Eplekake – Gâteau aux pommes norvégien

Eplekake - Gâteau aux pommes norvégien slider

Nous saluons les Norvégiens qui fêtent aujourd’hui, l’adoption de la constitution, c’était en 1814 qui est toujours en vigueur. Les norvégiens revêtent ce jour-là le costume traditionnel de leur région d’origine. Passons côté cuisine pour essayer d’en apprendre un peu plus sur leurs habitudes culinaire. La restauration rapide internationale fait le quotidien des estomacs norvégiens. Ceux-ci sont bien calés au petit-déjeuner, souvent par un buffet en sucré-salé qu’ils prennent entre 6 h et 7 h, car ils commencent très tôt à travailler. Le déjeuner (“lunsj“) se prend entre 10 h 30 et 11 h sous la forme de salade, sandwich, tartines.. Ce doit être du rapide. Leur seul repas chaud et consistant de la journée se prend entre 16 h et 18 h, à la sortie du travail. Souvent, il se rajoute un en-cas vers 21 h ou 22 h (kveldsmat). En principe, les norvégiens sont des couches tôt car le lendemain, ils se lèvent très tôt. Pour la cuisine traditionnelle, elle alterne produits de la mer, de l’élevage et de la chasse. Boulettes de viande et ragoûts sont fréquents ; l’agneau sait être délicieux, tout comme le saumon (Roklaks, fumé, ou Gravlaks, mariné, entre autres…) ; steaks de baleine ou de renne mettent à la table une touche d’exotisme nordique… Un fromage est la fierté norvégienne, le brunost, un fromage de chèvre ou de vache, de couleur brune, à la saveur légèrement caramélisée… Ses usages sont multiples, des tartines jusqu’aux sauces.

En feuilletant un de mes livres de cuisine sur les recettes du monde, je me suis arrêtée sur l’Eplekake, un gâteau aux pommes car j’en avais quelques unes à cuisiner rapidement. Comme toute la nourriture norvégienne, celui-ci est très consistant à la différence de celui que l’on connaît qui est tout léger. On n’en prend pas une grosse part. Mais il est hyper goûteux avec ce bon parfum de cannelle, bien garni en pommes et ce dessus super croustillant avec le sucre qui a caramélisé les amandes, un régal. Je vous laisse avec la recette et je vous retrouve le 20 pour la prochaine fête. 

(Nous sommes le 13 mars. Aujourd’hui, je jongle entre cuisine et programmation d’article ! Je profite de mon week-end  pour vider ma tête dans ma cuisine :) )  

(suite…)

Dulce de Batata – Paraguay

Dulce de Batata - Paraguay slider

Après une petite pause dans les fêtes nationales d’une dizaine de jours.. On reprend avec un rythme qui va être assez soutenu et je dirais même qu’il va exploser en juillet et août !! Pour le moment, on part faire la fête au Paraguay qui fête la 210 ème années de son indépendance vis-à-vis de l’Espagne. Au rythme de mes recherches, je suis tombée plusieurs sur cette douceur. Le Dulce de batata n’est rien d’autre qu’une pâte de fruits faite avec de la patate douce. Et c’est terriblement bon !! Généralement, le Dulce de batata est servi avec du fromage et des fruits secs après le dîner ou entre les repas comme petite collation. Il se déguste aussi avec du pain et un bon vin ! De nos jours, il est également servi comme dessert dans de nombreux restaurants et foyers au Paraguay. Cette friandise est également servie en apéritif, en snack ou même, comme le font certains Paraguayens, au petit-déjeuner. Le dulce de batata est vraiment trop irrésistible pour s’arrêter à une seule bouchée ! C’est une pâte de fruits qui se sert en sucrée, en salée, en salée/sucrée.. Elle se glisse partout !! Lorsque je l’ai fait, j’ai obtenu une très bonne quantité ! Elle se conserve parfaitement au frais pendant 1 mois… C’est le temps qu’on a pris pour l’écouler. Et je peux vous dire qu’on l’a mangé à toutes les sauces. On a commencé par tester à l’heure de la pause-café, on se laisse vite tenter pour en chiper un ou deux de plus. On a ensuite testé dans une salade toute simple. Salade verte, lardons, fromage de chèvre et des petits morceaux de Dulce, c’est super bon. Mais le summum pour nous, c’est pour accompagner un bon fromage de chèvre. Avec un bon pain de campagne, là, c’est divin !! Mon mari m’a dit que si on ne sait pas que c’est de la patate douce, ça ressemble beaucoup à une pâte de fruits d’abricot. Ces Dulce sont parfaits aussi pour les fêtes de fin d’années, pour surprendre nos convives :) On se retrouve le 17 mai pour la suite du tour. 

