte au fromage frais, radis et crackers slider

En ce joli mois de Mai, avec Viviane “Quoi qu’on mange?“, ma comparse sur Compile moi un Menu, nous avons eu envie de vous dire : “En mai, fait la charlotte qu’il te plaît”. C’est ce joli thème que Viviane a nommé avec tendresse : “Moment de délice avec une charlotte exquise !” que nous vous proposons. Des charlottes sucrées au parfum que vous aimez ou/et avec les fruits qui arrivent sur nos étals, mais aussi les charlottes salées ! Je peux vous dire qu’il y a du choix. C’est vers celle-ci que je me suis tournée pour vous faire ma première proposition. Une charlotte faite avec des fromages frais, les premiers radis bien croquants, des olives noires pour la touche provençale ;) et des crackers pour amener du croquant à tout ça. Cette recette que j’ai trouvée sur un magasine est un vrai régal. Nous l’avons dégusté un soir accompagné de pousses de salade. Je peux vous dire qu’elle a eu du succès et encore, il ne faisait pas chaud.. Même frais. C’est une charlotte que je referais avec plaisir cet été, en accompagnant de grillade, elle doit être parfaite ! 

Vous souhaitez nous rejoindre ? Le thème est ouvert jusqu’au 25 mai minuit. 

(suite…)

Kotlety Schabowy, porc panés polonais

Kotlety Schabowy, porc pané polonais slider

Les Polonais fêtent l’adoption de la constitution de 1791, c’était il y a 230 ans ! Moins révolutionnaire que celle dont se dotera la France quelques mois plus tard, la Constitution du 3 mai 1791 est un texte novateur perçu comme dangereux par les monarchies absolues voisines. Supprimée avec la Pologne elle-même en 1793 à la suite du partage du pays par ses voisins, la Constitution du 3 mai 1791 devint un symbole de l’indépendance du pays. Aujourd’hui, le 3 mai est célébré comme fête nationale en Pologne. La Pologne est un pays d’Europe de l’Est situé au bord de la mer Baltique qui est réputé pour son architecture médiévale et son patrimoine juif. Dans la ville de Cracovie, le château du Wawel datant du XIVe siècle s’élève au-dessus de la vieille ville médiévale abritant la halle aux draps, lieu de commerce de la Renaissance à Rynek Glówny (place du marché).

La cuisine polonaise a évolué au cours des siècles pour devenir très éclectique en raison de l’histoire de la Pologne. Cette cuisine présente de nombreuses similitudes avec d’autres pays slaves, en particulier les cuisines tchèque et slovaque. Toutefois, le trait caractéristique propre à la cuisine polonaise est la présence des plats sucrés consommés en plat principal (notamment l’été), comme par exemple les pierogi (ravioles) aux fruits (les classiques étant ceux aux myrtilles ou aux griottes) ou au fromage blanc sucré. Le dessert français “île flottante” est servi en Pologne (en une version un peu moins sucrée), en tant que l’entrée estivale zupa “nic” (la soupe “rien”) Un autre trait caractéristique de la cuisine polonaise est la présence de nombreux produits végétaux lacto-fermentés : concombres, betteraves, choux… Qui donnent des savoureuses préparations au goût légèrement acidulé.

(suite…)

Farfalles aux courgettes, sauce au chèvre

Farfalles aux courgettes, sauce au chèvre slider

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pâtes toute simple, rapide et délicieuse. Avec quelques courgettes que l’on fait sauter à la poêle et une bonne sauce bien parfumée avec du chèvre, ce plat nous a régalé et il a l’avantage d’être vite près. J’ai légèrement arrangé la recette à ma sauce 😉  en ajoutant un oignon, de l’ail et des herbes dans les courgettes et pour le fromage de chèvre, je vous conseille de prendre un chèvre qui soit bien gouteux et crémeux, la sauce n’en sera que meilleure. Avec ce plat, je participe ce mois-ci au thème “Défi anniversaire des blogueurs” sur le groupe “Test de recettes entre blogueurs” de Sonia. J’ai  cuisiner une recette de chez Annick “L’art d’accompagner les restes” qui est née en avril comme moi, pour lui souhaiter un Joyeux anniversaire 🙂 

(suite…)

