Catégorie : Viandes

Gratin campagnard

Gratin campagnard slider

Quand le temps est bien frais, j’en profite pour faire des gratins avec de bons légumes d’été ! Car oui, on est en août même si le thermomètre n’est pas d’accord !! lol .. Ce gratin, cela fait des années que je le cuisine régulièrement, en principe en automne avec les dernières courgettes. J’aime l’association de tous ces légumes avec le goût du fromage, le Cantal. Mais attention, il faut prendre du “vieux” pour avoir vraiment un goût prononcé à la cuisson. Il satisfait l’estomac des hommes qui se (re) servent sans complexe 😉 Simple, complet et goûteux… Que demander de plus ? 

Vous allez voir dans cette recette des photos avec des plats ovales ou rectangulaires, c’est normal ! Comme je fais souvent ce gratin, j’ai, à plusieurs reprises pris des photos et du coup, j’ai fait un mix pour avoir le plus d’étapes possibles à vous présenter. 😉

(suite…)

Tendrons de veau sautés aux carottes

Tendrons de veau sautés aux carottes slider

Chaque fois que je vais chez mon boucher, je prends toujours des tendrons de veau que je congèle. C’est une viande que nous apprécions beaucoup, et j’aime trouver différentes façons de la cuisiner. Après vous les avoir proposés avec des légumes de printemps, à l’estragon ou encore avec des légumes de fin dété, cette fois, je vous propose ces tendrons sautés, voire caramélisés accompagnés de carottes. Il est rapide à préparer puis ensuite, une cuisson longue au four fera le reste. Un plat qui nous régale à chaque fois que je le fais. Je l’ai déjà servi avec de la purée maison, des frites maison et cette fois, je vous présente cette recette avec du riz nature. 

(suite…)

Kotlety Schabowy, porc panés polonais

Kotlety Schabowy, porc pané polonais slider

Les Polonais fêtent l’adoption de la constitution de 1791, c’était il y a 230 ans ! Moins révolutionnaire que celle dont se dotera la France quelques mois plus tard, la Constitution du 3 mai 1791 est un texte novateur perçu comme dangereux par les monarchies absolues voisines. Supprimée avec la Pologne elle-même en 1793 à la suite du partage du pays par ses voisins, la Constitution du 3 mai 1791 devint un symbole de l’indépendance du pays. Aujourd’hui, le 3 mai est célébré comme fête nationale en Pologne. La Pologne est un pays d’Europe de l’Est situé au bord de la mer Baltique qui est réputé pour son architecture médiévale et son patrimoine juif. Dans la ville de Cracovie, le château du Wawel datant du XIVe siècle s’élève au-dessus de la vieille ville médiévale abritant la halle aux draps, lieu de commerce de la Renaissance à Rynek Glówny (place du marché).

La cuisine polonaise a évolué au cours des siècles pour devenir très éclectique en raison de l’histoire de la Pologne. Cette cuisine présente de nombreuses similitudes avec d’autres pays slaves, en particulier les cuisines tchèque et slovaque. Toutefois, le trait caractéristique propre à la cuisine polonaise est la présence des plats sucrés consommés en plat principal (notamment l’été), comme par exemple les pierogi (ravioles) aux fruits (les classiques étant ceux aux myrtilles ou aux griottes) ou au fromage blanc sucré. Le dessert français “île flottante” est servi en Pologne (en une version un peu moins sucrée), en tant que l’entrée estivale zupa “nic” (la soupe “rien”) Un autre trait caractéristique de la cuisine polonaise est la présence de nombreux produits végétaux lacto-fermentés : concombres, betteraves, choux… Qui donnent des savoureuses préparations au goût légèrement acidulé.

(suite…)