(Nous sommes le 7 mars et oh ! Miracle.. Il fait un beau soleil depuis quelques jours, mais toujours frais … Je suis en train de voir que je perds du terrain sur mon avance pour le tour :(  C’est normal en fait, car avec le début d’année dans mon travail, c’est hyper chargé. Mais je ne suis pas prête de reprendre de l’avance avant fin mai .. Ça va être chaud pour la suite ! )

(suite…)

Charlotte au fromage frais, radis et crackers

Charlotte au fromage frais, radis et crackers slider

En ce joli mois de Mai, avec Viviane “Quoi qu’on mange?“, ma comparse sur Compile moi un Menu, nous avons eu envie de vous dire : “En mai, fait la charlotte qu’il te plaît”. C’est ce joli thème que Viviane a nommé avec tendresse : “Moment de délice avec une charlotte exquise !” que nous vous proposons. Des charlottes sucrées au parfum que vous aimez ou/et avec les fruits qui arrivent sur nos étals, mais aussi les charlottes salées ! Je peux vous dire qu’il y a du choix. C’est vers celle-ci que je me suis tournée pour vous faire ma première proposition. Une charlotte faite avec des fromages frais, les premiers radis bien croquants, des olives noires pour la touche provençale ;) et des crackers pour amener du croquant à tout ça. Cette recette que j’ai trouvée sur un magasine est un vrai régal. Nous l’avons dégusté un soir accompagné de pousses de salade. Je peux vous dire qu’elle a eu du succès et encore, il ne faisait pas chaud.. Même frais. C’est une charlotte que je referais avec plaisir cet été, en accompagnant de grillade, elle doit être parfaite ! 

Vous souhaitez nous rejoindre ? Le thème est ouvert jusqu’au 25 mai minuit. 

(suite…)

Kotlety Schabowy, porc panés polonais

Kotlety Schabowy, porc pané polonais slider

Les Polonais fêtent l’adoption de la constitution de 1791, c’était il y a 230 ans ! Moins révolutionnaire que celle dont se dotera la France quelques mois plus tard, la Constitution du 3 mai 1791 est un texte novateur perçu comme dangereux par les monarchies absolues voisines. Supprimée avec la Pologne elle-même en 1793 à la suite du partage du pays par ses voisins, la Constitution du 3 mai 1791 devint un symbole de l’indépendance du pays. Aujourd’hui, le 3 mai est célébré comme fête nationale en Pologne. La Pologne est un pays d’Europe de l’Est situé au bord de la mer Baltique qui est réputé pour son architecture médiévale et son patrimoine juif. Dans la ville de Cracovie, le château du Wawel datant du XIVe siècle s’élève au-dessus de la vieille ville médiévale abritant la halle aux draps, lieu de commerce de la Renaissance à Rynek Glówny (place du marché).

La cuisine polonaise a évolué au cours des siècles pour devenir très éclectique en raison de l’histoire de la Pologne. Cette cuisine présente de nombreuses similitudes avec d’autres pays slaves, en particulier les cuisines tchèque et slovaque. Toutefois, le trait caractéristique propre à la cuisine polonaise est la présence des plats sucrés consommés en plat principal (notamment l’été), comme par exemple les pierogi (ravioles) aux fruits (les classiques étant ceux aux myrtilles ou aux griottes) ou au fromage blanc sucré. Le dessert français “île flottante” est servi en Pologne (en une version un peu moins sucrée), en tant que l’entrée estivale zupa “nic” (la soupe “rien”) Un autre trait caractéristique de la cuisine polonaise est la présence de nombreux produits végétaux lacto-fermentés : concombres, betteraves, choux… Qui donnent des savoureuses préparations au goût légèrement acidulé.

(suite…)

Tarte aux noix de Macadamia – Îles Marshall

Tarte aux noix de Macadamia slider

En ce premier Mai, je vous offre virtuellement un magnifique bouquet de muguet pour nous porter à tous “Bonheur” <3 c’est aussi, aujourd’hui que je fête les 10 ans de mon blog !! Déjà.. Au premier jour de mon blog, je n’aurais jamais pensé le tenir encore 10 ans après et pourtant.. Je n’ai pas vu filer les années et je ne m’en lasse pas, bien au contraire :) C’est justement pour fêter cette décennie que j’ai voulu me lancer dans l’aventure du Tour du monde culinaire pour l’association “Cuisiner pour la paix” de Sophie. Une aventure énorme que j’ai commencée il y a 1 an, qui me prends un temps considérable, qui me fait “flipper” un max quand je vois les jours passer et toute la masse de pays encore à chercher, à cuisiner, à faire les articles.. Mais qui me rend super fière de moi car en fait.. Je m’éclate comme une malade !! lol … J’espère de tout cœur réussir à faire ce tour du monde en UN an et ne pas avoir un grain de sable qui vienne gripper la machine …

Donc, on commence ce mois en souhaitant une bonne fête aux Marshallais. Le nom « îles Marshall », avec une minuscule à « îles », désigne l’archipel (au sens géographique) alors que le nom « Îles Marshall », avec une majuscule à « Îles », correspond au nom politique du pays (politique). Elles portent le nom de John Marshall, un de leurs découvreurs, et font partie des quelques États, comme la Colombie, les Îles Cook, la Bolivie ou l’Arabie saoudite, à porter le nom d’une personne. Cet archipel, situé dans le Sud-Ouest de l’océan Pacifique nord, à l’est des îles Carolines, au nord-nord-ouest des îles Gilbert, au sud et sud-sud-est de Wake et à l’est-sud-est des Mariannes du Nord, est formé d’îles volcaniques et d’atolls coralliens. Il s’est fait connaître du monde entier comme site d’essais nucléaires (aériens et souterrains) des États-Unis dans les années 1950 et 1960.

(suite…)

Poulet caramélisé aux graines de sésame

Poulet caramélisé aux graines de sésame slider

Vous savez que je suis adepte des recettes simples, rapides et bien sûr délicieux pour cuisiner le soir. C’est souvent mon cheval de bataille, car quand on rentre tard et qu’on a à peine 1 h pour mitonner un plat pour des affamés, ce n’est pas facile tous les jours ;) Dans le cadre du thème “Découverte d’un blog” sur le groupe Test de recettes entre blogueurs” de Sonia, le tirage au sort m’a donné deux blogs. J’ai déjà cuisiné le “Céleri, Rémoulade verte” de Nathalie et là, je suis partie chez Vanessa du très joli blog : “La popote du petit bonhium“. Ce blog n’est pas une découverte pour moi, car je le connais et le suis depuis plus de 10 ans. On a déjà eu, à maintes reprises, l’occasion de tomber ensemble sur des défis culinaires. En me baladant chez Vanessa, j’ai trouvé ce petit plat à tendance asiatique qui a le mérite d’être très vite prêt. Le plus long, c’est la cuisson du riz !! Des saveurs asiatiques que j’affectionne particulièrement, un plat bien parfumé qui nous a régalés,  Merci Vanessa. 

(suite…)

Gateau « Kéké » à la vanille – Togo

Gateau « Kéké » à la vanille - Togo slider

Dernier pays de ce jour à fêter son indépendance. Le Togo tire son nom de Togodo (ce qui signifie originellement ville « au-delà du fleuve » en langue éwé et non ville « au-delà de la rivière », erreur couramment commise). Togoville, ville coloniale germanique et première capitale du pays, est située à l’est de la capitale Lomé. En faisant mes recherches, je suis tombée à plusieurs reprises sur ce gâteau dont le nom m’a plu !! Le gâteau “Kéké” !! Des fois, il n’en faut pas plus pour me faire passer en cuisine ! lol .. Ce gâteau est très simple à réaliser, il faut juste respecter les temps de préparation. Battre le beurre et le sucre pour obtenir une consistance hyper crémeuse, pareil avec les œufs et ne pas incorporer la farine au robot, mais à la main. Il est très moelleux avec une texture très légèrement humide et un goût divin de vanille et de rhum ! Il est parfait pour le matin au petit-déjeuner et je sais que celui-ci rentre dans la liste des gâteaux du matin :) Après cette journée bien remplie en fête nationale, je vous retrouve le 1er mai. 

(Nous sommes le 21 février… Rien ne change.. Le temps est toujours aussi maussade et demain retour au boulot … !)

(suite…)

Akaras banana – Sierra Leone

Akaras banana slider

3ème pays dont on fête l’ indépendance aujourd’hui. La Sierra Léone est une ancienne colonie anglaise fondée à la fin du XVIIIe siècle pour accueillir les noirs libérés de l’esclavage. Elle a accédé à l’indépendance le 27 avril 1961 et elle est membre du Commonwealth. C’est un pays africain, considéré comme étant le plus pauvre et surtout le plus dangereux au monde. Au 21e siècle, l’espérance de vie d’un homme n’y dépasse pas les 36 ans. Leur nourriture est composée pour l’essentiel de riz, de manioc, de banane et de la pêche de poissons. Des produits peu onéreux. Cela n’a pas été facile de trouver une recette pour les représenter. Mais je me suis arrêtée sur ces Akaras de bananes qui sont très souvent le goûter des enfants. Ces beignets sont simples à réaliser, on utilise des bananes bien mûres. La vanille apporte une très belle note à la banane. J’ai commis une petite erreur lors de la confection de la pâte. À la fin de la préparation au robot, il faut mettre de l’eau chaude pour humidifier la pâte. J’ai fait l’erreur de tout verser d’un coup et cela m’a donné une pâte un peu trop liquide. C’est pour ça que mes beignets sont un peu plat. J’en ai refait après et effectivement, il ne faut pas mettre les 15 cl, il faut juste humidifier la pâte. Elle doit garder de la consistance pour qu’à la cuisson, elle forme un tas et s’étale pas. Ils restent beaucoup plus épais que ceux que je vous présente aujourd’hui. Malheureusement, au moment où j’ai voulu refaire mes photos.. Mes gourmands étaient déjà passés par là !! C’est qu’ils sont bien bons ces beignets. À tout à l’heure pour le dernier pays du jour ;)

(Oufff !!! Nous sommes déjà le 20 février, j’ai pas vu passer ma semaine de vacances !! )

(suite…)

Hopjesvla, la crème dessert hollandaise

Hopjesvla, la crème dessert hollandaise slider

La Hollande et ses grandes étendues de tulipes ! Ma fleur préférée d’entre toutes :)   Et au fait… On dit Hollande ou Pays-Bas ? C’est quoi la différence ? … Je vous réponds en bas de l’article, je ne le savais pas et ce tour du monde me fait découvrir beaucoup de choses ! Aujourd’hui, 2eme pays en fête. Les Pays-Bas honorent l’anniversaire du Roi régnant, Willem-Alexander (Guillaume-Alexandre), née le 27 avril 1967. Tiens, je suis de 6 jours son aîné !! lol … Donc, c’est un jour férié qui a vocation a bouger selon le Roi en place. Les Néerlandais descendent dans la rue pour voir des concerts, des spectacles, et des animations organisées chaque année par les municipalités pour fêter l’événement. Moi, je suis restée dans ma cuisine et j’ai préparé des “Hopjesvla“. Communément nommé “VLA”. C’est en fait une crème dessert, style “Danette“. Une crème dessert qu’on fait maison ou qu’on achète en brique au rayon frais, il y en a plein de goût différent. Ici, c’est celle au bon goût de caramel/café. Elle a une texture bien plus épaisse que la Danette que nous connaissons et elle est bien rassasiante. Mon fils et mon mari ont beaucoup aimé. Pour ma part, je l’ai trouvé un peu trop lourde par contre le goût est excellent !! … Mais ce n’est que mon avis. Et je pense que j’en referais en diminuant peut-être la quantité de maïzena ou en augmentant le lait. Ensuite, elle plaît tel quel à mes zhoms qui ne veulent pas que je change quoi que ce soit… (Je testerais pour moi toute seule ;)  ) … Le troisième pays du jour arrive vite …

(Nous sommes le 15 février, premier jour de mes vacances d’hiver !! )

(suite…)

