Catégorie : Sucré

Mousse au chocolat au lait et crème de soja

Mousse au chocolat au lait et crème de soja slider

Pour la 32ème édition du défi “Recettes autour d’un ingrédient” orchestré par Soulef – Amour de cuisine et Samar – Mes inspirations culinaires, la marraine est Aurélie du blog “J’ai toujours aimé le jaune moutarde“. Elle a choisi comme ingrédient, le Soja. J’avoue avoir eu une hésitation avant de m’inscrire car je m’en sers quasiment pas, sauf pour la cuisson de mes plats asiatiques. Mon mari m’a lancé un challenge en plus en me disant que je pouvais faire de bonnes recettes avec du lait ou de la crème… lui il est fan de Soja sous toutes ses formes. Il prend son petit déjeuner tous les jours avec du lait de soja,  moi pas du tout. J’ai pensé au blog d’Eric “Chez papa Rico” qui se sert régulièrement de ces ingrédients et je suis partie sur une mousse au chocolat. Après un premier ratage total, j’ai récidivé le lendemain et j’ai réussi à obtenir une très belle mousse. La texture est là, le goût aussi. Mon fils et mon mari se sont vraiment régalés et pour tout vous avouer, moi pas du tout !!! Lol 😉 C’est définitif !!  Je dis qu’il faut aimé le soja pour apprécier cette mousse… heureusement que tout le monde n’est pas comme moi, c’est pourquoi je publie cette recette car je sais qu’il y a pas mal d’amateur de lait de soja et dérivé 😉 Mais ce ne sera plus dans ma cuisine car ça ne représente vraiment pas mon univers culinaire  😉 

Concernant les mousses, Eric a repris une recette de M. Conticini. C’est vrai que cette méthode peut vous sembler bizarre mais elle marche parfaitement. Le fait de mettre les ramequins au congélateur permet de refroidir rapidement la mousse pour qu’elle prenne plus vite. Et permet aussi d’avoir “une structure de bulle beaucoup plus importante” !! Dixit le Chef 🙂

(suite…)

Macaroné du Poitou

Macaroné du Poitou slider

Pour le  #CataCookingChallenge09 , le défi culinaire mensuel de Catalina “Le blog de cata”, je vous emmène ce mois-ci pas très loin de chez moi. Dans un département voisin, dans une région qui fait partie maintenant de ma Grande région, en Poitou Charente. Pourquoi j’ai choisi le Poitou ? car c’est une région qui parle à mon cœur même si je n’ai pas encore eu l’occasion de la visiter. Une très bonne amie que beaucoup d’entre vous connaissent y vit. Béatrice “Popote et Nature” !! Un blog super dirigé par une amoureuse de la Nature et de la bonne bouffe. Je vous invite à aller lui faire un coucou. Je savais qu’elle avait publié des recettes du Poitou et notamment ce macaroné. Les macarons de Montmorillon, ça vous parle ? Ce macaroné fait parti de la famille, le grand frère en version XXL !! Un gâteau hyper fondant, très puissant en goût. Je ne vous conseille pas d’en prendre une bouchée… car vous serez quitte pour grappiller les petites miettes qui tombent dans le plat au risque de vous faire passer pour un méga gourmand !!!

(suite…)

Pain perdu de nos grands mères

Pain perdu de nos grands mères slider

Après la rentrée des classes, voici le jour de la rentrée de la Bataille Food, un jeu crée par Jenna du joli blog “Bistro de Jenna“. Lors de la dernière édition, Lova “Graine de faim Kely”  a eu un coup de cœur pour le Pulled Carott Burger  de Justin “The Garden Of Delights” qui devient donc parrain de cette 48eme édition.