Dolmadakia me kima, Feuilles de vigne farcies à la viande

Dolmadakia me kima, Feuilles de vigne farcies à la viande slide

La dernière fois que j’en ai mangé, ça remonte à mon adolescence !! J’en ai toujours gardé un délicieux souvenir. Quand je me suis lancée dans ce tour du monde, je savais que je ferais cette recette pour saluer les Grecs en ce jour de fête nationale. J’ai trouvé des feuilles de vigne en bocal, et j’ai cherché une recette sur le net. Alors là, j’avoue qu’il y en a un bon paquet ! Chacun à sa farce, sa méthode pour les cuire, de les déguster chaudes ou froides. Après avoir fait un tri dans mes trouvailles et en essayant de rassembler mes souvenirs j’avais deux versions que j’avais déjà gouté. Celles qui se mangent froides, en principe, elles sont farcies avec du riz, des herbes, des pignons et se servent à l’apéro. Celles qui se mangent chaudes accompagner d’une sauce au citron. Ces dernières sont farcies à la viande avec riz et herbes. Je suis partie sur les chaudes pour avoir une chance que mon fils les mange. Je tenterais les froides, une autre fois.. Quand j’aurais du temps car .. C’est très long à faire, surtout à les rouler. En tout cas, je suis fière de moi, car je les ai vraiment bien réussies. J’ai retrouvé ce bon goût caractéristique et légèrement acidulé des feuilles de vigne. Et mes zhoms ont adoré, surtout mon ado si réticent des fois quand il ne connaît pas du tout ! Mais comme il apprend le Grec depuis 2 ans et se passionne pour l’histoire de ce pays, il se devait de tester une spécialité de ce pays ! Je les ai préparé la veille après-midi et une fois mise dans la marmite, je les ai simplement placé au frais. Le lendemain, je n’ai eu qu’à rajouter l’huile, le bouillon cube et l’eau puis à les cuire, ainsi qu’à préparer la sauce. Il faut en prévoir environ 10 à 15 par personne en plat principal, selon leur grosseur et l’appétit. Les servir arroser de la sauce au citron, c’est divin !!  Si l’aventure vous tente, voici la recette. J’ai fait un mix de trois recettes, mais la base principale vient de chez “Recette d’une crétoise“. On se retrouve le 26 pour le dernier pays du mois.

(Nous sommes le 8 janvier … Et tombe la neige …. lol !!)

(suite…)

Pakistani aloo keema

Pakistani aloo keema slider

La cuisine pakistanaise est un mélange de diverses traditions culinaires régionales d’Asie du Sud. Elle est très similaire à la cuisine indienne du Nord, mais intègre des influences d’Asie centrale et du Moyen-Orient notable et celle-ci est plus orientée vers la viande. La fusion avec la cuisine Mughlai est la plus populaire dans la plupart des restaurants pakistanais. Après plusieurs recherche, j’ai eu envie de préparer ce curry de bœuf qui est le plat de base pakistanais. L’aloo keema est préparé à partir de viande hachée (aka keema), d’épices (de mon partenaire David Vanille) et de pommes de terre dans une sauce dite “sèche “, car hormis la purée de tomates, elle n’a pas jus. C’est un plat très parfumé que nous avons beaucoup aimé. Je l’ai servi avec un riz basmati, il a fait des heureux :) À chaque fois, je suis toujours épatée de voir que la pomme de terre se marie si bien avec le riz !! lol En principe, on utilise dans ce plat de l’oignon jaune, j’ai pris un rouge car c’était mon seul rescapé !! C’est donc avec ce plat que j’accompagne les Pakistanais pour leur fête nationale ce jour :) On se retrouve le 25 pour le pays suivant ! 

(Au jour où je rédige cet article, nous sommes le 2 janvier :) .. Une nouvelle année commence … )

(suite…)

Shoko, sauce d’épinards à la viande – Ghana

Shoko, sauce d'épinards à la viande - Ghana slider

Aujourd’hui, on part en Afrique et plus particulièrement au Ghana pour les saluer en ce jour de fête avec “Cuisiner pour la paix”. C’est un pays qui a la réputation d’être très accueillant et tout particulièrement hospitalier. J’ai trouvé un site de cuisine africaine et j’avoue que tous les plats que j’ai regardés m’ont fait envie. Je me suis arrêtée sur celui-ci, car je venais d’acheter un beau morceau de bœuf chez mon boucher et je me suis dit qu’il serait parfait pour cette cuisson. C’est un plat simple et vraiment délicieux. Les épinards sont presque fondus dans la sauce, la viande est bien moelleuse, bien parfumée avec le gingembre et le piment. C’est un plat que je referais sans problème. On peut doser le piment comme on le souhaite, nous, on aime un piquant moyen qui n’arrache pas la bouche et permet au contraire de relever les saveurs du plat. J’ai utilisé le piment de Cayenne de David Vanille, ce piment m’a réconcilié avec lui-même !! lol … Je trouve qu’il a du goût contrairement à celui que j’achetais avant, il est vraiment très plaisant en bouche. On y va pour la recette et le prochain pays, ce sera le 12 mars. 

(Et voilà ! À la date où je suis en train de rédiger cet article, nous sommes le 1er décembre !! Plus que 24 jours avant papa Noël .. Et la course au préparatif va commencer. Même si on est qu’entre nous… Pas le choix.. On va bien se chouchouter :) .. Bon.. Je vais cuisiner quoi ?)

(suite…)

Pljeskavica – le hamburger des Balkans

Pljeskavica - le hamburger des Balkans slider

La Serbie est un pays pour lequel j’ai déjà cuisiné 5 recettes. L’Ajvar, la Shopska salata, les punjene paprike, les vanilice ou le gratin de crêpes aux noix. Des recettes populaires que nous avons vraiment aimé et que je refais de temps en temps. J’avais mis ce hamburger des Balkans de côté, en me disant que je trouverais bien une occasion de le cuisiner et de le publier. Elle est toute trouvée aujourd’hui car nous fêtons ensemble la fête nationale des Serbes. C’est avec plaisir que j’ai donc cuisiné Le pljeskavica (пљескавица, prononcez « plièskavitsa ») est une sorte de hamburger épicé, très populaire dans les pays d’ancienne Yougoslavie. Il donne même lieu à des concours gastronomiques en Serbie, il peut être cuisiné de manière différente d’un pays à l’autre et notamment à la façon d’un burger comme dans cette recette serbe. La Serbie revendique son invention et notamment la ville de Leskovac dont il est la spécialité. Le pljeskavica signifie “frapper, aplatir”. C’est une grillade plus large et longue, dont les rebords sont affinés, aplatis, en étant frappés à la main. Dans les restaurants serbes, le pljeskavica est servi comme un hamburger épais et épicé, accompagné d’oignons, de tomates, de chou, de frites. Sans oublier le piment qui est extrêmement fort et se conjugue à des sauces comme le ajvar, la mayonnaise, le ketchup ou la moutarde ou souvent les trois et pour les puristes, une sauce au kajmak. En principe, on ajoute également du veau haché mais je l’avais oublié dans mes achats ! On peut préparer la viande la veille et cuisiner les steaks le lendemain midi. C’est ce que j’ai fait en choisissant de les servir, un samedi midi où je n’avais que peu de temp. J’ai fait des burger express avec une tranche de cheddar (du vrai), une tranche de tomate, de la salade et une sauce au yaourt avec de la moutarde et de la ciboulette, accompagné de frites. Une façon de manger des burger qui est bien plus savoureuse que le steak haché classique. L’eau gazeuse apporte beaucoup de moelleux à la viande, je dirais presque un soupçon de légèreté et le Paprika de mon partenaire David vanille les parfume à la perfection. On se retrouve le 16/02 pour la recette suivante 😉

(Nous sommes le 19 septembre 2020, 10ème recette que j’écris.. je garde le rythme pour l’instant 😉 ) 

(suite…)

Gratin de pommes de terre aux épinards, coulis de tomates à la viande hachée

Gratin de pommes de terre aux épinards, coulis de tomates à la viande hachée slider

À la maison, tout le monde adore les épinards et je cherche toujours des recettes pour les accommoder. Pour le jeu Tests de recettes entre blogueur, sur le thème des “Gratins”, Sonia nous a attribué deux blogs et comme je n’ai jamais su faire un choix entre blogueuses, j’ai décidé de faire un plat pour chacune. Après le gratin de pâtes de Virginie, voici le délicieux gratin d’Emmanuelle “Aux délices de Manue“. Il est très complet avec les épinards, les pommes de terre, la viande hachée et les merguez. C’est un gratin bien goûteux que nous avons beaucoup aimé. 

(suite…)

Ragoût de poitrine d’agneau au persil

Ragoût de poitrine d'agneau au persil slider

Quand je suis à court d’idée pour les repas, j’aime bien me plonger dans mes cahiers de recettes de famille. J’ai celui de mon arrière-grand-mère et le mien que je tiens depuis mon adolescence. J’ai noté dessus toutes les recettes de mon père et de ma mère pour être sûre de ne jamais les oublier ! En feuilletant ce dernier, je me suis arrêtée sur les fameux ragoûts de poitrine d’agneau de ma mère. Elle en faisait deux sortes quasiment identiques, mais à un ingrédient près et cela faisait toute la différence. Aujourd’hui, je vous propose donc la version au persil. Dans cette recette, il vous faut une belle poitrine d’agneau coupée en morceaux, des pommes de terre qui se tiennent à la cuisson (je prends de l’Agata ou Monalisa) et un très beau et gros bouquet de persil plat, mais le frisé fera l’affaire aussi. Cette abondance de persil va donner à la viande et au jus un goût divin. Les pommes de terre se gorgent de ce jus bien parfumé. Et bien sûr, ce n’est pas la peine que je vous dise à quel point, c’est bon !! Le plat va se colorer de vert, c’est un vrai régal pour les yeux et du coup, j’en profite pour partager cette recette avec Compile moi un menu, le jeu que je gère au quotidien avec Viviane “Quoi qu’on mange?“. Ce mois-ci, nous avons à nos côtés Manon “Les jolies framboises” qui nous a demandé de nous mettre au vert en publiant des recettes uniquement avec des herbes aromatiques. Cette recette est parfaite :) 

Déjà 56 belles recettes ont été posées, il reste encore 6 jours !! Si vous voulez nous rejoindre, il vous suffit de cliquer sur le logo dans la colonne à droite. Le thème se termine le 25 à minuit. 

(suite…)

Boulettes provençales

Boulettes provençales slider

Pour cette session “Oups ! … la boulette !!!” de notre marraine Claudine “La cuisine de Gut“, je vous présente mon dernier plat en version salé. Un dessert arrivera bientôt ;) Cette fois, ce sont des boulettes vide congel ! Après un tour dans celui-ci, j’ai déniché de la chair à saucisse, des foies de volaille, des épinards en branche. Depuis le début du confinement, je puise beaucoup dans mes réserves et j’ai l’impression que mon congélateur est sans fond !! C’est fou ce que l’on peut stocker la dedans. Pour en revenir à ce plat, ces boulettes se sont dessinées dans ma tête trônant sur un bon spaghetti et qui dit spaghetti, dit sauce tomate ! Le résultat est extra. Des boulettes très moelleuses qui se marient à la perfection avec la sauce et entourée de spaghetti, chaque bouchée est un régal. Alors en cuisine, on y va pour la recette :) 

N’oubliez que Viviane et moi vous attendons sur Compile moi un menu pour valider vos belles boulettes, vous avez encore 3 jours .. 

(suite…)

Boulettes de bœuf à la raclette et lard

Boulettes de bœuf à la raclette et lard slider

Encore une recette de boulettes ! Je vous l’avais dit que j’adorais rouler les petites boulettes ;) J’en ai encore quelques-unes à publier pour notre marraine, Claudine du blog “La cuisine de Gut” sur le jeu Compile moi un menu que je gère avec Viviane “Quoi qu’on mange?“. Cette recette est simplement trop bonne. J’ai piqué l’idée à Suncica du magnifique blog “Mes folies culinaires“. Sa spécialité, c’est les gâteaux et quand on voit ce qu’elle fait, c’est à se mettre à genoux devant ! .. Et je ne peux que baver, car je suis bien “infoutue” de refaire ses recettes. Mais de temps en temps, elle sort une recette salée et là, c’est dans mes cordes !! J’avais mis ces boulettes de boeuf de côté depuis un moment et l’occasion se présente pour la cuisiner et vous la partager. Une viande bien préparée, parfumée avec de bonnes épices, on glisse à l’intérieur des morceaux de raclette et en les entoure de belles tranches de lard pour un résultat crousti-fondant. Je les ai servies avec une simple salade verte, car elles se suffisent à elle-même. 3 par personnes en font un très bon repas. Je vous laisse avec la recette et vous rappelle que vous pouvez encore nous rejoindre sur “Oups ! … la boulette !!!” jusquau 25 minuit et bouletter autant que vous voulez !  ;)

(suite…)

Escalopes de veau à la milanaise

Escalopes de veau à la milanaise slider

Ce mois-ci avec ma copinaute Viviane “Quoi qu’on mange ?“, on a décidé pour le défi de Compile moi un menu, de mettre à l’honneur les recettes de nos grands-mères. La délicieuse cuisine de mamie qui a marqué notre enfance, le plat ou dessert que nous reproduisons depuis, car il a ce goût de l’âge insouciant. J’ai cherché un petit moment, les recettes que je pouvais vous proposer, car j’en ai déjà quelques-unes sur mon blog. Puis, j’ai pensé à mon arrière-grand-mère, mémé, une Italienne venue s’installer en France, à Marseille dans les années 1915 et à ses fameuses escalopes milanaises qu’elle nous servait très souvent accompagné d’un bon plat de pâte à l’ail et au basilic. Et oui, juste après la période biberon, on a été habitué à manger de l’ail, du basilic, de l’huile d’olive ! lol .. Une cuisine du soleil qui a bercé toute ma jeunesse et que je reproduis très souvent. Ces escalopes à la milanaise sont sur ma table de temps en temps et comme je ne l’ai pas encore publié, je profite de cette occasion pour faire perdurer le souvenir de mémé… Dans la vraie version, il n’y a pas de parmesan et de persil dans la panure mais mon arrière-grand-mère me disait toujours que son père était extrement gourmand et que sa mère, très bonne cuisinière, le chouchoutait en embellissant les recettes 🙂 C’est devenue la version officielle de la famille. 

Vous voulez-vous joindre à nous sur ce joli thème ? Un clic sur la photo dans la colonne de droite —> là !! 😉  

(suite…)

Salade de bœuf et pommes de terre

Salade de bœuf et pommes de terre slider

L’hiver, on ne pense pas souvent à faire des salades. Et pourtant, nous avons à notre disposition de très beaux fruits et légumes pour se régaler tout autant que l’été. C’est pourquoi avec ma copinaute Viviane “Quoi qu’on mange?“, nous avons eu envie de vous lancer le défi de nous cuisiner de belles salades d’hiver sur le jeu “Compile moi un menu” pour ce mois de janvier. Après les agapes de décembre, nous avons besoin de cuisine plus … légère.. ? Je ne dirais pas ça .. mais de cuisine plus raisonnable ! Pour ma part, j’ai eu envie de refaire une salade que j’avais réalisé en 2018 et pas publiée. J’en avais gardé un très bon souvenir gustatif et je me suis dit qu’elle serait parfaite pour ce thème. Cette salade, je l’avais découverte chez Rita “Au cochon heureux“.. un super blog pour les amoureux de cochon mais pas que… !  😉  L’avantage, c’est qu’on peut la préparer tranquillement la veille et l’assembler le lendemain. Et si, on veut la déguster tiède, il suffit simplement de rechauffer légèrement la viande et les légumes avant de les arroser de sauce. Si vous avez un reste de pot au feu, viande et légumes, il ne vous reste plus qu’à faire la sauce !! Une salade qui s’adapte et qui nous régale.

Vous avez une salade à nous proposer ? Un clic sur la photo du thème dans la colonne de droite et vous avez jusqu’au 25 janvier pour nous rejoindre. 🙂

(suite…)

Butternut farcie à ma façon

Butternut farcie à ma façon slider

Je vous retrouve ce soir avec une recette de Butternut à ma façon. C’est une courge que j’adore. Je l’attends chaque année avec impatience et je peux vous dire que chaque fois que je vais au course, je reviens avec 2 ou 3 !! Je stocke 😀 comme dit mon mari ! Cette fois, j’avais envie de les faire farcies. Toujours pareil, je pars en spéléologie dans mon frigo et je trouve deux escalopes de poulet que j’avais prelevé sur des blancs de poulet la veille et du jambon qui était proche de passer l’arme à gauche 😉 … Des graines de courges, la fameuse huile de courge de Sweet Pumpkin (attention, je ne suis pas sponsorisé mais je suis fan de leur huile), du miel, des raisins.. je crois que je suis parée pour vous livrer une recette que nous avons vraiment adoré. A faire, refaire sans hésitation. J’en profite pour la proposer au défi de Bellah  sur sa page Facebook  Bella’s Family Cook  pour le défi de Caroline Vital Ballestrem  « Fruits et légumes sucrés ou salés d’automne ».

(suite…)

Terrine de jambon, pommes de terre et fromage frais

Terrine de jambon, pommes de terre et fromage frais presentation

Aujourd’hui, pour cloturer notre thème sur “Compile moi un menu”, je vous propose une terrine que je m’étais régaler à cuisiner cet été. Elle est simple a réaliser, on peut la faire avec le fromage frais que l’on veut du moment qu’il a une belle consistance, la parfumer avec ce que l’on aime en herbe et pourquoi pas y rajouter d’autres légumes.. des radis, des asperges.. Avec sa belle robe rose, je propose cette recette pour “Octobre rose“.. je donne du travail à Viviane, ma comparse de jeu 😉  Merci à ma copine Nathalie “Les Food’amour“, c’est chez elle que j’ai trouvé cette terrine, un blog toujours plein de belles idées <3 . Nous avons beaucoup aimé son fondant avec le fromage et les pommes de terre, son goût. Je songe a en préparer pour Noël mais en petite version, comme des buchettes. 

(suite…)