Koeksisters – Afrique du Sud

Koeksisters – Afrique du Sud slider

En ce 27 avril, 4 pays fêtent leur indépendance. J’ai décidé de les classer par ordre alphabétique pour la publication de ce jour ! Donc, je commence par souhaiter une bonne fête aux Sud-africains qui commémorent leur 27e anniversaire de la fin de la domination politique de la minorité blanche sud-africaine (1994). Cette date est l’un des symboles officiels de la fin de l’Apartheid, régime qui a régi l’Etat pendant près de cinquante ans. J’ai trouvé une super gourmandise, des “beignets sacrés” !! Comme d’habitude, vous me direz, mais là, ces beignets ont vraiment un, je ne sais quoi en plus ! Une koeksisterkoeksuster ou koesister est une pâtisserie sud-africaine à base de pâte à beignets, tressée et généreusement enrobée de sirop. La pâte est frite comme les beignets, puis trempée dans un bain de sirop de canne froid bien parfumé. Les koeksisters se mangent froides, sont très collantes et sucrées. Leur goût se rapproche du miel. Un conseil technique très important pour cette recette : il est impératif que le beignet brûlant soit immédiatement trempé dans le sirop refroidi, voire glacé. La koeksister est un gâteau qui se déguste froid et croquant contrairement à la majorité des beignets tels que nous les connaissons. 

Le nom provient du néerlandais koek qui signifie gâteau (voir une couque en Belgique). La partie sister ou suster est interprétée de manière variable selon les étymologues. Pour plusieurs, le « sister » serait une déformation de sisser et signifierait « friture », ce qui grésille (du verbe « sissen »), mais pour Boshoff cette partie doit être comprise comme « suster » (sœur) parce que ce beignet est tressé un peu à la manière d’une poupée. Il faudrait rapprocher ce terme de pâtisseries hollandaises appelées « koekbroers » et « koekzusters » (respectivement « gâteaux frères » et « gâteaux sœurs ») qui ressemblent également à des poupées. Les koeksisters seraient d’origine métisse du Cap (Malais du Cap). La version afrikaner est nettement plus sucrée et croquante alors que la version malaise du Cap a une texture qui se rapproche du gâteau, est plus épicée et est recouverte de noix de coco. La version malaise du Cap porte d’ailleurs plutôt le nom de koesister, sans le K. Aujourd’hui, c’est la version afrikaner que je vous propose. Je vous dis à tout à l’heure ;)

(Nous sommes le 12 février, j’essaie de rattraper un peu mon retard dans mes programmations ;) ) 

(suite…)

Mandazi, beignets épicés de Tanzanie

Mandazi, beignets épicés de Tanzanie slider

26 avril et nous en sommes au 35 ème pays (sur 205 !) qui fêtent son indépendance ! La Tanzanie, pays d’Afrique de l’Est réputé pour ses vastes régions sauvages. Celles-ci comprennent les plaines du parc national du Serengeti, un safari habité par les “Big five” (éléphant, lion, léopard, buffle, rhinocéros) et le parc national du Kilimandjaro, abritant la montagne la plus haute d’Afrique. Au large, se trouvent les îles tropicales de Zanzibar, aux influences arabes, et de Mafia, avec un parc marin accueillant requins-baleines et récifs coralliens. Les Tanzaniens fêtent donc aujourd’hui, le “Jour de l’union”. La Tanzanie actuelle est née de l’union du Tanganyika et de Zanzibar le 26 avril 1964, peu de temps après leur indépendance respective vis-à-vis du Royaume-Uni. Pour cette occasion, j’ai trouvé que cette recette de beignets était parfaite pour faire la fête :) En cherchant, sur le net des idées pour ce pays, je suis tombée à plusieurs reprises sur ces beignets sur divers sites puis, je les ai trouvés chez ma copine Hélène “Keskonmangemaman?” (Merci ma biquette ;) ) . Je n’ai pas hésité une seconde et me voilà partie en cuisine. Mandazi est le terme utilisé pour définir une pâte frite en langue kiswahili. Andazi est le mot utilisé au singulier alors que le mot mandazi est pluriel. La pâte est très simple à faire, j’ai un peu plus galéré à essayer de faire des beignets qui restent ronds !! lol … Malgré mon emporte-pièce, ils avaient décidé de faire des coins !! Tant pis 😉 Ces beignets sont bien parfumés. Ne vous inquiétez pas pour le piment de Cayenne, on le sent peu. C’est même agréable au goût mélangé à toutes les autres épices. Ils sont délicieux bien chaud, mais tièdes ou froids, ils se mangent tout aussi bien ! 

