Ce mois-ci avec ma copinaute Viviane “Quoi qu’on mange ?“, on a décidé pour le défi de Compile moi un menu, de mettre à l’honneur les recettes de nos grands-mères. La délicieuse cuisine de mamie qui a marqué notre enfance, le plat ou dessert que nous reproduisons depuis, car il a ce goût de l’âge insouciant. J’ai cherché un petit moment, les recettes que je pouvais vous proposer, car j’en ai déjà quelques-unes sur mon blog. Puis, j’ai pensé à mon arrière-grand-mère, mémé, une Italienne venue s’installer en France, à Marseille dans les années 1915 et à ses fameuses escalopes milanaises qu’elle nous servait très souvent accompagné d’un bon plat de pâte à l’ail et au basilic. Et oui, juste après la période biberon, on a été habitué à manger de l’ail, du basilic, de l’huile d’olive ! lol .. Une cuisine du soleil qui a bercé toute ma jeunesse et que je reproduis très souvent. Ces escalopes à la milanaise sont sur ma table de temps en temps et comme je ne l’ai pas encore publié, je profite de cette occasion pour faire perdurer le souvenir de mémé… Dans la vraie version, il n’y a pas de parmesan et de persil dans la panure mais mon arrière-grand-mère me disait toujours que son père était extrement gourmand et que sa mère, très bonne cuisinière, le chouchoutait en embellissant les recettes 🙂 C’est devenue la version officielle de la famille. 

Vous voulez-vous joindre à nous sur ce joli thème ? Un clic sur la photo dans la colonne de droite —> là !! 😉  


Quantité : 4 personnes  –   Préparation : 15 mn   –   Cuisson : 10 mn

Plat familial italien  –   Prix de revient : 3.81 € par personne (au 9 mars 2020)

Ingrédients :

  • 4 escalopes de veauEscalopes de veau à la milanaise presentation
  • 50 gr de farine
  • 3 œufs
  • 8 brins de persil frais
  • 50 gr de parmesan râpé
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 20 gr de beurre
  • 2 citrons
  • Sel et poivre

Escalopes de veau à la milanaise etape1Préparation :

Prendre les escalopes de veau, les étaler sur le plat de travail. Si elles sont trop grosses, les couper en deux. Les attendrir à l’aide d’un attendrisseur de viande pour les rendre plus fines.

Dans une assiette, mettre la farine.

 

 


Escalopes de veau à la milanaise etape2Dans un saladier, battre les œufs en omelette à l’aide d’une fourchette. Ajouter le parmesan, le persil ciselé. Saler peu et poivrer. Bien mélanger le tout.

Prendre une poêle et mettre l’huile d’olive et le beurre à chauffer à feu moyen pour ne pas faire brûler le beurre.

Passer les escalopes dans la farine pour bien les enrober et les plonger dans la préparation du saladier.


Escalopes de veau à la milanaise etape3Les mettre dans la poêle chaude et laisser dorer entre 3 et 5 mn sur chaque face à feu moyen.

Presser le jus d’un citron et quand les escalopes sont bien dorer, verser le jus de citron autour des escalopes dans la poêle et mettre à feu vif quelques minutes en secouant la poêle souvent pour que le jus caramélise les bords des escalopes.


Escalopes de veau à la milanaise finServir aussitôt avec le deuxième citron couper en quartier pour ceux qui veulent en rajouter.

J’ai accompagné cette fois-ci les escalopes de frites maison mais le plus souvent mon arrière-grand-mère les servait avec des spaghettis à l’ail et au basilic, tout simplement ! (Ce n’est pas encore la saison du basilic bien frais 🙂 ) 

Bon appétit !!!

 


Escalopes de veau à la milanaise slider

 


 

© 2020, Natly. All rights reserved.

About Natly

Blogueuse culinaire de 52 ans, mariée et maman d’un garçon de 13 ans. Provençale d’origine, je vis depuis quelques années à la campagne, dans le Limousin. Un tout petit village qui respire la tranquillité, le bon air. Passionnée de cuisine, mon mari m’a aidé à mettre ce blog en place afin de vous faire partager mes recettes, mes expériences culinaires et bien d’autres choses. Je me suis lancée dans cette aventure pour le plaisir et l'amour des bonnes choses 😉

19 commentaires sur Escalopes de veau à la milanaise

    • Comme moi, c’est une recette que je mangeais très souvent dans mon enfance et adolescence.. puis, je l’avais remisé au placard par oubli.
      Maintenant, elle fait partie des recettes épinglé sur mon frigo .. pour y penser 🙂
      Bisous Chrystel, prends soin de toi et de famille.

  1. Que j’aime çà les escalopes de veau à la milanaise tu as une sacrée culture italienne avec ton arrière grand mère et avec la cuisine méridionale çà fait bon ménage . Merci de me faire penser à refaire cette belle recette .Décidémment nos grand-mères nous évoquent des tas de souvenirs
    Bisous .maggy

    • Une cuisine qui enchante toujours les papilles et mets de bonne humeur.
      Je suis née dedans !! et même loin de mon Sud, je continue toujours à perpétuer la cuisine méridionnale.
      Gros bisous, bon week-end.

  2. Quelle chance tu avais d’avoir une mémé Italienne ! Je sais maintenant d’où te viens le plaisir de cuisiner et de manger ! Ce plat je l’adore aussi mais je n’avais pas pour habitude d’y mettre de l’ail il va falloir que je remédie à ça car j’aime beaucoup l’ail. Pareil pour le citron. Bref, je crois bien que je ne faisais pas du tout la vraie escalope Milanaise ! Merci de l’avoir partagée c’est une version qui me plait beaucoup. Gros bisous Nat

    • Je suis d’une famille très méridionale !! Du côté paternel, c’est la Corse qui a épousé Marseille et maternel, l’Italie qui a épousé Marseille.. et au milieu de tous cela, une grand-mère parisienne mais qui n’y a vécu que les 20 premières années ! J’aime la cuisine du soleil, huile d’olive et ail sont quasiment toujours dans mes plats.. Mais dans ces escalopes, il n’y a pas d’ail ! lol .. c’est dans l’accompagnement quand je les sers avec des spaghettis à l’ail et basilic.
      Gros bisous

  3. Quand j’étais enfant, l’été on partait en vacances dans la famille, en Espagne. Ma mère préparait le casse-croûte pour le voyage. Le menu était toujours le même mais on ne s’en lassait pas, au contraire, on en redemandait. il y avait la tortilla et aussi ces petites escalopes panées, fondantes entre deux tranches de pain. J’en salive…
    Les premiers voyages se faisaient en train, c’est pourquoi, petite j’appelais cette viande : “la carne de train” (la viande du train).
    De jolis souvenirs pour moi. Merci de m’y avoir fait penser.
    Bisous

    • En effet !! et tu sais quoi ?? tu me rappelles du coup un souvenir que j’avais completement occulté !! Pas de vacances mais je me rappelle que quand il restait des escalopes pour le repas du soir, “mémé” nous les mettait aussi dans un sandwich avec de la mayonnaise !!! va falloir que je le refasse … souvenir, souvenir.. j’adore ton appellation de la viande du train !!
      Gros bisous ma belle

  4. Mmm j’apprécie énormément les escalopes milanaises, et celles-là préparées selon la recette de famille doivent réserver un moment de plaisir gourmand au moment de la dégustation qui fait rêver mes papilles.
    Agréable journée. Bizh. Viviane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge