Étiquette : aubergines

Salata aswad be zabadi – Soudan du Sud

Salata aswad be zabadi – Sud Soudan slider

Dernier pays de ce jour avec le Soudan du Sud, nom usuel de la forme officielle république du Soudan du Sud, qui est un État fédéral d’Afrique de l’Est, sans accès à la mer et indépendant du Soudan depuis le 9 juillet 2011, dont la capitale et plus grande ville est Djouba.

Comme avec les deux Congo, il est très difficile de trouver une recette particulière à ce nouveau pays ! J’ai trouvé cette salade d’aubergines et yaourt qui est d’après quelques sites serait une recette  sud-soudanaise. Par sa consistance et sa forte teneur en yaourt et en beurre de cacahuète, elle ressemble à un dip. En principe, elle se mange étaler sur un pain « kisra » typiquement soudanais.

Pour les fans d’aubergines, cette recette est divine. Nous nous sommes régalés et d’ailleurs, j’en ai refait, il n’y a pas si longtemps, car en plus, elle est super simple et assez rapide :)

Je vous retrouve demain, le 10 juillet pour un petit voyage au Bahamas. 

(suite…)

Tortang Talong, aubergines frites aux œufs

Tortang Talong, aubergines frites aux œufs slider

C’est la fête nationale pour 2 pays, je commence par les Philippines qui fêtent leur indépendance vis-à-vis de l’Espagne. Les Philippines sont un pays d’Asie du Sud-Est, à l’ouest du Pacifique, comptant plus de 7 000 îles. Manille, sa capitale, est célèbre pour ses promenades au bord de l’océan et son quartier chinois datant de plusieurs siècles, Binondo. Intramuros, cœur de la vieille ville, était une ville fortifiée à l’époque coloniale. Ce quartier abrite l’église baroque du XVIIe siècle Saint-Augustin et le Fort Santiago, une prison militaire et citadelle de plusieurs étages. 

Les Philippines seraient apparues à la suite de violents mouvements de soulèvement et dépression de la plaque continentale asiatique, dont elles auraient autrefois fait partie avec Bornéo. Des éruptions volcaniques et des tremblements de terre auraient ensuite fragmenté cette masse continentale. Aujourd’hui encore, l’action conjuguée des volcans, des tremblements de terre, de la mousson et des typhons continue de façonner la physionomie de l’archipel.

J’ai choisi de les accompagner avec Mi Neko pour son association « Cuisiner pour la paix » en réalisant ce plat qui nous a vraiment conquis !! Dès que je vois un plat avec les aubergines, il faut que je le teste. On les adore à la maison. Tortang talong, également connu sous le nom d’omelette aux aubergines, est un beignet de la cuisine philippine fait en faisant frire des aubergines entières grillées trempées dans un mélange d’œufs. C’est un petit-déjeuner et un déjeuner populaire aux Philippines.

Ce plat est parfait pour un bon repas sur le pouce. L’intérieur est moelleux et fondant, tandis que l’extérieur est gourmand et légèrement croustillant. Pour la sauce qui l’accompagne, j’ai trouvé deux écoles ! Ceux qui ajoutent du ketchup de « banane » et ceux qui mettent du vinaigre épicé «suka pinakurat». J’ai suivi la recette que j’ai prise et n’ayant pas ce vinaigre épicé, je l’ai réalisé à ma façon. C’est sûr que c’est un plat que je referais de temps en temps car c’est excellent ! Et pourquoi pas .. avec le ketchup de banane ?? J’ai même trouvé une recette ;) .. À suivre !

Je propose cette recette à Cmum que je co-anime avec Viviane « Quoi qu’on mange? ». Ce mois-ci, Zika du blog La cuisine bônoise de Zika, nous a fait le plaisir d’accepter le rôle de marraine. Elle nous propose de lui cuisiner des plats d’été, simples, rapides et légers ! Pour « La cuisine de l’été« , ces aubergines frites aux œufs sont bien de saison et rapide à faire 🙂

Je vous retrouve en Russie sous peu 🙂

(suite…)

Serdakh – Azerbaïdjan

Serdakh - Azerbaïdjan slider

En ce 28 mai, ce sont 3 pays que nous fêtons. Je commence par l’Azerbaïdjan avec ce délicieux Serdakh. C’est un mijoté de tomates et d’aubergines qui nous a fait penser à la ratatouille, mais de loin quand même, car les saveurs ne sont pas comparables. 

La principale caractéristique de ce plat, c’est la cuisson des légumes dans le beurre clarifié. Ne faites surtout pas l’impasse en mettant de l’huile d’olive à la place, le plat n’aura absolument pas le même goût et là, on se retrouve avec une ratatouille. Le beurre clarifié apporte un goût extra aux légumes. 

Lorsque l’on fait dorer les morceaux d’ail, on sent cette bonne odeur de beurre et d’ail et ça parfume tous les autres légumes. On a aimé ce plat et je le referais volontiers, c’est un de mes petits coups de cœur de ce tour :)

On peut le manger chaud, tiède au même froid, simplement avec du bon pain. On peut en faire un accompagnement d’une viande ou volaille et lui ajouter un féculent. Pour ma part, il me restait un peu de graines de couscous de la veille que j’ai servi avec et j’ai fait cuire des merguez et chipolatas. Un plat bien complet et très parfumé. 

On se retrouve aux Bermudes dans peu de temps :)

(suite…)

Sauté de pommes de terre et aubergines

Sauté de pommes de terre et aubergines slider

La Birmanie est un pays qui je ne sais pas pour quelle raison, m’attire. J’aime leur cuisine, leur culture, ce serait un voyage très enrichissant. En attendant, je me console avec leur cuisine !! Avec Sophie « Cuisiner pour la paix », nous nous associons avec ce peuple aujourd’hui, à l’occasion de leur 75e année d’indépendance vis à vis du Royaume-Uni. 

J’ai trouvé cet accompagnement qui est vraiment simple, avec des ingrédients que nous trouvons facilement. Il a une particularité … Oui, sinon, c’est trop simple !! lol !! Il est cuisiné avec de la sauce d’huître. J’adore cette sauce dans les plats asiatiques, mais je me demandais dans une recette aussi simple que ça, qu’elle en serait le goût. 

Je peux maintenant vous dire que c’est un vrai délice. Cela apporte un léger goût sans toutefois masquer les autres, c’est surprenant, mais on en redemande ! Je vous conseille de tester. J’ai servi ces légumes avec une saucisse bien grillée, nous avons adoré. 

Je vous retrouve le 26 janvier pour célébrer l’Australie ensemble ainsi que l’Inde. 

(suite…)

Pizza-polenta aux légumes

Pizza-polenta aux légumes slider

Je vous propose une recette que j’ai faite deux fois cet été, tant on l’a apprécié. On se sert de la polenta comme base pour la pizza et on monte les petites pizzas avec de la sauce tomate et de bons légumes que j’ai fait cuire en amont au four. 

Servis la première fois avec une salade verte, c’était un bon repas pour un soir. La deuxième fois, je les avais faites pour accompagner des chipolata et des merguez lors d’un barbecue, tout le monde a adoré.

Une recette que je propose à Compile moi un menu, le jeu que je gère quotidiennement avec Viviane « Quoi qu’on mange ?« . Ce mois-ci, notre marraine Emilie « Le labo de Maman » nous propose de « Cuisine SANS gluten » !! Cliquez sur la photo dans la colonne de droite et venez nous proposer vos recettes sans gluten 🙂

Je la propose aussi au challenge « Un jour, un livre, une gourmandise » créé par Sandrine de Ma bulle aux délices. C’est une recette qui provient du livre de cuisine « Cuisine d’été ». Un livre que j’ai depuis des années, que je n’avais jamais pris le temps de feuilleter.. et du coup, j’ai fais 4 recettes dont le « Saumon à l’oseille » que je vous ai présenté le mois dernier !! Il est rempli de recettes simples, ludiques, délicieuses … il y en aura d’autres qui suivront dans quelques mois 😉

(suite…)

Ratatouille provençale – Recette familiale

Ratatouille provençale – recette familiale slider

La ratatouille est le plat provençal par excellence. Il existe autant de façons de la préparer que de famille, je pense !! Dans ma famille, il y a deux versions. Celle que je vous présente aujourd’hui, est la recette de mon grand-père, de mon père, de mon oncle … Celle où on prend le temps de cuire chaque légume d’été séparément pour avoir une cuisson parfaite et où on retrouve le bon goût de chaque légume indépendamment. Ensuite, il y a la version plus rapide, celle que faisait ma mère. On cuit tous les légumes ensembles. C’est vrai que c’est un gain de temps, mais pour ma part, je l’aime moins, car la cuisson des légumes n’est pas homogène (courgettes trop cuites ou poivrons pas assez) et je trouve que les saveurs de chaque légume se mélangent trop. La seule chose qu’il faut retenir, c’est que dans la ratatouille, il y a des courgettes, des aubergines, des poivrons, de la tomate, de l’ail, de l’oignon et des herbes de Provence ou Basilic et rien d’autres !!  

Pour l’anecdote, je me rappelle des corvées d’épluchage quand j’étais plus jeune chez mes grands-parents. Les légumes étaient tous du jardin et quand mon grand-père faisait la ratatouille, ce n’était pas en petite quantité, car il faisait des bocaux pour l’hiver. Il nous disait : « Si on ne cuit pas les légumes au fur et à mesure, le temps qu’on est tout épluché, les aubergines auront noirci, les courgettes seront ratatinées et de toute façon, ça décuple les saveurs surtout quand on en fait des conserves » !! Donc vous l’aurez compris, chacun ses goûts et ses versions pour la ratatouille !! Et puis, entre nous.. J’ai chronometré… 1 heure et demi pour tout faire, cuisson comprise, c’est pas si long finalement 😉 L’été, je la fais bien 4 ou 5 fois. Je la parfume avec des herbes de Provence ou du basilic, c’est selon ce que j’ai sous la main. J’aime l’accompagner de graines de semoule et de viande ou poisson grillé. Pour cette fois, j’avais de belles tranches de jambon du boucher que j’ai fait griller sur une plaque. On l’aime chaude ou froide. Souvent, le soir, je la sors du frigidaire et on la déguste simplement sur des tranches de pain ou en sandwich. Quand il m’en reste de trop, j’en fais une omelette.. il y a toujours 36 façons de se régaler avec ! Une recette parfaite pour les végétariens

Ce mois-ci, avec Viviane « Quoi qu’on mange?« , nous accueillons sur notre jeu « Compile moi un menu« , une nouvelle marraine. Yolande du super blog « Les petits plats de Patchouka » nous propose de replonger dans la cuisine de nos régions. Mais attention, elle veut des recettes traditionnelles et aucune revisite. Je pense que ma ratatouille est parfaite pour ma première participation et faire vivre ma Provence si chère à mon coeur. Si j’ai assez de temps dans le mois, je reviendrais avec une recette Corse pour saluer les origines de mon père et une du Limousin, ma région d’adoption ! 

Si vous avez envie de nous faire découvrir vos recettes traditionnelles, le défi est ouvert jusqu’au 25 septembre minuit. Vous cliquez sur le logo dans la colonne de droite ;)

(suite…)

Charlotte aux aubergines, tomates et ricotta

Charlotte aux aubergines, tomates et ricotta slider

Après ma charlotte aux fromages frais de chèvre, radis et crackers, j’ai eu envie d’en faire une pour un plat chaud. Une envie aussi d’aubergines ! Elles sont enfin arrivées sur nos étals et j’avoue que c’est vraiment mon légume d’été préféré :) Elles sont simples à réaliser. J’ai beaucoup aimé la quantité d’aubergine qu’il y a par personne et bien sûr la garniture qui est hyper goûteuse. On sent bien le basilic, les pignons de pin apportent le croquant, la ricotta la douceur. Pas besoin de faire une viande à côté, car la pancetta suffit largement et pour les végétariens, il suffit de ne pas en mettre ! C’est vraiment un plat que mes hommes et moi avons adoré. Accompagné d’une salade pour un soir, cette charlotte fait un bon repas et en version ramequin plus petit, ça peut faire une très belle entrée. Ces charlottes se mangent aussi très bien froides. Comme elles étaient pas mal grosse quand même, je m’en étais gardé la moitié pour le lendemain au boulot et j’ai choisi de la déguster froide. Avec une belle tranche de pain, je me suis régalée :D Je dédie cette recette à ma copine de jeu, Viviane « Quoi qu’on mange? » pour notre défi mensuel sur Cmum  « Moment de délice avec une charlotte excquise! » Et je peux vous dire que le titre est bien vrai là ;) 

Vous avez envie de nous proposer votre charlotte ? Le thème se termine le 25 à minuit, soit dans 6 jours ! 

(suite…)

Zaalouk d’aubergines marocain

Zaalouk d’aubergines slider

Aujourd’hui, je vous propose une délicieuse recette venant du Maroc. Elle est hors du « Tour du monde » mais je la propose au défi que je gère quotidiennement avec ma copine Viviane « Quoi qu’on mange?« . Ce mois-ci, c’est Kenza du blog « Cake au citron » qui nous accompagne pour la deuxième fois, en tant que marraine de Cmum et elle a choisi un super thème « Ramadan au Maghreb« . J’aime beaucoup la cuisine maghrébine. Elle est plein d’épices, de parfums, de soleil … Elle nous emporte toujours en voyage. J’ai trouvé cette recette sur un de mes livres de cuisine et j’ai été séduite par sa facilité de réalisation et les épices qui laissaient à penser que ce plat embaumerait la maison. Ce caviar d’aubergine se sert souvent sur du pain, pour farcir des minis Matlouâ (recette que j’ai déjà faite ici). Il peut se manger chaud ou froid, en entrée ou en accompagnement. À vous de voir. Nous, on a adoré le manger chaud en accompagnement d’une grillade d’agneau et de graine de couscous et le soir, on l’a fini froid sur du pain de campagne. On a adoré les deux versions !! 

Venez nous rejoindre sur le défi de Kenza pour nous proposer vos idées de recette pour le Ramadan :) Un clic sur le logo juste là, à droite dans la colonne ;)

(suite…)

Tieb de daurade – Sénégal

Tieb de Daurade slider

Le tour du monde avec « Cuisiner pour la paix » continu en ce mois d’avril avec 9 pays qui fêtent leur indépendance. Aujourd’hui, c’est le Sénégal qu’on met à l’honneur. La cuisine sénégalaise est souvent décrite comme l’une des plus riche et la plus variée d’Afrique de l’Ouest. 

J’ai déjà cuisiné et publié le Poulet Yassa qui est une pure merveille et cette fois, j’ai eu envie de cuisiner le fameux Tieb. 

Il existe deux sortes de thieb. Le premier est le thiéboudiènethiéboudienne (Parfois orthographié tieb bou dien et souvent abrégé en tieb [qui est d’ailleurs une erreur. Il est appelé par les locaux « tiep ».]) ou encore ceebu jën (littéralement en wolof « riz au poisson »). Le second est le thiebouyappe, constitué avec le même thieb, mais en remplaçant le poisson par de la viande. Il s’agit des plats les plus célèbres de la cuisine sénégalaise, le plat national. 

C’est une préparation à base de poisson frais (souvent du thiof), de poisson séché, de yet (mollusque faisandé au goût prononcé) et de riz (riz wolof), cuits avec des légumes (manioc, citrouille, chou, carotte, navet, aubergine…), du persil, de la purée de tomates, des piments, de l’ail et des oignons. 

En faisant des recherches, j’ai trouvé des dizaines de façons de le cuisiner. Mais souvent impossible, car je n’avais pas les marmites assez grandes. Puis aussi des ingrédients introuvables pour moi, comme le poisson fumé et le yet. Je ne me suis pas découragée, j’ai fait un mixe de 5 recettes (dont 3 trouvées sur des forums avec des astuces pour remplacer les ingrédients) et j’ai abouti à ma version.

Une version qui je pense est bien proche de la recette sénégalaise, car hormis la façon de cuire le poisson et les 2 ingrédients, je n’ai rien changé. Ce plat nous a vraiment régalés, il nous a emporté aussi un peu les papilles mais c’était quand même super bon. Un plat un peu honereux mais qui vaut le coup de le faire au moins une fois.

Je vous retrouve dans quelques jours, le 15 pour la recette suivante. 

(suite…)

Aubergines confites à la sauce Teriyaki

Aubergines confites à la sauce Teriyaki slider

J’ai découvert cette recette dans un de mes livres et c’est vraiment une belle surprise. Elle est hyper simple, juste 2 ingrédients principaux et ça sublime les aubergines. C’est un accompagnement qu’on peu servir avec des pâtes, du riz, de la graine de couscous.. on peut manger une viande ou un poisson avec. Ce jour là, j’avais fait de la viande rouge au gril, du riz blanc et ces aubergines. Elles ont vraiment apporté un peu de pep’s à ce plat très simple. Si vous aimez les aubergines, foncez 😀 

Je propose cette recette à Compile moi un menu que j’anime chaque mois avec Chantal La cuisine de Blanche et Gabrielle Petite cuillère et charentaises. Pour la période estivale, nous avons choisi de vous faire faire de la lecture 😉  » Chaise longue, lecture et cuisine« .  (suite…)

Spaghettis aux crevettes, sauce aubergines et pignons

Spaghettis aux crevettes, sauce aubergines et pignons slider

Quand j’ai envie de cuisiner un bon plat de pâte qui sort un peu de l’ordinaire, je sais chez qui je vais aller pour trouver l’inspiration. Ma copinaute Gabrielle « Petite Cuillère et Charentaise« !! La particularité de son blog est qu’elle vit une partie de l’année en Limousin (comme moi) et l’autre partie en Sardaigne (pas comme moi !!) , patrie de son ami. Sa cuisine tend très fortement vers les saveurs et les senteurs de la méditerranée. Étant née dans le Sud avec des origines Marseillaise, Italienne et Corse (bon je sais, on se refait pas !! lol), je ne peux qu’aimer son univers. J’ai choisi aujourd’hui ce plat de pâte car j’avais encore quelques aubergines dans le frigo à cuisiner rapidement. J’ai apporter ma petite touche en mettant du basilic à la place du persil et en ajoutant des pignons. Cette année malgré que l’on soit en octobre, on trouve toujours sur les étals des légumes d’été produits en France, j’en profite un maximum. Je pense qu’il est inutile de vous dire que mes gourmands ont dévorés ce plat en moins de temps qu’il m’en a fallu pour le préparer 😉 Merci Gabie pour tes partages et à bientôt pour papoter autour d’un bon repas 🙂 et je vous invite à découvrir son blog, si ce n’est déjà fait. Sa recette est ICI.

(suite…)

Tendrons de veau jardinier

Tendrons de veau jardinier slider

Ce plat, je l’appelle souvent « mes tendrons de veau aux légumes de fin d’été » !! Chaque année, je le fais entre la mi-septembre et la mi-octobre, cela me permet de passer les dernières courgettes, aubergines ou poivrons qu’ils me restent.

Je rajoute des petits champignons pour agrémenter, un boite de tomates pelées (maison pour cette fois 😉 ) … mes derniers brins de basilic et cela nous fait un bon petit plat plein de soleil pour glisser en douceur dans l’automne.

Cette recette, je l’avais déjà publié au tout début de mon blog en 2011, je la remonte aujourd’hui avec de nouvelles photos pour vous la faire découvrir ou redécouvrir … et c’est là que je m’aperçois que j’ai pas mal progressé en photographiant mes plats .. et que j’ai encore du travail pour m’améliorer 😉 

(suite…)