“Voilà donc le thème,” L’as du goûter c’est moi ! “, donnons nous pleins d’idées de goûter, faites moi rêver devant un goûter original, un goûter d’un autre pays, d’ailleurs, le goûter de votre enfance par excellence ou bien encore revisité moi les goûter industriels ( pim’s, napolitain, pitch….), l’idée et de partager notre amour pour ce moment, cette pause gourmande, faire de bons goûter maison, se régaler et régaler les petites ou grandes têtes blondes ;), pouvoir répondre à la grande question ” Y’a quoi pour le goûter ??”, vous avez une large liberté de choix pour votre recette.”… dixit Justin 🙂

Après maintes réflexions, je suis partie sur le goûter par excellence de mon enfance. Le pain perdu de mon arrière grand-mère, la recette qui a été transmise de génération en génération. Il est simple, très classique (désolée Justin 😉 ) mais qu’est ce que c’est bon !! Le petit plus, c’est de pas trop sucrer la préparation mais quand il est cuit et bien chaud de le rouler dans du sucre en poudre !! Mon fils se régale et m’en réclame régulièrement. C’est son goûter cocooning comme il aime le dire 🙂

(suite…)

Croustade du Sud-Ouest aux pêches

Croustade du Sud-Ouest aux pêches slider

La croustade est très répandue dans la cuisine médiévale occitane et catalane. C’est une préparation pâtissière qui, à l’origine, est réalisée en pâte feuilletée ou brisée. Celle-ci est travaillée pour former une timbale, ce réceptacle pouvant recevoir différentes garnitures. Celles-ci allaient de fruits frais ou cuits (pommes, poires, myrtilles, petits fruits rouges, etc.) suivant la saison, parfois trempés dans une liqueur ou un alcool du cru. En ville, la cuisine bourgeoise garnit les croustades de viandes émincées en sauce, en y ajoutant pour les tables nobles des truffes et/ou du foie gras. Il est à noter que dans les zones de montagnes (Pyrénées, Alpes), la croustade était remplie avec du fromage, de la confiture et du miel. Suivant sa garniture salée ou sucrée, ainsi que la saison, la croustade pouvait être consommé chaude ou froide. Une croustade peut avoir des formes diverses et de tailles variables. La pâte est faite de façon à former une croûte consistante et durcie à la cuisson comme la couche extérieure du pain. En fonction des régions et des ménagères, on trouve beaucoup de variantes. Ici, elle se fait de façon très rustique. Une pâte simple faite avec de la farine de sarrasin, de blé et de la poudre d’amande. Lors de ma préparation, j’ai inversé les quantités de farine de sarrasin et de blé car pour l’avoir gouté chez une amie, j’ai trouvé le sarrasin trop présent. On peut garnir cette croustade avec toutes sortes de fruits. Quand je l’ai cuisiné, c’était mi-juillet, j’ai profité des cerises mais on peut mettre des myrtilles à la place, des fruits d’automne (pommes/poires/raisins/noix…). A vous de la faire avec votre envie du moment. Pour qu’elle soit excellente, il faut prendre de bons fruits bien mûrs car on ne sucre pas les fruits hormis le sucre vanillé.  La pâte est à la fois craquante et sablée. Les fruits rendent un peu de leur jus, c’est ça qui fait tout le charme de cette croustade. Je l’ai gardé un petit moment dans mes tiroirs car elle est parfaite pour le défi “Recettes autour d’un ingrédient” de Soulef – Amour de cuisine et Samar – Mes inspirations culinaires qui d’ailleurs est la marraine avec la pêche comme ingrédient. 

(suite…)

Semifreddo aux fraises et spéculoos

Semifreddo aux fraises et spéculoos slider

Les beaux jours sont toujours là, alors j’en profite pour faire des glaces ou plutôt des desserts glacés simple, sans sorbetière. Il suffit juste d’avoir envie de s’y mettre 😉 Lorsque j’ai pris la recette du Frozen Yogourt chez mon ami Damien “My Little Pâtisserie“, j’avais longtemps hésité avec le Semifreddo, finalement je suis repartie avec les deux. Ma barquette de fraises a largement suffit pour que je réalise ces deux recettes. Le Semifreddo est le nom donné à une famille de desserts glacés, typiquement italiens, que l’on appelle aussi parfaits, en français. Proche d’une crème glacée, il se différencie par la quantité et la qualité des ingrédients et par la souplesse de sa consistance, il est servi moins froid, d’où son nom. L’ingrédient principal du Semifreddo est généralement la crème glacée, dans laquelle on peut incorporer de la génoise, des amaretti, de la nougatine, des fruits et des fruits confits. On le sort un peu à l’avance, il se dégèle assez rapidement sur le dessus pour se transformer en crème… Très léger en bouche, nous l’avons beaucoup apprécier. Le mélange fraises et spéculoos est très réussi. On peut en faire un grand familial ou des petits. Je les avais fait dans mes moules insectes/fleurs … juste pour le fun et faire râler mon fils qui me dit “Maman, je suis plus un bébé” !! 😀  Cette glace trouve bien sa place à “La paillote de Nath et Sandra“, le défi mensuel “Compile moi un menu” que je co-anime avec Sandra d’ “Encore un gâteau“. Pour toutes les informations et nous rejoindre sur le prochain thème qui commencera le 1er septembre, c’est dans la colonne de droite 😉

(suite…)

Frozen yogourt fraises et abricots

Frozen yogourt fraises et abricots slider

Cela fait quelques années (eh oui !!) que je veux faire des Frozen Yogourt depuis que je les ai vu pour la première fois (en 2014) chez mon ami Damien du blog très gourmand “MylittlePâtisserie” mais chaque fois, l’été passe vite et je n’en fait pas une priorité. J’ai donc profité cette année avec deux défis sur les glaces pour m’obliger à les faire 😉 C’est dommage que je me sois pas laissée tenter plutôt car c’est vraiment une glace express. Dix minutes maxi et ensuite, il suffit de touiller régulièrement pour pas que ça glace complétement 😉 Même pas besoin de sorbetière !! Et c’est tellement bon. La version de Damien, on mixe les fruits mais pas trop pour avoir ce délicieux goût en bouche quand on les croque. J’ai choisi de le faire avec les dernières fraises françaises que j’ai trouvé ainsi que les derniers abricots. On peut varier les fruits comme on veux et même en faire des Frozen d’automne qui raviront tout le monde, à suivre…  Donc comme je vous disais, je propose cette crème glacée à Sylvie du blog “La table de Clara” pour son défi “Appropriez-vous la recette : Glaces et sorbets“. A bientôt pour la deuxième qui ne sera pas un Frozen mais … à suivre  🙂

(suite…)

Tarte au citron meringuée

Tarte au citron meringuée slider

Pour le  CataCookingChallenge07, le défi culinaire mensuel de Catalina “Le blog de cata“,  on ne s’éloigne pas trop de chez nous car on visite les pays d’Europe bordant la méditerranée et en relisant bien le thème, La France est comprise dans les pays ! Chouette, pour une fois, je vais être chauvine et proposer une recette de chez nous. Oui !! mais quoi ? Une recette qui représente bien la France, que je n’ai pas encore faite, qui soit aussi un peu de saison… Pas si facile finalement. Puis il faut aussi faire honneur à Sophie du blog “La tendresse en cuisine” ce mois-ci, car elle est la marraine de ce Challenge. Je commence à connaitre sa gourmandise et la tarte au citron s’est imposée petit à petit dans mon esprit, elle fait partie de nos desserts français traditionnels. Mais là encore, je voulais en faire une qui soit vraiment au Top et je savais à quelle porte aller frapper !! Ma cacahuète et son super blog “Encore un gâteau“. 🙂 Je savais qu’elle avait publier une recette de tarte au citron, celle de sa fiche technique pour son CAP pâtisserie. Donc, j’ai mis mon tablier, retrousser mes manches et voilà mon résultat 😀  Admise ou pas ? Chez moi, c’est un grand OUI !! d’ailleurs mon mari qui n’était pas là quand je l’ai réalisé à eu du mal à croire que je ne l’avais pas acheté au pâtissier du coin ! Après preuve à l’appui de mes photos, j’ai eu un “Waouh !! Suis fier de toi 😀 !! ” et il ne s’est pas fait prier pour un deuxième part 😉

(suite…)

Cheesecake crémeux à l’églantine (sans cuisson)

Cheesecake crémeux à l’églantine (sans cuisson) slider

Aujourd’hui, je vous propose une recette que j’ai préparé avec une des confitures de mon partenaire “Les comtes de Provence“. J’ai été ravie de découvrir ce pot de confiture à l’églantine, cela faisait très longtemps que je n’en avais plus mangé. J’ai de suite eu envie d’une recette fraiche pour bien mettre ce goût si particulier en avant. L’idée du cheesecake m’est venue en regardant dans mon frigo, le fromage frais “Val de Vienne” des Laiteries Les Fayes que j’avais acheté quelques jours avant. Et je me suis dit que ça allait encore faire un mariage terrible avec cette confiture provenant de ma Provence Natale et ce fromage du Limousin,  ma terre d’adoption. Le résultat ? !  C’est frais, c’est hyper crémeux, ça fond en bouche, ce goût d’églantine est juste sublime … Ce gâteau n’a vraiment pas fait long feu et on était que 3 à en manger !!! Je vous invite à découvrir ces confitures sur le site et je pense que vous devez pouvoir en trouver dans les supermarchés. Les gouter … c’est les adopter 😉  J’ai encore quelques recettes à vous présenter prochainement avec d’autres produits de leur gamme, des compotes et des fruits au sirop.

(suite…)

Oranais aux abricots

Oranais aux abricots slider

Petit changement de date pour la publication mensuelle de “Recettes autour d’un ingrédient“. Comme l’année dernière, c’est Soulef et Samar du blog Mes inspirations culinaires , nos deux créatrices qui s’occupent du jeu pendant les 3 mois de vacances, de juin à fin août et du coup, elles nous laissent 1 mois et 1/2 pour travailler sur l’ingrédient qu’elles ont choisi. Pour commencer, c’est Soulef du blog Amour de cuisine qui ouvre le bal et qui a  choisi comme ingrédient : L’Abricot pour être la vedette de ce mois. Je me suis rappelée un lointain souvenir… Une pâtisserie avec des abricots que l’on adorait s’acheter à la boulangerie quand on sortait assez tôt du lycée.. j’ai cherché un petit moment sur le net et j’ai retrouvé le nom : Des Oranais !! Je vais vous livrer aujourd’hui, une version assez rapide.. une version farniente/vacance 😀 mais j’ai quand même fait la crème pâtissière maison. La version plus longue avec la pâte levée feuilletée viendra sans doute cet hivers ou même avant, car ils se font aussi avec des abricots au sirop. J’ai vraiment retrouvé ce très bon goût de mes souvenirs, à déguster tiède, c’est encore meilleur.  Un peu d’histoire : Il s’agit d’une viennoiserie probablement développée en Algérie — peut-être en Oranie — lors de la colonisation française. La crème pâtissière marque une très nette influence française et l’abricot était alors massivement cultivé en Algérie. La recette se répand rapidement en Europe durant la colonisation et plus massivement lors du retour des pieds-noirs en 1962. Cette pâtisserie est aujourd’hui consommée en Algérie, en Belgique et en France. Paradoxalement, la pâtisserie est peu connue à Oran. Sa particularité consiste surtout en sa forme, qui peut rappeler des lunettes (les deux verres étant représentés par les abricots), d’où un de ses autres noms : la « lunette aux abricots ». En Bretagne, l’oranais est très répandu dans les boulangeries, sous l’appellation « croissant aux abricots » et dans le sud de la France, il est appelé « abricotine » , ou “chouette” dans le Béarn .

(suite…)