Je vous retrouve le 27, donc demain. Et cette fois, on a 4 pays à fêter le jour même !! 

(Nous sommes le 8 février.. Temps toujours aussi maussade.. J’ai l’impression que ça fait des mois que le soleil n’est pas venu nous réchauffer un peu ! )

(suite…)

Farfalles aux courgettes, sauce au chèvre

Farfalles aux courgettes, sauce au chèvre slider

Aujourd’hui, je vous propose une recette de pâtes toute simple, rapide et délicieuse. Avec quelques courgettes que l’on fait sauter à la poêle et une bonne sauce bien parfumée avec du chèvre, ce plat nous a régalé et il a l’avantage d’être vite près. J’ai légèrement arrangé la recette à ma sauce 😉  en ajoutant un oignon, de l’ail et des herbes dans les courgettes et pour le fromage de chèvre, je vous conseille de prendre un chèvre qui soit bien gouteux et crémeux, la sauce n’en sera que meilleure. Avec ce plat, je participe ce mois-ci au thème “Défi anniversaire des blogueurs” sur le groupe “Test de recettes entre blogueurs” de Sonia. J’ai  cuisiner une recette de chez Annick “L’art d’accompagner les restes” qui est née en avril comme moi, pour lui souhaiter un Joyeux anniversaire 🙂 

(suite…)

Cookies du Zimbabwe

Cookies du Zimbabwe slider

Les cookies, on connaît tous et il y en a une variété infinie à travers le monde. Pour le Zimbabwe qui fête son indépendance aujourd’hui, je me suis arrêtée sur leurs cookies. Fait à base de patate douce râpée, de citron et de noix de muscade, j’ai vraiment été curieuse de les tester et voir la réaction de mon fils, lui qui est un grand fan de cookies au chocolat. À la lecture des commentaires sur le site où j’ai trouvé cette recette, tous étaient unanimes… Allez zou, en cuisine ! Ma première impression, une fois que j’ai rajouté la patate douce et la farine, c’est que la pâte était extrêmement collante, limite gluante.. Je ne voyais pas comment les cookies allaient devenir moelleux et aérés à la cuisson, comme il était souvent décrit dans les commentaires. J’ai continué la recette en les façonnant tant bien que mal sur les plaques de cuisson car ça colle partout !! lol … Et au four. Pendant ce temps, j’ai préparé le glaçage. Puis une bonne odeur à commencé à envahir la maison, une odeur surtout de muscade, il faut dire que celle de mon partenaire David Vanille est vraiment parfumée et du coup, j’ai eu peur d’en avoir trop mis !! À la sortie du four, ils se sont décollés parfaitement du papier de cuisson et je les ai mis à refroidir sur une grille en attendant de cuire les deux autres plaques. Pour le glaçage, il n’y avait pas de consigne particulière. J’ai tenté dans mettre un entier dans le saladier pour les enrober, mais … Ils sont très friables ces cookies !! Du coup, ça ne l’a pas fait du tout.. Alors, je me suis dit que ce serait sympa de simplement les arroser sur le dessus. Verdict ? C’est super, méga bon !!! Dixit mon fils :) Ces cookies sont super-légers, friables, bien parfumés, mais pas trop non plus, ils sont parfait en goût. On sent bien le citron relevé subtilement par la muscade et la patate douce est hyper fondante, ne laissant que son doux goût sucré en bouche ! Une très belle découverte que je vous conseille de tester pour bluffer petits et grands :)

Un petit mot sur ce pays, le Zimbabwe qui est un pays enclavé de l’Afrique australe connu pour ses paysages spectaculaires et sa faune diversifiée, visible en grande partie dans les parcs, les réserves et les espaces de safari. Sur le Zambèze, les chutes Victoria plongent avec fracas d’une hauteur de 108 mètres dans les gorges étroites de Batoka. En aval, se trouvent les parcs nationaux de Matusadona et de Mana Pools, qui abritent des hippopotames, des rhinocéros et des oiseaux. 