Cookies du Zimbabwe

Cookies du Zimbabwe slider

Les cookies, on connaît tous et il y en a une variété infinie à travers le monde. Pour le Zimbabwe qui fête son indépendance aujourd’hui, je me suis arrêtée sur leurs cookies. Fait à base de patate douce râpée, de citron et de noix de muscade, j’ai vraiment été curieuse de les tester et voir la réaction de mon fils, lui qui est un grand fan de cookies au chocolat. À la lecture des commentaires sur le site où j’ai trouvé cette recette, tous étaient unanimes… Allez zou, en cuisine ! Ma première impression, une fois que j’ai rajouté la patate douce et la farine, c’est que la pâte était extrêmement collante, limite gluante.. Je ne voyais pas comment les cookies allaient devenir moelleux et aérés à la cuisson, comme il était souvent décrit dans les commentaires. J’ai continué la recette en les façonnant tant bien que mal sur les plaques de cuisson car ça colle partout !! lol … Et au four. Pendant ce temps, j’ai préparé le glaçage. Puis une bonne odeur à commencé à envahir la maison, une odeur surtout de muscade, il faut dire que celle de mon partenaire David Vanille est vraiment parfumée et du coup, j’ai eu peur d’en avoir trop mis !! À la sortie du four, ils se sont décollés parfaitement du papier de cuisson et je les ai mis à refroidir sur une grille en attendant de cuire les deux autres plaques. Pour le glaçage, il n’y avait pas de consigne particulière. J’ai tenté dans mettre un entier dans le saladier pour les enrober, mais … Ils sont très friables ces cookies !! Du coup, ça ne l’a pas fait du tout.. Alors, je me suis dit que ce serait sympa de simplement les arroser sur le dessus. Verdict ? C’est super, méga bon !!! Dixit mon fils :) Ces cookies sont super-légers, friables, bien parfumés, mais pas trop non plus, ils sont parfait en goût. On sent bien le citron relevé subtilement par la muscade et la patate douce est hyper fondante, ne laissant que son doux goût sucré en bouche ! Une très belle découverte que je vous conseille de tester pour bluffer petits et grands :)

Un petit mot sur ce pays, le Zimbabwe qui est un pays enclavé de l’Afrique australe connu pour ses paysages spectaculaires et sa faune diversifiée, visible en grande partie dans les parcs, les réserves et les espaces de safari. Sur le Zambèze, les chutes Victoria plongent avec fracas d’une hauteur de 108 mètres dans les gorges étroites de Batoka. En aval, se trouvent les parcs nationaux de Matusadona et de Mana Pools, qui abritent des hippopotames, des rhinocéros et des oiseaux. 

Je vous retrouve le 26 avril pour le prochain pays :)

(Nous sommes le 3 février, toujours dans le froid, la grisaille… Ouhhh.. C’est un hiver vraiment pas terrible !! Le soleil, on le cherche chaque jour. On reste toujours à la maison, majoritairement en télétravail et … la vie continue ;)  )

(suite…)

Céleri, rémoulade verte

Céleri, rémoulade verte slider

Cela faisait très longtemps que j’avais envie de faire du céleri rémoulade. Une petite salade que nous aimons beaucoup à la maison. Mais je n’avais plus de robots avec une râpe et à la main, mes épaules ne suivent plus en ce moment. Me voyant souvent galérer pour certaines recettes, mon mari m’a offert à Noël, le coffret spécial râpe pour mon Kiki :D Du coup, dès que j’ai trouvé (enfin quelques mois après hein? …) un beau céleri rave, je me suis empressée de faire la recette que j’avais repérée chez Nathalie “Délice et saveur de Nath“. Je l’ai appelé rémoulade verte, car le rendu est vraiment vert, mais ça ne se voit pas trop sur les photos !! Je pense que le persil a bien coloré la sauce. L’essentiel étant que nous nous soyons vraiment régalés :)  Avec cette recette, je participe au thème “Découverte d’un blog” sur le groupe “Test de recettes entre blogueurs” de Sonia, en cuisinant une recette d’un des deux blogs qui me sont attribués. Mais bien sûr, je reviens bientôt avec une recette du deuxième blog 😉

(suite…)

Zaalouk d’aubergines marocain

Zaalouk d’aubergines slider

Aujourd’hui, je vous propose une délicieuse recette venant du Maroc. Elle est hors du “Tour du monde” mais je la propose au défi que je gère quotidiennement avec ma copine Viviane “Quoi qu’on mange?“. Ce mois-ci, c’est Kenza du blog “Cake au citron” qui nous accompagne pour la deuxième fois, en tant que marraine de Cmum et elle a choisi un super thème “Ramadan au Maghreb“. J’aime beaucoup la cuisine maghrébine. Elle est plein d’épices, de parfums, de soleil … Elle nous emporte toujours en voyage. J’ai trouvé cette recette sur un de mes livres de cuisine et j’ai été séduite par sa facilité de réalisation et les épices qui laissaient à penser que ce plat embaumerait la maison. Ce caviar d’aubergine se sert souvent sur du pain, pour farcir des minis Matlouâ (recette que j’ai déjà faite ici). Il peut se manger chaud ou froid, en entrée ou en accompagnement. À vous de voir. Nous, on a adoré le manger chaud en accompagnement d’une grillade d’agneau et de graine de couscous et le soir, on l’a fini froid sur du pain de campagne. On a adoré les deux versions !! 

Venez nous rejoindre sur le défi de Kenza pour nous proposer vos idées de recette pour le Ramadan :) Un clic sur le logo juste là, à droite dans la colonne ;)

(suite…)

Défiler vers le haut