Cake aux groseilles et amandes

Cake aux groseilles et amandes slider

A la maison, mes zhoms ne sont pas vraiment gâteau génoise. Ils trouvent ça étouffant, sec et donc les cakes, impossible de leur faire avaler une bouchée. En règle générale quand je fais ce genre de pâtisserie, j’en mange une ou deux tranches et ensuite, j’en fait profiter mes collègues de boulot. Mais cette fois, ce cake les a fait changé d’avis et il a fallu presque que je me batte pour en manger un petit bout !! La groseille apporte une certaine humidité à la texture et lui donne un bon goût très légèrement acidulé. J’avais déjà fait un cake qu’aux groseilles et je l’avais trouvé un peu trop acidulé, pas très agréable en bouche. Je pense que l’ajout d’amandes dans la pâte adoucit cette acidité et rends le goût plus doux. Puis les amandes effilées sur la croûte du cake lui apporte un super croquant.Le mariage groseilles/amandes est vraiment réussi 🙂 Ayant réalisé cette recette le jour où j’ai vu l’annonce du 53eme thème de la Battle Food, j’en ai vite profité pour m’inscrire et j’ai donc reporté ma publication à ce jour. Il s’agit d’un défi culinaire crée par Carole du blog Sunrise over Sea. Chaque mois, les blogueurs (et non blogueurs) se défient autour d’un thème défini par un parrain ou une marraine. Il n’y a rien à gagner, hormis le plaisir de partager 😉 Le mois dernier Kelly de MyPastryAddiction a nommé Sandrine Le dessert c’est pour moi ! qui nous propose de “Voir la vie en rouge” en mettant à l’honneur les fruits rouges : fraise, framboise, cerise, groseille, pastèque… ou encore tomate (pour les becs salés) 🙂 Le maître mot : “Faites-vous plaisir avant tout ! ” Moi, je me suis faite plaisir avec ce bon cake et je vous offre la recette 😉

(suite…)

Comme un Trifle à la rhubarbe

Trifle à la rhubarbe slider

Aujourd’hui, c’est la publication pour le jeu : Recettes autour d’un ingrédient, lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine. La marraine du jeu, Marion du blog Marmotte cuisine ! a choisi l’ingrédient : la rhubarbe pour être le thème de ce mois-ci. J’avais fait une compotée de rhubarbe et en cherchant des idées pour m’en servir dans un dessert, je suis tombée sur cet article :  Le trifle est un dessert anglais, fait avec de la crème pâtissière (custard), des fruits, de la génoise, du jus de fruits ou de la gélatine, et de la crème fouettée. Comme ce dessert devait être servi après un repas bien copieux, j’ai pris quelques idées et je l’ai allégé à ma façon. Je garde l’idée bien au chaud pour vous proposer la vraie version dans quelques temps 😉  En attendant, ce petit dessert est bien frais, juste acidulé pour éveiller les papilles, la crème aussi légère qu’un nuage et le croquant des Bastogne apporte la dernière texture et saveur  pour que ce dessert soit parfaitement équilibré. Nous, on a vraiment adoré 😉

(suite…)

Bananes meringuées en ramequin – Brésil

Bananes meringuées en ramequin slider

J’ai été manger il y a peu, dans un petit restaurant traditionnel tenu par des restaurateurs brésiliens. Il propose une carte avec des plats français et des plats brésiliens. Au moment du dessert, j’avais vu rapidement ces ramequins où on avait le choix entre 3 fruits, la mangue, l’ananas ou la banane. Le repas étant bien copieux, nous avons préférés nous rabattre sur des sorbets. Le restaurateur taquin a tenu quand même à ce que l’on goute cette spécialité brésilienne et il nous a porté avec nos sorbets, un ramequin à la banane. Finalement, j’ai bien regretté mon choix de glace car cette petite douceur est super bonne, fraiche et légère contre toute attente. Après quelques négociations, j’ai pu repartir à la maison avec la recette que j’ai faite le week-end suivant. C’est très simple et rapide à cuisiner. On peut même les faire la veille et varier les fruits. Une recette que je propose du coup dans le cadre du #CataCookingChallenge05 , le défi mensuel de Catalina. Ce mois-ci, elle nous emmène en compagnie de Patty du blog Je cuisine donc je suis en Amérique latine. Une marraine bien choisie car Patty est d’origine Argentine 😉

(suite…)

Couronne des rois printanière

Couronne des rois printaniere slider

Ce mois-ci, c’est Kelly du blog “My Pastry Addiction!“, l’heureuse marraine de la Battle Food #52 qui est un défi culinaire créé par Carole : Sunrise Over Sea. Déborah “Maman pâtisse” a craqué sur son magnifique Fantastik à la précédente édition. Ce rendez-vous mensuel réunit blogueurs ou non blogueurs autour d’un thème. Absolument rien à gagner, juste le plaisir de se creuser les méninges. Et justement, avant d’accepter l’invitation de Kelly, j’ai cogiter dur. Kelly veut des brioches !! ça c’est facile, mais surtout pas des classiques, ce serait trop facile… alors j’ai pensé à une brioche que je ne fais qu’une ou deux fois par an pour l’épiphanie. Vous savez que je suis Provençale et chez moi, c’est le célèbre gâteau des rois qui est à l’honneur tout le mois de janvier. J’ai eu envie de le revisiter pour le rendre printanier, tout en gardant son âme.. c’est à dire les fruits confits, la fleur d’oranger !! Donc je l’ai un peu adapté avec des fraises et une chantilly pour le rendre hyper gourmand. J’ai aussi adapté sa forme pour la cuisson. Vous avez ma recette du gâteau des rois Provençal ICI 😉  Au final, je trouve que cette couronne a un très joli rendu, on retrouve tout à fait le bon goût de la brioche des rois. Elle est bien sûr hyper gourmande, la chantilly et les fraises lui apportent une note de fraicheur, elle se mange très facilement à la fin d’un repas. Comme on doit la conserver au frais pour la chantilly, la brioche est un peu plus ferme mais je trouve que ça renforce les saveurs de la fleur d’oranger qui se marie très bien avec les fraises. On peut préparer la brioche la veille, la conserver dans un torchon et la décorer le lendemain… Vous êtes tentez ?? la recette va peu-être vous paraitre longue mais je l’ai bien détaillé et pendant les temps de pause, on profite pour se reposer et profiter de ce beau soleil 🙂

(suite…)

Millefeuille croustillant aux fraises, crème à la menthe

Millefeuille croustillant aux fraises, crème à la menthe slider

Voici un dessert très simple, idéal pour terminer un bon repas. Chaque cuillère est une bouchée craquante emplie de douceur et de fraicheur pour un max de gourmandise.  Il est assez rapide à réaliser, on peut faire la crème la veille pour n’avoir le lendemain que la cuisson des feuilles et le montage. Pour son 2eme challenge, Sylvie du blog “La table de Clara” nous demande de nous “Approprier le Millefeuille” !! Avec la belle saison des fraises qui débute, je vous incite réaliser très vite ce millefeuille, vous allez vous régaler. Moi, j’ai fais le choix de m’approprier la recette de Fanny “Recréa cakes” que j’avais mis de côté quand elle l’a publié 😉 et je ne le regrette pas 🙂

(suite…)

Tufahija – Pommes fourrées aux noix

Tufahija - pommes fourrées aux noix slider

Voici un petit dessert hyper bon !! Il nous vient de Bosnie-Herzégovine. Cela faisait un petit moment que je l’avais mis de côté pour le tester et c’est Catalina “Le blog de cata” qui m’en a donné l’occasion en faisant son #CataCookingChallenge04  autour de l’Europe de l’Est et Centrale. Ce dessert est beaucoup plus facile à réaliser qu’il n’en a l’air. Je l’ai un tout petit peu adapté à ce que j’ai pu trouver. Les pommes ne sont fourrées qu’avec des noix en principe mais comme j’en avais pas assez, j’ai complété avec des noisettes. Et la cerise que l’on pose sur le dessus est en fait une griotte au kirsh .. n’en ayant pas, j’ai pris des cerises confites et pour avoir le goût du kirsh, j’ai aromatisé ma chantilly avec 😉 Un dessert extra. Il est très fin en bouche, pas tellement sucré. On a la tendresse de la pomme, le croquant des noix, la douceur de la chantilly et le petit peps de la chantilly. Un dessert très frais à déguster avec gourmandise. Je n’ai fait que 6 pommes pour tester… Je peux vous dire que ce dessert fera parti de ceux que je proposerais régulièrement à mes invités car en plus il a l’avantage de pouvoir se préparer la veille. 

(suite…)