Je vous retrouve le 26 avril pour le prochain pays :)

(Nous sommes le 3 février, toujours dans le froid, la grisaille… Ouhhh.. C’est un hiver vraiment pas terrible !! Le soleil, on le cherche chaque jour. On reste toujours à la maison, majoritairement en télétravail et … la vie continue ;)  )

(suite…)

Atayef’asafiri – Syrie

Atayef'asafiri - Syrie slider

Les Atayef’asafiri sont des petites crêpes orientales à trous qui font penser aux pancakes ou blinis. Ils sont cuits que sur un côté, farcis de crème, parsemés de pistaches et arroser de sirop. Dans les pays du Sham (la grande Syrie), ces Atayef ont une large place lors du Ramadan. J’ai choisi de les faire pour accompagner ce pays avec Sophie pour “Cuisiner pour la paix” en ce jour d’indépendance. Cette fête est appelée “Jour de l’évacuation” commémorant l’évacuation des dernières troupes françaises de Syrie en 1946 et l’indépendance de la Syrie vis-à-vis de la France. Ces petites douceurs sont un pur délice ! Pas trop sucré et ça m’a d’ailleurs suprise malgré le sirop, c’est très frais et délicat en bouche. A refaire pour les faire découvrir à mes amis 😉 Sur la recette, il est précisé que les quantité sont pour 40 mini-crêpes… Je crois que je les ai fait bien trop grands car je n’ai pu en faire que 12 ! mais je pense que j’aurais eu beaucoup plus de mal pour les farcir car déjà avec cette taille, ça n’a pas été simple !

Je vous retrouve le 18 avril pour une prochaine douceur !! Et oui.. Ce mois-ci, c’est le mois sucré, je crois !! lol 

(Alors, cette recette a été réalisée il y a tout juste quelques jours ! En fait, en vérifiant les publications du mois d’avril.. Je me suis rendu compte que j’avais mis la recette de côté, mais que j’avais complètement oublié de la cuisiner !! Ça commence à faire peur de prendre de l’âge !!  ;) )

(suite…)

Krantz cake – Israël

Krantz cake - Israël slider

La commémoration annuelle de l’indépendance de l’état d’Israël est célébrée depuis 1949 entre le 3 et le 6 Iyar, une date qui tombe au mois d’avril ou de mai du calendrier grégorien. Fête nationale israélienne, sa dimension religieuse est débattue, et son observance donc très variable d’une communauté à une autre. Bien que la déclaration d’indépendance de l’état d’Israël ait été proclamée le 5 Iyar de l’année 1948, sa commémoration annuelle n’a lieu à la même date que dans le cas où celle-ci tombe un mercredi. En effet, pour éviter que le Jour du Souvenir ou que le Jour de l’Indépendance ne tombe un jour de sabbat, il a été décrété que, les années où le 5 Iyar tomberait un vendredi ou un samedi, la fête serait célébrée le jeudi précédent (le 3 ou le 4 Iyar) tandis que, les années où le 5 Iyar tomberait un lundi, la fête serait célébrée le lendemain mardi 6. Du coup, je m’en suis référée à un calendrier trouvé sur le net qui nous dit que c’est bien le 15 avril pour l’année 2021 🙂 . 

Pour fêter ce pays, j’avais envie depuis très longtemps de faire la fameuse brioche “Krantz” de Yotam Ottolenghi, un chef et auteur anglo-israélien. N’ayant pas encore son livre de cuisine “Jérusalem”, j’ai cherché la recette sur le net et j’ai eu envie de faire celle que Samar “Mes inspirations culinaires” a publié en 2015, je savais que je ne serais pas déçu 🙂 . Cette brioche n’a pas fait plus de deux petits-dejeuner !! Mes hommes ont adoré. Elle a une très belle mie, le chocolat avec les noix de pécan lui apporte un bon goût et un bon croquant. Je me suis autant regalée à la cuisiner qu’à la dévorer :) C’est sûr que je la referais de temps en temps et que j’ai fais des allusions sur le fait que j’aimerais bien avoir ses livres ;) On verra si les oreilles ont été attentive :D Je vous dit au 17 pour le pays suivant… je pense que cela va être un mois de douceur 😉

(Nous sommes déjà le 31 janvier, je ne vois plus les jours passer … Surtout que chaque 1er trimestre, je suis overbookée au boulot avec les arrêtés de compte. Il fait toujours aussi froid et pluvieux dehors.). 

(suite…)

Défiler vers le haut